Chutes de grêle, inondations et autres calamités : l'administration britannique en Inde du Nord (1860-1949) - article ; n°3 ; vol.29, pg 619-639

-

Documents
22 pages
Obtenez un accès à la bibliothèque pour le consulter en ligne
En savoir plus

Description

Annales. Économies, Sociétés, Civilisations - Année 1974 - Volume 29 - Numéro 3 - Pages 619-639
21 pages
Source : Persée ; Ministère de la jeunesse, de l’éducation nationale et de la recherche, Direction de l’enseignement supérieur, Sous-direction des bibliothèques et de la documentation.

Sujets

Informations

Publié par
Publié le 01 janvier 1974
Nombre de visites sur la page 15
Langue Français
Signaler un problème

Elizabeth Whitcombe
Chutes de grêle, inondations et autres calamités :
l'administration britannique en Inde du Nord (1860-1949)
In: Annales. Économies, Sociétés, Civilisations. 29e année, N. 3, 1974. pp. 619-639.
Citer ce document / Cite this document :
Whitcombe Elizabeth. Chutes de grêle, inondations et autres calamités : l'administration britannique en Inde du Nord (1860-
1949). In: Annales. Économies, Sociétés, Civilisations. 29e année, N. 3, 1974. pp. 619-639.
doi : 10.3406/ahess.1974.293497
http://www.persee.fr/web/revues/home/prescript/article/ahess_0395-2649_1974_num_29_3_293497de grêle inondations Chutes
et autres calamités
aà ministration britannique en Inàe du Nord
1860-1940
un économie du des résolutions En protection deux foncier milieu les maîtriser par priées pas naturelles fondamental incalculables semblait détaillée dévastatrices autres adapter grandes analysaient destinés naturels ur coûts Pour défi Les second problème budget moins investissements les directions aux de calamités pouvoirs fléaux les lignes ce administration lui dûs promettre que matériellement et lois visait contre la de apparut lieu principes gouvernemental et demander écrasante compte pourraient de aux nous fois avaient naturelles vingt-deux La solution de naturels procès-verbaux principales on la exploitation publics les fléaux histoire politique trouver détermination nous était pensait Des stimuler comme faits tenu caprices rigides de qui du catastrophe Les naturels proposons britannique volumes chaque famines les avaient donner dans de leur milieu inévitablement des Pour être permettrait de le officielle rapports problèmes la des tour son moyen moyens agriculture sur production possibilité les la politique commencer année de entre une application En entiers ressources mousson indiquer système commissions permettre la richesses que assiette lois vérité du annuels conscience grâce base 1860 susceptibles posés de tenaient xixe avant représentait naturelles les enquêtes impériale ajustements exposer fiscal et soumettre les annuelle une et chutes on agricoles auquel apparemment siècle ici de par et les calamités 1920 du tout fournir vit spéciales aux impôt les aiguë concessions compte cette le enquête de même accroître dans Inde les procès-verbaux la intéressée détaillées Les climat subtilités de économie la les grêle des solution politique un posaient en les famine ses insuffisances menace Inde lois coup des rurale immenses certain cas problèmes physiographique chapitre grands tentatives ainsi inondations décrivaient fiscales naturelles le conséquences des de par Ce le se politique constituait rendement Il physique de calamités que processus rapports problème diminuer degré travaux dit sont du impôt risques central elle appro mani- posés pour dans fisc eut les du de et
619 ET ENVIRONNEMENT HISTOIRE
festes des techniques agricoles indigènes augmentaient les dimensions du
problème agriculture traditionnelle paraissait conspirer avec les intempéries
