Le multiplicateur du commerce extérieur - article ; n°6 ; vol.2, pg 750-766

-

Documents
18 pages
Obtenez un accès à la bibliothèque pour le consulter en ligne
En savoir plus

Description

Revue économique - Année 1951 - Volume 2 - Numéro 6 - Pages 750-766
17 pages
Source : Persée ; Ministère de la jeunesse, de l’éducation nationale et de la recherche, Direction de l’enseignement supérieur, Sous-direction des bibliothèques et de la documentation.

Sujets

Informations

Publié par
Publié le 01 janvier 1951
Nombre de visites sur la page 332
Langue Français
Signaler un problème

Monsieur René Gendarme
Le multiplicateur du commerce extérieur
In: Revue économique. Volume 2, n°6, 1951. pp. 750-766.
Citer ce document / Cite this document :
Gendarme René. Le multiplicateur du commerce extérieur. In: Revue économique. Volume 2, n°6, 1951. pp. 750-766.
http://www.persee.fr/web/revues/home/prescript/article/reco_0035-2764_1951_num_2_6_406874LE MULTIPLICATEUR
DU COMMERCE EXTERIEUR
empreinte de Keynes marqué couce la théorie économique moderne
bien élaborée dans le cadre de économie nationale les concepts de
la Théorie générale ont pas tardé être appliqués aux relations inter
nationales Il eu après Keynes tout un travail adaptation pour faire
entrer dans étude du commerce extérieur les notions de revenu de dépense
et emploi cet égard le multiplicateur du commerce extérieur est
une construction édinée avec les matériaux donnés par le grand éco
nomiste anglais
La théorie du multiplicateur du commerce extérieur nous semble être
aboutissement de deux courants idées qui sont une part intro
duction du revenu dans analyse du extérieur autre part la
transformation du multiplicateur investissement
En premier lieu la théorie du multiplicateur du com
merce extérieur est développée la suite de introduc-
tion de la notion de revenu dans étude des relations
internationales
Chez la plupart des classiques 1) la théorie du commerce interna
tional était liée la théorie monétaire après eux le système monétaire
agissait de telle fa on que la balance des paiements un pays tendait
automatiquement vers un état équilibre Si un pays avait un déficit de
sa balance des paiements les classiques croyaient que les paiements étaient
faits en or et que ces mouvements or provoqueraient certains changements
de prix qui rétabliraient équilibre
égalité et la rapidité avec laquelle les balances des paiements de
beaucoup de pays semblaient adapter conduisit Taussig soup onner
Voir Jean WECLLEB Problèmes économie internationale Paris
Presses Universitaires 1946 84 et suîv
TAUSSIG Internationa! trade 1928 chap XS3 et XXV LE MULTIPLICATEUR DU COMMERCE EXT RIEUR 751
que la théorie classique devait être une explication incomplète du méca
nisme ajustement Pourtant faute autre explication Taussig resta
classique
Le Professeur Aftalion et le Suédois Ohlin portèrent les premiers coups
la thèse classique en basant le redressement de la balance des paiements
non plus sur les mouvements or mais sur les variations du revenu réel
Pour le Professeur Aftalion 3) le revenu global est égal la valeur
globale des marchandises == PQ et doit servir les racheter Dès lors
tout excédent exportations doit être assimilé un excédent de revenu eu
égard la production disponible Mais si cet accroissement de revenu
se porte sur des marchandises étrangères il tendance au rééquilibre
Le Professeur Aftalion prenait soin de souligner il là un simple
stimulant au rééquilibre et sur ce point il différait de Ohlin En effet
Ohlin rejoignait les classiques car il admettait la possibilité un rééqui
libre automatique par intermédiaire du pouvoir achat
Avec la prise en considération du revenu dans les relations internatio
nales une nouvelle théorie de équilibre allait être élaborée Cette théorie
est sortie directement de uvre de Keynes bien que celui-ci ait peu fait
pour elle
La thèse classique contenait une acceptation explicite de la théorie
quantitative de la monnaie et admettait que la production et emploi
étaient pas affectés par les troubles monétaires internationaux Or les
économistes modernes rejettent ces deux hypothèses la loi des débouchés
de Say qui avait été le rempart de la théorie quantitative avère erronée
et la possibilité un sous-emploi général est reconnue Le système moné
taire considéré comme déterminant chez les classiques passe au deuxième
