La composition du chapitre cathédral de Laon au XIVe siècle : résultats d'une analyse factorielle - article ; n°1 ; vol.36, pg 117-138

-

Documents
23 pages
Obtenez un accès à la bibliothèque pour le consulter en ligne
En savoir plus

Description

Annales. Économies, Sociétés, Civilisations - Année 1981 - Volume 36 - Numéro 1 - Pages 117-138
Factorial analysis in mediaeval history the canons of the chapter of Laon Cathedral. MILLET. 849 canons have been identified in Laon between 12 72 and 1412. The findings derived from survey of these canons have been simply and cross-sorted which has in turn isolated five sociological factors social origin family links with the Church geographical origin educational background and post occupied Using corresponding data the computer has turned out four Burt tables. The four factorial analyses conducted on the basis of these tables divide the canons into two groups according to whether or not they had enjoyed privileges at birth or not while their functions introduce into the chapter hierarchy modelled on that of university posts.
22 pages
Source : Persée ; Ministère de la jeunesse, de l’éducation nationale et de la recherche, Direction de l’enseignement supérieur, Sous-direction des bibliothèques et de la documentation.

Sujets

Informations

Publié par
Publié le 01 janvier 1981
Nombre de visites sur la page 12
Langue Français
Signaler un problème

Hélène Millet
La composition du chapitre cathédral de Laon au XIVe siècle :
résultats d'une analyse factorielle
In: Annales. Économies, Sociétés, Civilisations. 36e année, N. 1, 1981. pp. 117-138.
Abstract
Factorial analysis in mediaeval history : the canons of the chapter of Laon Cathedral.
849 canons have been identified in Laon between 12 72 and 1412. The findings derived from a survey of these canons have
been simply and cross-sorted which has in turn isolated five sociological factors social origin family links with the Church,
geographical origin, educational background and post occupied. Using corresponding data, the computer has turned out four Burt
tables. The four factorial analyses conducted on the basis of these tables divide the canons into two groups according to whether
or not they had enjoyed privileges at birth or not, while their functions introduce into the chapter a hierarchy modelled on that of
university posts.
Citer ce document / Cite this document :
Millet Hélène. La composition du chapitre cathédral de Laon au XIVe siècle : résultats d'une analyse factorielle. In: Annales.
Économies, Sociétés, Civilisations. 36e année, N. 1, 1981. pp. 117-138.
doi : 10.3406/ahess.1981.282719
http://www.persee.fr/web/revues/home/prescript/article/ahess_0395-2649_1981_num_36_1_282719LA COMPOSITION DU CHAPITRE CATHEDRAL DE LAON AU
XIVe SI CLE SULTATS UNE ANALYSE FACTOR/ELLE
II ne faut chercher ni dans une quelconque renommée du chapitre cathedral de
Laon ni dans un intérêt particulier que aurais pu porter au terroir laonnois les
raisons qui ont fait choisir cette communauté pour une étude prosopogra-
phique En fait ce sont simplement plusieurs caractéristiques propres ce
chapitre qui le désignaient tout spécialement pour de telles recherches
Tout abord les archives capitulaires permettaient de recenser sans grosse
difficulté une grande partie des membres de la communauté En effet on doit au
hasard et au système de gestion en usage au chapitre avoir conservé 21 listes
de chanoines pour la période de 140 ans qui étend de 1272 1412 Elles sont
toutes consignées sauf une dans un seul et même registre2 et constituent une
source fondamentale incomplète certes mais sûre et relativement rare Par un
heureux concours de circonstances il se trouve également que le chapitre de Laon
était le plus important de France par le nombre de ses membres il avait
83 chanoines de 1272 1388 et 82 après 1388 Au total après divers ajustements et
quelques ajouts je suis parvenue circonscrire une population de 849 personnes
Un nombre de cette grandeur était la garantie que étude ne se résumerait pas
addition de cas particuliers
Par ailleurs la ville de Laon et son chapitre ne présentent aucune caractéristique
qui les élève sensiblement au-dessus du commun des cités episcopales la fin du