saisonnières pour compromettre la mise au jour des richesses potentielles et
pour ajouter aux effets des calamités une certaines résignation la défaite
La politique impériale entreprit de remédier cet état de choses avec une
confiance sans égale dans les hypothèses optimistes qui étaient la base de
son action
II est pas encore au pouvoir de la science humaine de prévoir et encore
moins de maîtriser incertitude des saisons remarque fort propos Lord
Lytton en 1878 année de la grande famine et cette incertitude qui est en
Inde si constante et si violente doit affliger avec une sévérité exceptionnelle
toute population qui vit ordinaire au jour le jour Par bonheur cependant
les instruments matériels qui existent déjà et il convient de développer
avec prudence afin de nous donner une assurance réelle contre les pires consé
quences de la famine sont aussi ceux qui si on les utilise bon escient favo
riseront fort rapidement cet accroissement général de la richesse nationale
sur laquelle seule nous pouvons compter pour prévenir en permanence la
famine
On ne attacha nulle part plus rigoureusement la réalisation de grands
travaux que dans Inde du Nord dans cette section transversale des plaines
indo-gangétiques abord administrées sous le nom de Provinces du Nord-
Ouest et Oudh et connues depuis 1901 sous celui de Provinces-Unies* Ici
aussi dans intérêt de la modernisation on affina les règles fiscales en ap
puyant sur des données scientifiques application de la politique choisie
évoquait par son caractère technique une expérience qui aurait pris place
dans un vaste laboratoire naturel Un état-major de techniciens dont la
compétence accompagnait la plupart du temps imagination explora les
situations naturelles et fiscales dans leur réalité suivit les progrès de cette
politique et enregistra ses observations dans une langue scientifique dont les
particularités exigent un minimum de traduction pour être comprises
par nos contemporains Armés de pareils moyens information il nous est
possible de vérifier efficacité des solutions que administration impériale
mit en uvre afin de résoudre les problèmes spécifiques du milieu climatique
En définissant le domaine et incidence des risques naturels les documents
officiels mettent abord accent et cela non sans raison sur les conséquences
extrêmes des intempéries savoir sur le drame coûteux que représentent
une catastrophe et la famine qui accompagne la fin du xixe siècle la
fréquence des désastres était certes alarmante La sévère sécheresse de 1860
aggravée par les dévastations de la Mutinerie produisit la famine de 1860-
i86i Elle réapparut avec la nouvelle sécheresse de 1868-1869 et de 1870
On proclama nouveau état urgence en 1878-1879 après la sécheresse
de 1877-1878 Il eut alors quelques saisons de répit puis de 1885 1889
ce fut le retour des précipitations exagérées Les textes signalent en consé
quence une crise prolongée de agriculture qui atteignit son apogée en 1891
En 1892-1893 et en 1894 on continue assister des précipitations hiver
excessives suivies de chutes de grêle en début du printemps quoi succèdent
Cité dans et STRACHEY The Finances and Public Works of Inaia Londres
1882 pp 172-173
Voir la carte
620 CALAMIT ET ADMINISTRATION BRITANNIQUE EN INDE WHITCOMBE
Carte des Provinces-Unies
AGRA
Division de Meeruf Saharunpur Muzaff amagar Meerut Bulandshahr Agra Aligarh Muttra Agra Farukhabad* Mainpuri io Eta-
wah* Etah Division de Rohiikhand 12 Bareilly 13 Bij nor 14 Budami
15 Moradabad Shahjahanpur 17 Pilibhit Division Allahabad 18 Cawnpore
19 Fatehpur 20 Banda* 21 Hamirpur* 22 Allahabad 23 Jhansi* 24 Jalaun*
