L'évolution démographique récente en France. - article ; n°4 ; vol.56, pg 571-610

-

Documents
43 pages
Obtenez un accès à la bibliothèque pour le consulter en ligne
En savoir plus

Description

Population - Année 2001 - Volume 56 - Numéro 4 - Pages 571-610
Prioux France.- L'évolution démographique récente en France D'après le recensement de 1999, ce sont les départements situés dans le Limousin ou à proximité dont la structure par âge est la plus vieillie, tandis que ceux de l'Île-de-France (sauf Paris) et le Nord sont les plus jeunes, car on y trouve à la fois la plus forte proportion de jeunes et la plus faible de personnes âgées de 60 ans ou plus. Depuis le dernier recensement, les départements de l'Ouest ont connu un vieillissement un peu plus rapide que la moyenne nationale, et ceux du Sud méditerranéen plutôt moins rapide. Depuis 1996, les flux d'entrées d'étrangers en France augmentent, et cette hausse concerne principalement les étrangers originaires de pays n'appartenant pas à l'Espace économique européen. La hausse de l'indicateur conjoncturel de fécondité s'est poursuivie et même accentuée en 2000. Elle est la plus forte chez les femmes de plus de 30 ans, mais la fécondité des plus jeunes aurait également augmenté. Malgré tout, la descendance finale des générations nées dans les années 1960 est en baisse, et pourrait se fixer légèrement au-dessus de 2 enfants par femme. En dépit de l'arrivée du « Pacs » (Pacte civil de solidarité), l'année 2000 a été particulièrement propice aux mariages, dont le nombre a dépassé 300000, chiffre qui n'avait pas été atteint depuis 1983. Depuis les années 1980, la progression de la durée de vie moyenne des femmes se ralentit, tandis que celle des hommes, un moment freinée par le sida, a repris à un rythme plus élevé. Pour les hommes, les progrès sont plus importants aux âges adultes, tandis que pour les femmes, ils concernent surtout les plus âgées.
Prioux France.- The recent demographic evolution of France According to the 1999 census, the departments in and close to the Limousin region have the oldest age structure, while those of the Ile-de-France (Paris excluded) and Nord regions have the youngest, as they contain both the largest proportion of young people and the smallest proportion of people aged 60 or more. Since the last census, the departments of western France have experienced slightly faster population ageing than the national average, while in the southern Mediterranean departments it has tended to be slower. Flows of foreign migrants to France have increased since 1996, the increase being due mainly to foreigners from non-EU countries. The rise in the total period fertility rate has continued and even accelerated in 2000. It is highest for women over 30, though the fertility of younger women is also thought to have increased. The completed fertility of the generations born in the 1960s is nonetheless falling, and is expected to settle at just over 2 children per woman. Despite the introduction of the Civil Solidarity Pact giving legal recognition to couples of either sex, 2000 proved particularly favourable to marriage, with over 300 000 celebrated, a figure not reached since 1983. The increase in the average length of life of women has slowed since the 1980s, whereas that of men, after having been held back by AIDS, has resumed at a quickened pace. For men, the greatest improvements are at adult ages, while for women they involve mainly the oldest old.
Prioux France.- La evolución demográfica reciente en Francia Según el censo de 1999, la población de los departamentos situados en el Limousin y su entorno tiene la estructura por edad más envejecida de Francia, mientras que la población de Ile-de-France (excluyendo Paris) y del Norte es la más jóven, con una elevada proporción de jóvenes y un numero reducido de personas de 60 aňos o más. Según el ultimo censo, el en- vejecimiento de los departamentos del Oeste ha sido más rápido que el promedio nacionál, mientras que el del Sur mediterraneo ha sido más lento. Los flujos de entrada de extranjeros han aumentado desde 1996 y el aumento se debe principalmente a extranjeros originarios de países no pertenecientes al Espacio Económico Europeo. El aumento del indice sintético de fecundidad continué y hasta se acentuó en el 2000. El aumento es más fuerte entre las mujeres de más de 30 aňos, pero la fecundidad de las más jóvenes también parece haber aumentado. Sin embargo, la descendencia final de las genera- ciones nacidas en los aňos sesenta indica una disminución, y podria quedarse ligeramente por encima de los 2 hijos por mujer. A pesar de la llegada de los Pacs (Pactos Civiles de Soli- dandad), el ano 2000 ha sido especialmente propicio para los matrimonios, ya que el total su- pera los 300.000, cifra no alcanzada desde 1983. Desde los aňos ochenta, el aumento de la duración media de vida de las mujeres se ha hecho más lento mientras que la de los hombres, que en un momento dado se frenó debido al sida, ha crecido a un ntmo más elevado. En el caso de los hombres, los progresos más importantes se observan en edades adultas y en el caso de las mujeres, en edades avanzadas.
