VERS UN TRIPLE RÉSULTAT
68 pages
Français

VERS UN TRIPLE RÉSULTAT

Le téléchargement nécessite un accès à la bibliothèque YouScribe
Tout savoir sur nos offres

Description

VERS UN TRIPLE RÉSULTAT

Sujets

Informations

Publié par
Nombre de lectures 48
Langue Français
Poids de l'ouvrage 3 Mo
Tripleré
UsTlTa
our l’analyse des entreprises les pays en développement
Copyright © Programme des Nations Unies pour l’Environnement, 2009
A condition d’en mentionner la source, la présente publication peut être reproduite intégralement ou en partie sous quelque forme que ce soit à des fins pédagogiques ou non lucratives sans autorisation spéciale du détenteur du copyright. Le Programme des Nations Unies pour l’environnement souhaiterait recevoir un exemplaire de toute publication produite à partir des informations contenues dans le présent document.
L’usage de la présente publication pour la vente ou toute autre initiative commerciale quelle qu’elle soit est interdite sans l’autorisation préalable écrite du Programme des Nations Unies pour l’environnement.
Avertissement Les termes utilisés et la présentation du matériel co présente publication ne sont en aucune façon l’expressi opinion quelconque par le Programme des Nations Unie l’environnement à propos de la situation légale d’un p d’un territoire, d’une ville ou de son administration ou de l délimitation de ses frontières ou de ses limites. De plus, les opinions exprimées ne représentent pas nécessairement la décision ou la politique officielle du Programme des Nations Unies pour l’environnement, de même que la mention de marques ou de méthodes commerciales ne constitue une recommandation.
Couverture: © Floris van der Pol Imprimé sur du papier Cyclus Print (papier couché mat, 100% recyclé, label écologique européen)
Le PNUE encourage les pratiques écophiles, dans le monde entier et au sein de ses propres activités. Ce magazine est imprimé sur du papier entièrement recyclé. Notre politique de distribution vise à limiter l’empreinte écologique du PNUE.
Vers un triple résultat Boîte à outils pour l’analyse des entreprises durables dans les pays en développement
Remerciements Ce document d’orientation a été produit par le PNUE avec le soutien financier du gouvernement de Norvège. L’étude de cas consacrée à Manila Waters a bénéficié de l’aimable soutien de l’initiative «Entreprendre au bénéfice de tous» du PNUD. Supervision, coordination et soutien Esther Reilink, PNUE Auteurs Christina Gradl, Martin Herrndorf et Aline Krämer, Emergia Institute, Allemagne Experts internationaux interrogés Lawrence Agbemabiese, PNUE, initiative AREED (Promotion des entreprises énergétiques en milieu rural en Afrique) Ross Andrews, initiative SEED (Soutien aux entrepreneurs pour l’environnement et le développement) Hennings Austmann, Deutscher Entwicklungsdienst (DED / Service de volontaires allemands), Allemagne Lucas Black, initiative «Encourager les entreprises viables pour réduire la pauvreté», PNUD Nicola Borregaard, Recursos e Investigación para el Desarrollo Sustentable (RIDES), Chili Michael Kuhndt, PNUE/Wuppertal Institute, Collaborating Centre on Sustainable Consumption and Production (CSCP) Desta Mebratu, Bureau régional pour l’Afrique du PNUE Floris van der Pol, Koninklijk Instituut voor de Tropen / Royal Tropical Institute (KIT), Pays-Bas Nydia Suppen, Center for Life Cycle Analysis and Sustainable Design, Mexico Bill Vorley, International Institute for Environment and Development (IIED), Royaume-Uni
Auteurs des études de cas Manila Water Company, Philippines: Jane Comeault, consultante indépendante, Canada T’ikapapa, Pérou: Nydia Suppen, Center for Life Cycle Analysis and Sustainable Design, Mexico USISS, Mali: Floris van der Pol et Hugo Verkuijl, Koninklijk Instituut voor de Tropen / Royal Tropical Institute (KIT), Pays-Bas
