4 pages
Français

Les mahorais vivant à la Réunion en 1999

-

Obtenez un accès à la bibliothèque pour le consulter en ligne
En savoir plus

Description

Ces dernières années de plus en plus de mahorais s’installent à la Réunion. C’est une population très jeune et fortement féminisée. D’un niveau scolaire très faible et peu diplômée, cette population est confrontée à des taux de chômage records. Des ménages nombreux, des conditions de logement médiocres, peu d’actifs ayant un emploi, la communauté mahoraise possède peu d’atouts pour s’intégrer dans la société réunionnaise.

Sujets

Informations

Publié par
Nombre de lectures 33
Langue Français

INSEE INFOS
N°12 Septembre 2001 10 F 1,52 euro
Ces dernières années de plus en plus de mahorais s’installent à la Réu
nion. C’est une population très jeune et fortement féminisée. D’un niveau
scolaire très faible et peu diplomée, cette population est confrontée à des
taux de chômage records.
Des ménages nombreux, des conditions de logement médiocres, peu
d’actifs ayant un emploi, la communauté mahoraise possède peu d’atouts
pour s’intégrer dans la société réunionaise.
Au recensement de population plifié puisque cette proportion estLes
de mars 1999, réalisé en Métropole à présent de près de 60 %. Par con
et dans les Départements d’Outre tre on compte toujours aussi peu de
mahorais Mer, on comptait 6 056 personnes personnes de plus de 40 ans (7 %
nées à Mayotte résidant à la Réu en 1990 et 9 % en 1999).
nion. Cette population est en forte Structurellement le rajeunissementvivant à la
croissance. Au recensement précé de cette population s’est réalisée au
dent en 1990, les mahorais vivant à dépend de la classe d’âge des 20
Réunion en la Réunion étaient au nombre de 24 ans (24 % en 1990 et 12 % en
1 434. 1999).
1999
Une population jeune De plus en plus de femmes
En 1990, la population Autre changement important
mahoraise était jeune avec 47,1 % pendant la décennie, la population
de moins de 20 ans. Au cours de la se féminise fortement chez les adul
décennie ce phénomène s’est am tes. Si chez les plus jeunes on trouve
Pyramides des ages des mahorais résidant à la Réunion
Institut National de la Statistique Recensement de 1990 Recensement de 1999
et des Etudes Economiques 100 et + 100 et +
90 94 90 94Hommes Femmes Hommes Fem m es
Antenne de Mayotte
80 84 80 84
46 rue Saharangue
70 7470 74B.P 1362 97 600 MAMOUDZOU
60 6460 64Tel : 02.69.61.36.35
50 54 50 54Directeur de la publication : René JEAN
Rédacteur en chef : Hervé BACHERE 40 4440 44
Impression : INSEE MAYOTTE
30 34 30 34
ISSN : 1291 2786 20 2420 24
Dépot légal : décembre 1998 10 1410 14
0 40 4© INSEE 2001
600 450 300 150 0 150 300 450 600600 450 300 150 0 150 300 450 600un nombre égal de garçons et de
% de célibataires mahorais selon leur lieu de résidencefilles, par contre chez les adultes
(plus de 19 ans) les femmes sont
Hommes Femmes Total
largement majoritaires (61,5 %)
Réunion Mayotte Réunion Mayotte Réunion Mayotte
en 1999. La proportion s’est in
15 ans19 100,0 98,7 97,2 79,9 98,6 89,2
versée par rapport à 1990, les
ans20 96,6 85,5 75,4 37,8 55,5 90,3 24
hommes représentaient 60,7 %
ans25 65,9 63,2 42,1 20,2 31,5 64,3 29
des adultes. 30 ans et + 42,4 15,4 56,8 16,9 51,7 16,1
Total 76,0 45,7 73,1 34,5 74,3 40,2

