CORDIS focus

-

Documents
28 pages
Obtenez un accès à la bibliothèque pour le consulter en ligne
En savoir plus

Description

ISSN 1026 8316Sur base des informations de CORDIS disponibles sur le site Web: http://www.cordis.lu/news/frDANS CETTE EDITION DébatsurlefinancementdelaLes experts nationaux de la DG recherchesurlescellulessouchesRecherche sont une «fenêtre»vers les pays candidatsAinsi que l’a démontré le référendum danslecadredu6èmePCRDdu 12 avril en Hongrie, les Hongroissont enthousiastes à l’égard de leurLes implications scientifiques, éthiques et juridiques du financement de la recherche sur les cellulesadhésion à l’UE page 3souches embryonnaires humaines et les embryons humains au titre du Sixième programme cadre (6èmePCRD) ont fait l’objet d’un examen approfondi dans un rapport de la Commission publié le 7 avril.Le 6ème PCRD garantit unecoopération renforcée entre laLe financement de la recherche sur les cellules On peut pourtant lire ensuite qu’«il n’y a pas deRussie et l’UE, d’après Erkkisouches devait au départ représenter une prio raison d’exclure le financement de ce genre deLiikanenrité 1, entrant dans le cadre du programme recherche du programme cadre de recherche deLes règles relatives au Sixièmeprogramme cadre (6ème PCRD) et «Sciences de la vie, l’Union européenne s’il ré l’affectation d’un budget accru à la génomique et biotechno pond aux exigences éthi participation des pays d’Europe logie pour la santé». Ce ques et juridiques définiesorientale vont vraisemblablementpendant, en 2002, la Com dans ce programme».

