152 pages
Français

Revenu agricole 1992

-

Obtenez un accès à la bibliothèque pour le consulter en ligne
En savoir plus

Description

eurostat REVENU AGRICOLE - 1992 eurostat STATISTISCHES AMT DER EUROPÄISCHEN GEMEINSCHAFTEN STATISTICAL OFFICE OF THE EUROPEAN COMMUNITIES OFFICE STATISTIQUE DES COMMUNAUTÉS EUROPÉENNES L-2920 Luxembourg - Tél. 43 01-1 - Télex COMEUR LU 3423 B-1049 Bruxelles, rue de la Loi 200 - Tél. 299 11 11 It is Eurostat's responsibility to use the Pour établir, évaluer ou apprécier les Eurostat hat die Aufgabe, den Informa­European statistical system to meet the différentes politiques communautaires, tionsbedarf der Kommission und aller am Aufbau des Binnenmarktes Beteilig­ requirements of the Commission and all la Commission des Communautés euro­ten mit Hilfe des europäischen statisti­ péennes a besoin d'informations. parties involved in the development of schen Systems zu decken. the single market. Eurostat a pour mission, à travers le système statistique européen, de répon­Um der Öffentlichkeit die große Menge To ensure that the vast quantity of dre aux besoins de la Commission et de an verfügbaren Daten zugänglich zu accessible data is made widely avail­able, and to help each user make proper l'ensemble des personnes impliquées machen und Benutzern die Orientierung use of this Information, Eurostat has set zu erleichtern, werden zwei Arten von dans le développement du marché Publikationen angeboten: Statistische up two main categories of document: unique. Dokumente und Veröffentlichungen. statistical documents and publications.