40 pages
Source : Persée ; Ministère de la jeunesse, de l’éducation nationale et de la recherche, Direction de l’enseignement supérieur, Sous-direction des bibliothèques et de la documentation.

Sujets

Informations

Publié par
Publié le 01 janvier 2001
Nombre de visites sur la page 12
Langue Français
Signaler un problème

F. Prioux
L'évolution démographique récente en France.
In: Population, 56e année, n°4, 2001 pp. 571-610.
Citer ce document / Cite this document :
Prioux F. L'évolution démographique récente en France. In: Population, 56e année, n°4, 2001 pp. 571-610.
http://www.persee.fr/web/revues/home/prescript/article/pop_0032-4663_2001_num_56_4_7293Résumé
Prioux France.- L'évolution démographique récente en France D'après le recensement de 1999, ce sont
les départements situés dans le Limousin ou à proximité dont la structure par âge est la plus vieillie,
tandis que ceux de l'Île-de-France (sauf Paris) et le Nord sont les plus jeunes, car on y trouve à la fois la
plus forte proportion de jeunes et la plus faible de personnes âgées de 60 ans ou plus. Depuis le
dernier recensement, les départements de l'Ouest ont connu un vieillissement un peu plus rapide que la
moyenne nationale, et ceux du Sud méditerranéen plutôt moins rapide. Depuis 1996, les flux d'entrées
d'étrangers en France augmentent, et cette hausse concerne principalement les étrangers originaires
de pays n'appartenant pas à l'Espace économique européen. La hausse de l'indicateur conjoncturel de
fécondité s'est poursuivie et même accentuée en 2000. Elle est la plus forte chez les femmes de plus
de 30 ans, mais la fécondité des plus jeunes aurait également augmenté. Malgré tout, la descendance
finale des générations nées dans les années 1960 est en baisse, et pourrait se fixer légèrement au-
dessus de 2 enfants par femme. En dépit de l'arrivée du « Pacs » (Pacte civil de solidarité), l'année
2000 a été particulièrement propice aux mariages, dont le nombre a dépassé 300000, chiffre qui n'avait
pas été atteint depuis 1983. Depuis les années 1980, la progression de la durée de vie moyenne des
femmes se ralentit, tandis que celle des hommes, un moment freinée par le sida, a repris à un rythme
plus élevé. Pour les hommes, les progrès sont plus importants aux âges adultes, tandis que pour les
femmes, ils concernent surtout les plus âgées.
Abstract
Prioux France.- The recent demographic evolution of France According to the 1999 census, the
departments in and close to the Limousin region have the oldest age structure, while those of the Ile-de-
France (Paris excluded) and Nord regions have the youngest, as they contain both the largest
proportion of young people and the smallest proportion of people aged 60 or more. Since the last
census, the departments of western France have experienced slightly faster population ageing than the
national average, while in the southern Mediterranean departments it has tended to be slower. Flows of
foreign migrants to France have increased since 1996, the increase being due mainly to foreigners from
non-EU countries. The rise in the total period fertility rate has continued and even accelerated in 2000. It
is highest for women over 30, though the fertility of younger women is also thought to have increased.
