//img.uscri.be/pth/adf7d90724bbb8d371d8378249795ff264c1a85e
Cet ouvrage fait partie de la bibliothèque YouScribe
Obtenez un accès à la bibliothèque pour le lire en ligne
En savoir plus

Tourisme et activités récréatives dans les parcs nationaux des montagnes de l'Ouest canadien: impacts et enjeux spatiaux (Parcs nationaux Banff, Jasper, Yoho, Kootenay, Lacs Waterton, Mount Revelstoke et des Glaciers) / Recreative activities and tourism in Canada's Rockies National parks: spatial issues and impacts (Banff, Jasper, Yoho, Kootenay, Waterton Lakes, Mount Revelstoke and Glacier National Parks) - article ; n°629 ; vol.112, pg 23-46

De
26 pages
Annales de Géographie - Année 2003 - Volume 112 - Numéro 629 - Pages 23-46
This paper discusses the ways tourism and recreative activities have been developed over time in the protected areas of the western mountain ranges of Canada. Created at the end of the 19th century (1885 for the first park, known today as Banff National Park), the mountain parks have become popular tourist destinations. Since then, development has been steady within the parks - urban communities, accommodations and ski areas being the most frequent forms of human activities -, while the hinterland remains rather underdeveloped. Today, the massive human use within the mountain parks (more than 10 million visitors a year) is considered a danger for the sustainability of these protected areas. Parks Canada, a federal agency which operates under the Heritage Canada ministry's authority, is in charge of the planning policy related to the mountain parks. Since 1988, under its management plans have been drawn up for the seven parks, taking into account the issues of tourism and visits in the mountain protected areas.
Les études portant sur les conséquences et les enjeux du tourisme sont nombreuses. Un examen attentif permet d'observer que les parcs nationaux des montagnes canadiennes, créés dès la fin du XIXe siècle (1885 pour le parc national Banff) ont suscité peu d'études parmi les géographes français. Ils représentent toutefois un terrain d'étude particulièrement intéressant dans la mesure où ils sont devenus l'une des régions touristiques les plus attractives du Canada avec 10 millions de visiteurs par an. Actuellement, les aménagements à l'intérieur des parcs (villes, villages, lieux d'hébergement, domaines skiables...) se concentrent dans l'avant-pays tandis que l'arrière-pays est moins fortement équipé. Aujourd'hui, la présence humaine et les activités récréatives constituent une menace pour ces aires protégées. Parcs Canada, qui exerce son autorité sous la tutelle du Ministère du Patrimoine canadien, est responsable de l'élaboration de la politique de gestion dans les parcs des montagnes. Celle-ci trouve son application dans la publication de «plans de gestion» ou de «plans directeurs» qui fixent les limites de la présence humaine et des aménagements dans les parcs.
24 pages
Source : Persée ; Ministère de la jeunesse, de l’éducation nationale et de la recherche, Direction de l’enseignement supérieur, Sous-direction des bibliothèques et de la documentation.
Voir plus Voir moins

Stéphane Héritier
Tourisme et activités récréatives dans les parcs nationaux des
montagnes de l'Ouest canadien: impacts et enjeux spatiaux
(Parcs nationaux Banff, Jasper, Yoho, Kootenay, Lacs Waterton,
Mount Revelstoke et des Glaciers) / Recreative activities and
tourism in Canada's Rockies National parks: spatial issues and
impacts (Banff, Jasper, Yoho, Kootenay, Waterton Lakes, Mount
Revelstoke and Glacier National Parks)
In: Annales de Géographie. 2003, t. 112, n°629. pp. 23-46.
Citer ce document / Cite this document :
Héritier Stéphane. Tourisme et activités récréatives dans les parcs nationaux des montagnes de l'Ouest canadien: impacts et
enjeux spatiaux (Parcs nationaux Banff, Jasper, Yoho, Kootenay, Lacs Waterton, Mount Revelstoke et des Glaciers) /
Recreative activities and tourism in Canada's Rockies National parks: spatial issues and impacts (Banff, Jasper, Yoho,
Kootenay, Waterton Lakes, Mount Revelstoke and Glacier Parks). In: Annales de Géographie. 2003, t. 112, n°629. pp.
