cours 2003

cours 2003

-

Documents
6 pages
Lire
Le téléchargement nécessite un accès à la bibliothèque YouScribe
Tout savoir sur nos offres

Description

2e partie du programme d’histoire Le monde depuis 1945 Q4 : L’émancipation des peuples dépendants et l’émergence du Tiers-Monde. « Cette étude est conduite (pour les TS) à partir de l’exemple exclusif du continent africain » BO Introduction: La décolonisation n’est pas un fait nouveau puisque les Etats-Unis d'Amérique forment le premier exemple de l'indépendance d'une colonie (guerre d'indépendance de 1775 à 1783, 4 juillet 1776 Déclaration d'Indépendance). Ensuite au XIXe siècle, c'est le temps de l'indépendance de l'Amérique du Sud. (1811:Vénezuela Paraguay;1816 Argentine ;1819 Grande Colombie (action de Simon Bolivar); 1821 Pérou; 1822 Brésil; 1823 Mexique...) Mais au XXe siècle, on constate une accélération du processus. L'Europe au lendemain de la seconde guerre mondiale évolue vers des regroupements ( Benelux) et l'ouverture des frontières au moment même où les pays européens perdent des colonies avec lesquelles ils gardent cependant des liens privilégiés. Le tiers Monde prend conscience de son importance lors de la Conférence de Bandung en 1955 mais peine à faire prévaloir sa politique de non-alignement du fait de nombreuses querelles. Quelles sont les raisons de cette accélération du processus de décolonisation,? Quelles sont les principales étapes? Quelles sont les conséquences de la conférence de Bandung ? Nous essayerons de répondre à ces trois interrogations. 1° Les causes de la décolonisation. fi les conséquences de la ...

Sujets

Informations

Publié par
Nombre de visites sur la page 98
Langue Français
Signaler un problème

2e partie du programme d’histoire

Le monde depuis 1945

Q4 : L’émancipation des peuples dépendants et l’émergence du Tiers-Monde.

« Cette étude est conduite (pour les TS) à partir de l’exemple exclusif du continent africain » BO



Introduction:
La décolonisation n’est pas un fait nouveau puisque les Etats-Unis d'Amérique forment le premier exemple de
l'indépendance d'une colonie (guerre d'indépendance de 1775 à 1783, 4 juillet 1776 Déclaration d'Indépendance).
Ensuite au XIXe siècle, c'est le temps de l'indépendance de l'Amérique du Sud.
(1811:Vénezuela Paraguay;1816 Argentine ;1819 Grande Colombie (action de Simon Bolivar); 1821 Pérou; 1822 Brésil; 1823 Mexique...)
Mais au XXe siècle, on constate une accélération du processus.
L'Europe au lendemain de la seconde guerre mondiale évolue vers des regroupements ( Benelux) et l'ouverture
des frontières au moment même où les pays européens perdent des colonies avec lesquelles ils gardent cependant
des liens privilégiés.
Le tiers Monde prend conscience de son importance lors de la Conférence de Bandung en 1955 mais peine à
faire prévaloir sa politique de non-alignement du fait de nombreuses querelles.
Quelles sont les raisons de cette accélération du processus de décolonisation,? Quelles sont les principales
étapes? Quelles sont les conséquences de la conférence de Bandung ? Nous essayerons de répondre à ces trois
interrogations.

1° Les causes de la décolonisation.

fi les conséquences de la seconde guerre mondiale:
- le prestige des puissances coloniales européennes déjà affaibli par la première guerre mondiale est ruiné au
lendemain de la seconde guerre mondiale, même si le Royaume Uni, la France, les Pays-Bas et la Belgique font
partie du camp des vainqueurs rien ne sera plus comme avant. En effet, 1940 voit l'effondrement en quelques
semaines de la Belgique et de la France devant l'Allemagne Hitlérienne et la rapidité avec laquelle les japonais se
sont emparés de tout le sud est asiatique après Pearl Harbour (7décembre 1941) fait disparaître le mythe de la
supériorité de la race blanche .
- la guerre a entraîné le développement des mouvements nationalistes. Dès 1942 en Inde, Gandhi lance le mot
d'ordre "Quit India", en Algérie Ferhat Abbas lance en février 1943 un Manifeste du peuple algérien; au Maroc,
les nationalistes crée le parti de l'Istiqlal ( parti de l'indépendance).
- Et les colonies ont participé à l'effort de guerre des métropoles: leur sacrifice demandent une contrepartie. Les
nations européennes ont aussi permis l'émergence d'une élite cultivée, qui se sent apte à exercer le pouvoir.
Exemple: Ho Chi Minh au nord Vietnam.