Autres contributeurs (information et révision) Angela Cheung, d.light Jonathan Duwyn et Louise Sörensen, l’Initiative pauvreté-environnement PNUD-PNUE Cornelius Schaub, Decision Institute Fisseha Tessema, PNUE/Wuppertal Institute, Collaborating Centre on Sustainable Consumption and Production (CSCP) Taizo Yamada, Japan International Cooperation Agency (JICA) Erica Allis, Charles Arden Clarke, Cornis van der Lugt, Luc Reuter et Sonia Valdivia, PNUE Contributions Les auteurs souhaitent remercier toutes les personnes ayant collaboré à la rédaction de ce document d’orientation grâce à leur apport précieux de renseignements, d idées, de commentaires, d’exemples et de données, notamment les personnes interrogées, dont la contribution a permis de mieux recentrer et mettre en forme ce guide. Conception et mise en page NODE Berlin Oslo, Allemagne Impression Oktoberdruck, Allemagne Traduction Strategic Agenda LLP
2Vers un triple résultat: boîte à outils pour l’analyse des entreprises durables dans les pays en développement
Table des matières
Résumé 6 Introduction  Chapitre 1: Objectifs et méthode10
 1.1 De quels «projets durables» est-il question ici?11  1.2 De quel type d’analyse est-il question?12  1.3 Qui devrait lire ce document, et pourquoi?13
 Chapitre 2: Adopter un point de vue systémique16
 2.1 Le défi de la durabilité17  2.2 Triple bilan20  2.3 Cycle de vie23  2.4 Parties prenantes24 Boîte à outils 25  Chpater 3: Identifier les possibilités26
 3.1 Dimensions27  3.2 Applications30  3.3 Ressources31  3.4 Étude de cas: T’ikapapa32
 Chapitre 4: Comprendre les déterminants du succès34
 4.1 Dimensions35  4.2 Application38  4.3 Ressources39  4.4 Étude de cas: USISS40
 Chapitre 5: Évaluer les coûts et les avantages42
 5.1 Localiser les répercussions44  5.2 Mesurer les répercussions47  5.3 Comparaison des différentes répercussions48  5.4 Ressources52  5.5 Étude de cas: la société Manila Water53 Conclusion  Chapitre 6: Mise en application de la boîte à outils 58 Bibliographie 62
3
Liste des figures Figure 1:à outils pour l’analyse des entreprises durablesBoîte 13 Figure 2: Revenu et émissions de CO2 par habitant et par pays (en 2004)17 Figure 3: Trois angles d’analyse d’une entreprise durable18 Figure 4: Le programme 3S de Sadia pour une production porcine durable22 Figure 5: Étapes du cycle de vie d’un produite23 Figure 6: Parties prenantes d’une entreprise24 Figure 7: Réticule de l’entreprise durable27 Figure 8: Quatre dimensions des déterminants du succès35 Figure 9:Trois étapes de l’évaluation coûts-avantages43 Figure 10: Intégration d’indicateurs sur les domaines économique, social et environnemental47 Figure 11: Table d’agrégation REED50 Figure 12: Le cycle de l’eau et les activités de Manila Water54
Liste des tableaux Table 1: Impact que peuvent avoir les entreprises durables sur les OMD20 Table 2:Améliorations possibles pour préserver l’environnement21 Table 3: Effets en matière de développement économique21 Table 4: de l’étendue du marché de la mangue séchée (en milliers de dollars) Estimation40 Table 5:les coûts et les avantages pour les trois dimensions  Localiser44 Table 6: répercussions économiques, sociales et environnementales Quelques45 Table 7:Exemples d’indicateurs intermédiaires pour l’intégration49 Table 8: et inconvénients de la monétisation Avantages49 Table 9: La «valeur actuelle nette» d’un projet de reforestation à Lubrín, en Espagne,  calculée avec différents taux d’abattement51 Table 10:coûts-avantages de la compagnie Manila Water Analyse 56
4Vers un triple résultat: boîte à outils pour l’analyse des entreprises durables dans les pays en développement
5
Résumé
Les projets durables peuvent contribuer de manière importante à la réduction de la pauvreté et à la préservation de l’environnement. Ces entreprises et activités améliorent les conditions de vie des humains et l’environnement sur un mode gagnant-gagnant (pour les gens, la planète et l’économie), en contribuant à dissocier la croissance économique et les améliorations des conditions de vie de l’utilisation des ressources naturelles.