plan les auteurs pensent que le rôle primordial revient aux variations du
revenu
essence de la théorie nouvelle est un événement externe qui aug
mente les exportations accroîtra aussi les importations même sans change
ment de prix une modification dans les exportations affectera le
niveau du revenu et par là la demande de tous les biens
En autres termes les mouvements de revenu dans la théorie moderne
jouent le même rôle que les de prix dans la ancienne
Comme la théorie classique la théorie moderne envisage un mécanisme
compensatoire plus ou moins automatique cependant contrairement la
thèse classique la nouvelle explication admet que le rétablissement de
AFTALION Equilibre dans les relations internationales Paris
Domat-Montchrestien 1937
GIDE et RIST Histoire des doctrines économiques Paris Sirey 1944
VI eh Théories relatives aux échanges internationaux 721
et suiv OHLIN Transfer difficulties real and imagined Econ Jour
nal juin 1929 172 178 752 REVUE CONOMIQUE
équilibre pourra être que partiel et différé Mais ces mouvements de
revenus se transmettent de pays en pays par le jeu du multiplicateur qui
devient une pièce maîtresse de la théorie moderne du commerce inter
national
Très schématiquement décrit le multiplicateur du commerce extérieur
consiste assimiler un surcroît exportations un investissement productif
de revenus
Comment a-i-on transformé le multiplicateur mves-
tissement en multiplicateur du commerce extérieur
èest là le deuxième problème qui est soulevé
Comme le muikiplicateur investissement dont il est le symétrique
le multiplicateur du commerce extérieur revêtu deux formes et est sus
ceptible de deux approches suivant que on se réfère au multiplicateur
de Keynes ou au multiplicateur de Kahn 5)
Premier point de départ le multiplicateur investissement de
Keynes après Keynes Je établit pour une
inclination consommer donnée un rapport précis entre le revenu une
parc et les investissements de autre lorsque le chiffre global des inves
tissements accroît le multiplicateur indique que le revenu global aug
mentera un montant égal fois accroissement des investissements
Le travail des auteurs post-keynésiens donc consisté introduire dans la
formule primitive les éléments représentant le commerce extérieur
Mais Keynes avait déjà envisagé le problème du multiplicateur
du commerce extérieur Il écrivait ce propos en 1933 que les investisse
ments et excédent de la balance commerciale étaient in pari matena
après lui la formule aurait été la suivante le multiplicande aurait
compris non seulement les investissements nationaux mais encore la
Léon DUPRIEZ Des Mouveiinents économiques généraux Institut des
recherches économiques et sociales de université de Louvain 1947 Tome TT
348-349-350 KAHN The Relation of home investment to unemploy
ment Economic Journal juin 1931
KEYNES General theory 113 et suivantes
après Keynes la formule du multiplicateur investissement était
==
KEYNES cité par HABERLER Prospérité et depression S.D.N. 1943
IIP partie 523 LE MULTIPLICATEUR DU COMMERCE EXT RIEUR 753
balance commerciale le multiplicateur lui serair resté semblable au multi
plicateur investissement est-à-dire que suivant expression tradition
nelle il aurait été égal divisé par moins inclination marginale
consommer Keynes et ceci est important envisageait que la pro
pension consommer 9)
Des auteurs vont développer la formule de Keynes et tenir compte
des éléments du commerce extérieur non seulement dans le multiplicande
mais également dans le multiplicateur
Harrod 10 développa le multiplicande en partant de idée que ce
qui crée du revenu ce est pas excédent exportations sur les impor
tations mais le volume exportations qui ne représente pas des réexpor il décomposa également le multiplicateur en tenant compte de la
propension consommer des marchandises produites dans le pays et il
aboutit ainsi une formule très compliquée 11 qui au dire du Professeur
Haberler ne put jamais être appliquée en statistique
Si nous employons les signes suivants
== les investissements
la consommation
== le revenu
== les dépenses ou biens investissement nationaux ou importés
la valeur des exportations
== la des importations
1= inclination consommer
après cette première méthode le multiplicande est défini de manière
comprendre la balance extérieure