xme siècle le prestigieux passé impérial et culturel de cette bonne ville du
royaume de France est plus un souvenir Laon est point Paris ni même le
siège un archevêché Chef-lieu de bailliage la cité doit se contenter avoir un
rayonnement local sur une région qui tire une partie de sa prospérité du commerce
des vins elle produit Le chapitre quant lui dispose certes un patrimoine
considérable 32 villages au moins le reconnaissent pour seigneur et 40 autres lui
payent des redevances mais il ne faut pas oublier que cette fortune doit être
partagée en 86 prébendes égales entre elles dont le revenu officiel oscillé entre
60 l.p livres parisis la fin du xme siècle et 30 l.p au début du xve siècle Les
prébendes laonnoises furent recherchées mais pas plus que autres une pratique
déjà longue des registres de suppliques adressées par les clercs au pape me permet
affirmer que les autres chapitres cathédraux situés au nord de la Loire suscitèrent
autant de convoitise
117 RECHERCHES EN COURS
Par ses caractéristiques moyennes et son grand effectif le chapitre de Laon
pouvait être considéré comme un bon témoin une situation plus générale Mais
pour dépasser le simple point de vue monographique encore fallait-il se donner les
moyens de travailler sur les grands nombres est pourquoi ai eu recours
informatique partir des renseignements glanés jour après jour dans de longs
dépouillements archives ai établi une fiche signalétique pour chacun de mes
chanoines toutes ces informations ont été comptabilisées par un ordinateur qui
fourni ensuite tous les pourcentages désirés et effectué de nombreux classements
Une fois ce travail accompli il me restait encore régler la délicate question de
la synthèse quel genre de conclusions pouvait mener étude de ces multiples
individualités Devait-on efforcer de tracer le portrait-robot du chanoine moyen
ou bien encore comme cela se fait généralement évoquer plus longuement
quelques chanoines soigneusement choisis parmi les plus représentatifs Ces
fa ons de procéder ne me satisfaisaient moitié et il me semblait que la
connaissance de toutes sortes informations sur la série des chanoines devait
permettre aboutir des considérations sur la composition et la structure du
chapitre Mais comme la perception on un tout ne consiste pas en la simple
juxtaposition de ses éléments la solution de mon problème était pas seulement la
présentation condensée des résultats acquis Quelque chose manquait encore je
disposais de tous les maillons de information sans concevoir clairement comment
ils enchaînaient
Pour sortir de cette impasse je pouvais nouveau faire appel aux mathéma
tiques En effet les développements récents une discipline relativement nouvelle
analyse des données ouvrent intéressantes perspectives tous ceux qui
recueillent une masse importante informations de quelque nature elles soient
Des exemples empruntés la démographie que avait présentés Jean-Paul Millet
réalisateur de la partie technique de étude avaient fait entrevoir en particulier
les possibilités de analyse factorielle des correspondances Cette méthode
dont objet est de fournir des représentations synthétiques de vastes ensembles de
valeurs numériques constitue un instrument observation grâce auquel il
est possible de considérer dans leur ensemble et simultanément les divers facteurs
précédemment étudiés les uns après les autres et de déceler quelles sortes de
relations ils entretiennent entre eux
Comme je crus trouver là une solution au problème que je me posais je décidai
non sans quelque appréhension de me lancer dans aventure autres historiens
spécialistes des époques moderne et contemporaine avaient déjà réalisé des
analyses factorielles pour des études analogues4 mais on pouvait se demander si le
Moyen Age se prêterait aussi bien de tels traitements comme tous les
médiévistes je avais disposé que de sources lacunaires de nature et de
provenance variées partir desquelles il était impossible de réaliser une enquête
exhaustive Les premiers essais étant néanmoins révélés intéressants ce fut une
invitation poursuivre dans cette direction Les pages qui suivent sont un exposé
méthodologique dont espère il justifiera mon choix