23-46.
doi : 10.3406/geo.2003.890
http://www.persee.fr/web/revues/home/prescript/article/geo_0003-4010_2003_num_112_629_890Abstract
This paper discusses the ways tourism and recreative activities have been developed over time in the
protected areas of the western mountain ranges of Canada. Created at the end of the 19th century
(1885 for the first park, known today as Banff National Park), the mountain parks have become popular
tourist destinations. Since then, development has been steady within the parks - urban communities,
accommodations and ski areas being the most frequent forms of human activities -, while the hinterland
remains rather underdeveloped. Today, the massive human use within the mountain parks (more than
10 million visitors a year) is considered a danger for the sustainability of these protected areas. Parks
Canada, a federal agency which operates under the Heritage Canada ministry's authority, is in charge
of the planning policy related to the mountain parks. Since 1988, under its management plans have
been drawn up for the seven parks, taking into account the issues of tourism and visits in the mountain
protected areas.
Résumé
Les études portant sur les conséquences et les enjeux du tourisme sont nombreuses. Un examen
attentif permet d'observer que les parcs nationaux des montagnes canadiennes, créés dès la fin du
XIXe siècle (1885 pour le parc national Banff) ont suscité peu d'études parmi les géographes français.
Ils représentent toutefois un terrain d'étude particulièrement intéressant dans la mesure où ils sont
devenus l'une des régions touristiques les plus attractives du Canada avec 10 millions de visiteurs par
an. Actuellement, les aménagements à l'intérieur des parcs (villes, villages, lieux d'hébergement,
domaines skiables...) se concentrent dans l'avant-pays tandis que l'arrière-pays est moins fortement
équipé. Aujourd'hui, la présence humaine et les activités récréatives constituent une menace pour ces
aires protégées. Parcs Canada, qui exerce son autorité sous la tutelle du Ministère du Patrimoine
canadien, est responsable de l'élaboration de la politique de gestion dans les parcs des montagnes.
Celle-ci trouve son application dans la publication de «plans de gestion» ou de «plans directeurs» qui
fixent les limites de la présence humaine et des aménagements dans les parcs.Tourisme et activités récréatives
dans les parcs nationaux des montagnes
de Ouest canadien impacts et enjeux
spatiaux Parcs Banff Jasper
Yoho Kootenay Lacs Waterton Mount
Revelstoke et des Glaciers
Recreative National parks activities spatial and issues tourism and in impacts Banff Rockies
asper Yoho Kootenay Waterton Lakes Mount
Revelstoke and Glacier National Parks
Stéphane Héritier
Université de Savoie LGUS
Résumé Les études portant sur les conséquences et les enjeux du tourisme sont nombreu
ses Un examen attentif permet observer que les parcs nationaux des monta
gnes canadiennes créés dès la fin du xixc siècle 1885 pour le parc national
Banff ont suscité peu études parmi les géographes fran ais Ils représentent
toutefois un terrain étude particulièrement intéressant dans la mesure où ils
sont devenus une des régions touristiques les plus attractives du Canada avec
10 millions de visiteurs par an Actuellement les aménagements intérieur des
parcs villes villages lieux hébergement domaines skiables... se concentrent
dans avant-pays tandis que arrière-pays est moins fortement équipé
hui la présence humaine et les activités récréatives constituent une
menace pour ces aires protégées Parcs Canada qui exerce son autorité sous la
tutelle du Ministère du Patrimoine canadien est responsable de élaboration de
la politique de gestion dans les parcs des montagnes Celle-ci trouve son appli
cation dans la publication de plans de gestion ou de plans directeurs qui
fixent les limites de la présence humaine et des aménagements dans les parcs
Abstract This paper discusses the ways tourism and recreative activities have been deve
loped over time in the protected areas of the western mountain ranges of Cana