The completed fertility of the generations born in the 1960s is nonetheless falling, and is expected to
settle at just over 2 children per woman. Despite the introduction of the Civil Solidarity Pact giving legal
recognition to couples of either sex, 2000 proved particularly favourable to marriage, with over 300 000
celebrated, a figure not reached since 1983. The increase in the average length of life of women has
slowed since the 1980s, whereas that of men, after having been held back by AIDS, has resumed at a
quickened pace. For men, the greatest improvements are at adult ages, while for women they involve
mainly the oldest old.
Resumen
Prioux France.- La evolución demográfica reciente en Francia Según el censo de 1999, la población de
los departamentos situados en el Limousin y su entorno tiene la estructura por edad más envejecida de
Francia, mientras que la población de Ile-de-France (excluyendo Paris) y del Norte es la más jóven, con
una elevada proporción de jóvenes y un numero reducido de personas de 60 aňos o más. Según el
ultimo censo, el en- vejecimiento de los departamentos del Oeste ha sido más rápido que el promedio
nacionál, mientras que el del Sur mediterraneo ha sido más lento. Los flujos de entrada de extranjeros
han aumentado desde 1996 y el aumento se debe principalmente a extranjeros originarios de países no
pertenecientes al Espacio Económico Europeo. El aumento del indice sintético de fecundidad continué
y hasta se acentuó en el 2000. El aumento es más fuerte entre las mujeres de más de 30 aňos, pero la
fecundidad de las más jóvenes también parece haber aumentado. Sin embargo, la descendencia final
de las genera- ciones nacidas en los aňos sesenta indica una disminución, y podria quedarse
ligeramente por encima de los 2 hijos por mujer. A pesar de la llegada de los "Pacs" (Pactos Civiles de
Soli- dandad), el ano 2000 ha sido especialmente propicio para los matrimonios, ya que el total su- pera
los 300.000, cifra no alcanzada desde 1983. Desde los aňos ochenta, el aumento de la duración media
de vida de las mujeres se ha hecho más lento mientras que la de los hombres, que en un momento
dado se frenó debido al sida, ha crecido a un ntmo más elevado. En el caso de los hombres, losprogresos más importantes se observan en edades adultas y en el caso de las mujeres, en edades
avanzadas.L'évolution démographique récente
en France
France Prioux*
Évolution générale et structure par âge
de la population
La natalité a nettement augmenté en 2000, et le nombre de nais
sances est estimé à 779 000, soit 35 000 de plus qu'en 1999 (744 000)
(Doisneau, 2001) : c'est la plus forte hausse enregistrée depuis vingt ans,
et il serait tentant de l'attribuer à un « effet an 2000 », d'autant que les
mariages ont eux aussi fortement augmenté. Mais l'an 2000 n'explique
peut-être rien, et en tout cas certainement pas tout : d'une part, l'observa
tion des mouvements mensuels montre que la hausse des naissances était
déjà bien amorcée en 1999, même si elle s'est accentuée en 2000
(figure 1); d'autre part, il ne s'agit pas d'une hausse sans lendemain,
d'après les résultats préliminaires des premiers mois de 200 H1). Ainsi au
cours des derniers mois de 2000, le nombre mensuel de naissances a été
supérieur à 65 000(2\ valeur qui n'avait plus été atteinte depuis 1986; et
c'est à cette même année 1986 qu'il faut remonter pour trouver un nombre
comparable de naissances annuelles (tableau 1(3>).
Comme le nombre de décès en 2000 (538000) est estimé en légère
baisse par rapport à 1999 (542000), l'excédent des naissances sur les dé
cès fait un bond de près de 40000 en 2000 (241 000), et revient à un niveau
proche de ce qu'on observait au tournant des années 1990; le taux d'ac
croissement naturel est ainsi à nouveau légèrement supérieur à 4 pour
mille, comme il y a dix ans. Le solde migratoire étant estimé en légère
hausse, à + 55000 personnes, l'accroissement total de la population serait
proche de 300000 soit un taux de 5 pour mille habitants.