es traitements informatiques
La première partie analytique de mon travail avait déjà permis établir un
système de codage pour les données qui se prêtent ce genre de traitement On ne
118 MILLET SULTATS UNE ANALYSE FACTORIELLE
saurait trop insister sur le fait que cette tâche première dans ordre est aussi
fondamentale Fran oise Autrand et Jean-Philippe Genêt en ont tous deux signalé
les difficultés que je rappellerai pour mémoire
Fixer les règles du codage une étude prosopographique cela revient
élaboration un questionnaire auquel on soumet chaque personnage quelles
furent ses origines sociales et géographiques quelles études quelle carrière il
poursuivies etc La rédaction de ce questionnaire suppose donc on pu clore sa
population on pu faire le recensement de toutes les réponses possibles et on
une vue ensemble de son sujet suffisamment vaste pour en saisir totalement la
problématique Une fois les règles du codage établies il est plus possible
revenir sauf au prix de longs mois de labeur supplémentaire est au cours de ce
travail que historien exerce plein son métier et les découpages il doit opérer
pour faire entrer une réalité complexe dans étroit carcan une catégorisation
engagent sa responsabilité Par ailleurs le fichier constitué par les réponses au
questionnaire données en langage codé ne peut pas renvoyer aux sources du fait de
leur multiplicité
est pourquoi tant au cours de élaboration du système de codage que
pendant la rédaction des fiches codées les bordereaux) ai préféré en tenir au
niveau brut de information et éliminer toutes les déductions qui étaient pas
immédiates En ce qui concerne le système de codage il vaut mieux distinguer par
exemple les personnages qui furent nommément désignés comme nobles de ceux
qui détinrent une seigneurie ces derniers pouvant avoir de la noblesse que son
genre de vie La suite de étude grâce aux tris opérés ultérieurement ayant montré
que les chanoines seigneurs étaient plus proches des nobles que des roturiers il été
très facile de les regrouper alors que opération inverse eût été impossible Dans un
autre cas encore celui de évolution du vocabulaire utilisé époque7 il était
préférable de multiplier les catégories plutôt que opérer des rapprochements qui
se seraient révélés satisfaisants pour une partie de la période et inacceptables pour
une autre est ainsi que les titres de clerc du roi et de conseiller du roi
pouvaient prêter confusion au début du xi ve siècle un membre du parlement est
couramment désigné comme étant clerc ou conseiller du roi puis le terme de
conseiller élimine le premier et son usage étend tellement la fin du siècle un
simple garde du scel du bailliage de Vermandois peut intituler ainsi Pour il
ait pas de confusion fâcheuse il fallait donc une part noter soigneusement le titre
porté par un personnage autre part signaler quelle fonction il remplissait et dans
quelle instance Enfin quand il est agi de remplir le bordereau de chaque
chanoine je ai pris en considération que les données fournies par les textes
laissant systématiquement de côté tout ce qui était que présomption Ainsi ai
classé dans la catégorie origine géographique inconnue un chanoine dont je
savais pourtant il avait des attaches dans telle ou telle région Les résultats
peuvent alors paraître plus maigres mais ils sont sûrs
Le questionnaire que ai élaboré comportait 64 questions auxquelles fut
soumis chaque chanoine Elles concernaient les quatre domaines suivants
la vie du chanoine intérieur du chapitre 17 questions)
son identité 10 questions)
sa carrière dans glise 18 questions)
sa formation universitaire et sa carrière dans le siècle 19 questions
Parmi ces 64 questions 13 appelaient une réponse purement numérique année de
naissance par exemple ou nombre de prébendes de chapitre cathedral détenues en
119 RECHERCHES EN COURS
cumul pour les 51 autres les différentes réponses furent codées en chiffres ou en
lettres il avait en moyenne réponses possibles chaque question sans compter
la réponse inconnu
Avec le remplissage du questionnaire et la transcription des réponses en langage
codé sur les bordereaux achève la première partie du travail de historien la
machine entre alors en jeu Pour mon étude je pouvais compter sur les services