da Created at the end of the 9th century 1885 for the first park known today
as Banff National Park) the mountain parks have become popular tourist desti
nations Since then development has been steady within the parks urban com
munities accommodations and ski areas being the most frequent forms of
human activities while the hinterland remains rather underdeveloped Today
the massive human use within the mountain parks more than 10 million visitors
year is considered danger for the sustainability of these protected areas
Parks Canada federal agency which operates under the Heritage Canada mi
authority is in charge of the planning policy related to the mountain
parks Since 1988 under its management plans have been drawn up for the se
ven parks taking into account the issues of tourism and visits in the mountain
protected areas
Ann Gèo. no 629 2003 pages 23-46 Armand Colin Stéphane Héritier ANNALES DE OGRAPHIE 629 2003 24
Mots-clés Tourisme dans les aires protégées parcs nationaux montagnes Canada Ro
cheuses aménagement touristique
Key-words Tourism in protected areas national parks mountains Canada Rockies tourist
development
Les études concernant les activités touristiques dans les zones de monta
gnes montrent que la géographie du tourisme connaît en France un dyna
misme incontestable Les phénomènes ont été analysés dans les
grands massifs de montagnes dans le monde Pendant le dernier quart de
siècle les études menées dans les Alpes Knafou ou Herbin pour
citer quelques précurseurs comme dans Himalaya Sacareau 1997 con
tribuèrent la réalisation des principales synthèses sur ce thème Pearce
1993 Debarbieux 1995 Duhamel et Sacareau 1998 Dewailly et Fla-
ment 1993 et 2000 Toutefois les travaux consacrés au tourisme dans les
montagnes canadiennes et plus précisément dans les parcs nationaux
avèrent plutôt limités Des études existent pourtant menées par des
géographes en grande partie nord-américains mais aussi par quelques fran ais citons pour mémoire les travaux André-Louis San
guin 1990 1991 et de Gérard Richez 1991 2000-a 2000-b dont les
études portèrent sur les deux plus grands parcs des Rocheuses Banff et Jas
per Depuis plusieurs années Parcs Canada affiche sa volonté de considérer
les parcs des montagnes comme un ensemble cohérent situation qui justifie
de faire porter notre analyse sur des sept parcs nationaux des
montagnes de Ouest
Situés aux confins de Alberta et de la Colombie Britannique les parcs
couvrent une superficie totale de 223525 km2 soit plus de la moitié de la
Suisse et peine moins que les quatre départements alpins des deux Savoie
de Isère et des Hautes-Alpes Ils se répartissent en trois ensembles un
groupe de quatre parcs dans les Rocheuses centrales Banff Jasper Yoho
Kootenay) un parc isolé dans le Sud des Rocheuses canadiennes Lacs
Waterton et les deux parcs situés dans les massifs des Columbia Moun
tains situé Ouest du sillon des Rocheuses Rocky Mountain Trench
Créés entre 1885 Banff et 1920 pour le plus récent Kootenay) ces parcs
sont hui considérés comme les fleurons du tourisme au Canada La
fréquentation dépasse 10 millions de visiteurs pour la saison 1999-2000
Elle représente environ 646 de la fréquentation totale des parcs natio
naux au Canada 165 millions de visiteurs au total De tels chiffres de
fréquentation ne sont pas exceptionnels en Amérique du Nord Pour se
Knafou Les stations intégrées de sports hiver aménagement de la montagne la fran aise
Paris Masson 1978
Herbin 1980) Le tourisme dans le Tyrol autrichien Grenoble Cahiers de Alpe 1980
Correspondant un total de 23396 km2
Statistique officielle de Parcs Canada agence évalue la durée une saison sur 12 mois du 1er
avril au 31 mars de année suivante Articles Tourisme et activités récréatives dans les parcs nationaux de Ouest canadien 25
limiter ce seul exemple les parcs nationaux des Rocheuses aux Etats-Unis
Glacier Yellowstone Grand Téton et Rocky Mountain accueillent 1075
millions de visiteurs en 1998 Par comparaison les parcs des montagnes
fran aises font figure de petit Poucet avec 264 millions de visiteurs enre
gistrés en 1996 dans les parcs des Ecrins de la Vanoise et des Pyrénées