fi le rôle des deux grands:
- la charte de l'Atlantique du 14 août 1941: article 2: " Ils ne désirent voir aucun changement territorial qui ne
soit pas conforme à la volonté librement exprimée des peuples intéressés" et article 3 " Ils respectent le droit de
tous les peuples à choisir la forme de gouvernement sous laquelle ceux-ci veulent vivre; ils souhaitent voir
rétablir les droits souverains et le gouvernement indépendant des nations qui en ont été dépouillées par la force."

- les Etats-Unis proclament qu'ils ne sont pas entrés en guerre pour conserver aux nations européennes leurs
colonies. En 1943, dans le cadre de la préparation à la charte des Nations Unies ils affirment: " toutes les nations
possédant un domaine colonial devront coopérer avec les peuples de ces régions pour les rendre aptes à recevoir
le statut d'indépendance nationale".
- l'URSS partage le même point de vue. Staline déclare lors de la Conférence de Yalta en février 1945:" Je ne
vois pas pourquoi les Alliés devraient suer du sang pour rendre l'Indochine à la France.... Notre premier devoir
est de donner l'indépendance aux peuples des anciens empires coloniaux. Il ne faut pas rendre aux Français leurs
colonies. Ce serait de la folie de leur laisser des points stratégiques importants."

fi le rôle de l'Onu. ( 51 états en juin 1945 lors de la conférence de San Francisco; 171 états souverains en 1987)
-la charte de l'ONU insiste sur le droit des peuples à disposer d'eux-mêmes ( texte page 93)
- c'est une tribune pour les anticolonialistes avec l'appuis de la Ligue arabe fondée en 1945 et de l'Inde - la Chine devenue communiste en 1949 parraine certains mouvements de Libération comme celui des Khmers
rouges au Cambodge. Cf p 111

Bilan: les promesses des colonisateurs
- le Royaume uni s'engage à préparer une constitution pour l'Inde mais Churchill reste intransigeant " Hands off
the British Empire" déclare t-il à la veille de Yalta ( Bas les pattes sur l'empire britannique)
- la conférence de Brazzaville tenue du 30 janvier au 8 février 1944. Le général de Gaulle même s'il écarte "
toute idée d'autonomie, toute possibilité d'évolution hors du bloc français de l'empire" s'engage dans la voie des
réformes. Cf p 143
-le 8 mai 1945 une émeute éclate à Sétif le jour de la capitulation allemande. 103 européens sont tués. La
répression est impitoyable et le chiffre des victimes varie entre 1500 ( reconnus par l'administration) et 7500!
Donc, si l'ordre colonial est contesté, les perspectives d'indépendance semblent encore lointaines en 1945.

















































2° Les grandes étapes de la décolonisation en Afrique

Globalement on peut distinguer deux grandes vagues de décolonisation.
La première de 1945 à 1955 concerne essentiellement l'Asie avec la poursuite du problème palestinien.
(plan de partage de l'ONU de 1947, création de l'état d'Israël en 1948 suivie de la première guerre israëlo-arabe, puis confit de 1956 ( Suez)).
La deuxième vague entre 1955 et 1975 concerne l'Afrique.
Carte p128-129

