//img.uscri.be/pth/541e58f53491d0d4940db68b3b0a9f90910694d6
Cet ouvrage fait partie de la bibliothèque YouScribe
Obtenez un accès à la bibliothèque pour le lire en ligne
En savoir plus

Un résultat agricole prévisionnel en très forte baisse

De
2 pages
La campagne agricole 2008 a été perturbée par deux évènements climatiques sérieux au printemps et en automne. Ils ont occasionné des pertes de production, notamment en Haute-Corse. Par ailleurs, la hausse des consommations intermédiaires laisse à prévoir une baisse importante du revenu agricole. Sommaire Production et prix quasi normaux La production viticole en repli... ...mais un vignoble qui se restructure Hausse des consommations intermédiaires L'Etat solidaire Faits sanitaires marquants de 2008 Production et prix quasi normaux La production viticole en repli... ...mais un vignoble qui se restructure Hausse des consommations intermédiaires L'Etat solidaire Faits sanitaires marquants de 2008
Voir plus Voir moins
Agriculture
Campagne agricole 2008 Un résultat agricole prévisionnel en très forte baisse
La campagne agricole 2008 a été perturbée par deux évènements climatiques sérieux au printemps et en automne. Ils ont occasionné des pertes de production, notamment en HauteCorse. Par ailleurs, la hausse des consommations intermédiaires laisse à prévoir une baisse importante du revenu agricole.
En 2008, l'hiver a été plutôt doux et les pluies ont rééquilibré les réserves hydriques. Au printemps, de fortes pluies ont occasionné des problèmes de plantation et les orages de fin juin ont perturbé les récoltes de foin, les semis de maïs et de melons. Ces conditions ont favorisé l’apparition du mildiou sur les tomates, les salades et la vigne. Les intempéries du 23 octobre puis du 4 novembre ont entraîné la formation brutale de pointes de crue éphémères sur la quasi totalité des cours d’eau de HauteCorse. Pour ce département, au 12 novembre 2008, 11 communes ont demandé la reconnaissance de l’état de catastrophe naturelle suite aux intempéries. Ces inondations ont entraîné des pertes de maraîchage ainsi que des pertes de fond.
Production et prix quasi normaux
Malgré le repli de la production totale, la viticulture insulaire se porte plutôt bien. Elle bénéficie en effet d’une hausse de la commercialisation. Grâce à de meilleures ventes, les stocks au 31/07/2008 sont en diminution de plus de 11 % par rapport aux stocks 2007.
...mais un vignoble qui se restructure
De plus, le vignoble se restructure. En 2008, 67 hectares ont bénéficié de la prime de restructuration, soit une nette augmen tation par rapport aux deux campagnes précédentes. Désormais, le vignoble corse couvre 7 200 hectares et, compte tenu des restructurations déjà réalisées, 82 % de cette superficie a moins de 25 ans.
Hausse des consommations intermédiaires
Excepté les pertes de récolte dues aux deuxSelon les données prévisionnelles 2008, la événements climatiques, la productionhausse des consommations intermédiaires annuelle est celle d’une année normale. Lesserait sensiblement plus forte que celle de prix de vente se sont bien maintenus voirela production au prix de base. Il en ont légèrement augmenté jusqu’à mijuilletrésulterait une forte baisse du résultat (surtout pour les melons et tomates). Faitagricole net. Le résultat agricole net par actif marquant pour l’année 2008, la reprise de labaisserait également. La hausse des prix des vente en frais des salades infirme laintrants en est la cause majeure, en parti tendance amorcée en 2007 qui voyait laculier celle des engrais et amendements vente de salade en sachet décoller.(+ 25 %) ainsi que celle des produits La production de légumes d’hiver estpétroliers (+ 24 %). affectée par les calamités d’automne ainsi que par la diminution des surfaces, ce qui L Etatsolidaire entraîne une déprise de production. Pénalisés par les aléas climatiques du printemps et d’automne, les agriculteurs La production viticole en repli... bénéficieront de mesures de calamités En 2008, la production de vin diminue pouragricoles. Les pertes occasionnées seront la quatrième année consécutive. Elle atteintsoulagées par des mesures d’indem 324 300 hectolitres, soit 4 % de moins qu’ennisations pour les amandes, le maïs et les 2007. Les vins AOC progressent néanmoinscultures maraîchères ainsi que les pertes de de 4 %, avec des volumes de 116 700fond. Pour le département de HauteCorse hectolitres. particulièrementtouché, le montant des Les dossiers de l'économie corse  n° 1 24