Les deux fois circoncis et les presque excisées. Le cas des Dìì de l'Adamaoua (Nord Cameroun). - article ; n°132 ; vol.33, pg 531-544

-

Documents
15 pages
Obtenez un accès à la bibliothèque pour le consulter en ligne
En savoir plus

Description

Cahiers d'études africaines - Année 1993 - Volume 33 - Numéro 132 - Pages 531-544
14 pages
Source : Persée ; Ministère de la jeunesse, de l’éducation nationale et de la recherche, Direction de l’enseignement supérieur, Sous-direction des bibliothèques et de la documentation.

Sujets

Informations

Publié par
Publié le 01 janvier 1993
Nombre de visites sur la page 49
Langue Français
Signaler un problème

Monsieur Jean-Claude Muller
Les deux fois circoncis et les presque excisées. Le cas des Dìì
de l'Adamaoua (Nord Cameroun).
In: Cahiers d'études africaines. Vol. 33 N°132. 1993. pp. 531-544.
Abstract
J.-C. Muller — Twice Circumcised Men and Nearly Circumcised Women: Ana-tomical Sex and Ideology among the Du
(Adamawa, Northern Cameroon).
Circumcision is the central—social, political and cultural—Dii institution. The Dii reject the anatomical interpretation whereby
several African peoples (and some theoreticians) consider the foreskin to be a man's feminine part. On the contrary, ablation
endows this physical organ with a kind of hypermasculinity, which is stressed even more in the case of village chiefs who are
circumcised twice. The Dii also reject the widespread idea that the clitoris is a woman's masculine part. As a rite shows, women
consider it to be a specifically female organ, which should be kept—after manipulations resembling circumcision—because it
enables women to socially and physically control their sexuality. If no precautions are taken, their sexuality risks suffering from
men's overactive viril-ity. These maie and female genital manipulations make sense in the local setting when compared with
parallel customs in this region. They are variants of a meta-discourse common to ethnie groups sharing boundaries with the Dii.
Citer ce document / Cite this document :
Muller Jean-Claude. Les deux fois circoncis et les presque excisées. Le cas des Dìì de l'Adamaoua (Nord Cameroun). In:
Cahiers d'études africaines. Vol. 33 N°132. 1993. pp. 531-544.
doi : 10.3406/cea.1993.1491
http://www.persee.fr/web/revues/home/prescript/article/cea_0008-0055_1993_num_33_132_1491TUDES ET ESSAIS
Jean-Claude Muller
Les deux fois circoncis
et les presque excisées
Le cas des Dii de Adamaoua Nord Cameroun)*
Les Dii plus connus sous le nom de Dourou nom ils récusent hui
sont un peuple patrilineaire qui habite plus une centaine de villages dans la
province du Nord et dans la province de Adamaoua au Cameroun Ils ont
pour voisins les Moundang au nord-est les Dowayo les Duupa les Kolbila et
les Voko au nord-ouest et ouest les Mboum et les Gbaya au sud et les Laka
et les Nyok est Chaque village est une sorte de chefferie idéalement et ori
ginellement constituée un clan cheffai immigré zig gbanàà un clan autoch
tone zig waa litt clan des enfants de la terre qui est censé avoir
donné dans la plupart des cas la chefferie au clan cheffai un clan de cir-
conciseurs zig don nàà et un clan de forgerons zig nay Cette organisa-
Cette contribution fait objet une communication au Congrès annuel de la Société
canadienne anthropologie Montréal en mai 1992 et une conférence sous
forme modifiée cole Pratique des Hautes tudes Ve Section le mai 1993 Je
remercie les participants qui par leurs questions ont permis de préciser mon objet
Parmi ceux-ci espère que plusieurs Africains sceptiques sans doute influencés par
les théories générales combattues dans ce texte pourront méditer loisir sur le maté
riel ethnographique présenté et ils seront convaincus de la validité de mes inter
prétations Le travail de terrain dont résulte cet article est déroulé principalement
de fin août 1991 la mi-janvier 1992 de fin mai au début septembre 1992 et de mai
août 1993 Pendant ces trois séjours ai participé quatre cérémonies de circoncision
qui concernent directement cette contribution Un premier séjour de pré-terrain en
1990 financé par le Comité attribution des fonds internes de recherche CAFIR de
Université de Montréal précédé les autres dont les coûts ont été défrayés par le
Conseil de recherches en sciences humaines du Canada CRSHC)
Pour leur assistance sur le terrain je remercie Eidridge Mohammadou alors
Directeur de Institut des sciences de Garoua hui malheureuse
