Etude
21 pages
Français

Etude

-

Le téléchargement nécessite un accès à la bibliothèque YouScribe
Tout savoir sur nos offres
21 pages
Français
Le téléchargement nécessite un accès à la bibliothèque YouScribe
Tout savoir sur nos offres

Description

Création d’un Service Europecommun à 10 Missions Localesdans le Nord pas de CalaisÉtude____________________________________________________________________Mission locale Métropole Nord Ouest, Mission Locale Tourcoing Vallée de la Lys,Mission Locale Pévèle Mélantois Carembault, Mission Locale Val de Marque,Mission Locale de Roubaix, Mission Locale de Lille, Mission Locale d’Armentières,Mission Locale des Weppes, Mission Locale de Villeneuve d’Ascq, Mission Locale deWattrelos LeersÉtude coordonnée par la Mission Locale de Roubaix - 2001Auteur : P.Chaumette1___________________________________________________________________________________________________________________________Création d’un Service Europe commun à 10 Missions Locales du NPDC - Etude – octobre 2001Plan de l’étudeI Introduction page 1II Conséquences de l’absence d’un Service Europe page 3Au niveau de la structureAu niveau du technicienAu niveau du publicIII Principes guidant la création du Service Europe – Enjeux etImpacts page 4PrincipesEnjeuxImpactsIV Stratégie d’action page 6ChangementMission générale du Service EuropeFonctions du ServiceV Forme d’organisation page 8FonctionnementMoyensVolet financierFrais de fonctionnementBibliographieAnnexes2___________________________________________________________________________________________________________________________Création d’un Service Europe commun à 10 Missions Locales du NPDC - Etude – octobre 2001IntroductionUne ...