Division de Benares 25 Benares 26 Mirzapur 27 Jaunpur 28 Ghazipur 29 Ballia
30 Gorakhpur 31 Basti 32 Azamgarh
OUD
Division de Lucknow 33 Lucknow 34 Unao 35 Rae Bareli 36 Sitapur 37
doi 38 Kher Division de Fyzabad 39 Fyzabad 40 Gonda 41 Bahraich 42 Sul
tanpur 43 Partabgarh 44 Bara Banki
été 1895 une mousson mal répartie et hiver suivant des pluies insuffisantes
En 1895-1896 le gouvernement proclama de nouveau la pénurie en raison
Certaines divisions furent réorganisées en 1911-1912 Farukhabad et Etawah furent
retirés de la division Agra et intégrés celle Allahabad les quatre districts du Bund-
delkhand Banda Hamirpur Khansi et Jalaun furent ôtés la division Allahabad
pour former la nouvelle division de Jhansi
621 HISTOIRE ET ENVIRONNEMENT
de la perte estimée 80 de la récolte automne kharif source essentielle
de céréales de base et environ 65 de la récolte de printemps rabi
celle des céréales de qualité commercialiser année suivante la grave
insuffisance de la mousson fit que la famine revint Résumant les données
climatiques depuis le milieu des années 1880 le commissaire du recensement
de 1901 fait cet aigre commentaire Le partisan le plus convaincu de la théorie
selon laquelle administration britannique ruine Inde aura du mal nier
que les variations de la distribution et de la quantité des pluies affectent
matériellement la condition du peuple
La pluie était le paramètre le plus important quoique nullement le seul
des intempéries Son incidence annuelle moyenne et sa répartition pendant
année pour les districts des plaines occidentales centrales et orientales
est-à-dire pour le ur des Provinces tenaient lieu de critères grossiè
rement approximatifs de la normalité en fonction desquels on accordait
pour mesurer les déviations qui pouvaient survenir dans le sens de excès
comme dans celui de insuffisance Les phénomènes officiellement identifiés
sous le nom de catastrophe survenaient au-delà des points qui marquaient
le passage aux extrêmes de la déviation Des documents portant sur une série
années prise au hasard celle de 1905-1906 1933-1934 nous permettent
de voir selon quels modèles sont reliées les variations trop grande amplitude
et amplitude normale Le tableau indique la moyenne annuelle des préci
pitations pour un choix de districts représentatifs des diverses régions physio-
graphiques le trait le plus frappant est peut-être le degré de variation pour
chaque district une année sur autre Les fluctuations annuelles se mesuraient
aussi selon un indice-type des rendements sans relation précise avec le régime
des précipitations qui était pourtant un des facteurs déterminants On enre
gistrait annuellement les variations affectant les surfaces totales cultivées
dans les zones semées en saisons kharif ou rabi ainsi que les principales espèces
cultivées Pour le même choix de districts au tableau le tableau donne
exemple une variation en pourcentage dans une zone cultivée par rapport
une normale officiellement fixée
Le trait le plus important de cette région dominée du point de vue des
conditions physiques par la mousson annuelle était évidente irrégularité
de ces variations de grande ampleur est-à-dire du modèle des intempéries
effet de cette irrégularité régulière dont on apercevait au mieux une
incertaine périodicité apparaissait clairement dans les estimations du rende
ment net annuel des cultures de base Selon une observation sérieuse on pouvait
estimer 25 la perte en rendement laquelle il fallait attendre chaque
année du fait des risques saisonniers On peut dresser une échelle du degré
de vulnérabilité des cultures et des récoltes de chaque saison grâce la classifi