ment fermé le projet Anthropos de Université de Ngaoundéré et de Université
de Troms le personnel de la Mission évangélique luthérienne du Cameroun Mbé
et Ngaoundéré et et Mme Issac Paul qui ont généreusement hébergé Une
assistance linguistique précieuse été fournie par les linguistes Lee Bohnhoff
Kadia Mathieu et Lars Lode Enfin le circonciseur en chef de Mbé André Siroma
son cousin Maïwa et leur aîné le Galdima de arrondissement de Mbé ont facilité
grandement la tâche en me faisant participer leurs cérémonies de circoncision
Cahiers tudes africaines 132 XXXIIl-4 1993 pp 531-544 JEAN-CLAUDE MULLER 532
tion socio-politique est expliquée en termes histoire les nouveaux venus
ayant été accueillis bras ouverts par les autochtones et faits chefs grâce leurs
largesses mais aussi en termes de institution centrale des Du la circoncision
doy donné On convient il faut un chef pour organiser une un
clan autochtones faisant office de maîtres de la terre pour débroussailler et
balayer la place où doit avoir lieu opération un clan de circonciseurs pour opé
rer les enfants et un clan de forgerons pour fabriquer et garder sous de bonnes
conditions les plus importants instruments de la circoncision les couteaux
ensemble de organisation sociale peut ainsi être expliquée et légitimée par la
circoncision Cette sorte organisation sociale se justifie de différentes manières
mais celle qui appuie sur la circoncision est la plus englobante
La circoncision chez les Dii comporte de nombreux paradoxes mais avant
de les examiner nous soulignerons ce elle signifie aux yeux des intéressés Le
premier objectif est de séparer les hommes des femmes en faisant partager aux
nouveaux circoncis quelques secrets uniquement réservés aux hommes Le plus
important de ces secrets concerne opération elle-même ablation du prépuce
ndùg mEEg litt pénis bout qui est jamais mentionnée aux femmes bien
que les hommes sont conscients elles savent tout de la question les femmes
disent aussi en privé elles connaissent le secret et elles savent aussi que les
hommes savent elles le savent etc.) ceci étant un des nombreux quipro
quos accompagnant la circoncision Si disent les hommes une femme demande
ce il est advenu du prépuce après le retour des initiés du camp de brousse on
leur répond que les fourmis ont rongé lorsque initié dormait par terre lors de
sa réclusion Cependant aucun des hommes interrogés pu me citer et pour
cause le nom une seule femme qui aurait posé la question..
La circoncision est pratiquée la plupart du temps collectivement et aucune
mention des couteaux ni de opération elle-même ne doit être faite Les
hommes emploient de nombreuses périphrases et métaphores pour désigner
acte lui-même et les objets utilisés La circoncision pour but de transformer
en hommes les jeunes gar ons en leur faisant subir intenses souffrances
ablation du prépuce étant un des moyens les plus cruels mais seulement un
parmi autres pour franchir ce passage Après cette chirurgie les gar ons sont
confinés pendant trois jours chez le circonciseur avant de rejoindre le camp de
brousse où ils subiront toute une série de brimades de coups de vexations etc
Du camp de brousse les initiés font plusieurs apparitions publiques au village
où ils sont cérémoniellement montrés leur mère leurs urs et leurs
tantes Ces présentations ont pour but de rassurer ces parentes en leur permet
tant de constater que initié est pas mort et se porte bien Chacune de ces
visites est précédée un lavage complet et douloureux du pénis avec des
lotions corrosives et irritantes faites de décoctions de racines de feuilles ou de
cendres de mousses aquatiques est une fa on instiller du courage aux
jeunes gens âgés de neuf quinze ans bien que certains plus jeunes soient
hui admis Ces traitements ainsi que les coups qui doivent enseigner le
respect aux aînés en feront des hommes capables entre autres de contrôler
leurs épouses car un non circoncis ne pourra jamais se faire obéir de sa femme LES DEUX FOIS CIRCONCIS ET LES PRESQUE EXCIS ES 533
qui le dominera Que doit-on entendre par ces propos sommaires assez simples
et précis qui sont tout ce on obtient on aborde le sujet de la finalité
de cette initiation
Depuis la publication du livre de Bettelheim 1971 1954]) Les blessures
symboliques un bon nombre ethnologues considèrent ablation du prépuce
lors de la circoncision comme élimination de la part féminine de homme
excision représentant élimination de la part masculine de la femme La théo