Sujets

Informations

Publié par
Nombre de lectures 27
Langue Français

Exrait

Création d’un Service Europe
commun à 10 Missions Locales
dans le Nord pas de Calais
Étude
____________________________________________________________________
Mission locale Métropole Nord Ouest, Mission Locale Tourcoing Vallée de la Lys,
Mission Locale Pévèle Mélantois Carembault, Mission Locale Val de Marque,
Mission Locale de Roubaix, Mission Locale de Lille, Mission Locale d’Armentières,
Mission Locale des Weppes, Mission Locale de Villeneuve d’Ascq, Mission Locale de
Wattrelos Leers
Étude coordonnée par la Mission Locale de Roubaix - 2001
Auteur : P.Chaumette
1___________________________________________________________________________________________________________________________
Création d’un Service Europe commun à 10 Missions Locales du NPDC - Etude – octobre 2001Plan de l’étude
I Introduction page 1
II Conséquences de l’absence d’un Service Europe page 3
Au niveau de la structure
Au niveau du technicien
Au niveau du public
III Principes guidant la création du Service Europe – Enjeux et
Impacts page 4
Principes
Enjeux
Impacts
IV Stratégie d’action page 6
Changement
Mission générale du Service Europe
Fonctions du Service
V Forme d’organisation page 8
Fonctionnement
Moyens
Volet financier
Frais de fonctionnement
Bibliographie
Annexes
2___________________________________________________________________________________________________________________________
Création d’un Service Europe commun à 10 Missions Locales du NPDC - Etude – octobre 2001Introduction
Une volonté des directions des Missions Locales
Face à la complexité des dispositifs européens et à l’investissement
important que demande leurs utilisations pour une structure d’accueil seule. Il
est apparu indispensable pour les Missions Locales de l’agglomération, de
réfléchir à une organisation collective. C’est pourquoi lors d’une réunion de
direction des Missions Locales de Métropole Nord Ouest, Tourcoing Vallée de
la Lys, Pévèle Mélantois Carembault, Val de Marque, Roubaix, Lille,
Armentières, Weppes, Villeneuve d’Ascq et Wattrelos en mai 2001, il a été
décidé de confier à la Mission Locale de Roubaix le soin d’organiser une
rencontre inter Missions Locales afin de lancer une étude sur la création d’un
Service Europe commun à ces 10 structures. 4 réunions regroupant les
techniciens en charge de projets à caractère européen (transnationaux ou non)
ont permis de réaliser cette étude.
La méthode : des valeurs au fonctionnement…
Avant de définir un cadre structurant ce service Europe, les techniciens
ont apporté un cadre conceptuel visant à abonder une perspective à long terme.
En effet, se lancer dans des actions à dimension européenne s’inscrit dans une
dimension politique, il ne s’agit pas uniquement de rendre des projets éligibles
au seul bénéfice financier. On trouvera dans l’étude les principes (partie III)
qui ont guidé les fondements de ce service, sa mission générale et de manière
plus pragmatique une description de fonctionnement. (partie V)
3___________________________________________________________________________________________________________________________
Création d’un Service Europe commun à 10 Missions Locales du NPDC - Etude – octobre 2001Les programmes européens et les Missions Locales : des priorités
identiques
Que ce soit le programme Jeunesse, Léonardo, le FSE, le FEDER ou
encore les programmes du Conseil de l’Europe, on retrouve l’idée commune de
combattre toutes les exclusions. L’un des objectifs du programme Jeunesse est
de permettre aux jeunes d’acquérir des aptitudes pour une insertion
professionnelle, une ligne financière du FEDER est destinée au développement
d’actions en direction des 16-25 ans sans emploi, la mission du FSE est de
soutenir les mesures visant à prévenir et à lutter contre le chômage, de
développer les ressources humaines et favoriser l’intégration sociale dans le
marché du travail, le programme de mobilité du Conseil de l’Europe incite les
jeunes à la mobilité dans le but de développer de nouvelles compétences
sociales etc… Les Missions Locales ont toute leur place dans la panoplie des
programmes européens liés à la jeunesse ! Depuis 1982, elles ont démontré leur
utilité dans le champ de la jeunesse et de l’insertion, en intégrant de nouveaux
outils (TRACE) et en s’intégrant au contexte local, elles ont assimilé des
facteurs exogènes contribuant à des changements internes. Cette propension au
changement offre à ces structures la capacité d’intégrer et d’exploiter de
nouvelles possibilités qui renforcent leur action envers les jeunes en difficulté
en saisissant un environnement évolutif (contexte européen).
Les programmes européens : quels changements pour les Missions
Locales ?
On le verra dans cette étude (partie IV) de manière plus détaillée, les
apports des programmes européens sont sources de changement au sein des
organisations. L’environnement conditionne les stratégies et structures et
inversement, aussi, il est essentiel pour chacune des Missions Locales engagées
dans cette « aventure » de prévoir ce changement en l’intégrant à sa propre
politique. Un changement conçu et développé de manière isolée sera annihilé
par des processus internes de régulation sociale. La création d’un nouveau
service agira sur la culture interne, les modes de relations fonctionnelles,
hiérarchiques et informelles entre les acteurs. La stratégie développée par
4___________________________________________________________________________________________________________________________
Création d’un Service Europe commun à 10 Missions Locales du NPDC - Etude – octobre 2001l’ensemble des techniciens pour la première année a été justement d’impliquer
tous les acteurs en sensibilisant aux programmes européens et en qualifiant les
chargés de missions et chargés d’accueil. Dans la partie III on évoquera
également les changements issus des impacts liés au développement de ce
service. Il est évident que pour le public cible, les partenaires associatifs et