Sujets

Informations

Publié par
Nombre de lectures 30
Langue Français
Poids de l'ouvrage 10 Mo

eurostat
REVENU AGRICOLE - 1992 eurostat
STATISTISCHES AMT DER EUROPÄISCHEN GEMEINSCHAFTEN
STATISTICAL OFFICE OF THE EUROPEAN COMMUNITIES
OFFICE STATISTIQUE DES COMMUNAUTÉS EUROPÉENNES
L-2920 Luxembourg - Tél. 43 01-1 - Télex COMEUR LU 3423
B-1049 Bruxelles, rue de la Loi 200 - Tél. 299 11 11
It is Eurostat's responsibility to use the Pour établir, évaluer ou apprécier les Eurostat hat die Aufgabe, den Informa­
European statistical system to meet the différentes politiques communautaires, tionsbedarf der Kommission und aller
am Aufbau des Binnenmarktes Beteilig­ requirements of the Commission and all la Commission des Communautés euro­
ten mit Hilfe des europäischen statisti­ péennes a besoin d'informations. parties involved in the development of
schen Systems zu decken. the single market.
Eurostat a pour mission, à travers le
système statistique européen, de répon­Um der Öffentlichkeit die große Menge To ensure that the vast quantity of
dre aux besoins de la Commission et de an verfügbaren Daten zugänglich zu accessible data is made widely avail­
able, and to help each user make proper l'ensemble des personnes impliquées machen und Benutzern die Orientierung
use of this Information, Eurostat has set zu erleichtern, werden zwei Arten von dans le développement du marché
Publikationen angeboten: Statistische up two main categories of document: unique.
Dokumente und Veröffentlichungen. statistical documents and publications.
Pour mettre à la disposition de tous
l'importante quantité de données acces­Statistische Dokumente sind für den The statistical document is aimed at
sibles et faire en sorte que chacun Fachmann konzipiert und enthalten das specialists and provides the most com­
puisse s'orienter correctement dans cet ausführliche Datenmaterial: Bezugsda­ plete sets of data: reference data where
ensemble, deux grandes catégories de ten, bei denen die Konzepte allgemein­ the methodology is well established,
standardized, uniform and scientific. documents ont été créées: les docu­bekannt, standardisiert und wissen­
These data are presented in great detail. ments statistiques et les publications. schaftlich fundiert sind. Diese Daten
werden in einer sehr tiefen Gliederung The statistical document Is intended for
Le document statistique s'adresse aux dargeboten. Die Statistischen Doku­ experts who are capable of using their
spécialistes. Il fournit les données les mente wenden sich an Fachleute, die in own means to seek out what they
plus complètes: données de référence der Lage sind, selbständig die benötig­ require. The information is provided on
où la méthodologie est bien connue, ten Daten aus der Fülle des dargebote­ paper and/or on diskette, magnetic tape,
standardisée, normalisée et scientifique. nen Materials auszuwählen. Diese Daten CD-ROM. The white cover sheet bears a
Ces données sont présentées à un stylized motif which distinguishes the sind in gedruckter Form und/oder auf
niveau très détaillé. Le document statis­statistical document from other publica­Diskette, Magnetband, CD-ROM verfüg­
tique est destiné aux experts capables bar. Statistische Dokumente unterschei­ tions.
de rechercher, par leurs propres den sich auch optisch von anderen Ver­
moyens, les données requises. Les The publications proper tend to be com­öffentlichungen durch den mit einer stili­
informations sont alors disponibles sur piled for a well-defined and targeted sierten Graphik versehenen weißen
papier et/ou sur disquette, bande public, such as educational circles or Einband.
magnétique, CD-ROM. La couverture political and administrative decision­
blanche ornée d'un graphisme stylisé Die zweite Publikationsart, die Veröffent­ makers. The Information in these docu­
démarque le document statistique des ments Is selected, sorted and annotated lichungen, wenden sich an eine ganz
autres publications. to suit the target public. In this instance, bestimmte Zielgruppe, wie zum Beispiel
therefore, Eurostat works in an advisory an den Bildungsbereich oder an Ent­
Les publications proprement dites peu­capacity. scheidungsträger in Politik und Verwal­
vent, elles, être réalisées pour un public tung. Sie enthalten ausgewählte und auf
Where the readership is wider and less bien déterminé, ciblé, par exemple l'en­die Bedürfnisse einer Zielgruppe abge­
well defined, Eurostat provides the infor­ seignement ou les décideurs politiques stellte und kommentierte Informationen.
mation required for an initial analysis, ou administratifs. Des informations Eurostat übernimmt hier also eine Art
such as yearbooks and periodicals sélectionnées, triées et commentées en Beraterrolle.
which contain data permitting more in- fonction de ce public lui sont apportées.
Für einen breiteren Benutzerkreis gibt depth studies. These publications are Eurostat joue, dès lors, le rôle de
Eurostat Jahrbücher und periodische available on paper or in Videotext conseiller.