Prédominance des célibataires
d’entre eux ont quitté l’école avant tout de même 72 % à n’avoir pas
En 1999, les célibataires sont
la fin du primaire, 92% ont un ni dépassé la troisième. On ne dé
en très forte proportion. Alors que
veau inférieur à la troisième. nombre que 19 bacheliers sur 182
chez les plus de 15 ans à Mayotte
actifs ayant un emploi. Si les uni
la proportion de célibataires est
Le niveau d’étude est discrimi versitaires restent forts peu nom
de 40,2 %, elle est de 74,3 % à la
nant face au chômage. Ceux qui breux cela s’explique par le fait
Réunion. Le différentiel est le
n’ont aucun diplôme ont un taux que les Mahorais poursuivent tra
plus important pour les femmes
de chômage de 88,1% contre 76 ditionnellement leurs études après
de 20 à 24 ans (85,5 % à la Réu
% pour les titulaires d’un CAP ou le BAC en Métropole où certains
nion, 37,8 % à Mayotte).
d’un BEP, 54,5 % pour les bache resteront pour leur vie profession
liers et 40% pour les universitai nelle après avoir obtenu un di
res. Ces taux restent très forts plôme universitaire.
même pour les plus diplômés, à la
Réunion le taux de chômage des Seulement 3 personnes sont tra LA POPULATION ACTIVE
diplômés de l’enseignement supé vailleurs indépendants, les autres
rieur était de 23 % en 1997. sont salariés. Plus de la moitié desUn taux de chômage de
salariés disposent d’un emploi sta 85,6 %
Ces chômeurs, en majorité ins ble au travers d’un contrat à durée
crits à l’ANPE depuis plus d’un indéterminé (96 personnes) ou en
Sur une population de 6 056
an et n’ayant obtenu aucun di étant titulaire de la fonction publi
personnes, on dénombre 1 278
plôme, disposent pour la plupart que (4 personnes).
actifs. Seulement 182 d’entre eux
de peu d’atouts pour espèrer inté
occupent un emploi, 1 094 sont
grer le monde du travail. De plus, Depuis plusieurs années les
chômeurs et 2 sont appelés du con
en raison de leur faible niveau sco politiques de l’emploi essayent
tingent. Le taux de chômage at
laire, on peut craindre qu’une par d’aider les jeunes à entrer dans la
teint un niveau très fort de 85,6%.
tie d’entre eux maitrisent mal la vie active aux travers d’emplois
Il est de 94 % pour les femmes et
langue française. Cette population aidés ou de stages. Ainsi par exem
de 78 % pour les hommes. Le taux
ne peut subsister que grâce aux ple en juin 1999, environ 5 000
de chômage moyen à la Réunion
différentes aides sociales : Revenu réunionnais avaient signé un con
était de 35 % en 1999.
Minimum d’Insertion, allocations trat «emplois jeunes». La popula
Les trois quarts de ces chô
de personnes isolées, Revenu Mi tion d’origine mahoraise bénéficie
meurs sont inscrits depuis plus
nimum d’Activité… peu de ce type de stages puisqu’ils
d’un an. Un tiers de ceux qui sont
n’étaient que 24 à occuper un em
inscrit depuis moins d’un an sont
182 actifs ont un emploi ploi aidé et 9 un stage rémunéré
arrivés à la Réunion depuis moins
au moment du recensement de
d’un an.
Malgré tout ils sont quelques population de 1999.
uns chaque année à réussir à trou
Faibles niveaux scolaires des
ver un emploi, mais cela reste des Des emplois peu qualifiés
chômeurs
cas trop rares. Ceux qui travaillent
ont globalement un niveau d’étude Seuls 4 actifs ayant un emploi
88% de ces chômeurs déclarent
un peu plus élevé, mais ils sont ont un niveau cadre, 9 ont un em
n’avoir aucun diplôme. La moitiéPosition professionnelle desNiveaux d’étude
actifs ayant un emploichez les chômeurs chez les actifs ayant un emploi
39% 16%
51%
1% 2%6%
7% 5%
12%
16%
61%
43%41%
école primaire école primaire Non précisé Ouvriers
collège, 6e à 3e, CAP BEP , collège, 6e à 3e, CAP BEP , Employés Interm édiaires
2de, 1ère, terminale 2de, 1ère, terminale
Cadresétudes supérieures études supérieures
ploi de niveau intermédiaire (ins nés après l’arrivée sur l’île, des 5,5 personnes par ménage
tituteur, agent de maîtrise, tech maris, des femmes ou des con
nicien…), 28 sont des employés. cubins non mahorais. Alors que les Réunionnais
Les autres représentant les trois aspirent à des familles de moins
quarts des salariés sont ouvriers, On obtient ainsi une popula en moins nombreuses, le modèle