Élaborer et gérer des projets durables est un véritable défi. Des questions clés concernant l’identification des possibilités, la compréhension des déterminants du succès et l’évaluation des coûts et avantages reviennent continuellement.
Ce document présente une boîte à outils qui aide à répondre à ces questions. Cette boîte à outils est destinée aux initiatives soutenant des projets durables, notamment les programmes de donateurs, les concours de projets, les investisseurs privés et publics, les programmes de formation professionnelle et les décideurs politiques. Ces derniers peuvent utiliser les outils proposés pour identifier méthodiquement, évaluer, conseiller et promouvoir des projets durables.
6Vers un triple résultat: boîte à outils pour l’analyse des entreprises durables dans les pays en développement
Objectifs et méthode Les projets durables tirent parti des possibilités d’améliorer les conditions de vie des humains tout en veillant à préserver l’environnement, avec des méthodes pouvant être reproduites à différentes échelles. Il s’agit d’initiatives au micro-niveau, émanant d’entreprises mais aussi d’organismes publics ou sans but lucratif. Parvenant à concilier les objectifs écologiques, sociaux et économiques, ils peuvent contribuer de manière importante à relever certains des défis internationaux les plus urgents de notre époque: réduction de la pauvreté, conformément aux Objectifs du Millénaire pour le développement, préservation de ressources écologiques mondiales comme un climat stable et une riche biodiversité. La présente publication met en évidence de nombreux exemples de projets de ce type. Élaborer et gérer des projets durables est un véritable défi. Les modèles d’entreprise les sous-tendant sont souvent de création récente ou restent à imaginer. C’est pourquoi l’on manque souvent d’expérience en matière de faisabilité ou de potentiel de croissance. Qui plus est, la multiplicité des objectifs rend la gestion de ces initiatives encore plus complexe. Une analyse systématique peut permettre d’identifier, d’évaluer, de gérer et de promouvoir les projets durables. Mais, à l’heure actuelle, il n’existe pas d’outils permettant une telle analyse des projets de ce type, comme il en existe pour les projets commerciaux habituels. Le présent document présente donc une boîte à outils spécifique. Cette boîte à outils est destinée aux initiatives soutenant des projets durables: programmes de donateurs, concours de projets, investissements privés et publics, programmes de formation professionnelle, décideurs politiques, etc. Ces initiatives contribuent au succès des projets durables par le biais du financement, de la facilitation des projets, du renforcement des capacités, et de la création d’un environnement favorable. Leurs actions leur permettent d’encourager et de faciliter une approche plus systématique, par exemple en demandant des renseignements structurés à l’occasion des dossiers de candidature. La boîte à outils peut être utilisée comme point de départ à un cadre d’application des plans d’affaires, ou pour les dossiers de prêt ou d’aide financière. Elle peut aussi contribuer à informer les entreprises, à les former, et à les aider afin qu’elles utilisent une méthode analytique. Elle peut servir de référence lors de l’élaboration de documents de formation ou de communication, ainsi que pour la structuration d’ateliers de formation et de programmes de conseil ou de consultation. Afin de pouvoir les adapter à des utilisations et à des utilisateurs aussi différents, les concepteurs ont veillé à ce que ces outils soient modulables et génériques. Les initiatives de soutien peuvent les adapter et les simplifier en fonction de leurs besoins spécifiques.