Veröffentlichungen heraus. Diese enthal­ databases.
ten statistische Ergebnisse für eine erste Dans le cas d'un public plus large, moins
To help the user focus his research,
Analyse sowie Hinweise auf weiteres défini, Eurostat procure des éléments
Eurostat has created 'themes' i.e. a sub­
Datenmaterial für vertiefende Untersu­ nécessaires à une première analyse, les
ject classification. The statistical docu­
chungen. Diese Veröffentlichungen annuaires et les périodiques, dans les­
ments and publications are listed by werden in gedruckter Form und In quels figurent les renseignements adé­
series, e.g. yearbooks, short-term trends
Datenbanken angeboten, die in Menü­ quats pour approfondir l'étude. Ces
or methodology, in order to facilitate
technik zugänglich sind. publications sont présentées sur papier
access to the statistical data.
ou dans des banques de données de
Um Benutzern die Datensuche zu type vidéotex.
Y. Franchet erleichtern, hat Eurostat Themenkreise,
Director-General d. h. eine Untergliederung nach Sachge­ Pour aider l'utilisateur à s'orienter dans
bieten, eingeführt. Daneben sind sowohl ses recherches, Eurostat a créé les
die Statistischen Dokumente als auch thèmes, c'est-à-dire une classification
die Veröffentlichungen in bestimmte par sujet. Les documents statistiques et
Reihen, wie zum Beispiel „Jahrbücher", les publications sont répertoriés par
„Konjunktur", „Methoden", unterglie­ série — par exemple, annuaire, conjonc­
dert, um den Zugriff auf die statistischen ture, méthodologie — afin de faciliter
informationen zu erleichtern. l'accès aux informations statistiques.
Y. Franchet Y. Franchet
Generaldirektor Directeur général REVENU AGRICOLE
1992
Thème
Agriculture, sylviculture et pêche
Série
Comptes, enquêtes et statistiques
DOCUMENT STATISTIQUE D Imprimé sur papier recyclé Une fiche bibliographique figure à la fin de l'ouvrage.
Luxembourg: Office des publications officielles des Communautés européennes, 1993
ISBN 92-826-5631-4
© CECA-CEE-CEEA, Bruxelles · Luxembourg, 1993
Reproduction autorisée, sauf à des fins commerciales, moyennant mention de la source.
Printed in Belgium TABLE DES MATIERES
Page
Introduction 5
o
Variation du revenu agricole dans la Communauté en 1992
par rapport à 1991
2.1 Résumé des principaux résultats 8
2.2 La production agricole finale 12
2.2.1 Les productions végétales3
2.2.2.ss animales5
2.3 Les consommations intermédiaires et la valeur ajoutée brute aux prix du marché 17
2.4 Les opérations de répartition dans l'agriculture communautaire 20
2.5 Les trois indicateurs de revenu agricole dans la Communauté en 19922
2.5.1 La valeur ajoutée nette au coût des facteurs de l'agriculture, réelle,
par unité de travail annuel (indicateur 1) 2
2.5.2 Le revenu net de l'activité agricole de la main-d'oeuvre totale, réel,
par unité de travail annuel (indicateur)^
2.5.3 Le revenu net de l'activité agricole de lae familiale, réel,
par unité de travail annuel (indicateur 3)
Variation du revenu agricole dans les Etats membres en 1992
97
par rapport à 1991 *"'
3.1 Belgique
27
3.2 Danemark
29
3.3 Allemagne
31
3.4 Grèce
36
3.5 Espagne
38
3.6 France
40
Irlande 3.7
43
3.8 Italie
45
Luxembourg 3.9
48
3.10 Pays-Bas
50
3.11 Portugal
52
3.12 Royaume-Uni
54
Cash-flow de l'agriculture 58
4.1 Introduction
4.2 Résultats du cash-flow de l'agriculture dans huit Etats membres 5Les tendances de long terme du revenu agricole de 1980 à 1992 64
dans la Communauté
5.1 Résumé des principaux résullals 64
5.2 Présentation del'évolutiondurevenuagricole danslaCommunauté55
5.3 Les facteurs déterminantsdel'évolutiondes revenus68
5.3.1 Environnementdel'agriculture68
5.3.2 Situationdesmarchésetprocessus de production 69
5.4 Evolution des élémentsdurevenu69
5.4.1 Les productionsagricoles69
5.4.2 Consommationsintermédiaires74
5.4.3 Autres éléments du revenu76
Les tendances de long terme du revenu agricole de 1980 à 1992 dans les Etats membres de la 79
Communauté
6.1 Introduction 79
6.2 Belgique 81
6.3 Danemark 83
6.4 Allemagne 85
6.5 Grèce 88
6.6 Espagne 90
6.7 France 92
6.8 Irlande 94
6.9 Italie 96
6.10 Luxembourg 98
6.11 Pays-Bas 100
6.12 Portugal 102
6.13 Royaume-Uni 104
7 Comparaison des niveaux de revenu agricole dans les Etats membres 107
de la Communauté
8 Revenu global des ménages agricoles 111
8.1 Introduction111
8.2 Progrès récentsΠ2
8.2.1 Payscouvertsetannéesobservées112
8.2.2 Publication des résultats .113
8.2.3 Développement de la méthodologie à une
définition "large" du ménage agricole 114
8.3 Travaux futurs 115
Annexes117
I Remarquesméthodologiques118
II Tableaux détaillés122 1 INTRODUCTION
Comme les années précédentes, Eurostat publie en 1993 les résultats des estimations sur l'évolution récente
des revenus agricoles dans les Etats membres et dans la Communauté dans son ensemble. Les calculs ont été
effectués à partir des données fournies par les services nationaux responsables en la matière. Les utilisateurs
de cette publication y trouveront donc des informations et des analyses sur la situation des revenus agricoles