fi le Maghreb:
Introduction: trois pays dont la France s'est assurée la domination: Maroc, Tunisie, Algérie.
• le Maroc et la Tunisie sont des protectorats français longtemps contestés:
- Le Maroc par l'Allemagne ( crise marocaine de 1905, l'Allemagne s'oppose à la France à propos du Maroc en
prétextant vouloir garantir l'indépendance du pays. En 1906, la conférence internationale d'Algésiras reconnaît
les droits de la France sur le Maroc. En 1911, l'Allemagne tente un coup de force en envoyant une canonnière
devant le port d'Agadir; mais l'Angleterre se déclarant prête à combattre aux côtés des français, l'Allemagne est
contrainte de reconnaître officiellement le protectorat français sur le Maroc.
- la Tunisie par l'Italie (1881).
- Dans les deux cas, la montée des mouvements nationalistes est sensible: Istiqlal au Maroc, Néo-Destour en
Tunisie, dirigé par Bourguiba.
• L'Algérie est formée de trois départements ( Alger, Oran, Constantine) rattachés directement au ministère de
l'Intérieur français.
- Elle est dirigée par un gouverneur général. Les musulmans n'ont pas les mêmes droits civiques que les
français.
- L'Algérie peuplée de 8 millions de musulmans pour 1 millions de français fait partie du territoire national.
- un mouvement nationaliste s'est développé autour de Ferhat Abbas, Messali Hadj et Ahnmed Ben Bella.
Ils lancent le 1er novembre 1954 une insurrection et créent le FLN Front de Libération Nationale.
• les voies de l'indépendance:
- des troubles ont éclaté le jour de la capitulation allemande à Sétif . La terrible répression qui a suivi montre que
la France n'est pas prête à accorder l'indépendance.
- Le gouvernement français est confronté à la guerre d'Indochine et des troubles secouent le Maghreb en 1954.
Ne pouvant soutenir une guerre coloniale sur deux fronts, des négociations sont ouvertes avec la Tunisie et le
Maroc qui obtiennent leur indépendance en 1956.
- pour l'Algérie, il en va tout autrement. Le gouvernement du socialiste Guy mollet décide d'envoyer le
contingent. C'est une affaire de politique intérieure. La guerre va déstabiliser la 4é république et les militaires
vont soutenir le retour aux affaires du Général de Gaulle. Rôle du général Salan. Le conflit s'enlise et De Gaulle
décide de négocier l'indépendance qui est reconnue en 1962 (accords d'Evian).

fi L'Afrique noire
La plupart des colonies d'Afrique noire accèdent à l'indépendance sans heurts.
• les colonies françaises:
- en 1944 à Brazzaville, le général de Gaulle avait laisser entrevoir une ouverture et promettait des réformes.
- en 1956 la loi Defferre accorde un véritable pouvoir législatif à des assemblées élues.
- en 1958, De Gaulle prévoit dans le cadre de la Constitution de la 5é République, la libre adhésion des territoires
africains à la communauté française. Les états africains en contrepartie d'une souveraineté limité reçoivent l'aide
économique de la France. Mais la Guinée refuse et proclame son indépendance.
Bilan: le projet gaullien échoue. Les états d'Afrique noire préfèrent l'indépendance reconnue en 1960: Cameroun,
Togo, Mali, Côte d'Ivoire, Bénin. Il signent cependant des accords de coopération avec la France. Pour Djibouti,
point stratégique sur l'océan indien, il faut attendre 1977.
• les colonies britanniques:
- elles accèdent pacifiquement à l'indépendance
- entre 1956 et 1965
- Nigeria,
• les autres colonies:
- les belges quittent le Congo en 1960 découragés par les troubles ethniques. ( Tutsi et Hutus) . Le Zaïre sombre
alors dans l'anarchie. Le Katanga, riche producteur de diamant fait alors sécession et l'ONU envoie ses casques
bleus pour rétablir l'unité du pays. Situation qui a empiré depuis.
- les espagnols quittent leurs positions dans le rif et le Sahara - les portugais, dictature Salazar, tentent de rester malgré les actions de la guérilla communiste soutenue par
l'URSS . La Guinée-Bissau, le Mozambique et l'Angola n'obtiendront leur indépendance qu'en 1974 lors de la
révolution portugaise ( révolution des oeillets). Mouvement: Unita, MPLA,FLNA. Les russes débarquent 30 000
cubains en 1975 pour soutenir le Mpla contre l'Unita.

Conclusion:
La décolonisation acquise, de nouveaux problèmes se posent:
- la réorganisation économique, la production était jusqu'alors tournée vers la métropole.
- les problèmes politiques et sociaux avec le problème de la cohabitation entre des ethnies rivales. Le tracé des
frontières issues de la colonisation provoque des affrontements récurrents. Cachemire entre l'Inde et Pakistan.
1971 sécession du Blangadesh ( Pakistan séparé par 1 800km)
- l'accroissement démographique enfin provoque l'exode rural.
La conséquence: de nombreux pays se tournent vers des pouvoirs autoritaires!

