Comment te dire

Comment te dire

-

Documents
4 pages
Lire
Le téléchargement nécessite un accès à la bibliothèque YouScribe
Tout savoir sur nos offres

Description

Planification de la recherche Classe/niveau : 4e année Groupe d’âge : 9-10 ans 1. Quel est notre objectif ? Établissement : Bois-Joli-Sacré-Cœur Code de l’établissement : 211 Effectuer une recherche sur : Titre : Comment te dire • Thème transdisciplinaire Enseignant(s) : Annie Champagne, Hélène Lemonde, Comment nous nous exprimons Nathalie Ravenelle, France Labranche Date : novembre décembre • Idée maîtresse Durée proposée : 35-40 heures réparties sur 5 à 6 semaines Les peuples utilisent leur imagination pour exprimer leur culture à travers les contes et les légendes. 2. Que voulons-nous apprendre ? Tâche(s) d’évaluation sommative : Quels sont les concepts clés (forme, fonction, causalité, changement, relation, perspective, responsabilité, réflexion) sur lesquels nous mettrons l’accent De quelles façons pouvons-nous évaluer la compréhension de l’idée durant la recherche ? maîtresse par les élèves ?Quelles preuves (y compris les actions initiés par les élèves) rechercherons-nous ? Forme, relation, réflexion En équipe, les enfants choisissent parmi une banque de contes et de légendes un Quelles pistes de recherche définiront le champ de cette recherche centrée texte qu’ils devront modifier (éléments et passages) selon une région du monde. sur l’idée maîtresse ? Ensuite, ils préparent une affiche qu’ils utiliseront lors de la présentation. En plus de raconter une nouvelle version, ils devront ...

