Journée d

Journée d'étude du 17 juin 2009 Egalité professionnelle Homme Femme

-

Documents
2 pages
Lire
Le téléchargement nécessite un accès à la bibliothèque YouScribe
Tout savoir sur nos offres

Description

UFICT - UFICT - UFICT - UFICT - UFICT - UFICT - UFICT - UFICT - UFICT ● JOURNÉE D'ÉTUDES ÉGALITÉ PROFESSIONNELLE H/F. CONQUÉRIR L’ÉGALITÉ PROFESSIONNELLE ENTRE LES FEMMES ET LES HOMMES. a crise économique que nous traversons ne doit pas faire passer au dernier rang la question de l’égalité pro-L fessionnelle entre les femmes et les hommes. Trop sollicités que nous sommes par les urgences syndicales, PSE, chômage partiel, fermeture de site… le risque est grand pour nous "d’oublier" de mener cette lutte syndicale. LE 17 JUIN 2009 Le patronat aurait tout à y gagner. Notre argent public lui est SALLE PERROUAULT généreusement distribué. Les PSE sont légitimés par la crise. Il le claironne déjà : "Serrons-nous les coudes ! Courbez l’échine ! Ac-ceptez de faire l’impasse en ces temps difficiles sur vos mesquines À MONTREUIL (93) revendications, salaires, conditions de travail, égalité profession-nelle entre les femmes et les hommes…". Non ! Nous ne devons pas mettre nos revendications au porte-manteau en attendant des jours meilleurs ! JOURNEE D’ÉTUDES D’autant que les femmes vont être tout particulièrement attein-tes par les fins de contrats et leur non renouvellement. SUR Les luttes que nous menons pour éviter les licenciements des sec-teurs industriels de base ne doivent pas nous faire oublier ceux "L’ÉGALITÉ qui se réalisent de façon moins évidentes dans les services. Les femmes vont être davantage concernées ...

Sujets

Informations

Publié par
Nombre de visites sur la page 52
Langue Français
Signaler un problème
UFICT - UFICT - UFICT - UFICT - UFICT - UFICT - UFICT - UFICT - UFICT
JOURNÉED'ÉTUDESÉGALITÉPROFESSIONNELLEH/F.
CONQUÉRIRL’ÉGALITÉ PROFESSIONNELLEENTRELESFEMMESET LESHOMMES. acrise économique que nous traversons ne doit pas L faire passer au dernier rang la question de l’égalité pro-fessionnelle entre les femmes et les hommes. Trop sollicités que nous sommes par les urgences syndicales, PSE, chômage partiel, fermeture de site… le risque est grand pour nous "d’oublier"de mener cette lutte syndicale. LE 17 JUIN 2009 Le patronat aurait tout à y gagner. Notre argent public lui est généreusement distribué. Les PSE sont légitimés par la crise. Il le SALLE PERROUAULT claironne déjà : "Serrons-nous les coudes ! Courbez l’échine ! Ac-ceptez de faire l’impasse en ces temps difficiles sur vos mesquines À MONTREUIL (93) revendications, salaires, conditions de travail, égalité profession-nelle entre les femmes et les hommes…". Non !Nous ne devons pas mettre nos revendications au porte-manteau en attendant des jours meilleurs ! JOURNEE D’ÉTUDES D’autant que les femmes vont être tout particulièrement attein-tes par les fins de contrats et leur non renouvellement. SUR Les luttes que nous menons pour éviter les licenciements des sec-teurs industriels de base ne doivent pas nous faire oublier ceux "L’ÉGALITÉqui se réalisent de façon moins évidentes dans les services. Les femmes vont être davantage concernées par les réductions PROFESSIONNELLE d’horaires, donc le sous-emploi ; et qui dit réductions d’horaires dit réductions de salaire. La situation était déjà très inégalitaire avant la crise. Début FEMME/HOMME". 2008,l’Insee notaitque l’écart de rémunération entre hommes et femmes s’établissait en moyenne à 19 % en 2006.
L’Association pour l’emploi des cadres (Apec) et l’Observatoire sur la responsabilité sociale desentreprises (Orse) confirment aujourd’hui que la moitié des cadres hommes perçoit un salaire annuel brut supérieur à 45 000 € tandis que le salaire médian des femmes se situe bien en dessous à 38400 € annuels. Soit un fossé de 17 %.
L’HEUREEST DONCÀ L’ACTION DANS LES ENTREPRISESPOUR LA CONQUÊTED’UNE VÉRITABLE ÉGALITÉ! L’UFICTDES INDUSTRIES CHIMIQUESCGTVOUSPROPOSEUNE JOURNÉE D’ÉTUDESSURCETHÈME.
CourrierFédéral N°470du 15 mai 2009
Page 14
UFICT - UFICT - UFICT - UFICT - UFICT - UFICT - UFICT - UFICT - UFICT
BULLETIND’INSCRIPTION
9 hAccueil des participants. 9 h 30 - 11 hces inégalités Femme/Homme ? Pourquoi  Unpeu d’histoire sur l’origine des inégalités. 11 h - 11 h 15 Pause. 11 h 15 - 11 h 45/ débats sur le vécu et les expériences des Échanges  participants. 11 h 45 - 12 h 30 Bilanquantitatif et qualitatif des accords Égalité Profes- sionnellesignés dans les entreprises et les branches profes- sionnelles(source ORSE). Sa déclinaison au sein de la FNIC. 12 h 30 - 14 h Repas. 14 h - 16 h Constructiond’une démarche Égalité Professionnelle dans  lesentreprises. QUENOUSDITLALOI? DÉCLINAISONSDESARTICLESETLESMOYENSDONTNOUSDISPOSONS.LESMOYENSDACTIONS: Les rapports existants : le bilan social et le rapport Egalité Professionnelle. La commission Egalité Professionnelle. Un accord d’entreprise, pour quoi faire ? Détermination des critères pertinents qui doivent y être présents. LACTIONSYNDICALE: Le rôle du syndicat, les rôles et articulations des IRP telles que DP, CE et CHSCT dans la reconnaissance de l’Egalité professionnelle. NOUSCOMPTONSSURVOTREPRÉSENCE.
LE 17 JUIN 2009, JOURNÉEDÉTUDESSURL’ÉGALITÉ PROFESSIONNELLE -SALLEPERROUAULT- 9 HÀ16 H -ÀMONTREUIL.
Le syndicat CGT ______________________________________________________________________ Localité ______________________________________________dépt. _____________________ Envisage la participation de ____________________________(nombre de camarades)
A retourner le plus rapidement possible à la FNIC-CGT/case 429. 263 rue de Paris- 93514 Montreuil Cedex—Fax. 0148188035—E-mail : fnic@cgt.fr
CourrierFédéral N°470du 15 mai 2009
Page 15