COMMENT PRESCRIRE UN BETON
2 pages
Français
Le téléchargement nécessite un accès à la bibliothèque YouScribe
Tout savoir sur nos offres

COMMENT PRESCRIRE UN BETON

-

Le téléchargement nécessite un accès à la bibliothèque YouScribe
Tout savoir sur nos offres
2 pages
Français

Description

COMMENT PRESCRIRE DU BETON PROJETE ? La norme NBN EN 14487-1: 2005 (‘Béton projeté – partie 1 : Définitions, spécifications et conformité’) sert de référence pour la spécification du béton projeté. Le bon de commande d’un béton ‘à performances spécifiées’ mentionne – outre la référence aux normes ci-dessus – la classe de consistance (A), la classe de résistance à la compression (B), la classe d’environnement (C), la classe de teneur en chlorures (D), la catégorie d’inspection (E), la dimension des granulats (F), la résistance résiduelle ou la capacité d’absorption d’énergie dans le cas de béton renforcé par des fibres (G) et éventuellement des exigences complémentaires (H) : A B D F G H C E A. Choisir la classe de consistance du béton gâché avant projection Classe AFFAISSEMENT (‘slump’) Classe ETALEMENT Classe Vébé * (‘flow’) S1 10 – 40 mm F1 ≤ 340 mm V0 ≥ 31 s S2 50 – 90 mm F2 350 – 410 mm V1 30 à 21 s S3 F3 V2 100 – 150 mm 420 – 480 mm 20 à 11 s S4 160 – 210 mm F4 490 – 550 mm V3 10 à 6 s S5 ≥ 220 mm F5 560 – 620 mm V4 5 à 3 s F6 ≥ 630 mm *La consistance du béton projeté renforcé de fibres doit être déterminée conformément à la norme EN 12350-3 (vébé) B. Choisir la classe de résistance C f /f ck,cyl ck,cub Classe C8/10 C12/15 C16/20 C20/25 C25/30 C30/37 C35/45 C40/50 C45/55 C50/60 C55/67 C60/75 C70/85 C80/95 C90/105 C100/115 f : résistance sur cylindre (N/mm² ; cyl. de 300 mm de hauteur x 150 mm de ...