cation sur la base une stabilité relative et des disparités physiographiques
caractéristiques des plaines indo-gangétiques et des modèles de culture qui
leur sont propres
Le paysage agricole des Provinces est constitué de formations fluviales
qui chaque année déposent des sédiments et qui ont creusé leurs lits pendant
des générations entières de temps géologique Les plaines alluviales en constant
état de formation atteignent leur stabilité maximale là où action fluviale
Census o/India 1901 United Provinces vol
Azamgarli Settlement Report 1881 14
622 WHITCOMBE CALAMIT ET ADMINISTRATION BRITANNIQUE EN INDE
TABLEAU Provinces Unies Précipitations
Précipitations De annuelles 1901-1906 totales 1033-1934 en pouces cm
ps -1
t-t ri <u ê4 OJO ï3
ff
<i
<1
1905-06 1020 21î8 21 5091 2327 2952 1554 4021 4792
3483 32 5066 38 1906-07 5193 4475 442i 3772
1907-08* 2291 1923 1504 2349 1457 94 2452 i74i 2327
1908-09 37î8 i875 875 3139 4040 25.73 2477 2979
44î8 422 85 3288 4483 3191 1909-10 2151 4421 4453
4628 5850 478o 2824 407 5798 4983 I9IO-II 3220
5089 243 5996 I9II-I2 2975 4235 3201 5023 2075 2722
4036 3814 3424 49o I9I2-I3 37i1 2352 2575 3250 3947
1446 1913-14* 2679 787 2211 4076 2570 4322 4103
5488 288 3364 3859 3436 3992 4159 1914-15 3095 5079
3098 2484 588o 478o 1915-16 6597 2762 1419 4350 5179
4584 4498 4830 1916-17 5425 4495 4305 4743 27 547
1917-18 4698 3827 4357 4012 4279 4779 3931 4213 4719
1918-19* 2562 2651 3496 1607 2219 2071 7î 0775
3166 2489 3396 4614 1919-20 3309 3320 5125 4303 3473
1788 2462 1887 2968 3958 1920-21 3244 2591 3715 4459
3482 3428 4634 1921-22 2025 4473 4390 4554 4531
2465 5584 5562 1922-23 4221 5î 4242 3524 53 5135
4788 2804 4817 4587 3602 1923-24 30 37 2152 3372
4896 4489 32î8 3785 4679 4672 1924-25 4324 3935 4292
1925-26 4456 436 4606 3622 4060 3853 3892 2457 4550
1927-28 4746 4565 3642 37 2550 4313 4515 5552 3402
1928-29* 2364 29 2414 45 1999 2411 3115
2489 1262 2212 3640 2897 1929-30 4514 4053
3892 2348 3084 4238 3658 5607 1930-31 4243 2971 3951
3389 2643 3765 6167 1931-32 2925 3905 3332 3274
2065 2212 3637 1932-33 4709 74 2415 3230 97 2702
4188 4258 3285 3697 1933-34 5iio 3517 3405 4723 43
Moyenne 3276 3847 3735 2320 3309 3325 4433 4070
Source UP Serson and Crop Reports Les années de famine sont marquées un
astérisque
On ne dispose aucun rapport pour année 1926-1927
est le moins perceptible dans les plus anciennes hautes-terres Leurs sols
solides et bien drainés et le rapport optimal entre humidité qualité des sols
permettaient saison après saison une agriculture intensive judicieuse grâce
aux techniques traditionnelles de la jachère de la polyculture et de irrigation
petite échelle pour compléter la mousson annuelle intérieur des régions
et de leurs subdivisions naturelles les modèles caractéristiques de ces bassins
de drainage étendaient au-delà des hautes-terres Des ondulations plus
623 HISTOIRE ET ENVIRONNEMENT
TABLEAU Provinces Unies Surface cultivée
Variation annuelle Rar rapport la normalem
De 1905-1906 1933-1934
1-
Ul <à
SO PQ -t Fi tu ca PO -3
60 8î 02 +4 40 143 23 23 55
10 46 é3 40 +64 135 +42 57 13
21 67 64 7.9 5î 24 42
80 61 80 100 12 24 30 09 14
10 8î 30 32 +28 +î 59 27
10 22 80 84 +59 23 4.1 +01 137
110 00 20 66 21 40 55 +23 32
16 69 106 25 +63 +25 51 24 33
58 21 276 49 57 37 49 31
20 36 64 136 46 34 32 +23 47
+63 +38 67 35 27 23 253 157 27
26 61 84 5î 25 271 +45 40 05
26 51 3î 5î 55 91 04
i88 61 89 58 95 334 153 24 54 1922-23 1918-19* 1919-20 1921-22 1932-33 1925-26 1933-34 1929-30 1907-08* 1923-24 I9IO-II 1927-28 1905-06 1928-29 1908-09 1920-21 1914-15 1924-25 I9I2-I3 1906-07 1930-31 1909-10 1917-18 1931-32 1916-17 1915-16 1913-14* 9II-I2 61 38 22 +28 +63 +28 34 00 59
