//img.uscri.be/pth/7c8cbf409d478180f7d82f22001204a5d2f83393
La lecture en ligne est gratuite
Le téléchargement nécessite un accès à la bibliothèque YouScribe
Tout savoir sur nos offres
Télécharger Lire

Année économique et sociale 2008 en Guadeloupe

De
1 page

Logement La construction de logements neufs s’effondre en 2008 La diminution est plus importante pourn 2008, le nombre de logementsLe nombre de logements les logements collectifs (-37%) queE ordinaires autorisés à la construc-ordinaires autorisés pour les logements

Publié par :
Ajouté le : 30 décembre 2012
Lecture(s) : 12
Signaler un abus

Logement
La construction de logements
neufs s’effondre en 2008
La diminution est plus importante pourn 2008, le nombre de logementsLe nombre de logements
les logements collectifs (-37%) queE ordinaires autorisés à la construc-ordinaires autorisés
pour les logements individuels (-10%).tion en Guadeloupe est de 3 460, soit
à la construction recule de Pour ces derniers, cette réductionun recul de 20,5 % par rapport à l’an-
moindre est due uniquement à la pro-née précédente. La construction de20,5 % par rapport à l’année
gression très importante (+77%) deslogements a été fortement impactée
2007. Le recul concerne logements individuels groupés, car lespar la crise économique. Dans unviduels purs enregistrentles logements collectifs et contexte incertain, les ménages ont pu
une baisse de 29 %. In fine c’est décider de reporter la constructionindividuels. La construction
la répartition même du type ded’une maison à une date ultérieure. Ils
de logements est en construction qui est modifiée. Ainsi jouent un rôle clé dans ce marché
en 2007, 40 % des autorisationsdominé par le logement individuelrepli dans presque tous
concernaient le logement collectif, en(60 % en 2007). De plus, les banques
les bassins d’habitat. 2008 elles chutent à 33 %.ont pu être plus réticentes pour allouer
La construction de logements est endes prêts.
repli dans presque tous les bassins
Autorisations de logements neufs ordinaires d’habitat. En particulier dans celui de
en date réelle de décision l’Ouest Pointois, où elle chute de plus
de 53 %. La baisse enregistrée dans ce
bassin, qui concentrait l’année précé-
dente, 20 % des logements autorisés,
explique à elle seule la moitié du recul
constaté en Guadeloupe. Dans
ce contexte morose, le bassin de Basse-
Terre s’en tire très bien avec une aug-
mentation de 36 %. Cette croissance
est tirée par le logement collectif com-
me par le logement individuel. La
surface habitable moyenne des loge-
2ments est de 86 m . Selon le type de
construction, elle varie fortement : 66
2 2m pour un logement collectif, 67 m
2pour un individuel groupé et 111 m
pour l’individuel pur.
Source : SITADEL En % Christophe RAFRAF
DDE
Définitions
- Les logements ordinaires sont définis par opposition aux logements en résidence.
- Les logements en résidence sont des logements (maisons individuelles ou logements collectifs) construits par un promoteur pour une
occupation par un public très ciblé selon la nature de la résidence, avec mise à disposition de services spécifiques, sociales
- Six types principaux de résidences sont recensés : pour personnes âgées, de tourisme, hôtelières à vocation sociale, pour personnes
handicapées, pour étudiants.
20
N° 71 - Guadeloupe - Juin 2009