Sujets

Informations

Publié par
Nombre de visites sur la page 111
Langue Français
Signaler un problème
Planification de la recherche
1.
Quel est notre objectif ?
Effectuer une recherche sur :
Thème transdisciplinaire
Comment nous nous exprimons
Idée maîtresse
Les peuples utilisent leur imagination pour exprimer leur culture à travers les contes
et les légendes.
Tâche(s) d’évaluation sommative :
De quelles façons pouvons-nous évaluer la compréhension de l’idée
maîtresse par les élèves ?Quelles preuves (y compris les actions initiés par
les élèves) rechercherons-nous ?
En équipe, les enfants choisissent parmi une banque de contes et de légendes un
texte qu’ils devront modifier (éléments et passages) selon une région du monde.
Ensuite, ils préparent une affiche qu’ils utiliseront lors de la présentation. En plus de
raconter une nouvelle version, ils devront dire en quoi ils ont su respecter les
caractéristiques d’un conte ou d’une légende et de la région choisie.
*Prévoir différentes ressources pour explorer la région choisie.
Classe/niveau
: 4e année
Groupe d’âge
: 9-10 ans
Établissement
: Bois-Joli-Sacré-Coeur
Code de l’établissement
: 211
Titre
: Comment te dire
Enseignant(s)
: Annie Champagne, Hélène Lemonde,
Nathalie Ravenelle, France Labranche
Date
: novembre décembre
Durée proposée
: 35-40 heures réparties sur 5 à 6 semaines
2.
Que voulons-nous apprendre ?
Quels sont les concepts clés (forme, fonction, causalité, changement, relation,
perspective, responsabilité, réflexion) sur lesquels nous mettrons l’accent
durant la recherche ?
Forme, relation, réflexion
Quelles pistes de recherche définiront le champ de cette recherche centrée
sur l’idée maîtresse ?
Les caractéristiques du conte et de la légende
L’expression de la culture à travers le conte et la légende
Quelles questions/provocations de l’enseignant seront le moteur de ces
recherches ?
Quelles sont les caractéristiques du conte et de la légende ? (forme)
À travers le conte et la légende, comment peut-on percevoir la culture d’un
peuple ? (relation et réflexion)
Provocations :
En amorce, l’enseignante invite un conteur à venir raconter un conte, une
légende et à expliquer les stratégies utilisées afin de capter l’attention de son
auditoire. (L’écoute d’un conte ou d’une légende peut être une autre alternative)
Une causerie est ensuite animée sur les façons de raconter une histoire.
Planification de la recherche
3.
Comment verifierons-nous ce que nous avons appris ?
De quelles façons pouvons-nous évaluer les connaissances et savoir-faire
antérieurs des élèves ?
Ce que je sais : Les élèves nomment des contes et des légendes qu’ils connaissent
à partir d’objets présentés exemple: un soulier = cendrillon, le chat botté,…
En équipe, les enfants écrivent sur une fiche ce qu’ils savent sur ce qu’est un conte
et une légende et ils notent les titres d’oeuvres qu’ils connaissent sous chaque
catégorie.
De quelles façons pouvons-nous évaluer l’apprentissage des élèves dans le
contexte des pistes de recherches ?
3.1 Après avoir travaillé les caractéristiques de chacun des genres, l’enseignante
lancera le défi aux élèves de reconnaître ces deux genres. Les élèves
écouteront entre 3 et 5 courts récits enregistrés préalablement et complèteront
une fiche pour consigner leur savoir. Ainsi, l’enseignante pourra vérifier si les
élèves ont bien compris les caractéristiques des deux genres.Les travaux
réalisés par les équipes démontrent la compréhension des éléments essentiels
des deux genres littéraires étudiés.
3.2 Évaluation par les pairs et l’enseignante de la communication orale. Évaluation
de l’enseignante de la fiche complétée. De plus, les auditeurs devront deviner
la région à l’aide des indices présentés.
3.3 Autoévaluation d’équipe sur les savoir être
4.
Comment apprendrons-nous le mieux ?
Quelles activités d’apprentissage ont été suggérées par l’enseignant et/ou les
élèves afin d’encourager ces derniers à se lancer dans la recherche et à
répondre aux questions d’orientation ?
4.1 L’enseignante raconte des contes et des légendes aux élèves. À la suite de
chaque lecture, les enfants discutent en équipe afin de découvrir le genre
littéraire. Ensuite, ils dégagent les caractéristiques qu’ils tentent de relier à ce
type littéraire. Après plusieurs lectures, un retour en groupe permet d’identifier
clairement les composantes de chacun d’eux.
4.2 À partir d’une banque de contes et de légendes du monde, les enfants, en
équipe, choisissent une oeuvre selon leur intérêt. Ils doivent lire l’histoire, se
l’approprier et la présenter devant le groupe. À l’aide de la fiche, ils ressortent
des informations qui expriment la culture (personnages, lieux, objets,
habitations, valeurs, paysages,...). concernant ce pays. On peut également
faire des liens avec les histoires lues en 4.1 et découvrir de nouveaux
éléments.
4.3 Improvisations écrites ou orales en équipe à partir de composantes suggérées
par l’enseignante (lieu, personnage, objet) : ex. écrire un conte sur un jeune
Chinois qui possède un peigne magique.
Quelles seront les occasions de développer les savoir-faire transdisciplinaires
et les qualités décrites dans le profil de l’apprenant ?
Savoir rechercher : observer et interpréter (activités 1, 2 )
Savoir penser : appliquer (activités 2-3)
Savoir-faire sociaux : prendre des décisions collectives (activités 2-3)
Éléments du profil : Communicateurs (activités 2-3)Audacieux (activités 2-3)
Ouverts d’esprit (1-2)
5.
Quelles ressources devons-nous rassembler ? Quels personnes, lieux, matériel, littérature pertinente, musique, art, logiciels et autres seront disponibles ?
Alain Charpentier, Jocelyn Bérubé (conteurs professionnels)