une IBM 370 avec laquelle il fallait communiquer par cartes perforées Celles-ci
étant réalisées ordinateur mémorisé sur disque9 ensemble des informations
collectées puis il les retranscrites sur un listing ce qui permet une consultation
rapide du fichier pour éventuelles corrections ou modifications la matière
documentaire était alors prête pour subir des traitements informatiques Un
premier programme 10 avait pour objet de fournir des statistiques concernant les
64 types informations recueillis Puis des calculs partiels ont été réalisés en tenant
compte un découpage de la période afin de pouvoir discerner dans quel sens se
faisait évolution du recrutement du chapitre11 Dans un second temps pour
affiner les résultats on utilisé un programme de tris croisements multiples on
peut ainsi répondre des questions telles que quels étaient les chanoines qui
devinrent évêques et qui étaient origine noble Les possibilités de tris sont sinon
infinies du moins considérables et analyse sociale en trouve autant précisée
Grâce aux 80 tris de cette sorte qui ont été réalisés et aux autres résultats de ces
premiers traitements il devenait possible opérer des rapprochements sans
arbitraire et de constituer des groupes ayant des caractéristiques bien définies et qui
se détachaient de ensemble Les licenciés et les docteurs un même droit par
exemple présentaient plus de ressemblances entre eux que ces mêmes licenciés
avec les bacheliers Au contraire certains clivages on aurait pu croire essentiels
de prime abord devaient être rejetés comme non significatifs tel fut le cas du
groupe des dignitaires du chapitre par rapport aux autres chanoines Clarifier les
idées confirmer une intuition invalider une hypothèse favoriser les classements
ce sont les résultats nombreux et appréciables on peut attendre de épreuve des
tris croisés il serait illusoire de croire on aurait pu faire économie de cette
phase de étude et réaliser immédiatement des analyses factorielles partir du
tableau de contingence issu des réponses au questionnaire ce tableau en effet
comportait trop de non-réponses et il fallait donc travailler les données pour faire
apparaître des regroupements
Ce travail sur les données conduit considérer sa population une manière
plus synthétique et peu peu se dégagent les grandes lignes des composantes
sociologiques sous angle desquelles on veut observer Les questions qui se posent
alors permettent établir les règles un nouveau codage que on pourrait appeler
codage au second degré ce niveau où historien engage nouveau sa
responsabilité il ne agit pas de coller le plus possible la réalité observée et aux
sources mais interpréter de classer de regrouper et ordonner les données en
vue de faire apparaître les caractéristiques ensemble de la population Ce but
on ne doit pas perdre de vue conduit éliminer tout ce qui ne concerne une
partie des individus étudiés En particulier il ne faut pas retenir une composante
aussi intéressante soit-elle 12 où le poids de inconnu est trop lourd car la sûreté
des résultats sera autant plus grande que les données seront homogènes et
exhaustives embrassant ensemble un phénomène un niveau donné 13
Cette dernière considération était de nature nous donner de sérieuses craintes
sur le bon aboutissement de nos analyses factorielles En effet les diverses
120 MILLET SULTATS UNE ANALYSE FACTORIELLE
catégories inconnus définies au cours du codage étaient trop souvent les plus
importantes numériquement ce qui était aussi regrettable inévitable Aussi
pouvait-on se demander si la trop grande part inconnu qui subsistait allait pas
anéantir tous les efforts pour établir une synthèse Nous avons pas voulu nous
laisser arrêter par cette objection et les résultats obtenus montrent que obstacle
était pas insurmontable cela je vois deux raisons principales En premier lieu
il ne faut pas surévaluer notre ignorance Les chanoines dont la vie gardé tout son
mystère ne sont que 96 Deuxièmement les sources étaient de nature et de
provenance suffisamment variées pour ne pas privilégier tel type de chanoine plutôt
que tel autre En conséquence même si je ne détenais pas tous les éléments de