rie de Bettelheim est fortement influencée par exemple des fameux Dogons
qui entretiennent une telle théorie Cependant plusieurs critiques ont fait
remarquer que les Dogons énoncent simplement leur propre explication cultu
relle mais celle-ci ne peut être transposée emblée autres cas sans investi
gations préliminaires On peut donc se demander ce que les Dii pensent de
cette théorie Lorsque je la leur ai exposée la réaction varia du scepticisme aux
éclats de rire Les Dii ajoutèrent il avait rien de tout cela chez eux et
que le prépuce en lui-même avait aucune connotation féminine Il est vrai
toujours selon les Dïï que la circoncision suivie du camp de brousse
fabrique des adultes partir de gar ons qui sont cette période de
leur vie comme des femmes Mais ce sont la douleur les privations et les
brimades endurées tout au long du processus qui forment un vrai caractère
masculin et non ablation du prépuce qui retirerait une partie anatomiquement
féminine au jeune initié Les effets de ablation du prépuce instaurent un ter
rain favorable une transformation psychologique favorisant accès un
caractère proprement masculin sans il soit question une soustraction ana-
tomique féminine Je ai pas entendu autres réactions que cette ferme néga
tion de la non féminité du prépuce
Ces explications fort courtes sans elaborations ni associations subsé
quentes sont cependant confirmées lorsque on considère usage réservé aux
prépuces coupés Celui-ci dépend du nombre enfants qui ont été circoncis au
cours de la même cérémonie il en un ou deux un cas assez fréquent
les prépuces sont tous gardés par le circonciseur si les gar ons sont plus nom
breux on en conserve seulement deux ou trois celui du premier et du der
nier circoncis et quelquefois dans certains villages un gar on qui été
opéré au milieu du groupe juste entre le premier et le dernier circoncis On fait
sécher ensuite les prépuces conservés avant de les réduire en poudre tandis que
le reste est enterré sur le lieu de la circoncision Cependant si un des enfants
de qui le prépuce doit être gardé crie se débat et gigote ou humiliation
suprême défèque pendant opération les circonciseurs prendront bien soin
écarter ce prépuce et de le remplacer par celui de enfant suivant ayant mon
tré courage impassibilité et immobilité pendant le processus ablation Cette
poudre de prépuce servira plus tard lors de la circoncision suivante dans la
séquence rituelle appelée z.bU boire le mog le jour précédant la cir
concision un nouveau groupe initiés le circonciseur leur donne boire une
médecine puissante qui leur conférera courage et bravoure Cette potion
est pas seulement administrée en prévision des souffrances ils devront
endurer le lendemain mais elle leur permettra aussi avoir une attitude posi- 534 JEAN-CLAUDE MULLER
tive et courageuse face aux circonstances adverses de la vie Ce mélange est
fabriqué avec de la bière non filtrée dans laquelle on fait macérer des mor
ceaux une plante grimpante zee Cette préparation est mélangée aux pré
puces prélevés et un ur de lion réduits en poudre après ils aient été des
séchés On frotte aussi le front des futurs circoncis avec de ocre rouge kë ed
additionné de poudre de prépuce Juste après que les initiés aient bu cette
potion et en aient été oints un après autre des batailles fictives et des rixes
plus ou moins ritualisées éclatent tout autour du lieu initiation entre les nom
breux accompagnants qui miment de manière très impressionnante et convain
quante le comportement qui est censé résulter de ingestion de cette méde
cine La poudre de prépuce est ici le condensé des vertus masculines qui ont
été incorporées au moment où les initiés les plus courageux et seulement
ceux-là ont été circoncis Ces prépuces ont acquis par opération un excès
de masculinité dont bénéficieront les prochains initiés est exactement
inverse de ce que la théorie dogo soutient Le prépuce pas la partie
féminine de homme qui doit être éradiquée Au contraire est un attribut
proprement masculin qui le devient encore davantage après avoir été coupé
grâce au courage des initiés est bien ce que confirment les Dii ils par
lent de cette ingestion en soulignant que son résultat fait que le courage des ini
tiés précédents en va chez les nouveaux1 expression zoo ndaggi se réfère
au courage permettant de supporter des épreuves on emploie aussi un autre
terme zoo ziili qui indique la patience la persévérance et le fait endurer des
brimades et des coups du sort sans se mettre en colère
