8 pages
Français

Les migrations résidentielles entre la Haute-Normandie et les autres régions : Les jeunes captés par l'Ile-de-France

-

Obtenez un accès à la bibliothèque pour le consulter en ligne
En savoir plus

Description

Les mouvements migratoires, favorables à la région jusqu'en 1975, sont à nouveau déficitaires pour la dernière période intercensitaire (1990-1999). La Haute-Normandie fait désormais partie de ces régions peu attractives du nord de l'hexagone alors que celles situées au sud, et maintenant à l'ouest, gagnent de plus en plus d'habitants. Le déficit se vérifie à tous les âges de 10 à 80 ans.Il est prépondérant pour les jeunes, actifs ou étudiants, alors qu'un excédent migratoire apparaît pour les très âgés.

Sujets

Informations

Publié par
Nombre de lectures 27
Langue Français
N° 12  Février 2002
RETENIR LES JEUNES, UN ENJEU POUR LA RÉGION ?
Le solde migratoire d’une région est un bon résumé de son attractivité. Que la HauteNormandie ait perdu 23 000 habi tants entre 1990 et 1999 du fait des migra tions n’est sûrement pas un signe favo rable. Mais le phénomène n’aurait que des conséquences très limitées si cette baisse de population se faisait de façon homothé tique, c’estàdire proportionnellement à chaque tranche d’âge. Là où le bât blesse, c’est que les tranches d’âge ne sont pas at teintes de la même manière. Les plus touchés sont les étudiants, sou vent attirés par l’IledeFrance, et les jeunes actifs que l’appareil productif ne parvient pas à retenir. En revanche, le solde migratoire redevient positif à partir de 80 ans, grâce à la bonne capacité des structu res d’hébergement pour personnes âgées. Ajoutons à cela que c’est la catégorie des cadres et professions intellectuelles supé r i e u r e s q u i c o n n a î t l a p l u s f o r t e hémorragie. N’y a til pas là un sujet de réflexion inté ressant pour tous ceux qui se préoccupent de l’avenir de la région ? Ces remarques appellent d’ailleurs d’autres questions auxquelles la statistique (et donc l’INSEE) peut parfois répondre…
Jean LEMATTRE Chef du service des études et de la diffusion
S
O
M
M
A
I
R
E
POPULATION LES MIGRATIONS RÉSIDENTIELLES ENTRE LA HAUTENORMANDIE ET LES AUTRES RÉGIONS Les jeunes captés par l’IledeFrance. . . . . . . . . 1
LES MIGRATIONS RÉSIDENTIELLES INTERNES À LA HAUTENORMANDIE La mobilité résidentielle recompose localement la population . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . 4
ANALYSES CONJONCTURELLES LA SAISON TOURISTIQUE 2001 Une année sans surprise . . . . . . . . . . . . . . . . . . . 7
Lettre statistique et économique de HauteNormandie
LES MIGRATIONS RÉSIDENTIELLES ENTRE LA HAUTENORMANDIE ET LES AUTRES RÉGIONS
Les jeunes captés par l’IledeFrance
MarieNoëlle DÉMARAIS
Les mouvements migratoires,est devenu négatif et s’est même dégra dé pour atteindre 23 100 sur la période favorables à la région jusqu’en 19901999. En effet, 178 400 personnes 1975, sont à nouveau ont quitté la HauteNormandie pour une autre région, alors qu’en sens inverse, déficitaires pour la dernière 155 300 personnes sont venues s’instal période intercensitaire ler en HauteNormandie. (19901999). Lal e s D a n s l as o i x a n t e , a n n é e s HauteNormandie présentait un excé HauteNormandie fait dent migratoire avec la majorité des ré désormais partie de ces régions gions, sauf cinq régions ; le dernier re inversion de cette peu attractives du nord decensement confirme l’ tendance avec un déficit migratoire qua l’hexagone alors que celles sigénéral visàvis du reste de la métro situées au sud, et maintenant à pole excepté cinq régions : IledeFrance, Picardie, NordPasdeCalais, Cham l’ouest, gagnent de plus en plus pagneArdenne et Lorraine. d’habitants. Le déficit se vérifie Les échanges sont plus fréquents à tous les âges de 10 à ÉCHANGES DE POPULATION ENTRE LA HAUTENORMANDIE 80 ans. Il est ET LES AUTRES RÉGIONS ENTRE 1990 ET 1999 prépondérant pour les Nombre total jeunes, actifs ou Régions d’échanges Départs Arrivées Solde IledeFrance 110 443 46 262 64 181 17 919 étudiants, alors qu’un520 13 318 1 798Picardie 24 838 11 NordPasdeCalais 16 283 7 561 8 722 1 161 excédent migratoire CampagneArdenne 4 748 2 239 2 509 270 Lorraine 5 226 2 514 2 712 198 apparaît pour les très Corse 752 491 261 230 âgés.019 378397 1 FrancheComté 2 416 1 Centre 20 403 10 473 9 930 543 Auvergne 3 189 1 936 1 253 683 e 1954 à 1975, les167 1 433 734 699Limousin 2 DAlsace 3 913 2 385 1 528 857 échanges de popula Bourgogne 4 696 2 771 1 925 846 tion ont évolué favorablement BasseNormandie 32 776 17 368 15 408 1 960 pour la région. La HauteNor PoitouCharentes 6 773 4 807 1 966 2 841 mandie, région industrielle,023328 2 305 4 MidiPyrénées 8 633 6 était attractive. C’était alors10 183 5 808 Pays de la Loire 15 991 4 375 LanguedocRoussillon 8 931 6 720 2 211 4 509 une période de plein emploi, Bretagne 17 084 10 832 6 252 4 580 les salaires moyens des ou Aquitaine 10 711 7 687 3 024 4 663 vriers y avaient un niveau su122357 6 RhôneAlpes 16 479 5 836 11 ProvenceAlpesCôte périeur au niveau national. d’Azur 17 028 12 079 4 949 7 130 Suite à la crise économique, Total 333 837 178 465 155 372 23 093 la HauteNormandie, comme Source : INSEE  Recensement de la population 1999 Unité : personne l e s r é g i o n s d e v i e i l l e i n Note de lecture: entre 1990 et 1999, les migrations entre la HauteNormandie et dustrie, a perdu de son at L’IledeFrance ont concerné 110 443 personnes. Ces échanges comprennent, d’une part, 46 262 HautNormands partis vers l’IledeFrance et 64 181 Franciliens arrivés en tractivité. Le solde migratoire HauteNormandie d’autre part. Il en résulte un solde migratoire de 17 919 personnes entre avec le reste de la métropolela HauteNormandie et l’IledeFrance.