* Institut national d'études démographiques, Paris.
(^Au cours du premier trimestre 2001, le nombre de naissances enregistrées dans les
« villes » (Paris, sa petite couronne et 136 villes de province) est presque identique à celui du pre
mier trimestre 2000 (Bulletin mensuel de statistique, n° 4, 2001).
(2) Moyenne mobile sur 5 mois des données mensuelles corrigées des variations saison
nières.
(3) Rappelons que les tableaux 1 à 14 figurent en annexe; ils ont une numérotation iden
tique d'une année sur l'autre qui ne respecte pas nécessairement l'ordre dans lequel ils sont cités.
Population, 56 (4), 2001, 571-610 572 F. Prioux
En milliers
1 Г 1 Г
61
60
59 Données mensuelles CVS
Moyenne mobile sur 5 mois
58
J L 57
1986 1988 1990 1992 1994 1996 1998 2000
Années
Figure 1.- Évolution du nombre mensuel des naissances depuis 1985
(données corrigées des variations saisonnières)
Sources : Insee, statistiques de l'état civil et enquête Villes.
Cet accroissement permet à la population de la métropole de dé
passer les 59 millions d'habitants au 1er janvier 2001 (estimation basée sur
les résultats du recensement de 1999W). Quant à la pyramide des âges, sa
base s'élargit un peu grâce à l'augmentation des naissances (figure 2).
Cette base reproduit presque fidèlement l'évolution des naissances des
vingt ou trente dernières années, aux décès et migrations près, et l'on voit
bien que les nouveau-nés de l'an 2000 ne sont pas équivalents en nombre à
l'effectif actuel de la génération 1980. Aussi, l'effectif et la proportion des
jeunes de moins de 20 ans dans la population totale continuent-ils à se ré
duire, tandis que la part de la d'âge actif (20-59 ans) n'aura ja
mais été aussi importante (tableau 3). Mais c'est la part de la population la
plus âgée (75 ans ou plus) qui s'accroît le plus vite depuis 1995, au fur et
à mesure que les « classes creuses » nées pendant la première guerre mond
iale vieillissent et sont remplacées par des générations plus nombreuses ;
car les classes d'âges intermédiaires (60-74 ans) perdent provisoirement
<4> Sauf mention contraire, tous les tableaux publiés dans cette rubrique sont basés sur les
résultats du recensement de 1999. Nous remercions Lionel Doisneau, de la Division des enquêtes
et études démographiques de l'Insee, pour nous avoir communiqué des données non publiées i
ssues des nouvelles estimations de population effectuées par l'Insee. L'ÉVOLUTION DÉMOGRAPHIQUE RÉCENTE EN FRANCE 573
du poids (14 % de la population en 1995, 13,2 % en 2001), tant que les
baby-boomers ne seront pas parvenus à ces âges à partir de 2006.
POPULATION DE LA FRANCE
Evaluation provisoire au 1 er janvier 2001
Années de naissance Années de naissance
1900 1900
2000 2000
500 400 300 200 100 100 200 300 400 500
Effectifs des classes d'âges (en milliers) Effectifs des classes d'âges (en milliers)
® Déficit des naissances dû à la guerre de 1939-1945
1914-1918 (classes creuses) © Baby-boom
© Fin du Baby-boom
Figure 2.- Pyramide des âges de la France au 1er janvier 2001
NB : les effectifs des classes d'âges sont disponibles sur le serveur de l'Ined
(http://www.ined.fr).
Source : Insee.