Cette survalorisation masculine acquise par la douleur de ablation est si
grande elle pourra passer au moins en partie dans le corps des gar ons qui
seront initiés le lendemain Quant la poudre de ur de lion les Dii rappor
tent elle est mise dans la médecine pour que le ur des initiés devienne
dur comme celui du lion2
Nous trouvons donc ici une explication sociale et non psychanalytique
qui confirme autres observations faites récemment et discutées de manière
persuasive par Sylvie Fainzang 1985 selon laquelle la circoncision plus sou
vent pour but augmenter la masculinité que de se débarrasser un élément
féminin3 Cependant on pourrait juste titre se demander pourquoi les Dii
Zoo ndagg tli voo laa voo li litt ur courage de ceux avant
ceux-là que cela aille eux chez)
Zoo voo née wbgb litt ur ceux-là soit dur celui lion
comme)
Que les prépuces puissent être quelquefois des attributs spécifiquement masculins nous est
encore ironiquement montré par le sort fait au(x prépuce(s de Jésus-Christ tel que réin
terprété par les chrétiens Saintyves 1912:169-184 mentionne existence de plus une
douzaine de ces prépuces Ces reliques étaient censées exaucer des ux non spécifiés
mais au moins un entre eux le prépuce de Coulombs id 171) passait au xv siècle
pour rendre fécondes les femmes stériles et surtout pour procurer aux femmes enceintes
un heureux accouchement Rendre féconde une femme stérile par entremise une par
tie de pénis ne peut signifier que la masculinité et le plus doué des psychanalystes aurait
bien de la peine voir une part féminine de homme fût-elle de Notre Seigneur DEUX FOIS CIRCONCIS ET LES PRESQUE EXCIS ES 535 LES
et bien autres populations qui pratiquent la circoncision choisissent de
faire souffrir en circoncisant et non pas autrement en faisant subir des tortures
autres parties du corps comme le font tant ethnies amérindiennes Si on suit
les mythes origine de la circoncision que racontent les Dii il appert une
femme vit des cynocéphales qui se circoncisaient la femme trouva fort joli le
pénis des singes débarrassé de leur prépuce et persuada son mari de la laisser lui
faire subir opération Celui-ci acquies et en montra le résultat aux autres
hommes qui eux aussi pensèrent que le résultat de opération améliorait leur
image homme le pénis étant devenu plus élégant Les villageois tuèrent ensuite
la femme pour elle ne divulgue pas sa découverte ses cons urs et ils se
mirent se circoncire sans elles ne sachent rien de opération
Nous ne sommes pas loin ici de interprétation de la circoncision donnée
par Fainzang 1985 123 qui remarque que le pénis circoncis présente tous
les signes un pénis en érection en état de puissance exhibant ainsi les
signes une virilité maximale Lorsque les Dii prétendent que le pénis cir
concis est ainsi plus joli et les rend donc esthétiquement parlant plus mâles ils
ne font rien autre affirmer la même chose la circoncision rend homme
plus masculin fût-ce entre autres pour des raisons esthétiques sans aucune
mention de extirpation un quelconque principe féminin est donc abord
un marquage du masculin il agit les spéculations sur la douleur
découlant certainement des conséquences de ce choix du pénis pour le mar
quage Actuellement certains refusent la douleur et font circoncire leurs
enfants sous anesthésie au dispensaire ou hôpital mais il est pas question
de ne pas circoncire On peut donc considérer que le marquage demeure essen
tiel Faire subir la douleur reste cependant présent dans les esprits car ces
parents modernes sont moqués par les traditionnalistes qui tiennent la circon
cision classique justement cause des souffrances qui trempent le caractère
La seconde circoncision
Ce que les affirment de fa on evasive est donc en parfaite harmonie avec ce
ils font Leurs commentaires sont en accord avec leurs pratiques et il
toutes les raisons de les croire Que la circoncision engendre le courage et la
vraie masculinité par entremise de la douleur nous est encore mieux montré
par une pratique qui hui jamais encore été consignée dans
la littérature ethnologique celle une seconde circoncision En effet le chef
de village est circoncis une seconde fois lors de sa nomination afin il
endure davantage de souffrances que les autres villageois Cette seconde opé
ration en fera homme du village le plus apte gouverner les autres car les
douleurs qui accompagnent épreuve le rendront patient vertueux et capable
de résoudre tous les problèmes ardus de la chefferie grâce ce stoïcisme instillé