Au Canada la définition du tourisme inspire de celle de tout
en adaptant au contexte canadien Le tourisme requiert un déplacement
plus de 80 km de son domicile même en revenant le soir ou suppose de
passer une nuit en dehors de chez soi quels que soient la distance et le
motif équipages étudiants militaires et navetteurs exclus Dewailly et
Flament 2000 Parcs Canada préfère parler de visiteurs pour désigner
toute personne pénétrant dans une des 39 unités du réseau des parcs
agence gouvernementale estime que même si un visiteur se rend dans un
parc national pour une toute autre raison la simple appréciation du paysage
scenery relève une expérience où agrément tient une place importante
Dans ce texte le terme de visiteur remplacera souvent les termes de tou
ristes ou excursionnistes puisque Parcs Canada ne tient pas systématique
ment compte de cette distinction dans ses évaluations statistiques
Cette contribution répond un double objectif tout abord proposer
un état des lieux du tourisme et des activités récréatives dans les parcs des
montagnes canadiennes afin en analyser la portée Le second objectif con
siste évaluer la nature la variété des enjeux et des problèmes spécifiques
aux parcs nationaux des montagnes canadiennes ainsi que les incidences
spatiales des aménagements installés dans ces aires protégées Enfin il
importe de saisir en quoi les effectifs de visiteurs et les pratiques récréatives
induisent une politique de gestion qui renforce la concentration spatiale des
équipements et de la fréquentation Afin de comprendre ces enjeux il est
nécessaire de rappeler la place de ces parcs qui représentent des destina
tions privilégiées du tourisme au Canada Les aménagements destinés
accueillir plus de 10 millions de visiteurs se traduisent par des logiques spa
tiales complémentaires fondées sur une concentration des équipements dans
quelques sites tandis que intérieur des massifs demeure faiblement équipé
La gestion de ces aires protégées et fortement fréquentées intègre alors
dans des enjeux multiples qui ont conduit Parcs Canada réorienter ses
politiques de gestion dans les deux dernières décennies
le tourisme comprend les activités déployées par les personnes au cours de leur voyage et de
leurs séjours dans des lieux situés en dehors de leur environnement habituel pour une période
consécutive qui ne dépasse pas une année des fins de loisirs pour affaire ou autre motif. Le
terme tourisme couvre toutes les activités des visiteurs incluant la fois les touristes visiteurs
qui passent la nuit) et les visiteurs de la journée excursionnistes) cité in Dewailly et Fla
ment 2000) 26 Stéphane Héritier ANNALES DE OGRAPHIE 629 2003
Les parcs nationaux des montagnes
des hauts lieux de activité touristique canadienne
Treize ans après la création de Yellowstone 1872) le gouvernement de
la jeune Confédération canadienne désigne sa première réserve dans les
montagnes de lOuest la Banff Hot Spring Reservation6 qui deviendra le
Parc national Banff Après plus un siècle existence et la fixation difficile
de ses limites Héritier 1999-b) ce parc est devenu avec six autres parcs
des Rocheuses et des Columbia Mountains un haut lieu du tourisme de
nature en Amérique du Nord et au Canada tout particulièrement
7.1 Parcs nationaux Des piliers du tourisme au naturel
Les parcs canadiens sont gérés par agence de Parcs Canada
dépendant du ministère du Patrimoine canadien des Parcs et le
ministère sont chargés de application de la Loi sur les parcs nationaux
1988 qui les dédie au peuple canadien afin que celui-ci puisse les utiliser
pour son plaisir et enrichissement de ses connaissances... ils doivent être
entretenus et utilisés de fa on rester intacts pour les générations futures
in Parcs Canada 2000-LW Avec un total 16071404 visites-person
nes pour année de compte 2000-2001 les parcs représentent une desti
nation touristique majeure du pays
La fréquentation du système des parcs canadiens est concentrée au Sud
du pays notamment dans le groupe des parcs de Ouest cordilléran 10 mil
lions de visiteurs fig l) Loin derrière les Provinces Atlantiques correspon