Sujets

Informations

Publié par
Nombre de visites sur la page 22
Langue Français
Signaler un problème
S u r b a s e d e s i n f o r m a t i o n s d e C O R D I S
ISSN 1026-8316
d i s p o n i b l e s s u r l e s i thet tWp :e/b/:w w w . c o r d i s . l u / n e w s / f r
DANS CETTE EDITIONDébat sur le financement de l Les experts nationaux de la DGrecherche sur les cellules souch Recherche sont une «fenêtre» vers les pays candidatsdans le cadre du 6ème PCRD Ainsi que l’a démontré le référendum du 12 avril en Hongrie, les Hongrois sont enthousiastes à l’égard de leur adhésion à l’UE page 3Les implications scientifiques, éthiques et juridiques du financement de la recherche sur les cell souches embryonnaires humaines et les embryons humains au titre du Sixième programme-cadre ( Le 6ème PCRD garantit une avril.PCRD) ont fait l’objet d’un examen approfondi dans un rapport de la Commission publié le 7 coopération renforcée entre laLe fi de la recherche sur les cellulesOn peut pourtant lire  cementensuite qu’«il n’y a pas de Russie et l’UE, d’après Erkkinan Liikanen icaev eguean rtehmceunotd  dseeprreenés éepe ddt arornpoisie- det rnrua eif ecnanulcxl ers Les règles relatives au Sixième entrant dans le cadre du programmerecherche du programme-cadre de recherche derité 1, programme-cadre (6ème PCRD) et européenne s’il ré- l’Union«Sciences de la vie l’affectation d’un budget accru à laénom participation des pays d’Europe et biotechno- pond aux exigences éthi-g ique orientale vont vraisemblablementlogie pour la santé». Ce ques et juridiques définies intensifier la coopération entre les danspendant, en 2002, la Co ce programme». organisations russes et l’UpEage 5mission a accepté de n pas financer de projets dSCeolmonm isPshaiilrieppeeu roBpuéseqnu ienn, Diminution sensible des essais derecherche comportant cultures transgéniques dans l’UE chargel’utilisation d’embryons de la Recherche, le Le nombre d’essais sur le terrain dehumains ou de cellules rapport n’a rien à voir avec cultures transgéniques dans l’UE a chuté de quelque 80 % depuis 1998hs,mauesirnaonrymbe sehcuo al ne esimde acpl-glée union dlxeectpnise(  àquhie.inmaéte  communaislationsnl  eodtuiaerad d’après une nouvelle étude de laceux portant sur d ell Commission page 5 ues c les souches embryonnairel«èLvees nqtu edset iloan sc éotmhipqéutees nrcee-Le nombre élevé de start-upshumaines mises en réserv Etats membres. Il existe des créées en 2002 reflète notre solidedans des banques ou iso esprit d’entreprise, déclare unelées en cultu ministre irlandaise-é it-léporunu eid esreviale du 6èmE ne) rendpe tnahl La création de 51 nouvelles start-uppPsCàdres éthiques er gèel sted  eacgimitndoeec  lllusue cherces ler rèitam nhcered eRD .lIa a olsré ét esatini haut potentiel de croissance en 2002 prouve l’engagement de l’Irlande àia c sural euq un.elviairgcéldtn-rei-oss»smniedoém,  Cnnaibryoumaireshseos smecueh développer et soutenir une culture deer t un rapport l’entrepreneuriat page 8thème pour susciter un dé bat et parvenir à un com Illustrant cette diversité de Un projet européen dépasse lespromis d’ici fin 2003.© PhotoDiscl’opinion européenne, le divergences politiques pour mettre en place des stratégiesLe rapport en question donne un aperçu des dif-rapport indique les grandes lignes de la position d’irrigation dans les régions isttlEe teoendeeumdbpm tea   stdceh elsr esso ueunl etscUeEl ld semreeullatcsepy ed nerét stf méditerranéennes en proie à la sécheresseullec einpeamreélhgt éar  alotneteintéasbplrcraelei pqpu e àalr ceehcreh aslurri  leenset reems de traitements viables pour les blessés ou lecsFienlllaulnedse ,sloau cGhrèecs e,e lmebs rPyaoynsn-aBiarse,s  leh uRmoyaianuems.e -LUan Un projet financé par l’Union path de ies ologsea osnntnsettieou qeidnèourSh cal teseé une lént adopt nepmrteiglstaoi-erp européenne va au-delà des divergences politiques pour mettre en place destelles que le diabète ou la maladie de Parkinson. stratégies de gestion de l’irrigation dLea nrsesulllceeschou stidnoc sed ,snoines umair-à payrnoe bmseh anrisontiesqus att eéogbailoenmtappnotrtl mte ltereeice nfiealnse  ,tnn esru o la région méditerranéennepage 9d’ordre éthique relatives à la recherche sur les cellules souches embryonnaires humaines.taiur cudnee mlébgriysloantiso n ssupréncuifmiqéurea irreelsa.t ivCe eàp ecneds aanctt,i Quant au caractère acceptable de la recherchev,ités n’a été adoptée en Belgique, en Italie, au Flash . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . .l.e.s2auteurs du rapport font référence à l’opi-Luxembourg ou au Portugal. Innovation: politiques et pratiquesn.io815 du Groupe européen d’éthique des scien-n Exécution du programme . . . . . . .c.e9mh seiamunoyrrianirrte ds nepaà sec leulasitnod ches embles sou-lenoG(EE,)s ologies es technllevuon sed te sl uitilibneq eulleurs, Par ai Publications . . . . . . . . . . . . . . . . .l.a1q2 -«la création d’embryons à des seules finsuelle Appels d’offres . . . . . . . . . . . . . . . .de1 3suscite de sérieuses préoccupationsbryons surnuméraires ait été interdite en Allema-recherche Politique générale . . . . . . . . . . . . .c.a1r8retlp osinmesl e,d  nseg nouveau pas danleelm rauq enuluel-ation et lemplo iedl gien sedc Divers . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . .l.’i2n0 lesstrumentalisation de la vie humaine». souches embryonnaires humaines sont pos-Manifestations . . . . . . . . . . . . . . . . 25sibles sous certaines conditions. Autres articles en ligne . . . . . . . . . . 26 CORDIS sur le Web . . . . . . . . . . . . 27suite à la page 4