Ces outils répondent à trois questions qui reviennent continuellement lors de l’élaboration ou de la gestion d’un projet durable: Quelles sont les possibilités de créer de la valeur en répondant aux besoins de manière plus satisfaisante et plus efficace? Quels sont les facteurs déterminant le succès d’une entreprise? Quels sont les coûts et les avantages du projet d’un point de vue commercial, social, ou environnemental? Ce document d’orientation fournit un cadre de référence pour une analyse systématique de chacune de ces questions. Le graphique ci-dessous montre les trois composantes analytiques du présent document d’orientation, et les relations entre elles: Identifier les possibilités Comprendre les déterminants du succès Évaluer coûts et avantages Adopter un point de vue systémique Les projets durables doivent adopter un point de vue systémique par rapport aux processus de consommation et de production afin de trouver des façons de maximiser avec profit les conditions de vie tout en minimisant les pressions sur l’environnement. La réduction de la pauvreté et la préservation de l’environnement sont inextricablement liées, car les pauvres des pays en développement dépendent fortement des ressources naturelles et des services rendus par les écosystèmes, et une amélioration du bien-être s’accompagne souvent d’une augmentation des ressources utilisées. Toute la difficulté d’une entreprise durable est de dissocier l’amélioration des conditions de vie et le développement économique d’une part, et une utilisation non viable des ressources naturelles d’autre part. Les processus de consommation et de production sont intrinsèquement liés, et les conséquences peuvent évoluer au long du cycle de vie, selon le type d’impact ou les parties prenantes affectées; de ce fait, il est important de ne jamais perdre de vue l’intégralité de l’environnement du projet, en ayant en permanence recours à trois approches: Le point de vue du triple bilan s’intéresse aux coûts et avantages sociaux, environnementaux et économiques d’une entreprise. point de vue du cycle de vie traite de toutes lesLe  étapes du processus de consommation et de production,
Résumé 7
depuis l’extraction des matières brutes à l’élimination des déchets, la réutilisation et le recyclage.  vue des parties prenantes considère la relationLe point de entre l’entreprise et les acteurs sur lesquels elle a un impact ou qui ont un impact sur elle. Société dans son ensemble Parties Communautés prenantesEmployés FournisseursEntrepriseClients Zone d’incidence Économique Sociale Environnementale Étapes du Extraction Production Condition- Utilisation Fin de vie cyclede des matières nement & du produit vie premières Distribution Identifier les possibilités Le chapitre «Identifier les possibilités» fournit des indications sur la manière d’examiner la situation afin de faire coïncider les objectifs économiques, sociaux et environnementaux. questions peuvent orienter la réflexion: Besoins:Dans quel domaine peut-on concrètement améliorer les conditions de vied’une population? Quels sont les domaines où les besoins ne sont toujours pas satisfaits? Quelles possibilités fondamentales ne sont pas offertes aux gens? Ressources:Quelles sont les ressources existantes permettant de satisfaire les besoins et d’améliorer les conditions de vie? Existe-t-il des ressources renouvelables, plus abondantes voire inutilisées qui pourraient remplacer ou compléter celles actuellement utilisées? Inefficience:Quelles sont les étapes du cycle de vie engendrant un gaspillage des ressources? Où pourrait-on améliorer l’efficience en «faisant plus avec moins»? Innovations:Peut-on parfois sauter des étapes pour la mise en place de modes de consommation et de production plus efficients? En termes de produits, de processus ou de modèles d’entreprise, quelles sont les nouvelles méthodes ou technologies permettant d’améliorer l’efficience? Ces quatre «lentilles», au travers desquelles on peut identifier les chances à saisir, peuvent être résumées visuellement par ce que nous appelons le «Réticule de l’entreprise durable» (voir diagramme ci-dessous).