et sur leurs variations dans le temps. Ces résultats présentant un grand intérêt pour une meilleure
connaissance de l'agriculture communautaire, Eurostat s'efforce chaque année d'améliorer et d'approfondir
encore les analyses dans ce domaine.
L'objectif principal de la présente publication est de présenter les variations du revenu agricole dans les Etats
membres et dans la Communauté dans son ensemble en 1992 par rapport à 1991. Tandis que la Statistique
Rapide N°1992-14 sur le revenu agricole en 1992, publiée en décembre 1992, indiquait les principales
variations du revenu au cours de l'année écoulée, la présente publication fournit des données révisées et plus
détaillées ainsi que des analyses et commentaires. Ces analyses permettent d'une part d'étudier l'influence
des différents facteurs déterminants sur la variation des revenus en 1992 (chapitres 2 à 4), d'autre part de
replacer les résultats récents dans le contexte de l'évolution de l'agriculture dans la Communauté et dans les
Etats membres depuis 1980 (chapitres 5 et 6), et, enfin, de comparer les niveaux absolus de revenus
agricoles entre Etats membres (chapitre 7).
Les calculs se fondent sur les dernières estimations disponibles (janvier - février 1993) des services
nationaux compétents concernant les variations probables des prix, des quantités et des valeurs pour les
produits et les charges qui déterminent les revenus dans le secteur agricole. Le cadre méthodologique est
celui des comptes économiques de l'agriculture (CEA)^l
Trois indicateurs basés sur les résultats des CEA ont été choisis pour traduire l'évolution des revenus
unitaires dans l'agriculture.
La valeur ajoutée nette au coût des facteurs de l'agriculture est calculée à partir de la valeur de la
production agricole finale en déduisant les consommations intermédiaires, les amortissements et les impôts
liés à la production, et en y ajoutant les subventions*2). On obtient l'indicateur 1 en déflatant le résultat
obtenu à l'aide de l'indice implicite des prix du produit intérieur brut aux prix du marché(3), et en le
rapportant à la main-d'oeuvre totale employée dans l'agriculture^.
Le revenu net de l'activité agricole de la main-d'oeuvre totale est calculé en soustrayant les fermages et
les intérêts versés de la valeur ajoutée nette au coût des facteurs. On obtient l'indicateur 2 en déflatant, à son
tour, cet agrégat à l'aide de l'indice des prix cité plus haut et en le rapportant à la main-d'oeuvre totale
employée dans l'agriculture.
Le revenu net de l'activité agricole de la main-d'oeuvre familiale est obtenu en déduisant la rémunération
des salariés du revenu net de l'activité agricole de la main-d'oeuvre totale. On calcule l'indicateur 3 en
déflatant cet agrégat comme les deux précédents, puis en le rapportant uniquement à la main-d'oeuvre
familiale (exploitant et membres de sa famille travaillant dans l'exploitation).
(1) Voir Eurostat, Manuel sur les comptes économiques pour l'agriculture et la sylviculture, thème 5. série E, Luxembourg,
1989 (et Addendum, 1992).
(2) Voir Remarque méthodologique A. 1.1, sur le calcul des agrégats de revenu agricole.
(3)r A. 1.4. sur le calcul des séries déflatécs. en particulier au niveau de la Communauté dans
son ensemble.
(4) Voir Remarque méthodologique A. 1.2, sur la définition et la mesure de la main-d'oeuvre agricole. Il est donc nécessaire de disposer, pour le calcul des indicateurs 2 et 3, d'informations plus complètes que
pour le calcul de l'indicateur 1 : sur les fermages et les intérêts pour l'indicateur 2, et sur la rémunération des
salariés et la répartition entre main-d'oeuvre familiale et non familiale (salariée) pour l'indicateur 3. Or, pour
ces grandeurs précisément, les Etats membres ne sont pas parvenus jusqu'à présent à une harmonisation
complète. C'est pourquoi l'analyse sera principalement axée sur l'indicateur 1 dont la fiabilité et la
comparabilité l'emportent sur celles des deux autres indicateurs.
L'évolution du revenu agricole en 1992 au niveau de la Communauté dans son ensemble est présentée et
analysée dans le chapitre 2 du présent rapport, et ensuite désagrégée par Etat membre dans le chapitre 3. Les
données relatives à l'Allemagne (et donc celles pour EUR 12) concernent la situation territoriale d'avant le 3
octobre 1990. L'évolution des revenus agricoles sur le territoire de l'ancienne RDA est présentée - dans la
mesure où des données sont disponibles - dans une annexe à la section consacrée à l'Allemagne dans le
chapitre 3.
Afin de présenter des informations sur le niveau de liquidité de l'activité agricole, on a défini un indicateur
du cash-flow, analysé dans le chapitre 4. Il se différencie de l'indicateur 3 de revenu agricole par la non
prise en compte des variations des stocks, de la formation brute de capital fixe pour compte propre et des
amortissements. Nous disposons comme l'année précédente de cet indicateur pour huit pays (B, D, F, IRL,
L, NL, Ρ et UK).
Comme l'année dernière, l'évolution à plus long terme des revenus agricoles fait l'objet dans ce rapport