Tableau récapitulatif:

Décolonisation négociée Décolonisation violente
Asie Inde 1945 Indonésie 1949
Pakistan Indochine 1954

Afrique Maroc Tunisie 1956 Algérie 1962
Afrique noire française Congo Belge 1960
Afrique noire anglaise colonies portugaises




3° Bandung ou l'émergence du Tiers Monde. Commentaire de document. Txt 19 p 139

Questions:
1. Quelle est la situation du Tiers Monde en 1955?
2. Enumérez les grands principes énoncés dans ce texte. Quelle impression vous fait cette déclaration?
3. Que s'est-il passé à Bandoung?
4. Quelle a été la postérité de Bandoung?

Introduction:
La conférence de Bandoung ( en Indonésie) en avril 1955, les représentants de 28 états d'Asie Afrique et du
proche-orient qui représentent plus de la moitié de la popualtion mondiale et seulement 10% de sa richesse.
Les puissances "blanches" comme l'URSS, Israël , Afrique du sud ont été écartées de cette réunion, organisée par
le présidant indonésien Soekarno.
Les autres acteurs principaux sont Nehru, qui veut placer l'Inde à la tête des pays libérés de la tutelle européenne,
Nasser, l'égyptien et Zhou Enlai qui représente Mao. Tous sont très hostiles au colonialisme européen. Les dix
principes énoncés ici constituent un fragment du communiqué final.

1° Quelle est la situation du Tiers Monde en 1955?
fi la décolonisation est déjà bien amorcée mais n'est pas terminée.
- les pays d'Asie, d'Indonésie et du Moyen Orient sont indépendants.
- la plus grande partie de l'Afrique est encore sous le joug colonial:
de la France: Algérie, Maroc, Tunisie, Afrique noire;
de la Belgique: Congo
du Royaume Uni: pays anglophone de l'est africain
de l'Espagne: Sahara espagnol
du Portugal: Angola, Mozambique, Guinée-Bissau
fi la conférence de Bandung est un aboutissement:
- elle a été précédée par celle de Colombo en 1954 qui a fait émerger un front neutralistes de pays refusant de
choisir entre les deux blocs. Inde, Birmanie, Ceylan, Indonésie Pakistan
- en 1954 un traité signé entre la Chine et l'Inde énoncent les mêmes principes.
- principes issus de l'idéal Wilsonien ( 14 points ) repris dans la charte de l'ONU.

2° Quels sont les principes de Bandung? Quelle impression vous fait cette déclaration? fi ce sont les principes de l'ONU:
- respect de la personne humaine
- respect de la souveraineté nationale
- reconnaissance de l'égalité entre les races
- refus des pactes liant les états à l'un des deux blocs
- refus de l'utilisation de la force en matière internationale, règlement des conflits par la négociation ou
l'arbitrage
- coopération économique au profit des pays du tiers monde.
fi la déclaration
- elle est rédigée dans un ton neutre et porte dur des principes modérés de portée très générale
- les états signataires cherchent à définir un moyen d'échapper à la tutelle russe ou américaine: le neutralisme
- cet extrait ne semble pas une véritable condamnation du colonialisme. Pourtant la déclaration finale dit ceci:
" Le colonialisme est un mal auquel il doit être mis fin rapidement". La conférence demande que les puissance
coloniales mettent fin à leur domination dans les quinze ans!
Bilan: la conférence soutient les mouvements nationalistes du Maroc, de Algérie et de Tunisie et demande:
" elle presse le gouvernement français d'aboutir sans retard à une solution pacifique de cette question".

3° Que s'est-il passé à Bandoung?
fi c'est un coup de tonnerre!
- cette conférence apparaît comme une tentative pour les pays du tiers monde d'exister sur la scène internationale
indépendamment des 2 supergrands. C'est donc une remise en cause de l'ordre établi depuis la fin de la seconde
guerre mondiale.
- les peuples dominés prennent conscience de leur dignité et affirment leur volonté de décider seuls de leur destin
- alors que la décolonisation est en cours ils prennent fait et cause pour les mouvements de libération nationale et
condamnent ainsi l'attitude des européens qui cherchent encore à sauvegarder leur empires!
Cette conférence fait apparaître l'idée du non-alignement.
fi mais cette attitude masque mal de profondes divergences:
-il y a ceux qui veulent apparaître neutres enter les deux grands: Japon, Philippines, Pakistan
- il y a ceux qui sous couvert de neutralité accusent l'impérialisme européen ou américain.
- il y a ceux qui sous couvert de neutralité dénoncent le colonialisme déguisé de l'URSS.
Ces divergences sont normales dans la mesure ou le tiers monde est un enjeu entre les deux grands dans un
contexte de guerre froide.