Sujets

Informations

Publié par
Nombre de lectures 106
Langue Français

Exrait

COMMENT PRESCRIRE DU BETON PROJETE ?
La norme NBN EN 14487-1: 2005 (‘Béton projeté – partie 1 : Définitions, spécifications et conformité’) sert de référence
pour la spécification du béton projeté.
Le bon de commande d’un béton ‘à performances spécifiées’ mentionne – outre la référence aux normes ci-
dessus – la classe de consistance (A), la classe de résistance à la compression (B), la classe d’environnement
(C), la classe de teneur en chlorures (D), la catégorie d’inspection (E), la dimension des granulats (F), la
résistance résiduelle ou la capacité d’absorption d’énergie dans le cas de béton renforcé par des fibres (G) et
éventuellement des exigences complémentaires (H) :
A
B
C
D
E
F
G
H
A. Choisir la classe de consistance du béton gâché avant projection
Classe
AFFAISSEMENT (
‘slump’
)
Classe
ETALEMENT
(‘flow’
)
Classe
Vébé *
S1
10 – 40 mm
F1
≤ 340 mm
V0
≥ 31 s
S2
50 – 90 mm
F2
350 – 410 mm
V1
30 à 21 s
S3
100 – 150 mm
F3
420 – 480 mm
V2
20 à 11 s
S4
160 – 210 mm
F4
490 – 550 mm
V3
10 à 6 s
S5
≥ 220 mm
F5
560 – 620 mm
V4
5 à 3 s
F6
≥ 630 mm
*La consistance du béton projeté renforcé de fibres doit être déterminée conformément à la norme EN 12350-3 (vébé)
B. Choisir la classe de résistance C f
ck,cyl
/f
ck,cub
Classe
C8/10
C12/15
C16/20
C20/25
C25/30
C30/37
C35/45
C40/50
C45/55
C50/60
C55/67
C60/75
C70/85
C80/95
C90/105
C100/115
f
ck,cyl
: résistance sur cylindre (N/mm² ; cyl. de 300 mm de hauteur x 150 mm de diamètre)
f
ck,cub
: résistance sur cube (N/mm² ; cube de 150 mm de côté)
C. Choisir la classe d’environnement
E0
Environnement non agressif (uniquement valable pour béton non armé)*
EI
Application intérieure (parois intérieures des habitations ou de bureaux)*
EE Environnement extérieur
EE1
Pas de gel (fondation sous le niveau de gel,…)*
EE2
Gel, mais pas de contact avec la pluie (garage ouvert couvert, vide sanitaire, passage ouvert dans un
bâtiment…)
EE3
Gel et contact avec la pluie (murs extérieurs exposés à la pluie…)
EE4
Gels et agents de déverglaçage (éléments d’infrastructure routière…)**
ES Environnement marin
Pas de contact avec l’eau de mer, mais bien avec l’air marin (jusqu’à 3 km de la côté) et/ou avec de l’eau
saumâtre
ES1
Pas de gel (fondations sous le niveau de gel exposées à de l’eau saumâtre…)
ES2
Gel (murs extérieurs de bâtiments en zone côtière…)
Contact avec de l’eau de mer
ES3
Eléments immergés
ES4
Eléments exposés aux marées et aux éclaboussures (murs de quai ...)**
EA Environnement agressif (toujours en combinaison avec une des classes d’environnement ci-dessus)
EA1
Environnement à faible agressivité chimique
EA2
Environnement à agressivité chimique modérée
EA3
Environnement à forte agressivité chimique
*Minimum 300 kg/m³ de ciment
** Pas d’exigence de teneur minimale en air
D. Choisir la classe de teneur en chlorures
Cl 1.00
Béton non armé (teneur en chlorures≤ 1,0 % Cl
-
)
Cl 0.40
Béton armé (y compris béton armé de fibres d’acier) (teneur en chlorures ≤ 0,4 % Cl
-
)
Cl 0.20
Béton précontraint (teneur en chlorures ≤ 0,2 % Cl
-
)
COMMENT PRESCRIRE DU BETON PROJETE ?
E. Choisir la catégorie d’inspection
Catégorie d’inspection 1
Les propriétés et fréquences d’inspection doivent être sélectionnées en fonction du
Catégorie d’inspection 2
niveau de risque et de la durée de vie théorique de la structure. En l’absence de
Catégorie d’inspection 3
spécifications normatives, les exigences du cahier des charges s’appliquent.
F. Choisir la dimension nominale maximale des granulats Dmax
Choisir Dmax dans cette série :
6
-
8
-
10
-
11
-
12
-
14
-
16
-
20
-
22
-
32
-
40
-
45
-
63
Note : Dans le cas de béton projeté, la dimension maximale des granulats est généralement limitée à 12 mm.
G. Choisir la résistance résiduelle ou la capacité d’absorption d’énergie (cas béton avec fibres)
Plage de déformation
Niveau de résistance
(résistance minimale MPa)
Flèche mm
S1
S2
S3
S4
D1
0.5 à 1
1
2
3
4
D2
0.5 à 2
D3
0.5 à 4
Exemple : La classe résiduelle D2S2 signifie que la résistance doit être supérieure à 2MPa pour une flèche comprise
entre 0.5 et 2 mm.
Classe d’absorption d’énergie
E500
E700
E1000
500
700
1000
H. Exigences complémentaires
Les exigences complémentaires dépendent elles aussi de l’application.
Par exemples, type de ciment (ciment HSR par ex.), développement de résistance au jeune âge pour les applications de
soutènements, adhérence pour les applications de réparation, résistance à la pénétration d’eau, résistance au gel-dégel
(sans ou avec sels de déverglaçage).
Cette fiche a été réalisée dans le cadre de la guidance technologique
« Mise en oeuvre des bétons spéciaux » subsidiée
par le Service Public de Wallonie.