216 16 66 26 21 76 73 59 49
86 11 +96 +36 31 41 35 42
76 18 78 22 33 35 5î +29
38 60 56 87 10 39 79 77 23
48 98 85 20 80 +37 59 47 05
80 i8i 121 96 16 02 +21 75 93
86 69 98 86 02 90 29 49 23
88 98 110 55 î4 24 97 04
46 208 82 100 02 99 99 29 +21
10 65 85 91 130 +54 109 43 37
98 28 18 31 31 +93 199 30 55
20 -48 196 99 92 +28 +23 33 27
38 80 59 29 d- 4o 35 13 47 23
Source UP Season and Crop Reports Les années de famine sont marquées un
astérisque
On ne dispose aucun rapport pour année 1926-1927
prononcées indiquaient une terre de moindre qualité les sols plus légers ou
au contraire plus tassés et les déséquilibres sol/eau qui les accompagnaient
excès ou insuffisance de la porosité) permettaient une mise en culture extensive
médiocre Des chaînes interrompues de bassins superficiels formant des dépres
sions irrégulières dans les hautes-terres et sur leurs franges mal drainées
et affectées une propension marquée accumuler les sels alcalins suivaient
les anciens lits des cours eau abandonnés pour de nouveaux au cours de
la formation alluviale Entre les franges des hautes-terres et les lits des fleuves
624 CALAMIT ET ADMINISTRATION BRITANNIQUE EN INDE WHITCOMBE
anciens et nouveaux un sol léger extrêmement susceptible érosion et compor
tant une proportion plus que généreuse de sable caractérisait les couches
supérieures de la zone intermédiaire entre hautes et basses-terres Ce sol
le bhur) notoirement difficile travailler du fait de sa texture légère et de
sa porosité élevée était excessivement exposé aux périls naturels Le sol
est tout fait défectueux Dans les vallées fluviales elles-mêmes action
se faisait sentir année en année de la fa on la plus dynamique et conférait
ces zones de basses-terres une instabilité physique maximale Elles étaient
soumises un risque continuel inondation et érosion tandis que la masse
de limon et de sable que déposaient chaque année les fleuves gonflés par la
mousson apportait avec elle des sels qui lorsque les eaux se retiraient après
les pluies annuelles demeuraient sur le sol en plaques incrustation sté
riles
Les modèles de disparité et de vulnérabilité caractéristiques des Provinces
dans leur ensemble se reproduisaient sur une moindre échelle intérieur
des diverses subdivisions Le Nord-Ouest comprenait une plus grande propor
tion de hautes-terres stables Est et au Sud dominaient de complexes
bassins de drainage quadrillés par des myriades de cours eau et extrêmement
exposés aux bouleversements continuels provoqués par les processus fluviaux
Chacun des districts reproduisait en plus petit toute la gamme des plaines
en général et agencement de sa région en particulier Leur histoire physique
donne une idée assez nette des risques encourus on pouvait prévoir les effets
des fluctuations climatiques sur agriculture locale en fonction du degré
précis de vulnérabilité physiographique propre chaque portion de terre
Bij nor au Nord-Ouest était typique des caractéristiques générales de sa
région hautes-terres pour la plupart de bonne qualité moins exposées aux
deux extrêmes de la gamme des calamités inondation et sécheresse
avec pour corollaire la capacité de se remettre rapidement une éventuelle
catastrophe Les choses étaient différentes dans la majorité des districts
orientaux Plus i/5 des terres cultivables de Gonda par exemple était fait
de sols de glaise sablonneuse situés en contre-bas dans des plaines fluviales
récemment formées ces sols ne convenaient une agriculture légère et
risquaient être détruits par une inondation voire par une forte pluie
risque également encouru par les grandes surfaces de jungle et de marais