dent la deuxième zone en terme de fréquentation tandis ailleurs les
effectifs restent mesurés Ontario et Québec voire faibles 407 des visi
teurs dans les provinces des Prairies et les territoires du Nord La figure
met en évidence la part croissante de la zone des montagnes dans le système
des parcs Le profil de fréquentation suit le profil national mais les affaisse
ments sont moins marqués dans les montagnes La part des visiteurs est
exceptionnelle au point atteindre 7138 du total des visites-personnes en
1998-99 visites principalement effectuées par des Canadiens
Depuis dix ans la moyenne de fréquentation annuelle des parcs cana
diens avoisine 1424 millions de visiteurs dans un contexte touristique
national très dynamique Une partie de la fréquentation nationale peut être
attribuée aux populations résidant proximité des parcs moins de
80 km et il faudrait plutôt considérer comme des excursionnistes Ces
derniers utilisent néanmoins les infrastructures récréatives et les équipe-
La découverte de sources thermales sur les pentes du Mont Sulphur au Sud de la ville actuelle de
Banff en 1883 est origine de la protection de ces espaces de montagne dans des réserves qui
devinrent des parcs nationaux Lothian 1977)
Visite-personne définition du Ministère du Patrimoine canadien Chaque fois une personne
entre dans une unité de rapport parc ou lieu historique national des fins appréciation du patri
moine ou de loisirs La circulation de transit locale et commerciale est exclue Une deuxième
entrée dans une même journée ou une deuxième entrée par les personnes qui passent la nuit dans
unité de rapport ne constitue pas une nouvelle visite-personne Patrimoine canadien) Articles Tourisme et activités récréatives dans les parcs nationaux de Ouest canadien 27
Fig Fréquentation des parcs nationaux canadiens pendant la saison touristique 1998-
999 du 1er avril au 30 mars)
Canadian National parks visits during 1998-1999 tourist season April 1st to
March 30)
ments notamment les campings situés dans les parcs mais ils entrent pas
dans la catégorie des voyages évoqués plus haut
1.2 Une fréquentation dominée par les visiteurs de Ouest canadien
Le service canadien des parcs effectue ou sollicite auprès de sociétés de
consultants des études régulières concernant Origine des visiteurs Réa
lisée partir de ces données la figure met en évidence la part considé
rable de la fréquentation de proximité comme inégale distribution des
visiteurs Le groupe des Canadiens de Ouest 66 des visiteurs se com
pose une forte proportion Albertains 47 du total) sauf dans les
parcs des montagnes Columbia où les habitants de Colombie Britannique
sont les plus nombreux Le bassin touristique qui définit aire origine
privilégiée des visiteurs Dewailly et Flament 2000) couvre le sud-ouest
de Alberta et le Sud de la Colombie Britannique échelle régionale de
grandes agglomérations réunies en un corridor urbain Edmonton Cal
gary Lethbridge peuplé de plus de deux millions habitants constituent
un véritable réservoir pour la fréquentation Par ailleurs les villes situées
proximité voire immédiate limite des parcs Canmore entrée du
parc national Banff Hinton pour Jasper Golden pour Yoho ou le parc des
Glaciers ainsi que la petite ville de Revelstoke constituent autant de
foyers émetteurs de visiteurs réguliers utilisant les infrastructures récréatives
des parcs 28 Stéphane Héritier ANNALES DE OGRAPHIE 629 2003
Fig volution de la fréquentation des parcs des montagnes entre 990 et 2000
Mountain Parks visits 1990-2000
Les voyages touristiques internationaux enregistrés en 1999 au Canada
194 millions de personnes font apparaître la place prépondérante des
Etats-Unis avec un total de 152 millions de voyages enregistrés exemple
du parc des Lacs Waterton met en évidence la part de la fréquentation
américaine 10 29 par comparaison avec celle des visiteurs de Est du
Canada et des visiteurs originaires autres pays Environne
ment Canada 1989 Patrimoine canadien 1994 Héritier 1999-a Water
ton illustre assez nettement la situation de la plupart des parcs de Ouest
