Cours A2   2003

Cours A2 2003

-

Documents
2 pages
Lire
Le téléchargement nécessite un accès à la bibliothèque YouScribe
Tout savoir sur nos offres

Description

Rappel des notions de sécurité J+S en Sport de Camp / Trekkingnovembre 2007 SdC/Trekking, sans le module de sécur i”Trté ekking en montagne” :Sont autorisées : les randonnées sur des itinéraires sans danger (sans risque de chute s depierres et sans risque élevé de chuter). Il est inter dpirta tdiqeuer des activités nécessitant d esconnaissances en matière de techniques alpines, soit la varappe dans le rocher, une via-ferrata, l’utilisation de la corde pour s’assurer (sauf si c’est utilisé comme main cou rante),maniement du piolet, rappel durant une course, et de s’aventurer sur des glacie rs. Desdérogations à ces interdictions sont possibles sous certaines conditions, : sosiit c’est une activité temporaire (pas durant tout le camp), diurne (de jour), pour autant que cela ne soit pasintégré dans une excursion, et accompagnée de moniteurs de la discipline sportive Al pinisme(1 pour 6 participants), dont au minimum 1 chef de cours Alpinisme ou un guide reconnu J+S.SdC/Trekking, avec le module de sécur i”Trté ekking en montagne”:Sont autorisés : les tours en montagne difficiles de plusieurs jours (éventuellement à l’écart d eschemins pédestres) avec des bivouacs au-dessus de la limite forestière, 1700 à 1800 mètres).De plus, lors d’un tour en montagne il est autorisé de frannch irp aussage difficile, ma isuniquement sous certaines conditions, so :it le passage doit être de quelques mètr esuniquement et praticables ans devoir requérir à des techniques ...