réponse au questionnaire pour chacun de mes chanoines importance et la
diversité origine des renseignements rassemblés permettent de penser une
enquête exhaustive supposer elle ait pu exister aurait sans doute pas modifié
sensiblement les résultats dans leurs proportions Ce sont des raisonnements
analogues confirmés par expérience qui conduisent nos sociologues actuels ne
travailler que sur échantillons
Par ailleurs il est pas toujours aisé apprécier correctement ce que représente
une catégorie inconnus Dans certains cas celui de origine géographique par
exemple elle est exacte mesure de notre ignorance 14 car une réponse existe pour
chacun des chanoines si on ne connaît pas origine une personne cela ne veut
pas dire elle en pas Pour la fréquentation des universités au contraire la
rubrique des inconnus celle où figurent tous ceux dont on pas retrouvé de traces
dans les sources universitaires 15 regroupe deux sortes distinctes individus ceux
qui firent des études mais nous ignorons et ceux qui en firent pas il existait
des documents mentionnant noir sur blanc que tel ou tel ne fit jamais partie aucun
studium generale ambiguïté serait levée et il aurait fallu créer une catégorie
spéciale pour les non-universitaires mais faute de tels renseignements il nous est
impossible de les distinguer des inconnus 16 Il faut donc considérer de manière
particulière chacun des groupes et ne pas leur appliquer aveuglément
les raisonnements qui conviennent aux autres catégories de chanoines
Pour les analyses factorielles ai retenu cinq composantes sociologiques
origine sociale les liens de la famille avec glise origine géographique la
formation intellectuelle et la fonction occupée Pour chacune de ces composantes
sociologiques ai défini plusieurs groupes de telle sorte que tous les chanoines
puissent trouver place dans un groupe et un seul pour chaque composante
sociologique De plus chacun de ces groupes devait comporter un effectif non
négligeable de chanoines un trop grand morcellement de information ce niveau
aurait pas eu de sens
La répartition de chacun des chanoines dans ces différents groupes été faite
par ordinateur partir du fichier informatique grâce au programme de tris Si on
prend exemple de origine sociale deux critères avaient été retenus lors du
premier codage pour en rendre compte le statut social du chanoine et celui de son
père Or au second niveau de codage avais décidé de créer le groupe des nobles et
de rejeter tous les autres chanoines dans un second groupe portant étiquette non-
nobles 17 Pour passer de un autre codage on donc trié les chanoines en
fonction de la noblesse telle que je avais délimitée est-à-dire on retenu les
chanoines qui répondaient au moins une des conditions suivantes
leur père avait été désigné comme comte chevalier noble homme ou anobli
ou bien eux-mêmes relevaient de la noblesse parce que
121 RECHERCHES EN COURS
ils avaient été désignés comme nobles ou anoblis
ou ils faisaient partie une grande famille italienne
ou leur famille ou eux-mêmes détenaient une seigneurie
Tous les autres chanoines furent classés dans le groupe des non-nobles
La définition des groupes est pas la phase du travail la moins délicate et on se
heurte des difficultés variables selon les composantes sociologiques Dans le cas
précédent il était regrettable de devoir se limiter deux groupes ce qui réduisait
singulièrement les possibilités analyse mais il avait guère autre solution car
ces groupes étaient importance très inégale et toutes les coupures on aurait pu
ajouter conduisaient morceler le plus petit des deux celui des nobles qui ne
comptait déjà que 15 96 des chanoines De même pour les liens de la famille avec
glise on aurait pu faire apparaître trois groupes
les chanoines dont la famille avait compté au moins un haut dignitaire de
glise
ceux dont un parent avait été chanoine de Laon
et ceux qui étaient ni dans un ni dans autre cas famille laïque)
En fait vu écrasante majorité de ces derniers 87 ) ai préféré réunir les
deux autres catégories somme toute assez voisines sous le vocable famille
ecclésiastique
Pour la formation intellectuelle il convenait de mettre en lumière une part les
différentes disciplines autre part le niveau acquis dans chacune elle mais