La structure par âge des départements en 1999
Le recensement de 1999 est l'occasion de faire le point sur le viei
llissement différentiel du territoire. Depuis le recensement précédent, la
structure par âge de la population a globalement vieilli, aussi bien par la
base de la pyramide que par son sommet, car la proportion de jeunes de
moins de 20 ans est passée de 26,5 % en 1990 à 24,6 % en 1999<5>, et celle
des personnes âgées de 60 ans ou plus de 20 % à 21,3 %. Les cartes
ss) Cette proportion est inférieure à celle du tableau 3 car, au recensement, la classe d'âge
« moins d'un an » ne comprend que les enfants nés au cours des deux premiers mois de 1999;
corrélativement, la proportion des « 60 ans ou plus » est plus élevée qu'au tableau 3, car elle
comprend des personnes n'ayant pas encore fêté leur 60e anniversaire. 574 F. Prioux
sentant ces proportions par département en 1999 diffèrent peu, de prime
abord, de celles qu'on a pu établir après les recensements précédents
(figures 3 et 4) : globalement, la France du Nord, plus féconde, reste plus
jeune que la France du Sud, où la mortalité est en outre plus faible. Mais
9478 75 93919295Val-dOise Pans Seine Hauts Essonne Val Yvelmes de de St Marne Denis Seine
Inférieur à 20,5
De 20,5 à < 22,5 De 24,5 à < 26,5
De 22,5 à < 24,5 26,5 et plus
Figure 3.- Pourcentage de personnes âgées de moins de 20 ans
par département au recensement de 1 999
Source : Insee (2000). .
|
L'ÉVOLUTION DÉMOGRAPHIQUE RÉCENTE EN FRANCE 575
les migrations entre départements viennent brouiller ce schéma un peu
simpliste : non seulement les migrants jeunes et adultes contribuent dire
ctement au vieillissement de la structure par âge des départements qu'ils
quittent et au rajeunissement de ceux où ils s'installent, mais ils y contri-
Ined 263 01
/^ — r 95 75 Pans (V^ 93 92 91 78 Yvelmes Essonne Hauts-de-Seine S ) > 7R 92 75 94 94 95Val-dOise 93 Val Seine-St de-Marne Denis \ \ J r /Ц 91 1
i»4 ^ Í NohI
У^ Г V / ■me-Mar ^~-^.^^~> д^
„. Ariennes l||||lLMoseJle JUS® A^^^ \ ^\ ,
ejjpF Calvados \
t\?7?e"Xj
rv
sRhm/ Hi-S
«s/ i C6teďOr J&S*^ T Ter de / Belfort
ЙЯв'"гаУ
ПМВ|^^К Puy-df- l
ï 1 WH
к Gironde ^ЯЛ
SrsKb
flRHSËS
Jj&^B -du RhonévBBi
1
1 \*-
Inférieur à 18
De 1 8,0 à < 22,0 Щ
1 De 30,0 26,0 et plus à < 30,0
|Щ De 22,0 à < 26,0 Ц
Figure 4.- par Pourcentage département Source de personnes au : Insee recensement (2000). âgées de 1 60 999 ans ou plus 576 F. Prioux
buent aussi indirectement, par le biais de la natalité induite. Les migra
tions au moment de la retraite, surtout s'il s'agit de retours au pays,
viennent clairement accentuer le vieillissement des départements d'émi
gration ancienne, tout en freinant celui des départements quittés.
C'est ainsi que la Creuse est depuis longtemps le département qui
comporte le plus fort pourcentage de personnes âgées de 60 ans ou plus ;
mais aujourd'hui, avec une proportion de 34,4 %, la qualification de
vieux département se trouve d'autant plus justifiée que c'est également
celui où l'on trouve la plus faible proportion de jeunes de moins de 20 ans
(18,3 %), avec Paris. Les départements voisins (la Corrèze, le Lot, la
Dordogne), ainsi que le Gers et l'Aveyron sont aussi confrontés à un
vieillissement très prononcé, à la fois par le sommet et par la base de la
pyramide, en cumulant les plus fortes proportions de personnes âgées
(plus de 30 %) avec les plus faibles de jeunes (moins de
20,5 %). À l'inverse, les départements que l'on peut qualifier de plus
jeunes, parce qu'ils cumulent les caractéristiques inverses, sont situés en
région parisienne ou à proximité immédiate : le Val-d'Oise, la Seine-et-
Marne, l'Oise, la Seine-Saint-Denis, l'Essonne et les Yvelines comptent
plus de 27 % de jeunes de moins de 20 ans et moins de 18 % de personnes
âgées de 60 ans ou plus(6). D'un recensement à l'autre, on constate ainsi
que la région parisienne, sauf Paris, s'affirme de plus en plus comme la ré
gion la plus jeune devant le Nord-Pas-de-Calais, et que la relative jeunesse
des départements de l'Ouest s'atténue au profit des départements de la ré
gion Rhône- Alpes. A l'opposé, le vieillissement intense du Limousin et
des voisins se confirme de plus en plus, pendant que le
vieillissement relatif du Sud-Est s'atténue.