institutionnels, une nouvelle dimension caractérisera le rôle des Missions
Locales engagées. Cette nouvelle dimension aura un effet rétroactif ayant
également comme corollaire des changements internes à anticiper.
Service Europe commun : un partenariat renforcé et un outil optimal
De cette étude, il ressort l’idée que ce partenariat associant, 10 structures,
est marqué par le besoin, la nécessité de travailler ensemble, de multiplier et de
combiner les implications d’acteurs divers. L’objectif de cette étude est aussi
de signifier explicitement cette mise en commun de ressources entre
organisations qui reconnaissent la nécessité de faire appel aux ressources des
autres pour aborder des problèmes identifiés en y apportant une réponse
collective. Cette logique de partenariat renforcé nous oblige à accepter
l’interdépendance, admettre les arbitrages et bâtir un vrai projet. Il est
également un moyen de rationaliser les compétences (au sens
« spécialisation ») pour plus d’efficacité en regard de la complexité des
programmes européens et des nouveaux critères. La nouvelle génération de
programmes (PIC ou PAC) incite et/ou oblige à la constitution de partenariat,
« l’approche locale » (concertée) étant une des premières étapes avant la
démultiplication d’un projet et éventuellement sa phase transnationale. Pour le
programme Jeunesse par exemple, la notion de « régionalisation » prend une
ampleur sans précédent, l’agence française qui gère ce programme va organiser
des jurys régionaux (actuellement en phase test) et a lancé récemment un appel
à projet visant à mettre en place des stratégies régionales liées au
développement du programme. (Appel à projet auquel nous avons répondu).
5___________________________________________________________________________________________________________________________
Création d’un Service Europe commun à 10 Missions Locales du NPDC - Etude – octobre 2001Sommes-nous au c œur de l’Europe ?
En lisant les plaquettes « l’UE et le Nord Pas de Calais », on s’aperçoit
que cette région est, par nature, internationale : d’abord par l’histoire
(internationalisation de l’économie du textile, assimilation de travailleurs
immigrés, champ de bataille de grandes puissances…) et évidemment par sa
proximité avec 5 pays d’Europe ! Elle est aussi la région qui a bénéficié le plus
largement des politiques régionales financées par les fonds structurels. Dans le
document de stratégie (DOCUP-2001) pour la classification de la région en
objectif 2, on s’aperçoit que cette région rencontre des difficultés sociales
évidentes et que tout est mis en œuvre pour assurer un développement durable
et assurer l’égalité des chances.
En cela nous sommes au c œur du problème !
Méthode de travail
La trame de l’étude a été définie avant les réunions de techniciens et
validée par ces derniers. Les thématiques de l’étude reprennent les éléments
synthétisés remis par l’ensemble du groupe selon proposition/validation et
traitées en réunion.
Au-delà des échanges formels, ces rencontres ont permis
- d’identifier les compétences et disponibilités de chacun
- d’assurer une connaissance mutuelle des partenaires
- de rechercher les similitudes et complémentarités
- de développer un objectif de convergence en partenariat
- de structurer le partenariat
6___________________________________________________________________________________________________________________________
Création d’un Service Europe commun à 10 Missions Locales du NPDC - Etude – octobre 2001II Conséquences de l’absence d’un Service Europe
L’objectif de cette partie est d’identifier les freins que rencontrent les
techniciens en charge de projets à caractère européen.
Au niveau de la structure :
- Perte de temps : une personne pour le montage d’actions complexes sur
chaque structure
- Perte d’information : face à la diversité des sources d’information et de la
multiplicité des programmes et des actions
- Perte d’opérationnalité : possibilité limitée de monter et de gérer plusieurs
programmes et actions sur une même durée
- Perte d’efficacité : découlant des effets précédents limitant le choix des
actions les mieux adaptées à la structure et aux publics visés
- Perte d’argent : pas d’économie d’échelle, multiplication des dépenses par
la structure
- Perte d’impact et de reconnaissance : actions isolées à portée limitée ne
pouvant pas prétendre à faire évoluer les politiques et les pratiques
Au niveau du technicien :
- Compétences fragilisées : risque « de s’y connaître » un peu en tout sans
véritablement maîtriser quelques connaissances de base
- Formation continue : évolution des programmes à suivre sans disposer du
temps nécessaire à leur apprentissage
- Action limitée : centrée sur des réseaux existants ne pouvant se développer
à outrance sans risque de ne plus pouvoir être géré et suivi.
- Isolement opérationnel : générant perte de temps, d’information,
d’efficacité et d’éléments de comparaison
Au niveau du public :
- Pas d’accompagnement spécifique : public échappant aux dispositifs
européens
Comme on le voit, en l’absence d’un service spécifique, l’engagement
« européen » n’est pas rendu visible, la mobilisation des personnes ressources
est entravée et la vision « cellulaire » de l’action induit un résultat peu
valorisable au regard de l’investissement moyens humain/matériel
7___________________________________________________________________________________________________________________________
Création d’un Service Europe commun à 10 Missions Locales du NPDC - Etude – octobre 2001III Principes guidant la création du Service Europe/
Enjeux et impacts
La mise en place de partenariat à long terme implique l’identification de
principes essentiels qui sous-tendent la mise en œuvre du Service Europe. Cette
réflexion amène également un examen de la plus-value que le développement
d’actions européennes peut apporter au regard des activités normalement
conduites par les structures, dans le cadre de leurs interventions au plan local.
Principes
Partenariat : car il est l’objet même de la démarche de travail entre les