4-
Le multiplicateur du commerce extérieur est pas différent du multi-
plicateur investissement de Keynes et est égal
La formule générale est donc
10 HABROD The Trade cycle 149 et suiv International economics
cti et vm
11 Pour Harrod
Mv == la valeur des importations cle biens investissement
Mx == la des de matières premières
cq la proportion du revenu dépensé pour des biens de con
sommation produits dans le pays est-à-dire la propen
sion marginale consommer des àïé nationales
Ln formule générale devient
Mv Mx
cq
Revue Economique 1951 48 754 REVUE CONOMIQUE
Colin Clark 12 cherché faire entrer dans le multiplicande les
importations autonomes celles qui sont causées par des mesures protec
tionnistes par opposition aux importations dérivées relatives augmen
tation de revenu Finalement Colin Clark devant les difficultés ordre
statistique déclara dans un article de Economic Journal de 1938 se
rallier la thèse qui consiste prendre comme multiplicande le solde net
de la balance commerciale Colin Clark maintenait dans le multiplicateur
la distinction entre la propension consommer des biens domestiques et
la propension importer 13)
Le multiplicateur du commerce extérieur dérivé de celui de Keynes
est un statique il est valable seulement pour une certaine
période déterminer Remarquons immédiatement que la stabilité de ce
multiplicateur est pas extrêmement rigoureuse la fonction de consom
mation varie suivant les expectatives sur la trajectoire future du cycle
une autre cause instabilité réside dans le fait que tout changement dans
le niveau du revenu est accompagné un changement dans la répartition
du revenu
II Il convient aborder maintenant le multiplicateur du commerce
extérieur en prenant une autre base de départ celle du multiplicateur de
série de Kahn Ce multiplicateur de série montre les effets répétés
une augmentation des investissements sur le revenu global pendant plu
sieurs périodes successives après cette thèse le multiplicateur ne crée
pas seulement un revenu primaire mais encore des revenus secondaires et
tertiaires résultant de la dépense de ce revenu primaire analyse révèle
que de période en période la valeur du élève et tend vers une
certaine limite Il est évident que les revenus successifs ne sont pas égaux
il des fuites notamment épargne sans cela la moindre addition
conduirait au plein emploi et la moindre soustraction zéro Le multi
plicateur du commerce extérieur dit de série est construit sur le même
modèle les modifications dans les exportations jouent le rôle des modifi
cations dans les investissements et les modifications dans les importations
jouent le rôle de épargne
12 Col CLARK Determination of the Multiplier Economie Journal
sept 1939 438 et suiv Colin et J.G CKAWIORD Thé National
income of Australia Londres 1938 93 ROBERTSON Mr Ciarle
and the foreign trade multiplier Economic Journal juin 1939 356
Pnou Thèse Par 29 mai 19ä0 250 et suîv
13 La formule de Clark est la suivante
indique la proportion du revenu total dépensé pour les importations
est-à-dire la propension marginale importer LE MULTIPLICATEUR DU COMMERCE EXT RIEUR 755
Cette conception du multiplicateur été défendue par John Maurice
Clark Metzler Mosak Polak 14 elle tendance gagner de plus en
plus de partisans est elle que nous retiendrons
Ce multiplicateur la différence du précédent utilisé pour des travaux
statistiques été un instrument important analyse dans le domaine théo
rique est ce muriplicateur qui été utilisé par Machiup 15 dans son
livre sur le commerce international pour construire avec un raffinement
de détails 11 modèles et 29 sous-modèles
autre parc ce multiplicateur de série se réfère un système dyna
mique dans lequel une variable actuelle apparaît liée une autre variable
de la période écoulée un surplus exportation provoquera un accroisse
ment du revenu dont dépendra ensuite la tendance marginale impor
tation
Il appartient de rappeler quelques présomptions fondamentales sur les
quelles repose ce multiplicateur de série
Le multiplicateur de série suppose que la consommation durant une
période donnée est relative au revenu touché dans la période précédente
Or il agit une hypothèse pure en considérant une courte période
comme implique étude du multiplicateur de série on ne peut conclure
la stabilité de la relation entre la consommation et le revenu Même
