Voitures électriques, où en est-on ? iques, où en est-on ? en est ...

Voitures électriques, où en est-on ? iques, où en est-on ? en est ...

Documents
1 page
Lire
Le téléchargement nécessite un accès à la bibliothèque YouScribe
Tout savoir sur nos offres

Description

Voitures électriques, où en est-on ? iques, où en est-on ? en est ...

Sujets

Informations

Publié par
Ajouté le 21 juillet 2011
Nombre de lectures 137
Langue Français
Signaler un problème
o s s i e r
Malgré des débuts tonitruants, la voiture électrique a marqué le pas. Après une présence très symbolique durant la seconde moitié du XXe siècle, aujourd’hui elle devrait faire son retour avec l’apparition de véritables modèles, intéressants pour le grand public.
oiture éectrique : un concept vieux comme... ’ mil
Historiquement,lespremièresvoituresélectriquesapparaissentauXIXe  ièce.En1899,cestégaementavecunevoitureecetype,LaJamaisCon-tente,queles100km/hsontdépasséspourlapremièreois.Siaudébutdu  XXesièce,esvoitureséectriquesetéquipementpourescargersont  ommercialisés,labsencedénerieélectriquedisponibleenquantité,ainsi quelepoidsdesaccumulateurs,sonnentleglasdecettesolutionàlaaveur  dunmoteuressencequibénéficiedunpétrolepeuonéreux,disponibleen  randequantitéetacileàstocker. ujourui,esproèmesepoutionatmospériqueetépuisementà  enirdesressourcespétrolièresvontprobablementremettreàlamodela  oitureélectrique,quipourraitsimposercommelevéhiculeduXXIesiè-le.Ainsi,desroupesindustrielspuissantssintéressent,lescapacitésde  tockagedesbatteriessontenorteshaussesetlesingénieursnemanquent  pasdidéesourrécuérerlamoindrearticuledénerie.
Des avantages indéniables...
Lavoitureélectriqueestsouventassociéeàlabsencedebruitetdepollu-tion,maislaréalitéestunpeumoinssimple. Leruitesvéicuesestpouressentieûaurouement,èsqueon  dépasse60à70km/hsurunvéhiculeàmotorisationclassique,lebruit  umoteurevientseconaireetestengranepartiecouvertparesruits  érodnamiquesetderoulementdespneus.Lavantaesonoreduvéhicule  lectriquenestdoncvalablequàaiblevitesse,néanmoinscelaenaitdéjà  nargumentimportantauseindesvilles. Concernantlimpactenvironnemental,leproblèmeestdoubleetlabsence
epoutioneavoitureéectrique  stmoinsévidentequilparaît.Les  véhiculesélectriquesintègrentene-fetunvolumeimportantdaccumu-ateurs(environ200k),orceux-ci  nti nn nt n m r ux m taux ourdsquinécessitentdêtrerécupé-ésetrecycés.Maisepointepus  délicatestliéàlaproductionducar-burant:lltriit. Si un véhicule électrique n’émet ucune pollution en onctionne-ent, ’éectricité rovient essentie -ementdecentralesnucléaires,pour  aFrance,etdecentralesthermiques  limentéesencharbon,pétroleou  az,causesdimportantsrejetsde  CO2auniveaumondial.Celaditle  bilanrestelobalementpositiavec,  nplus,lavantagedebénéficierdu  endementexceptionneldumoteur  lectrique(plusde90%pourles  eilleurs)alorsquedanslemême  temps,lesmoteursthermiquesles  plusefficacesatteignentpéniblement  5%,endiesel,letoutassortitdune  ohortedémissionsdegazàeffetde  serre,debruitetdechaleurproduits  pourrien. utre atut de la mt risati n élec-trique,surunevoitureenmouve-entonpeutrécupérereaucoup  dénerie,notammentlorsdesrei-nages,facilementconvertibleen  lectricité.Enin,laiabilitéestlà  vecunmoteuretdesbatteries(la  dernièregénérationLithium-Ion) quinenécessitentaucunentretien  vecuneongévitésupérieureà10  ns.Dernieravantae,lesvoitures  ectriques seraient, se on es pre-ièresétudes,proportionnellement  oinssourcedaccidentgrâceàune  onduiteplusdétendue.
27 EchNaturdécembre 2005/janvier 2006