Sujets

Informations

Publié par
Nombre de lectures 59
Langue Français
Signaler un problème
Rappel des notions de
sécurité
J+S en Sport de Camp / Trekking
novembre 2007
SdC/Trekking, sans le module de sécurité ”Trekking en montagne” :
Sont autorisées : les randonnées sur des itinéraires sans danger (sans risque de chutes de
pierres et sans risque élevé de chuter). Il est interdit de pratiquer des activités nécessitant des
connaissances en matière de techniques alpines, soit la varappe dans le rocher, une via-
ferrata, l’utilisation de la corde pour s’assurer (sauf si c’est utilisé comme main courante),
maniement du piolet, rappel durant une course, et de s’aventurer sur des glaciers. Des
dérogations à ces interdictions sont possibles sous certaines conditions, soit : si c’est une
activité temporaire (pas durant tout le camp), diurne (de jour), pour autant que cela ne soit pas
intégré dans une excursion, et accompagnée de moniteurs de la discipline sportive Alpinisme
(1 pour 6 participants), dont au minimum 1 chef de cours Alpinisme ou un guide reconnu J+S.
SdC/Trekking, avec le module de sécurité ”Trekking en montagne”:
Sont autorisés : les tours en montagne difficiles de plusieurs jours (éventuellement à l’écart des
chemins pédestres) avec des bivouacs au-dessus de la limite forestière, 1700 à 1800 mètres).
De plus, lors d’un tour en montagne il est autorisé de franchir un passage difficile, mais
uniquement sous certaines conditions, soit : le passage doit être de quelques mètres
uniquement et praticable sans devoir requérir à des techniques alpines (la main courante est
autorisée comme corde de "confiance", pour l’équilibre et pas comme assurage). De plus, il ne
faut pas oublier que le passage peut être impossible à franchir de nuit, avec des gros sacs à
dos, si le terrain est mouillé, si un participant à un problème (vertige), etc.
1.
Peux-tu faire du rappel lors d’un camp?
Oui si, premièrement, le rappel est une activité unique (pas intégré lors d’une piste, course ou autre,
car il y a un risque d’accident lié à la notion de précipitation/rapidité de la piste/course).
Deuxièmement qu’une personne expérimentée en la matière encadre l’activité.
2.
Peux-tu faire de l’escalade lors d’un camp?
Oui si, premièrement, l’escalade se fait sur un mur artificiel (pas de risque d’accident lié aux dangers
de la montagne, orages, chutes de pierres…). Deuxièmement qu’une personne expérimentée en la
matière encadre l’activité.
3.
Uniquement avec une ou deux licences de chef de camp/moniteur SdC/Trekking, peux-tu faire
une Via-Ferrata lors d’un camp?
Non, car des techniques alpines sont requises et il y a des risques liés aux dangers de la montagne
(des dérogations sont possibles sous certaines conditions, voir dans le cadre ci-dessus)
4.
Quels sont les conditions pour te déplacer sur un lac, avec un radeau et tes jeunes?
Les déplacements en radeau, sur un lac, sont autorisés sans avoir suivi le module " eaux courantes ".
Cependant, les enfants doivent être accompagnés d'une personne (qui soit à proximité immédiate des
radeaux) avec le brevet SSS (1 brevet pour 12 participants) et gilets de sauvetages pour tous. Dès
que le radeau quitte le bord du lac, au delà d’environ 50 mètres (différences selon les lacs) ou que ses
dimensions dépassent 2.50m pour l’un de ses côtés, il doit avoir une autorisation de navigation en
règle car le radeau n’est plus considéré comme plateforme de jeu mais comme un bateau et doit-être
homologué par le service de la navigation.
Rappel des notions de sécurité SCT / J-M Glatz & A. Delay - 11.2007 / Experts J+S
1/2
5.
Peux-tu faire de la spéléologie (on ne parle pas des visites de grotte sur des sites touristiques
avec des itinéraires clairement sécurisés), lors d’un camp SdC/Trekking?
Non sous J+S. Cependant, pour les scouts, avec un encadrement compétent, tu peux faire cette
activité au début ou à la fin du camp et ne pas mettre la journée sur l’annonce J+S, mais il faut
l’indiquer sur l’annonce de camp de ton association scoute cantonale.
6.
D'une manière générale, peut-on faire une autre activité à risque qui n'est pas SdC/Trekking dans
un camp SdC/Trekking?
D'une manière générale, dans un camp SdC/Trekking, il est possible de faire découvrir d'autres
disciplines sportives à risque comme l'alpinisme, l'excursion à ski, le canoë; la voile, l'aviron...
mais
sous certaines conditions:
Les activités dans d'autres disciplines doivent rester des activités temporaires d'animation, et non
des activités complètes vécues durant tout un camp.
Au niveau de la durée de l'animation, les activités vécues doivent rester des activités d'animation.
A la base, les 4h d'activités dans la branche SdC/Trekking doivent toujours être présentes. Au
niveau d'un camp de 5 jours, 1 journée dans une autre branche est considérée comme un
maximum. C'est aussi au chef de camp d'agir
avec bon sens.
Si l'activité dans une autre branche
venait à durer plus longtemps, il faut alors annoncer l'activité dans la branche concernée.
Au niveau de l'encadrement, un moniteur de l'autre discipline doit être engagé pour la
responsabilité de l'animation dans sa discipline. La responsabilité globale du camp reste celle du
chef de camp SdC/Trekking. Les règles de l'autre discipline sportive doivent être appliquées
*
.
Attention:
les moniteurs reconnus des autres disciplines sportives engagés ne peuvent pas
remplacer les moniteurs SdC/Trekking du camp.
Au niveau matériel et indemnités J+S, le moniteur de l'autre discipline sportive ne peut rien
commander ou obtenir en intervenant dans un camp SdC/Trekking.
Encore une fois, la possibilité de faire des activités dans d'autres branches a pour but de faire
découvrir à nos jeunes d'autres techniques ou horizons au travers d'animations, mais pas de
remplacer les activités SdC/Trekking.
Quelques exemples:
Équitation:
sous forme d'une plage AC (activité de camp), il est possible de faire du cheval pour une
balade, avec un encadrement compétent et suffisant. Cependant, il faut rajouter une plage SC (jeu et
sport) de 2h à la journée. Une autre possibilité est de faire du sport équestre, pour 1 jour, sous une
autre discipline sportive avec des prescriptions de sécurité particulières.
Traverser un glacier:
on tombe dans la branche Alpinisme: il faut alors être accompagné d’un guide
reconnu par J+S ou au minimum d’un chef de cours J+S Alpinisme. De plus, globalement il faut 1
moniteur J+S Alpinisme par tranche de 6 participants.
Ski de piste:
pour 1 jour et il faut 1 moniteur Ski J+S pour 12 participants.
Rappel des notions de sécurité SCT / J-M Glatz & A. Delay - 11.2007 / Experts J+S
2/2