pour une collectivité la consommation une semaine est pas en rapport
avec les revenus touchés la semaine précédente autre part il se peut
que pour produire ses effets un surcroît exportations ou investissements
ait besoin un laps de temps suffisamment long parce que impact des
commandes sur la production et sur le revenu ne se manifeste pas immé
diatement Le multiplicateur de série soulève donc de sérieuses difficultés
quand on cherche déterminer le type de la période de revenu il
convient de choisir
Ces réserves étant faites le multiplicateur du commerce extérieur nous
apparaît comme un moyen analyse extrêmement théorique mais on peut
se demander si les interférences de la politique commerciale ne vont pas
en modifier les effets elles provoquent des changements dans la
fonction de consommation
14 J.M CLARK The Transfer problem reconsidered Statistical deter
mination of the multiplier Econwnic Journal juin 1939 359-365
METZLEB Readings in the theory of international trade 179 Jacob
MOSAK General equilibriums in trade 172-173
J.J Balance of payements of countries reconstructing with the
help of foreign loans Quarterly Journal of Economics février 1943 208
240
15 Fritz MACH International trade and the national income multi
plier BaMDSton Company 1943 756 REVUE CONOMIQUE
Cette remarque dicte le plan que nous allons suivre nous étudierons
successivement
le jeu naturel du multiplicateur du commerce extérieur
le jeu contrôlé du du
LE JEU NATUREL DU MULTIPLICATEUR
DU COMMERCE EXTERIEUR
Pour que le multiplicateur du commerce extérieur puisse jouer il faut
un surcroît exportations dans un pays mais il faut de plus que ce
surcroît ait sa répercussion sur un autre pays par la pro
pension importer La propension importer permet en quelque sorte
interconnecter les pays et de déclencher le mécanisme multiplicateur
On entend par propension marginale importer la proportion dans
laquelle une augmentation de revenus est consacrée des achats de produits
étrangers Sa formule traditionnelle est 16 La propension importer
été modelée sur la propension consommer ceci été uvre de Paish
a-t-il parallélisme entre ces deux concepts 17
Au premier abord il semble il ait différence complète les
quantités importées ne dépendraient pas du revenu comme en dépendent
les consommées
intérieur un pays il existe des échelles de préférence et il est
possible de déterminer après le niveau du revenu les quantités un bien
que les consommateurs achèteront mais il est pas possible après les
mêmes échelles de préférences de connaître les quantités de denrées étran
gères achèteront les consommateurs Sans doute on ne saurait nier
le fait un consommateur civilisé préfère le vin fran ais au vin
produit par son pays mais il agit là un fait exceptionnel En principe
ce est pas origine est le genre et la qualité une denrée qui gou-
16 représente accroissement des importations et accroissement
du revenu
17 Voir ouvr cité NEISSEB Tlie Nature of import pro
pensities and the foreign trade multiplier Economia Internationale août
1949 573 KiNDLEBEBGEB The Foreign trade multiplier propensity
to Import and balance of payements equilibrium American Economic
Review mars 1949 491 PAISH Banking policy and the balance of
international payements Economica nov 1936 BOUDEVILLE Com
merce extérieur revenu national dévaluation Revue Economique octo
bre 1950 354 LE MULTIPLICATEUR DU COMMERCE EXT RIEUR 757
vernent les décisions au consommateur Le consommateur fran ais ne sait
si le blé il mange est canadien ou russe aussi nous avons pas le
droit de dire que les quantités importées sont en rapport avec le revenu
comme le sont les consommées Plus particulièrement pour les
denrées alimentaires la propension importer dépendra non seulement
du revenu mais de état du marché national On pourrait également
trouver un autre exemple dans lequel la propension importer ne dépend
pas exclusivement du revenu Si les importations dans deux pays sont
monopolisées par des groupes privés elles dépendront alors de la force
contractuelle des groupes en présence
Ces deux exemples nous ont montré que psychologiquement il est diffi
cile assimiler la propension importer la propension consommer
Si la propension consommer est une donnée constante pour une période
considérer la importer est déterminable après coup