par exemple 25 des visiteurs de Jasper viennent des Etats-Unis en 1987
pour une part totale de 36 de visiteurs étrangers Europe et
Asie Les parcs du Mont Revelstoke et des Glaciers où la fréquentation
européenne domine nettement font figure exception La part notable des
touristes américains évoque une situation comparable un phénomène
observé et analysé pour la zone franco-italienne des Alpes De la même
manière que la perméabilité des frontières entre la France et Italie permet
accueillir de nombreux touristes venus Italie Debarbieux 1995) la
porosité de la frontière politique américano-canadienne est un élément
essentiel de la fréquentation des parcs des Rocheuses et notamment le
parc des Lacs Waterton au Nord du 49e parallèle Le marché overseas 11
représente pour sa part des effectifs touristiques limités 42 millions
principalement en provenance du Royaume-Uni du Japon et Europe
Selon Statistique Canada le nombre total de voyages au moins une nuit effectués au Canada
élève 94 millions dont 746 millions par les Canadiens)
Les chiffres évoqués dans ce paragraphe font référence des études portant sur année 1989 et
la période 1987-89 Les officiels interrogés sur ce point considèrent ils illustrent des tendan
ces durables
10 Une étude menée entre 1995 et 1997 fait apparaître que la majorité des visiteurs américains est
originaire Etats de Ouest des Etats-Unis Oregon Californie Washington Montana Alaska...
Parcs Canada 1997)
11 Le terme désigne les visiteurs originaires de pays hors Amérique du Nord Articles Tourisme et activités récréatives dans les parcs nationaux de Ouest canadien 29
Fig Origine des visiteurs dans les parcs nationaux des montagnes de Ouest en 1994
Origin of the Western mountain National parks visitors 1994
La situation des parcs des montagnes avère ainsi conforme aux dyna
miques observées pour ensemble du Canada où le trafic touristique est
dominé par les échanges avec les Etats-Unis et il inscrit dans le cadre
une mobilité internationale croissante Pearce 1993 62 La situation
est voisine de celle observée en Nouvelle-Zélande où les études Pearce et
Booth 1987 Espiner et Simmons 1998 ont démontré que la forte fré
quentation overseas des parcs nationaux était dominée par les touristes aus
traliens et elle était origine du renforcement des équipements touris
tiques Stéphane Héritier ANNALES DE OGRAPHIE 629 2003
1.3 Présence touristique et aménagements concentrés dans avant-pays
des parcs
Parcs Canada envisage espace des parcs en fonction des notions arrière-
pays et avant-pays fig Ce dernier environ de la superficie du
parc correspond espace où sont aménagées les aires de loisirs les équi
pements hébergement et les infrastructures du parc routes ateliers...
accessibles directement partir une route Environnement Canada 1988
arrière-pays correspond espace restant 95 du parc Les limites indi
quées sur la figure sont inscrites dans le plan directeur du parc qui leur
confère ainsi une valeur officielle Dans tous les parcs de cette étude
avant-pays est soumis des règles strictes en terme aménagement
urbanisme et de gestion des activités humaines tandis que dans arrière-
pays zones sauvages et primitives) les aménagements et les pratiques de
nature sont très limités voire interdits dans certains secteurs
Espace aménagement privilégié des équipements accueil des lieux
hébergement et des grandes infrastructures de transports avant-pays des
parcs concentre de manière attendue les visiteurs les parcs enregis
trent ainsi plus de 40000 visiteurs diurnes Banff et plus de 15000 Jasper
pendant la saison estivale quatre stations de ski situées accueillent un total
de 13 million de visiteurs par an Commission ACP 1999 trois sources
thermales trente-six campings avant-pays et trente-neuf auberges privées
lodges dans les sept parcs représentent un potentiel de concentration de
visiteurs très élevé On attribue ce phénomène la majeure partie des inci
dences environnementales négatives qui affectent avant-pays des parcs
Fig Arrière-pays et avant-pays dans le parc des Lacs Waterton
Hinterland and heartland Waterton Lakes National Parks