par ces souffrances supplémentaires Après sa seconde circoncision viendront
ajouter autres vexations comme on en inflige aux initiés lors de leur séjour
au camp de brousse mais plus dures encore Toute une gamme de clichés van- 536 JEAN-CLAUDE MULLER
tent les caractéristiques un bon chef il doit être impassible courageux et
pondéré ces qualités découlant de cette seconde initiation qui est un doublet
de la circoncision normale
Que peut alors signifier cette seconde circoncision en regard de la théorie
plus généralement admise et selon laquelle le prépuce serait la partie féminine
qui est retirée homme un jeune gar on est circoncis Que représen
terait la partie supplémentaire enlevée au chef De quelle sorte de féminité
serait-il question ici Si le prépuce en tant organe anatomique pas de
connotation féminine on voit mal ce qui rendrait féminin la peau du pénis pro
prement dit Mais nous pouvons encore confirmer notre interprétation en nous
pla ant dans une perspective comparatiste régionale en montrant que cette
double circoncision inscrit comme une variation un scheme employé par les
voisins Pour ce faire une petite digression ordre chirurgical impose
La est une caractéristique culturelle et sociale essentielle non
seulement chez les Dii mais chez plusieurs peuples des alentours Un des
exemples les plus frappants en est opération pratiquée par les Dowayo et les
groupes apparentés désignés sous le vocable générique de Namchi nom que
connaissent bien les Dii ils vivent côte côte Les descriptions de Leiris
1934 et de Barley 1983 1986 nous montrent ici le pénis est pelé sur
toute sa longueur Barley précise que dans le groupe il étudié opération
se fait en plusieurs fois au cours de la même journée Un des circonciseurs
retire une partie de la peau un autre en enlève encore un peu plus et ainsi de
suite ce que le pénis soit totalement dénudé Non seulement le prépuce
est coupé mais encore toute la peau du pénis est retirée en une seule fois Les
Dii quant eux font cette opération moitié et en deux fois mais seulement
il agit de leur chef Dans un premier temps on procède ablation du
prépuce comme pour la circoncision normale subie par tous les jeunes gar ons
puis la seconde opération lieu lors de la nomination un nouveau chef qui
selon expression des Dii francophones on retire encore un tour est
une solution médiane entre une circoncision normale et élimination complète
de la peau du pénis caractéristique des Dowayo
Si sur le plan anatomique la du chef dii et celle des Dowayo
présentent deux opérations qui se font écho par rapport une troisième la
circoncision normale il est vraisemblable on puisse voir une réflexion
de une par rapport autre sans on soit pourtant en mesure de décider
laquelle influencé On constate simplement que les deux pratiques
éclairent mutuellement et elles appartiennent au même univers culturel
Ce sont deux manipulations génitales uniques qui se retrouvent chez des popu
lations contiguës connaissant leurs techniques respectives de circoncision
comme ai pu le constater en enquêtant chez les groupes dii voisins immé
diats des Dowayo Ces singularités le deviennent un peu moins on les
En langile dii cette seconde circoncision se dit gbanàà donné litt chef circonci
sion DEUX FOIS CIRCONCIS ET LES PRESQUE EXCIS ES 537 LES
confronte ce qui se pratique chez les voisins immédiats comme si une justi
fication sociologique nouvelle leur était insufflée par le seul fait on puisse
sans hésiter les apparenter Mais quelles significations peut-on leur accorder
Quelle interprétation les Dowayo donnent-ils de leurs propres coutumes
Leur théorie semble première vue corroborer la théorie générale selon
Barley 1986 51-52 the Dowayo clearly regarded the foreskin as some
way mes italiques female complaining that uncut boys were wet smelly like
women Cependant dans un autre ouvrage plus complet Barley 1983 80-
81) cette féminité is attributed to the wetness of their penes under mes ita
liques the foreskin Il est clair ici que le prépuce est pas lui-même élément
féminin mais simplement ce qui sert le cacher et le préserver est-à-dire
humidité et odeur qui en découle La circoncision est une opération qui per
met au pénis de sécher car in this sense the passage from boy to full man
involves moving from wet to dry est la peau de la verge entière qui cache la
féminité il agit éradiquer et non pas cette peau elle-même qui serait le
pendant masculin du clitoris
Ces dernières considérations rejoignent celles que partagent les Du aussi