ex post suivant les données statistiques La propension importer dépen
drait surtout des rapports de prix encre les pays envisagés et un pays
étranger Si nous voulions avoir une propension importer stable ii
faudrait supposer la stabilité de ces rapports de prix non seulement dans
le teinps mais encore dans espace ceci est nullement démontré
Toutefois nous pouvons avoir des cas où les importations sont en
rapport avec le revenu dans des conditions quasi mathématiques Ceci
existe dans deux hypothèses
si la production nationale une marchandise est égale zéro
si les importations et la production nationale sont en rapport avec
le revenu par des fonctions relativement simples pouvant être déterminées
par les statistiques Cette condition est seulement réalisée si les rapports
fonctionnels sont égaux est-à-dire si les changements dans les impor
tations et la production nationale sont associés des changements propor
tionnels dans le revenu
Par exemple il existe un rapport entre les marchandises manufacturées
et importation de matières premières nécessaires pour les fabriquer Il faut
faire ici une remarque et bien voir que la propension importer est établie
entre les matières premières et le volume de la production industrielle
non comme le prétend la théorie du multiplicateur entre les importations
et le revenu national Pourtant dans les pays industriels le volume de la
production influence le revenu national Aussi nous pouvons transformer
le rapport origine matière premières importées production indus
trielle en une relation matières revenu national
mais le rapport est pas si élevé dans le deuxième cas que dans le premier
La plupart des auteurs persistent croire un lien plus ou moins
lâche existe entre la propension importer et le revenu cependant pour
éviter les erreurs ils soulignent le fait que cette propension est très variable
suivant les structures des pays et état de la conjoncture La propension
importer pourra donc hâter ou freiner le rétablissement de la balance des 758 REVUE CONOMIQUE
paiements ou rendre un pays plus ou moins sensible aux fluctuations
cycliques
La propension importer favorisera ou entravera les effets du multi
plicateur du commerce extérieur que celui-ci soit con comme mécanisme
ajustement ou bien il soit con comme mécanisme de propagation
LE MUTIPLICATEUR DU COMMERCE EXTERIEUR
COMME MECANISME AJUSTEMENT 18
Deux cas sont distinguer ajustement sur la base de la propension
importer qui conduit une situation simple et ajustement sur la base
des différentes propensions qui conduit une situation complexe
ajustement sur la base de la propension impor
ter nous rapproche du mécanisme classique de équi
libre de la balance des paiements
Si un pays accroît ses importations de une augmentation de la
production et de emploi se produit dans les industries exportation
de cet essor gagnera bientôt toute économie de la suite de
augmentation de son revenu national augmente ses importations de
et ses importations compenseront totalement ou partiellement la hausse
initiale des exportations de vers Il donc tendance au rééquilibre
On arrive donc un schéma voisin de celui élaboré par les économistes
classiques
Mais dans optique du multiplicateur de série un premier accroisse
ment importations dans le pays qui bénéficie un surplus exportations
est insuffisant pour rétablir le niveau de la balance des paiements Ce est
après plusieurs périodes successives que équilibre pourra être rétabli
Bref le revenu monétaire total du pays considéré tendra augmenter
ce que accroissement des dépenses importations soit égal
accroissement originaire des exportations La balance des paiements se
trouvera donc de nouveau en équilibre mais des niveaux plus élevés
du revenu national et du commerce extérieur Si nous prenons hypothèse
opposée un déclin des exportations nationales le mécanisme du multi-
18 tLG HAWTKET Multiplier analysis and the balance of payements
Economie Journal mars 1950 Nurkse RAGNAR Readings in the theory
of international trade Conditions of international monetary equilibrium
STOU EB The Volume of foreign trade and the level of income Quar
terly Journal of Economic 1947 285-310 SHACKLE The Multiplier
closed and open systems Oxford Economic Papers no mai 1939
METZLER Under employment equilibrium in International trade Eco
nometrica avril 1942 97 et suiv