employés de maison ou agents de tion de 8 950 personnes. Cette avec deux enfants étant en train
service. Cela traduit le faible communauté ne représente que de devenir le modèle dominant,
nombre de diplômés dans cette 1,2 % de la population totale de cette communauté mahoraise se
population. la Réunion. rapproche plutôt du modèle de
leur île d’origine. On dénombre
LES MENAGES 85 % d’entre eux sont regrou 1 600 ménages comprenant en
pés sur 5 communes : Saint De moyenne 5,5 personnes. Près de
Une communauté de 8 950 nis (27,9 %), Saint André la moitié des ménages sont com
personnes (18,9 %), Le Port (18,3 %), posés de quatre enfants ou plus,
Saint Louis (10,1 %) et Saint 9,3 % en ayant plus de six.
Pour estimer la communauté Pierre (9,8 %). Ce sont dans les
mahoraise vivant à la Réunion, communes du Port et de Saint 64 % des ménages sont com
on ajoute aux 6 056 personnes André qu’ils sont le plus présents posés d’au moins deux adultes de
nées à Mayotte, celles nées hors proportionnellement à la popu plus de 18 ans. C’est une statis
de Mayotte vivant dans le même lation locale (respectivement 4,2 tique plutôt étonnante en compa
logement que ces mahorais. Il et 3,8 %). raison du très fort taux de céli
s’agit principalement des enfants
Poids en % des ménages de :
0 à 9 et plus personnes 0 à 9 et plus adultes de plus de 18 ans 0 à 9 et plus jeunes de moins de 19 ans
50 50 50
40 40 40
30 30 30
2020 20
10 10 10
0 0 0
01 234 567 8 9 0 1 23 4 5 67 8 9 01 2 3 45 67 8 9
et et et
+ + +% de ménages selon le statut d’occupation
% de ménages selon le type de logement
des logements
0%
8%
6% 5%
1%
5% 44%
7%
0%
82%
42%
Maison individuelle Collectif
Propriétaire Locataire Chambre d hôtel Habitation de fortune
HLM Meublé
Pièce indépendante AutresLogé gratuitement
bataires. Une première raison à 1,6 personne par pièce, ce ratio tat individuel à la Réunion, ils
cette contradiction est due aux est de 0,9 pour l’ensemble de la sont 42 % des ménages à avoir
modestes revenus qui obligent Réunion et de 0,6 en Métropole. du s’adapter aux contraintes du
plusieurs familles à ce regrouper marché locatif local et logent
au sein d’un même logement. Malgré des profils qui de dans du collectif. C’est notam
Une seconde raison est sans vraient leur ouvrir des droits à ment le cas dans les zones forte
doute liée au fait que le statut de bénéficier de logements sociaux, ment urbanisées, A Saint Denis,
célibataire ouvre plus facilement seulement trois ménages vivent ils sont 64 % dans le secteur col
des droits à certaines aides en HLM. La très grande majorité lectif.
comme par exemple l’allocation d’entre eux louent ou sous louent
des logements meublés. Ils ne Enfin les habitations de for aux parents isolés.
sont que 5 % à être propriétaires tune sont de moins en moins fré
de leur logement, c’est fort peu quentes et l’on n’en dénombreExclus des logements so
par rapport à leur culture. En plus que 4 500 en 1999 (7 500ciaux
1997 à Mayotte, 66,5 % des mé en 1990), soit 2 % du parc des
nages possédaient leur logement. logements de l’île. 124 ménagesDes ménages nombreux et un
occupent ce type d’habitat, soitchômage très fort et donc des
A Mayotte, l’essentiel de l’ha 8 % des ménages. Cette forterevenus faibles se traduisent par
bitat est de type individuel sous proportion traduit la situationdes conditions de logements dif
forme de cases traditionnelles, sociale difficile de cette commu ficiles. En moyenne on compte
ou modernes. Si 44 % des nauté.
mahorais sont toujours en habi
Définitions :
Population mahoraise : dans cette article elle regroupe l’ensemble des personnes nées à Mayotte et recensées à la
Réunion en 1999.
Communauté Mahoraise : dans cette article elle regroupe la population mahoraise et les individus nés hors de
Mayotte appartenant à un ménage comprenant au moins une personne née à Mayotte.
Ménages : ensemble des occupants d’une résidence principale, qu’ils aient ou non des liens de parenté. Un mé
nage au sens statistique peut ne comprendre qu’une seule personne.
Chômeur : est considéré comme chômeur au sens du recensement, toute personne se déclarant sans emploi et en
recherchant un, même sans être inscrite à l’ANPE.