bien en ce qui concerne leur circoncision générale pour tous les enfants en
ce qui concerne la seconde réservée au chef de village où rien de
féminin est retiré accent est mis sur la douleur et sur le courage il faut
pour affronter et il peut même arriver un futur chef du soit tenu en si
haute estime que sa nomination ne nécessite que quelques incisions au pénis
Le chef est déjà si bon il pourra régner sans adjonction de la patience et de
abnégation que lui conférerait une seconde circoncision complète où un
anneau de peau est retiré Les Dii et les Dowayo ne justifient pas leurs pra
tiques de la même fa on mais elles relèvent chacune un même modèle chi
rurgical traduisant les deux idéologies qui bien que différentes éloignent
toutes deux de celle de la théorie plus communément admise
La clitoridectomie
Quant aux manipulations génitales des femmes dii nous étudierons cette pratique
en la confrontant aussi la théorie générale selon laquelle la clitoridectomie
serait exact symétrique et inverse de la circoncision le clitoris étant per
comme la partie féminine masculine il faut enlever Son ablation rendrait la
femme davantage femme comme la circoncision rend homme davantage homme
par élimination chez chaque sexe de la partie qui appartient autre Cette
théorie générale applique parfaitement encore une fois aux Dogons qui la par
tagent et probablement bien autres peuples Cependant il faut remarquer ici
que si la circoncision accompagne souvent excision dans bien des sociétés on en
trouve autres où excision ne fait pas pendant la circoncision et inverse
autres encore qui pratiquent la circoncision mais ne connaissent pas excision Il
pas forcément de lien entre les deux opérations qui peuvent être soit pensées
chacune isolément soit conjointement Notre sentiment dans le cas des Dii est 538 JEAN-CLAUDE MULLER
elles ont été pensées en relation une avec autre et nous tenterons de le
démontrer est ailleurs opinion de plusieurs circonciseurs qui ont
conté origine des pratiques féminines Lorsque la circoncision masculine été
instaurée chez nous les hommes ont suggéré aux femmes de faire aussi quelque
chose pour elles cette occasion Les femmes se sont concertées et ont créé elles-
mêmes leur propre version de la circoncision Les femmes interrogées ont pas
été aussi explicites disant simplement elles avaient toujours fait ainsi sans se
préoccuper de origine de leur coutume
Cependant les Dii ne pratiquent pas excision proprement dite mais ils la
connaissent et certains la connaissent même très bien par intermédiaire des
Gbaya voisins où les hommes sont admis assister excision Un
décrit opération faite en sa présence dans un camp gbaya de fortune situé
intérieur même de la ville de Ngaoundéré et ce récit correspondait dans ses
moindres détails la description de Vidai 1976 226-227 Mais nous décri
rons abord attitude des femmes lorsque les jeunes gar ons sont circoncis
Quatre jours avant le retour des jeunes gens de leur camp de brousse ils
organisent une dernière démonstration de force et de courage qui signale aux
femmes elles doivent se préparer pour leur propre cérémonie Les femmes
choisissent alors des jeunes filles et des petites filles non encore initiées qui
deviendront les parentes plaisanteries des circoncis ban et le soir avant que
les jeunes gar ons reviennent de la brousse les femmes exécutent leur version
des danses de la circoncision incluant bousculades et brimades Le matin sui
vant les petites filles qui doivent être initiées sont conduites près un marigot
et circoncises le terme est le même que pour les gar ons do don litt elle
se fait circoncire les hommes étant totalement exclus de la cérémonie Je
ai pas participé cette séquence avec les gar ons ce moment-là mais recueilli plusieurs témoignages aussi bien de la part des hommes que
racontés par des femmes ces derniers recueillis avec beaucoup de difficultés
car si les hommes ne parlent pas aux femmes de leur circoncision les femmes
éprouvent beaucoup de gêne divulguer leurs pratiques aux hommes Les
petites filles sont dévêtues et la femme circonciseur une ur de clan du cir-
conciseur aide une paire de pinces de crabe de terre kaqg pique le
pourtour du vagin ndùu et tire le clitoris dùdùh Cette opération est faite
quatre fois le chiffre sacré des femmes et la femme circonciseur demande
alors la fillette si elle ressent des douleurs Après une réponse affirmative
elle lui dit elle souffrira plus tard tout autant si elle laisse les hommes prati