Tirer parti de l’innovation
Chances à saisir:  Ressourcesed  coseus sle prs veinernt()-érBesoins transformation
Éliminerles facteursd’inefficience
Comprendre les déterminants du succès Le deuxième chapitre, intitulé «Comprendre les déterminants du succès», montre comment repenser systématiquement les facteurs internes et externes à l’entreprise susceptibles d’influencer son développement et sa croissance. Le succès est déterminé par la situation présente d’une entreprise, les circonstances favorables et les contraintes qu’elle rencontre, mais aussi par les évolutions à venir, synonymes de risques ou de chances à saisir pour cette entreprise. Le diagramme ci-dessous illustre ces quatre dimensions: Atouts:Quelles sont les parties prenantes soutenant l’entreprise? Quelles sont les ressources ou capacités économiques, environnementales et sociales dont elle peut tirer parti? Quelles sont les forces au sein du cycle de vie de cette entreprise? Contraintes:Quelles sont les parties prenantes qui s’opposent à l’entreprise ou qui freinent son développement? Quelles sont les ressources ou capacités économiques, environnementales ou sociales qui font défaut et qui limitent son développement? Quels sont les chaînons faibles dans le cycle de vie? Chances à saisir:Quelles sont les parties prenantes susceptibles d’avoir un impact positif sur l’entreprise à l’avenir? Peut-on prévoir une évolution des ressources ou des capacités économiques, sociales ou environnementales disponibles qui pourrait être bénéfique pour cette entreprise? Peut-on prévoir des changements au sein du cycle de vie susceptibles de contribuer au succès de l’entreprise?
8Vers un triple résultat: boîte à outils pour l’analyse des entreprises durables dans les pays en développement
Risques:quelles sont les parties prenantes susceptibles d’avoir un impact négatif sur l’entreprise à l’avenir? Peut-on prévoir une évolution des ressources ou des capacités économiques, sociales ou environnementales disponibles susceptible de porter préjudice à l’entreprise? Peut-on prévoir des changements au sein du cycle de vie susceptibles de nuire à l’entreprise?
Atouts Chances Positive à saisir Entreprise
Contraintes Risques Négative
Aujourd’hui À l’avenir Horizon temporel Comprendre ces facteurs est essentiel pour gérer l’entreprise avec les meilleurs résultats possibles. Évaluer les coûts et les avantages Le dernier outil, «Évaluer les coûts et les avantages», montre comment identifier, mesurer et comparer les coûts et les avantages d’une entreprise durable sur le plan social, environnemental et économique. Ceux-ci concernent différents groupes et différents individus à différentes étapes du cycle de vie des produits et des services, et dans des domaines différents. Pour faire face à cette complexité, une collecte systématique des données permet la planification et la prise de décision (en amont) et l’évaluation des impacts (en aval).
Localiser
Mesurer
Comparer
Une analyse complète peut-être structurée en trois étapes: Localiser les répercussionsaide les entreprises à savoir où et comment leurs actions affectent l’entreprise et d’autres parties prenantes. Mesurer les répercussionssuggère des manières de définir des indicateurs utiles et de collecter des données. Comparer les répercussionsaide l’entreprise à agréger et à intégrer les données collectées dans le but de comparer différentes entreprises ou différentes solutions. Mise en application de la boîte à outils Les initiatives de soutien peuvent mettre en œuvre ces trois outils de différentes façons pour leurs propres programmes. Elles peuvent les utiliser pour: Évaluer des initiatives.Ces données peuvent par exemple être utilisées pour décider si une entreprise mérite d’être soutenue ou pour mettre au point des programmes de soutien très ciblés. Structurer les dossiers de candidature et les rapports d’activité.Une structure claire guide les entreprises, révèle les données essentielles et peut amener l’entreprise à découvrir par elle-même les étapes du processus susceptibles d’être améliorées. Cela permet aussi aux initiatives de soutien de comparer plus facilement des rapports d’activité. Promouvoir et enseigner une méthode analytique.Le cadre de référence peut être utilisé comme point de départ pour des programmes de renforcement des capacités dans le domaine du développement et de la gestion, et pour analyser et évaluer des entreprises durables.
Résumé 9