PUBLIE PAR LAC OMMISSION EUROPEENNE  INNOVATION
2
Eurobaromètre: malgré les obstacles, les scienc technologies s’attirent les faveurs des pays can
L’Eurobaromètre sur les sciences et technologies (S&T) dans les pays candidats révèle leur optimisme dans le domaineesdes s malgré un manque d’information et de connaissances ainsi que de maigres perspectives de carrières pour les scientifiques
Présenté à Bruxelles le 3 avril, le rapport Quant au rôle des scientifiques dans la est le premier du genre et expose une ana- société, si les chiffres montrent qu’ils font lyse des tendances et perceptions dans le l’objet d’une vive estime, 53 % des répon-d o m a i n e d e s s c i e n c e s e t t e c h n o l o g i e s dants jugent que les scientifiques acquiè-dans les 13 pays candidats. rent, grâce à leurs connaissances, un pou-Plus de 12 000 citoyens ont donné leur voir qui les rend dangereux. avis sur bon nombre de sujets, dont l’ac- C e p e n d a n t , m a l g r é c e s y n d r o m e « D r. cès à l’information et l’optimisme vis-à- Frankenstein», M. Busquin a souligné que vis des S&T, le rôle de la science, les pro- les pays candidats sont moins défiants fessions scientifiques et la crise actuelle que les Etats membres et qu’ils font gé-des vocations. néralement moins l’amalgame entre in-Le rapport a révélé que quelque 56 % des vention scientifique et application. Sur le plan des vocations scientifiques, nciotno yienntsé rdeesss éps apysa r claensd isdcaitesn csees  deétc ltaercehn-t© Communautés européennesl’Eurobaromètre attribue le désintérêt vis-nologies, et deux tiers des sondés s’esti- à-vis des études et carrières scientifiques ment mal informés de lactualité dans ces«Ces conclusions sont alarmantes, parti-à la situation du marché de lemploi dans domaines. culièrement à une époque où les scien- les pays candidats, où les salaires dans ce ces et technologies ont un impact directdomaine sont généralement bas. Abon-si important sur notre société et sur nosdant dans le sens des conclusions du rap-vies», a déclaré Philippe Busquin, Com-port, M. Busquin a déclaré que «[les étu-missaire en charge de la Recherche, lorsdiants] abandonnent la recherche faute du lancement de l’Eurobaromètre. de moyens et de perspectives de carrière Pourtant, malgré ces chiffres, «la popula-dans le secteur des sciences [...]. Nous tion des pays candidats est plus optimistedevons être conscients du risque de perte publié par:sur les questions relatives à la science qued’expertise scientifique». celle des Etats membres. Elle croit davan«- Il est temps d’accroître les investisse-COMMISSION EUROPEENNEstnemehcer nenassyd tage en ld a naracchaepsi cpéatsd  cseeci sceenets ec t-h  nologies dassurer un meilleur avenir», ale cadre dune UE élargie. Nous devons Direction Générale Entreprises n v e s t i s s o n s o u s i u e n s s u r e r q o u s aajouté M. Busquin. n DirectionI nonnoavitsce inmorni atE ple ps n,atde fifuehl derd usoujluitiéa mo par desaptniticfi-ieistna Unité de CLo-m29m2u0n icLautxioenm ebt osuerngsibilisation (Cà. 4l)ons sser lainousuq euq eéut atunxe  geéunqéera teidomnistsuvpeténennsse làe Tv  Sn&e»,ir-t al -idiin.éuq résoudre tous les problèmes, contre seu-europ e Fax: +352-4301-32084m5o1t it npermoeulis on plaptiEotsd xlees ana td -%e.sD bmer semt nEemreed s E-mail: Innovation@cec.eu.int du potentiel scientifique, environ tionplus, huit individus sur dix pensent que CORDIS focusest également disponibleleur vie est devenue plus saine, plus con-68 % des sondés estiment que leur pays sur:fortable et plus facile grâce à la recher-t r a n d e m e n t i r e r a g d u p r o f i t r o c e s s u s p http://www.cordis.lu/focus/fr/dé.mentisselargtrapulp roccas La. hecelemtnà edtné ag dire que le progrès scientifique finira par La baesset  ddies pdoonninbléee ss uCr OleR DWIeSb  Nsouru:vellesM. ér tses niuqsuBn ieutsou  duijoles  telllesortesem alid sam relel euqdeopée lasgElr iàu ésrue ecaps ayspdeatidndca cancer ou le SIDA. n http://www.cordis.lu/news/frRecherche (EER). En conclusion, il a dé-Cependant, si la science sattire les fa-claré que la volonté affirmée dinitier une veurs des pays candidats, tous les sondésplus proche collaboration scientifique ne sont pas davis que les S&T sont la pas-erait un élément clé contribuant à at-nacée à tout problème. Le rapport mon-teindre lobjectif de lEurope de devenir tre par exemple que les répondants à lenl-a société fondée sur la connaissance la quête tendent à ne pas croire que le pro-plus compétitive du monde. blème de la raréfaction des ressourcesrensei naturelles sera résolu grâce à la science.ltsu cersuonerlt al lbibhtoieuqègnement copmélemtniaerc,nooP tuot ruatmuned co u icatSur des sujets tels que les organismesde Cordis: CORDIS focusest une p bl iongénétiquement modifiés (OGM), les paysraes/ul.sidroc.s/lempsin//ech//dbttp:h Ibninmoevnastiuoenll ed aéndsi tléee  cpaadrr el ad uD irSiexcitèiomne o n t f t a t s m e m b r e s t l e s Ec a n d i d a t s elp.ethlmODSCs_miN_E preuve de la même prudence. QuelqueselreicstèmouseresncetEurobarDaprèsl Comprmogurnaamutmé ee-cuarodrpeé ednen ree, cqhueir cphreé sdeen tlae les80 % des sondés pensent qu’il est nécest-oceletpmadidtestnaoycshpganilsocdaesleensOCDRSIapitnoedaparticirendudel saire de renforcer les informations et l’éti-tropparudnoitatenésprlasàleeluvoN edte rlneisè rpeosl iitinqfourems adtieo lnsU nsiuor nl ees uprroopgéreanmnem eesnquetage des produits alimentaires conte-R032CN20 nant des OGM. matière de recherche et d’innovation.
CORDIS FOCUS - NUMERO 219
22 AVRIL 2003