quer acte sexuel sans elle ait fait abord hen malé est-à-dire chose
faire des manières résister retarder Faire amour avec précipitation et sans
préliminaires amènera autant de douleur que ce qui lui est infligé en ce
moment5 Après cette très courte initiation sexuelle la fillette est baignée et les
femmes rentrent au village où une petite cérémonie désigne chacune des
Ces conseils de retenue sont aussi souvent prodigués par les mères leurs filles en
dehors du contexte ponctuel de la circoncision féminine Une collègue fait
remarquer une explication possible pour ce genre de comportement viendrait du LES DEUX FOIS CIRCONCIS ET LES PRESQUE EXCIS ES 539
fillettes son parent libre parler un ou plusieurs des gar ons qui viennent
aussi de rentrer de brousse Cette relation est réservée aux gar ons et aux filles
qui ont participé la même circoncision la même occasion et au même
endroit elle ne étend pas plus loin Si les gar ons sont en plus grand nombre
la fillette aura plusieurs partenaires plaisanterie si les filles sont plus nom
breuses le gar on aura plusieurs compagnes
Quelles conclusions peut-on tirer de ces analyses Nous devons abord situer
cette cérémonie par rapport au cycle de la circoncision masculine elle en
est le complément ensemble des cérémonies masculines dure de un mois et
demi quatre mois et est seulement durant les derniers jours que les femmes
jouent un rôle Les cérémonies féminines sont dépendantes de celles des gar ons
et ne sont jamais organisées en dehors de celles-ci Ce que on fait est supposé
être aussi secret que ce qui se passe chez les hommes et hommes et femmes utili
sent chacun le même langage pour désigner leurs pratiques respectives Linguisti-
quement chaque sexe entreprend un parcours identique et fait les mêmes céré
monies qui mettent jeunes gens et fillettes sur un pied égalité même si les deux
sexes sont supposés ignorer ce que fait autre La relation plaisanterie ban
un terme utilisé par les deux sexes pour désigner importe quel partenaire plai
santerie du sexe opposé nous donne la clef de cette relation celle individus
de sexe différent égaux entre eux Les jeunes gens et les fillettes deviennent
même tellement égaux un homme épousera jamais ou que très rarement
et après entente mutuelle oublier la relation sa parente plaisanterie puisque
obéissance et le respect marital seraient contraire égalité implique cette
relation La circoncision et la pseudo-excision fabriquent des hommes et des
femmes complets chacun selon son sexe social aussi jeunes soient-ils6 La circon-
fait que des préliminaires assez prolongés permettraient une femme sèche de
humidifier le vagin et éviter ainsi des frottements douloureux est une explica
tion possible et ceci autant plus après vérification les femmes dii font définitive
ment partie du registre de humide plutôt que du sec en ces matières Les hommes
dii auxquels en ai parlé ont affirmé que les femmes sèches enduisaient rapi
dement le vagin huile en cachette juste avant acte sexuel Pour une discussion de
cette opposition sec/humide en Afrique centrale voir WINCKE 1991)
il agisse abord et avant tout un marquage de identité sexuelle sociale en
tant individu masculin ou féminin avant être un passage âge adulte comme le
suggère FAINZANG 1985 124-125) nous est bien montré par des fillettes dont
une bonne partie hui sont encore des bébés ou sont âgées de quatre six
ans âge de la circoncision aussi baissé pour beaucoup de jeunes gar ons on fait
circoncire individuellement au dispensaire ou hôpital comme nous avons dit
sans on associe des fillettes Ceci explique que les parents qui tiennent une ini
tiation pour leurs filles se réunissent aux initiations collectives traditionnelles et les
amènent pour elles aient un partenaire initiatique Cette association assurera que
les fillettes seront économes elles seront bonnes ménagères et elles ne dilapi
deront pas le contenu du grenier familial Les initiations auxquelles ai participé ont
montré que les fillettes étaient en surnombre une de ces circoncisions concernant
six gar ons attira dix-neuf fillettes Tous les gar ons se retrouvèrent ainsi avec plu
sieurs ban ce qui représente un cas assez fréquent Mais il faut souligner que cette ini
tiation était orchestrée par le chef de arrondissement Il avait fait circoncire des
princes ses petits-fils et quelques Du affirmèrent que cette pléthore de fillettes
provenait en partie du prestige une telle initiation cheffale