d'une analyse approfondie, en distinguant la Communauté dans son ensemble (chapitre 5) et les différents
Etats membres (chapitre 6). La période d'observation va de 1980 à 1992 de sorte que le Portugal, pour lequel
les séries de données correspondantes ne sont disponibles qu'à partir de 1980, a pu également être inclus
dans l'analyse. Comme pour les chapitres portant sur les évolutions de court terme, on procède à une
observation détaillée des facteurs déterminant l'évolution des trois indicateurs de revenus. La période choisie
est divisée en trois sous-périodes, délimitées par des "années" calculées comme des moyennes de trois ans
pour atténuer l'impact des fortes fluctuations conjoncturelles.
Les commentaires et analyses sur l'évolution du revenu agricole présentés dans les chapitres 2 à 4 (variations
de court terme) et 5 et 6 (variations de long terme) de ce rapport portent principalement sur des variations en
termes réels (séries déflatées). En effet, si l'étude des variations nominales peut avoir un certain intérêt dans
le cadre national, elle s'avère beaucoup moins pertinente quand on calcule des agrégats pour la Communauté
dans son ensemble ou quand on établit des comparaisons entre pays à taux d'inflation très différents.
Même si les variations annuelles du revenu restent au centre de l'analyse, les niveaux absolus des revenus
agricoles par unité de travail annuel dans chaque Etat membre sont comparés dans le chapitre 7, en dépit
d'importantes réserves d'ordre méthodologique et statistique. Afin d'améliorer la comparabilité des revenus,
la conversion s'effectue à la fois sur la base des taux de change en ECU et sur celle des standards de pouvoir
d'achat (SPA)(5>. En outre, on établit une comparaison de l'évolution des niveaux absolus des revenus
agricoles par UTA entre les Etats membres.
Il convient de remarquer que le revenu agricole dont il est question dans les chapitres mentionnés jusqu'ici
est basé sur des données macro-économiques et nationales. Il s'agit donc de l'évolution moyenne des
revenus agricoles, sans qu'il soit possible de distinguer les régions ou les types d'exploitations. Le niveau
effectif des revenus peut, dans certains cas, s'écarter considérablement des moyennes étudiées dans ce
rapport.
De plus, les indicateurs ne concernent que la branche agriculture. Lors de l'interprétation des résultats, il
(5) Pour la définition, voir Eurostat: Parités de pouvoir d'achat et produit intérieur brut réel - résultats 1985, Thème 2,
Série C, Luxembourg, 1988. faut tenir compte du fait que pour obtenir le revenu disponible des exploitants agricoles, il faudrait encore
ajouter les revenus extra-agricoles (autres activités, salaires, prestations sociales, revenus de la propriété) et
déduire les impôts courants et les cotisations sociales.
Bien qu'il ne soit actuellement pas encore possible de présenter des données harmonisées sur le revenu
global des ménages agricoles pour les différents Etats membres, Eurostat a publié pendant l'été 1992, et
pour la première fois, un rapport^ présentant et commentant les résultats disponibles pour onze Etats
membres (à l'exception de la Belgique), sans cependant aucune comparaison entre eux ni aucune agrégation
au niveau communautaire. Le chapitre 8 du présent rapport indique, comme dans les éditions précédentes,
les progrès réalisés récemment et les travaux futurs dans ce domaine.
(6) Eurostat: Revenu global des ménages agricoles - Rapport 1992, Thème C, Série C, Luxembourg. 2 VARIATION DU REVENU AGRICOLE DANS LA COMMUNAUTE
EN 1992 PAR RAPPORT A 1991
2.1 Résumé des principaux résultats
Les estimations des Etats membres disponibles en janvier-février 1993 indiquent pour la Communauté un
recul de -3,5 % en 1992 du revenu agricole mesuré par la valeur ajoutée nette réelle au coût des facteurs par
unité de travail annuel (indicateur 1). La hausse des revenus observée en 1991 (+2,3 %) ne s'est donc pas
poursuivie en 1992, les revenus se maintenant à un niveau proche de celui atteint lors de l'année
exceptionnelle que fut 1989 (+11,9 %) pour l'agriculture communautaire. La baisse du revenu agricole net
réel par UTA de l'ensemble de la main-d'oeuvre (indicateur 2) serait en 1992 de -4,3 % (après +2,5 % en
1991 et -3,7 % en 1990). Le revenu agricole net réel par UTA de la main-d'oeuvre familiale (indicateur 3)
aurait diminué de -7,2 % en 1992 (après +2,6 % en 1991 et -5,2 % en 1990)(1) (voir graphique 2.1).
Evolution des trois indicateurs de revenu agricole dans la Communauté de 1988 à Graphique 2.1
1992 (en %)
D 1988 ED 1989 D 1990 H 1991 SS 1992
La principale cause de cette régression du revenu agricole réside, au niveau communautaire, dans la chute
des prix agricoles. Ainsi, exprimée en termes nominaux, la valeur de la production agricole finale totale a
légèrement diminué en 1992 (-1,8 %, se décomposant en -4,6 % pour les prix nominaux et +2,9 % en
(1) Voir Remarque méthodologique A.1.3, sur la méthode de calcul des variations de court terme pour EUR 12.