comme les médecins et les théologiens étaient beaucoup moins nombreux que les
juristes je ai finalement conservé la distinction des grades que pour ces derniers
Les chanoines ont donc été répartis dans les neuf groupes suivants
médecins
théologiens
licenciés ou docteurs dans les deux droits ou en droit canon
licenciés ou docteurs en civil
bacheliers en droit quels ils fussent
chanoines dont on sait ils firent des études de droit sans autre précision
maîtres es arts
non-universitaires 18
Les difficultés rencontrées pour origine géographique sont un autre ordre
comme les sources ne donnaient bien souvent comme seule indication origine
que le nom un diocèse il bien fallu conserver cette circonscription comme base
de classement mais est une unité géographique qui ne fait pas apparaître les
limites politiques lesquelles sont une importance primordiale pour interpréta
tion Je me suis donc efforcée de regrouper les diocèses solution qui peut donner
lieu toutes sortes de critiques dont je ai que trop conscience mais qui est
apparue comme étant la moins mauvaise Pour le premier codage avais distingué
17 groupes de diocèses je ai conservé que cinq grandes régions au moment de la
synthèse leurs limites sont les suivantes
diocèse de Laon
nord de la France provinces de Reims et Sens sauf le diocèse Auxerre 19 et
diocèse de Liège
pays des papes Avignon provinces de Narbonne Auch Bordeaux sauf le
diocèse de Poitiers et Bourges sauf le diocèse de Nevers)
122 MILLET SULTATS UNE ANALYSE FACTORIELLE
reste de la France provinces de Rouen Tours Lyon Besan on Vienne Aix
Embrun Trêves et Mayence plus les diocèses de Poitiers Nevers et Auxerre
Italie
La dernière composante celle des fonctions occupées est assurément celle qui
causé le plus embarras et le titre elle porte ne reflète que très
imparfaitement la réalité elle recouvre La vie des clercs qui furent chanoines de
Laon est loin avoir été remplie par leur appartenance au chapitre et ils ont porté
des titres exercé des fonctions ou fréquenté des milieux qui les ont agrégés
autres groupes sociaux Ce sont ces groupes qui sont désignés dans les treize
rubriques qui suivent
officiers du parlement conseillers du roi et maîtres des requêtes
autres officiers royaux
clercs de grands personnages ducs évêques etc.)
officiers curiaux de glise non curiaux officiaux etc.)
chanoines ayant détenu également un office laïc et un office ecclésial ou curial
chapelains honneur du pape
familiers du pape des cardinaux
familiers évêques du roi
familiers de grands personnages laïcs
chanoines ayant occupé aucun office et ayant pas fait partie une familia
que ai appelés solitaires 20
Ventiler les chanoines dans ces différents groupes pas été chose aisée car un
individu doit figurer dans un groupe et un seul or au cours de sa vie il pu
occuper plusieurs fonctions ou porter plusieurs titres ai donc observé les règles de
classement suivantes
un chanoine pouvant figurer dans plusieurs groupes été classé dans celui qui
me paraissait situé le plus haut dans échelle sociale Par exemple un clerc de duc
devenu clerc du roi été classé dans le groupe des officiers du roi
les groupes formés par des officiers ont été systématiquement considérés
comme supérieurs ceux constitués par des familiers
les chanoines classés dans le groupe des chapelains honneur ne furent ni
familiers ni officiers
Une fois terminée la répartition des chanoines dans ces différents groupes
ordinateur fourni un listing 850 lignes et cinq colonnes où chaque chanoine
figure nanti des codes des cinq groupes auxquels il appartient Les données sont
alors prêtes pour analyse factorielle des correspondances
partir un tel tableau on le choix entre deux méthodes ou bien travailler
sur le tableau lui-même après avoir fait éclater les variables ce qui donnerait dans
notre cas un tableau 850 lignes et autant de colonnes on défini de groupes
soit 32 colonnes ou bien faire établir par la machine des tableaux de Burt Un
tableau de Burt est un tableau de contingence où apparaissent plus les individus
mais où sont croisées les composantes entre elles Par exemple on décide de
prendre pour base est-à-dire de mettre dans les colonnes les groupes correspon