Livres, recueil et albums de la bibliothèque
CD, DVD et cassette vidéo de contes et de légendes
Parents, grands-parents disponibles
Manuels scolaires : Au-delà des mots 4, Ankor, Signet
Comment l’environnement de la classe, l’environnement local et/ou la communauté seront-ils utilisés pour faciliter cette recherche ?
Les élèves sont placés en équipes. Au besoin, la bibliothèque est utilisée.
© Organisation du Baccalauréat International 2007
Réflexion sur la recherche
6. Dans quelle mesure avons
-nous atteint notre objectif ?
Évaluez le résultat de la recherche en fournissant des preuves de la
compréhension de l’idée maîtresse par les élèves. Les réflexions de tous
les enseignants ayant participé à la planification et à l’enseignement du
module de recherche doivent être consignées ici.
À l’écoute des contes et des légendes, ils étaient aptes à établir les
ressemblances et les différences entre les caractéristiques d’un
conte et d’une légende.
Les élèves ont été capables, lors de l’évaluation sommative,
d’identifier les éléments se rapportant aux différentes cultures.
De quelles façons pourriez-vous améliorer la ou les tâches d’évaluation afin
d’avoir une vision plus précise de la compréhension qu’a chaque élève de
l’idée maîtresse ?
Faire en sorte que l’élève fasse plus de recherche sur la culture
choisie en faisant une carte sémantique sur la région. Ainsi, il sera
plus facile de faire des liens.
Quelles sont les preuves que des liens ont été établis entre l’idée maîtresse
et le thème transdisciplinaire ?
Ils ont compris que chaque culture avait ses propres repères et
que les contes et légendes existent depuis longtemps.
Lors de l’écoute de certains contes ou légendes, ils ont observé
que la trame de base peut se ressembler, mais les éléments
diffèrent selon les pays ou même selon les régions d’un même
pays. Chaque peuple exprime donc ses valeurs, sa culture à
travers ses histoires.
7. Dans quelle mesure avons-nous inclus les éléments du PP ?
Quelles activités d’apprentissage ont permis aux élèves de :
développer leur compréhension des concepts énumérés dans la section
« Que voulons-nous apprendre ? » ;
démontrer leur apprentissage et leur application de certains savoir-faire
transdisciplinaires ;
développer certaines qualités du profil de l’apprenant et/ou certains
savoir-être ?
Dans chaque cas, veuillez justifier votre choix.
Concepts :
Forme : L’écoute de plusieurs contes et légendes leur a permis d’en
ressortir les caractéristiques.
Relation : La mise en évidence des ressemblances et des différences
ainsi que la recherche dans le but de réaliser leur tâche
sommative leur ont permis d’établir des liens entre la culture d’un
pays et les éléments des contes et légendes.(4.2)
Réflexion : Les élèves étaient capables de dégager la morale du conte et
de faire des liens avec leur vie.
Savoir-Faire : Ils ont observé les caractéristiques des contes et légendes
dans plusieurs récits tout en interprétant les différentes cultures.
Ils ont ensuite appliqué leurs connaissances nouvellement
acquises en modifiant un conte ou une légende selon une région
du monde.
Ils ont su prendre des décisions collectives pour la réalisation de
la tâche sommative.
Profil et Savoir-être : En lisant devant la classe (et en écoutant les autres
équipes), ils ont développé leur profil de communicateur. Ils ont
dû aussi faire preuve d’audace afin de bien s’exprimer face à la
classe. Ils ont apprécié différentes cultures sans porter de
jugement de valeurs (ouverture).
© Organisation du Baccalauréat International 2007
Réflexion sur la recherche
8. Quelle
s recherches ont été initiées par les élèves à la suite de leur
apprentissage ?
Notez plusieurs recherches initiées par les élèves et plusieurs questions
qu’ils ont posées. Soulignez celles qui ont été utilisées pour l’enseignement
et l’apprentissage.
- Comment un peuple s’exprime-t-il à travers un conte ou une légende ?
- Quelles sont les caractéristiques d’un conte et d’une légende ?
-Depuis quand existent les contes et les légendes ?
Plusieurs élèves ont apporté des livres de contes et de légendes de la
maison à l’école.
Quelques élèves ont fait des recherches à la maison pour obtenir des
images pour leur affiche de la tâche sommative.
À ce stade, les enseignants doivent retourner à la section intitulée « Que
voulons-nous
apprendre ? »
(section 2)
et
souligner
les
questions/provocations de l’enseignant qui ont été les moteurs de la
recherche les plus efficaces.
Les enfants ont beaucoup apprécié se faire raconter des contes (DVD,
prof,conteur, CD)
Quelles actions ont été initiées par les élèves à la suite de leur
apprentissage ?
Notez les actions initiées par les élèves, en groupe ou individuellement, qui
montrent leur capacité à réfléchir, à choisir et à agir.
Certains élèves ont décidé de raconter des contes et des légendes
à leurs frères et soeurs.
Certains élèves ont inventé un conte à la maison.
D’autres ont envie de faire des recherches sur d’autres cultures.
9. Remarques du ou des enseignants
- Les mois de novembre et de décembre sont de bons moments pour
travailler les contes et les légendes car la magie de Noël est un ajout
intéressant.
- On peut réaliser la situation en science : La reine Charlotte veut un gâteau.
-Une activité de conte à illustrer est déjà préparée : Le petit rossignol (conte
japonais).
-On peut présenter les fables à l’aide du disque : Fablanimo de Bernard
Fortin.
-Une activité en arts à partir du conte : Shô et les dragons d’eau peut être
réalisée.
-Après la réalisation de la tâche sommative, il est intéressant de lire l’album
« Chapeau rond rouge » de Geoffroy de Pennart, ed. Kaléidoscope.
L’enseignante d’anglais participera à ce module. ( voir ses documents )