structures et leurs publics et il est la pierre angulaire d’un projet européen
Information : la circulation de l’information est un principe primordial pour
un service qui a une vocation transversale. Elle est aussi une courroie de
transmission entre les structures et leurs publics et partenaires locaux afin de
garantir une interaction
Transversalité : ce service se doit de s’inscrire dans une optique transversale :
A l’interne : avoir la capacité et la légitimité d’impliquer les différents secteurs
de chaque structure qui représentent les pôles d’expertise et de potentiel à
mobiliser aux actions européennes.
A l’externe : être un lieu privilégié de mise en cohérence, de synergie avec les
différents acteurs locaux autour des politiques européennes.
Enjeux et impacts
L’analyse des enjeux et des impacts a comme soucis d’examiner et de
caractériser ce que produisent les actions issues de ce partenariat local entre les
10 Missions Locales et de déterminer ainsi la plus value globale qu’elles
apportent. Il s’agit de considérer cet apport au regard du territoire d’activité des
structures prenant en compte les prestations et les contextes.
Les enjeux :
Développement : ce type de nouveau partenariat amène une nouvelle
méthodologie et donc un processus nouveau de fonctionnement. Les actions du
service seront autant d’opportunités permettant de relayer et d’amplifier les
objectifs des ML. Mais elles seront également à l’origine d’une évolution des
structures en les amenant à s’investir dans un champ nouveau.
Financement : nouvelles sources de financement pour les structures, gestion
de fonds liés aux projets menés.
8___________________________________________________________________________________________________________________________
Création d’un Service Europe commun à 10 Missions Locales du NPDC - Etude – octobre 2001Formation : qualification et mise à niveau des techniciens, actualisation des
compétences pour les techniciens Europe
Intégration des stratégies locales, transnationales : prise en compte réelle et
investissement des stratégies régionales et transnationales liées aux
thématiques Europe/Mission Locale
Identité des Missions Locales : validation, reconnaissance et appréciation de
l’action concertée (Service Europe) et de son développement par les
partenaires. Vecteur stratégique d’infiltration de réseaux régionaux et
transnationaux. Soucis de synergie interne et d’identité externe.
Les impacts :
Impact sur les structures promoteurs :
Effet de développement : nouveau Service, nouvelles prestations
Effet sur les organisations internes : implication d’acteurs (salariés, directions)
Effet de qualification des acteurs : nouvelles compétences
Impact sur les publics cibles :
Acquisition de compétences spécifiques : techniques et compétences « clés »
ou transverses (autonomie, responsabilisation…)
Effet sur le plan de l’emploi par l’accroissement des chances de mobilité
Impact sur les prescripteurs :
Effet de sensibilisation à la dimension européenne
Effet de reconnaissance par les prescripteurs
Effet d’image et de labellisation
Impact sur l’environnement :
Effet de sensibilisation à la dimension européenne
Effet de démultiplication/transmission
Il ressort de ce qui précède que l’impact du Service Europe sera important,
même s’il se révèle inégal selon les cibles. Il touchera en premier lieu les
organisations impliquées : organisation interne, qualification des acteurs,
renouvellement des méthodes et des prestations, développement de l’activité. Il
est indéniable que le public cible en est le bénéficiaire ultime.
9___________________________________________________________________________________________________________________________
Création d’un Service Europe commun à 10 Missions Locales du NPDC - Etude – octobre 2001IV Stratégie d’Action
Changement
Toute innovation dans une organisation et à fortiori la création d’un
nouveau service, induit un changement qu’il convient d’appréhender. Il peut
être vecteur d’évolution et de développement dès lors que l’ensemble des
acteurs ont repéré et accepté une modification (ne serait-ce que dans l’image
perçue à l’extérieur). Plus l’organisation est flexible et ouverte au changement
mieux les modifications sur le plan opérationnel et technique intégreront sa
structure de manière aisée. Un nouveau service agit sur la culture, les modes de
relations fonctionnelles, hiérarchiques et informelles entre les acteurs. Un
changement conçu et développé de manière isolée sera toujours annihilé par
des processus internes de « régulation sociale » (même dans les petites
structures).
Aussi, nous avons voulu qu’une appropriation interne permette aux
acteurs de chaque ML de maîtriser le nouveau contexte, cela prendra forme
concrètement par des sessions de sensibilisation, des cursus de formation et de
l’information. (voir schéma « stratégie d’action » ci-après)
Mission générale du Service Europe
Compte tenu des éléments de l’étude concernant les principes qui sous-
tendent la finalité de l’action, la mission générale se décline en 3 objectifs
couvrant les fonctions opérationnelles :
Développer une politique européenne concertée pour :
- Faciliter l’accès aux programmes européens
- Agir sur un territoire élargi
- Réaliser des actions communes
Fonctions du service
Information
- Veille informative
Actualiser l’information liée aux programmes européens pour les techniciens
ML et les structures de jeunesse. Les ML de Lille et de Roubaix ont proposé
que leur Volontaire européen travaille ensemble sur cet aspect (collecte de
l’info, synthèse, diffusion, création d’un bulletin)
- Promotion des programmes européens
Assurer la promotion des programmes dont les objectifs s’apparentent à ceux
des ML
10___________________________________________________________________________________________________________________________
Création d’un Service Europe commun à 10 Missions Locales du NPDC - Etude – octobre 2001

  • Accueil Accueil
  • Univers Univers
  • Ebooks Ebooks
  • Livres audio Livres audio
  • Presse Presse
  • BD BD
  • Documents Documents