situées au nord du district Plus au sud Azamgarh les archives agricoles
estiment la fin du xixe siècle seulement 57 de la surface totale du
district étaient cultivés ceci surtout en raison des grandes plaques de dépôts
alcalins vestiges des problèmes de drainage que les anciennes rivières posaient
au district8 Quant au district Hardoï dans les plaines du Centre-Sud
il était comme la synthèse de tous les traits de vulnérabilité Environ 1/5 de
sa surface cultivable était classé comme bhur une superficie encore plus vaste
se composait de ferai marais et on trouvait jouxtant les deux zones
importantes étendues de sol salino-alcalin Il était inévitable que la surface
Budaun Settlement Report 1901 pp 11-12
Mora abad Report 1909 Budaun Settlement Report 1901 pp 2-3
Saharunpur Settlement Report 1922 pp 7-8
ïî 1939 Note
Gonda Report 1903 pp 2-3
Azamgarh Settlement Report 1908 pp 4-6
625 HISTOIRE ET ENVIRONNEMENT
TABLEAU District de Budaun
Classi cation-type des racines alimentaires et des cultures
la surf< de ice culti Lvée qualiti med iocres
<ü <u
ï-ï î- é- Co ni Pl <s 4- TO 13 ra gr >sê gp cu *- 4-> <u <ü +-> gg lu <--1 lu bu <u -W <U p SJ ï3 rü =1 ca
63 116 Gunmaur 276 i85 123 731 25 i95 127
62 748 298 Bisauli 35 107 i5i 34 45 247
68 84 62 67 58 i48 Sahaswan 597 75 239 233 45 79 234
660 48 102 69 136 95 172 299 Dataganj
6.4 65 210 Budaun 71 97 775 93 35
Source Budaun Settlement Report 1961 pp 4-6
cultivée variât une année sur autre selon le caprice des saisons ce district
était aussi sensible un baromètre
Les espèces semées durant les deux saisons de année agricole kharif
de juin octobre-novembre et rabi de novembre mars-avril fournis
saient année en année un indice visible de la disparité physique Le blé
le millet de premier choix juar et la canne sucre mettaient en relief la
haute qualité des sols stables des hautes-terres orge et le millet de qualité
moyenne ou médiocre bajra prédominaient dans les zones exposées aux
périls extrêmement variés qui étaient communs dans les plaines Leur endu
rance épreuve des intempéries compensait en partie la relative grossièreté
de leurs grains et leur rendement plus faible par unité de surface Le tableau
donne le classement des sols et des types de cultures pour Budaun district
typique des plaines
Si le type de cultures correspondait en gros la distribution naturelle des
classes de sols les fluctuations que connaissait le rendement net saisonnier
permettaient de mesurer la vulnérabilité de la zone des moussons aux désordres
climatiques réguliers Les graphiques illustrent le comportement annuel
en termes estimation qualitative du rendement du blé et du riz tardif
est-à-dire respectivement la culture la plus forte et la plus faible pour
Saharunpur et Ballia le premier étant le district le plus prospère autre le
moins prospère de la région Le blé et la canne sucre ainsi que subsidiaire-
ment des millets vigoureux dominaient la zone cultivée du Nord-Ouest
le millet le maïs et orge régnaient dans les districts centraux et méridionaux
tandis Est les conditions physiques favorisaient un modèle de culture
reposant sur des céréales de moindre valeur marchande millet de faible
qualité orge et riz
Harâoï Settlement Report 1932 pp 2-3
626 du rendement net annuel moyen du blé et du riz semi tardif valuation
dans les districts de Saharunpur et de Ballia de 1905-06 1933-34
loo récolte complète
Les pourcentages en bas de chaque graphique indiquent la superficie cultivée en blé
gr et ou en riz gr et 4) par rapport la superficie totale cultivée du district
en 1905-06 et en 1933-34
En rete les précipitations totales annuelles en dizaines inches dans le district
astérisque indique une année de famine