La figure 5 met en relation l'évolution pour chaque département (en
différences de pourcentages), de la proportion de jeunes de moins de
20 ans avec celle des personnes âgées de 60 ans ou plus ; elle permet ainsi
d'avoir une vision synthétique des évolutions, tout en repérant le sens et
l'ampleur de la variation du groupe d'âges intermédiaires, les 20-59 ans, à
partir de la diagonale tracée sur le graphique, la somme des trois varia
tions étant nécessairement nulle. La proportion de jeunes ayant global
ement diminué et celle des plus âgés augmenté, presque tous les
départements sont situés dans le cadre supérieur gauche de la figure, à
trois exceptions près : Paris (baisse de la proportion de 60 ans ou plus), les
Alpes-Maritimes (très légère baisse de cette même proportion, et très
légère hausse de celle des moins de 20 ans) et les Hauts-de-Seine (propor
tion de jeunes inchangée). La proportion d'adultes d'âge actif s'est globa
lement légèrement accrue (de 53,6 % à 54,1 %), mais le partage des
départements est un peu moins inégalitaire, cette proportion ayant
diminué, de façon généralement modérée, dans 22 départements sur 96
(points situés au-dessus de la diagonale) ; la baisse est la plus forte dans
<6) Mais les départements les plus jeunes sont sans conteste le Val-d'Oise (respectivement
29,1 % et 14,2 %) et la Seine-et-Marne (28,8 % et 14,6 %). L'ÉVOLUTION DÉMOGRAPHIQUE RÉCENTE EN FRANCE 577
les Alpes-de-Haute-Provence (1,4 point de pourcentage) et dans l'Essonne
(1,1 point).
60 ans ou plus 3,5
3,0
2,5
2,0
149 ■04
1,5
1.0
■86 148
0,5
192
0,0
-0,5
-1,0
■75
-1,5
-4,0 -3,5 -3,0 -2,5 -2,0 -1.5 -1.0 -0,5 0,0 0,5
Moins de 20 ans
Figure 5.- Évolution de la structure par grands groupes d'âges des
départements de 1990 à 1999 : différences de pourcentages (en points)
Lecture : dans le Gard (30), le pourcentage des jeunes de moins de 20 ans a diminué de 1 point entre
les recensements de 1990 et 1999 et celui des personnes âgées de 60 ans ou plus a augmenté de
1 point ; la part de la classe d'âges intermédiaires n'a donc pas varié et le point se trouve situé sur la
diagonale. Un point situé au-dessus (au-dessous) de la diagonale signifie que la part de la classe
d'âges a diminué (augmenté).
Source : Insee (2000).
Les départements dont la structure par âge a le moins vieilli, voire
s'est légèrement rajeunie, sont situés dans la partie inférieure droite du
graphique. Il s'agit de départements de la région parisienne (Paris, Hauts-
de-Seine, Seine-Saint-Denis et Val-de-Marne), du pourtour méditerranéen
(Alpes-Maritimes, Aude, Gard, Hérault), ainsi que de la Haute-Garonne et
de l'Ariège. À l'opposé, ceux dont la structure a le plus vieilli sont le
Cantal, des départements de l'Ouest (Morbihan, Vendée, Manche, Orne)
ou de l'Est (Haute-Marne, Moselle). Il est d'ailleurs frappant de voir que,