dant origine géographique tandis on écrit dans les lignes les groupes des
autres composantes on peut donc lire quels sont les Laonnois qui furent nobles
théologiens familiers du pape etc Dans le premier cas on peut faire figurer sur le
123 RECHERCHES EN COURS
graphique autant de points il de chanoines dans le second cas seuls figurent
les points représentant les groupes de mais on peut faire plusieurs
tableaux et donc plusieurs analyses des correspondances ce qui permet observer
les données sur toutes leurs facettes Cet avantage joint au fait il ne nous pas
paru intéressant de garder les informations au niveau des chanoines nous incités
choisir la seconde méthode 21
La composition du chapitre de Laon résultats des analyses factorielles
Avant de nous lancer dans le commentaire des graphiques issus de ordinateur
rappelons brièvement quelles en sont les règles interprétation Un graphique est
une illustration du tableau soumis analyse où les relations liant les séries de
nombres les unes aux autres sont traduites en termes de distance Un point du
graphique représente un profil est-à-dire histogramme des fréquences calculées
pour une ligne ou pour une colonne il pas intérêt pour lui-même mais
seulement par la distance plus ou moins grande qui le sépare des autres points
Lorsque deux points lignes ou deux points colonnes sont rapprochés cela veut dire
que leurs profils sont très ressemblants inversement ils sont très éloignés est
que divergent considérablement Il est pas licite de mettre en rapport
un point ligne avec un point colonne leur proximité le plus souvent aucune
signification) mais il est possible de comparer la position un point ligne avec celle
de tous les points colonnes et vice-versa car il se trouve approximativement leur
barycentre centre de gravité interprétation des axes donne tout son sens au
graphique pour chaque axe on recherche ce il de commun aux points situés
un même côté de origine utilisation un programme aide interprétation
fournissant la valeur des contributions absolue et relative de chaque point
relativement chaque axe facilite grandement cette opération
partir du tableau de base nous avons réalisé quatre tableaux de Burt22 qui ont
donné lieu quatre analyses factorielles ai donné chaque tableau et au
graphique correspondant le nom de la composante ayant servi de base au tableau
Considérons le premier de ces graphiques celui des origines sociales et familiales
La principale caractéristique de cette carte saute aux yeux les points ordonnent
en deux sortes de nébuleuses distinctes une décentrée sur la droite autre
beaucoup plus dense et sensiblement regroupée autour de origine Comment
explique cette répartition
Le premier axe horizontal est ici fondamental car il explique lui seul plus de
90 de la dispersion du nuage tandis que le second axe vertical rend compte des
qui restent23 La construction de ce premier axe est due aux deux facteurs
nobles et famille ecclésiastique tous deux rejetés sur le côté droit du
graphique Les points qui gravitent autour eux au nombre de six représentent
donc des catégories de chanoines où les privilégiés de naissance prédominent
Examinons-les de plus près on trouve trois groupes caractérisés par origine
géographique les étudiants en droit les chapelains honneur et les officiers du
parlement
Les trois groupes caractérisés par origine géographique sont précisément ceux
que la distance séparait le plus de la ville du Laon est-à-dire les Italiens les
compatriotes des papes Avignon et les chanoines originaires du reste de la France
En ce qui concerne les deux premiers qui se sont succédé chronologiquement au
124 SULTATS UNE ANALYSE FACTORIELLE MILLET
familiers
du roi
nord de
la France
officiers FAMILLE solitaires reste de du roi LA QUE la France
cl eres Jes familiers grands inconnus du pape
théologiens
officiers NON NOBLES familiers chapelains de église de cardinal officiers honneur du parlement loonnois officiers curiaux des familiers grands
officiers laies lie et doet et pontificaux en droit civil lie et doet bacheliers en décrets en droit
lie et doet FAMILLE dans les deux droits ECCLESIASTIQUE
familiers
évêques médecins
GRAPHIQUE Origines sociales et familiales
125