//img.uscri.be/pth/904c717e8c8eefc7a69f149e17795be0e19a7571
Cet ouvrage fait partie de la bibliothèque YouScribe
Obtenez un accès à la bibliothèque pour le lire en ligne
En savoir plus

Technicien / Technicienne d'armement – Terre

De
2 pages

Technicien / Technicienne d'armement – Terre

Publié par :
Ajouté le : 21 juillet 2011
Lecture(s) : 174
Signaler un abus
Une carrière en tant que militaire du rang Technicien / Technicienne d’armement –Terre
DÉCOUVREZ VOS FORCES dans les Forces canadiennes
C EQ U ’ I L SF O N TLes techniciens d’armement font partie de la branche du génie électrique et mécanique des Forces canadiennes (FC). Ils sont chargés de l’entretien et de la réparation des armes, des systèmes d’armes et de l’équipement auxiliaire, y compris les armes légères (fusils, mitraillettes et armes de poing), des armes tirées à main ou à l’épaule telles que les mitrailleuses et les armes antichars non téléguidées, les adapteurs sous-calibrés, les appareils de formation, y compris les simu-lateurs, les lance-grenades, les systèmes de mortier et de lanceurs ainsi que les armes légères et les systèmes de tourelles pour les véhicules de combat blindés. Ils sont également chargés de l’entretien et de la réparation d’équipements divers tels que les balances, les ponts élévateurs hydrauliques, les verrous et les coffres de sécurité, les dispositifs de flottaison, les appareils à circuit fermé et l’équipement servant au chauffage, à la cuisson et à l’éclairage en campagne. physiquement, puisqu’un de ses principaux objectifs Compétences requises est de voir à ce que toutes les recrues satisfassent Les techniciens d’armement – Terre au standard minimal d’aptitude physique des FC. doivent aimer travailler de façon La QMB porte sur les sujets suivants : méthodique et avec précision, et • politiqueset règlement des Forces canadiennes; ils doivent connaître la théorie • exercicesmilitaires, tenue et conduite; mécanique, électrique et hydraulique. • sécuritéde base; Une bonne coordination main-œil et • premierssoins; la dextérité constituent d’importantes • surviedans des conditions d’attaque nucléaire, qualités, et la force physique, la biologique ou chimique; débrouillardise ainsi que la capacité • maniementet utilisation d’armes individuelles; à tenir des dossiers sont également • déplacementen terrain varié; souhaitables. Les techniciens d’arme-• surviedans des conditions opérationnelles. ment doivent être en mesure de suivre les directives et de travailler Qualification de soldat selon des normes rigoureuses com-portant une tolérance minimale aux erreurs. Enfin, ilsAprès avoir réussi le cours de QMB, les techniciens doivent pouvoir s’adapter et avoir la volonté de sed’armement – Terre se rendent à l’un des centres de tenir à jour (y compris la formation régulière) pourformation militaire pour suivre le cours de qualifica-un grand éventail de types d’équipement.tion de soldat (QS) de 10 semaines, qui comprend les sujets suivants : Instruction• conditionnementphysique; • opérationsoffensives et défensives à pied ; Qualification militaire de base • patrouillede reconnaissance; La première étape de l’instruction de toute recrue• maniementd’armes – niveau avancé (grenades, est le cours de qualification militaire de base (QMB)mitrailleuses et armes antichar); d’une durée de 13 semaines, qui est offert à l’École• techniquesindividuelles de campagne. de leadership et de recrues des Forces canadiennes à Saint-Jean-sur-Richelieu, au Québec. Au cours de la Cours professionnel – Niveau élémentaire QMB, les recrues acquièrent toutes les aptitudes et Après avoir terminé la SQ, l’instruction élémentaire connaissances de base nécessaires à l’exercice de dans le groupe professionnel militaire (GPM) des tous les métiers. La QMB est également exigeante techniciens d’armement – Terre dure environ