4° La postérité de Bandoung.
fi le poids du tiers monde:
- depuis 1955 le Tiers monde s'est affirmé dans les relations internationales.
- les états indépendants sont entrés à l'ONU et représentent l'essentiel des nouveau membres. Résolution 1514 en
1960 qui demande l'indépendance pour les peuples colonisés.
- les anciennes colonies disposent d'une chambre internationale où faire entendre leurs voix.
Bilan: ces anciennes colonies ont mis en place des organisations indépendantes: OUA Ligue Arabe., CNUCED:
Conférence des Nations Unies pour le Commerce et le Développement.
fi la doctrine du non-alignement:
- elle a été reprise lors de conférence ultérieure
- en 1956 à la conférence de Brioni en Yougoslavie où TITO Nehru et Nasser se mettent d'accord
- en 1961 à la conférence de Belgrade où les trois chef d'états fondent le mouvement des non-alignés qui
regroupe 25 états indépendants des "blocs". Sont exclus les pays trop liés à l'URSS comme le Viêt-nam et la
Chine, ou aux Etats-Unis comme le Pakistan et la Turquie.
Bilan: le mouvement des non-alignés pend position sur trois points: il se déclare conter le colonialisme et contre
l'apartheid en Afrique du sud ( Boycott décidé en 1958) et pour la lutte du peuple palestinien.
Apartheid: développement séparé des noirs et des blancs officialisé en 1948. Des réserves noires crées sur 13%
du territoire.
fi du neutralisme à l'alignement:
- le combat d'arrière-garde menée par la France (en Algérie) et par le Portugal voire même les américains qui
poursuivent la guerre au Viêt-nam provoque la montée de sympathies pour la Chine et l'URSS qui apparaissent
comme amies du Tiers Monde.
- les années soixante: le non-alignement perd de son actualité et on assiste à la naissance d'un mouvement
révolutionnaire communiste qui regroupe Cuba, le Viêt-nam du nord et des mouvements révolutionnaires
anticolonialiste et anti-occidentaux.: conférence de La Havane de 1966 qui regroupe 14 états (mais 82
délégations). - le mouvement des non-alignés retrouve une certaine vigueur dans les années 70 mais reste divisé. Par exemple
TITO ( neutraliste) s'oppose à Fidel Castro ( pro-communiste).

Conclusion:
- on doit considérer Bandung comme une date clé dans l'histoire du XXé siècle. C'est l'acte de naissance des
peuples de couleur, du tiers monde. En pleine guerre froide, il refusent de s'aligner et de s'intégrer aux blocs. La
conférence a donc un retentissement mondial car elle crée un précédent et appuie les mouvements de libération
nationale.
- mais le mouvement des non-aligné reste profondément divisé, source d'affaiblissement.
- les pays signataires de Bandung n'ont pas toujours respecté leurs engagements. L'Inde est intervenue au
Pakistan, le Viêt-nam contre les khmers Rouges au Cambodge et la Chine a voulu donner une bonne leçon au
Viêt-nam. La Libye est intervenue au Tchad.



Sujets possibles:
L'accession à l'indépendance des empires coloniaux ( 1945-1962)
Les politiques de décolonisation dans le monde de 1945 aux années 60.
La décolonisation des possessions françaises et britanniques d'Afrique.
L'émergence d u Tiers Monde: Bandung.

Connaître :
Gandhi : bio p 130
Hô Chi Minh bio p 132
Léopold Sedar Senghor bio p 134
Kwame Nkrumah bio p 136
Nehru bio p 138
Ben Bella p 148
Lumunba Patrice p 148

Maîtrisez le vocabulaire suivant :

Métropole
Tiers monde
non alignement

A lire : http://henri4.fcpe.free.fr/fichesbepc/decolonisation.doc