//img.uscri.be/pth/424b632bf029b57546a8cdf48d638833f986162c
La lecture en ligne est gratuite
Le téléchargement nécessite un accès à la bibliothèque YouScribe
Tout savoir sur nos offres
Télécharger Lire

Phonation. Langage. Ecriture. Dessin. Musique. - compte-rendu ; n°1 ; vol.37, pg 682-692

De
12 pages
L'année psychologique - Année 1936 - Volume 37 - Numéro 1 - Pages 682-692
11 pages
Source : Persée ; Ministère de la jeunesse, de l’éducation nationale et de la recherche, Direction de l’enseignement supérieur, Sous-direction des bibliothèques et de la documentation.
Voir plus Voir moins

X. Phonation. Langage. Ecriture. Dessin. Musique.
In: L'année psychologique. 1936 vol. 37. pp. 682-692.
Citer ce document / Cite this document :
X. Phonation. Langage. Ecriture. Dessin. Musique. In: L'année psychologique. 1936 vol. 37. pp. 682-692.
http://www.persee.fr/web/revues/home/prescript/article/psy_0003-5033_1936_num_37_1_5467682 ANALYSES BIBLIOGRAPHIQUES
de chacune de ces déclarations noms leur étaient proposés)
Un mois plus tard cette dernière liste fut présentée nouveau
légèrement modifiée elle portait cette fois le nom de auteur
des divers articles
Une différence attitude fut observée dans de nombreux cas
Une analyse des réponses indique que les sujets non informés attri
buaient fréquemment aux personnages sympathiques les déclarations
qui leur étaient agréables Et la révélation de identité des auteurs
on put noter une modification dans le niveau intérêt manifesté
aux divers articles particulièrement importante dans
le sens une augmentation
Des résultats concordants furent rapportés par la suite
une expérience où des sanctions étaient attribuées chaque
réponse des sujets Felicitation pour une indication exacte et
blâme en cas erreur La récompense eut un effet marqué favorisant
le travail ultérieur cependant que la pénalisation était inefficace
1199 KNOWER Experimental studies ot changes in
attitude III Some incidence of attitude changes tudes expéri
mentales relatives au changement des attitudes Quelques facteurs
influen ant le changement ïattitudes of appi Ps. XX
1936 114-127
des sujets qui approuvaient la prohibition on présenté des
discours qui combattaient la prohibition et inversement Les sujets
ont ensuite répondu des questionnaires pour permettre de voir dans
quelle mesure leur attitude changé sous influence des arguments
qui leur ont été présentés Cette influence ne paraît pas très impor
tante ailleurs et le degré de changement présente plutôt une légère
corrélation négative avec le degré intelligence Dans appréciation
de la qualité des discours et celle des speakers les sujets se montrent
nettement influencés par accord ou le désaccord entre les idées
exprimées et leurs opinions personnelles
Phonation Langage criture Dessin Musique
1200 MENZERATH Die phonetische Struktur Eine
grunds itzliche Betrachtung La structure phonétique Un exposé
fondamental Acta Ps. 1935 241-260
occupe dans cette étude de la structure articulatoire et
oppose idée un mot formé par une suite de sons qui ajoutent
en chaîne sa théorie de la synkinèse ou coarticulation
Aucun son ne se prononce en gardant telle ou telle position
articulatoire chaque son articule au cours un mouvement
continu Il existe autre part un timonage des sons leur malléa
bilité qui fait que chaque son est contrôlé nuancé et conditionné
par le son suivant PHONATION LANGAGE 683
1201 GEMELLI et PASTORI Phonetische Untersu
chungen über die zur Wahrnehmung notwendige Mindestdauer
eines Lautes Recherches phonétiques sur le minimum de durée
suffisant la perception un phonème Aeta Ps. 1935
263-284
Les auteurs se sont proposé de mesurer le minimum de durée
suffisant la perception un phonème
de rechercher si ce minimum de durée dépend de élévation
du ton de la voix
Parmi les phonèmes ils ont choisi les voyelles qui leur parais
saient mieux adaptées ce genre de recherches que les consonnes
après les travaux de Panconcelli-CaIzia Dans leurs recherches
et se sont servis de la méthode électroacoustique surtout en
enregistrant dans les oscillogrammes les mouvements des lèvres
la courbe microphonique celle du larynx et le temps en millièmes
de seconde oscillogrammes reproduits)
Les résultats exposés dans les tableaux numériques permettent
de tirer les conclusions suivantes
On peut constater une certaine tendance uniformité quant
la durée des voyelles ou tout au moins la tendance se rendre
indépendante du ton de la voix qui parle
Le minimum de durée suffisant la perception est représenté
par une valeur autant plus petite que la voix qui parle est plus
aiguë
Dans chaque voyelle sans exception il moins de cycles
typiques que atypiques
II agit là un phénomène de constance analogue ceux
qui ont été décrits dans le domaine des perceptions visuelles et
ctiles
1202 TANAKADATE étude des phonèmes japonais au
moyen de films sonores Ann de Université de Paris XI
1936 26-31
Quand on prononce les phonèmes KUKE et que après enregistre
ment sur film sonore on reproduit le son en faisant défiler le film en
sens inverse on entend KU le final est pas entendu la consonne
représente ce que appelle un son latent ne devenant perceptible
condition être suivi une voyelle
Ce problème du son latent est rattaché par auteur celui de la
durée nécessaire de la perception des sons Les études de Jaguti au
film sonore reproduisant des sons artificiellement construits avec des
courbes sinusoïdales auraient montré une seule onde était pas
per ue mais que deux étaient nécessaires intensité croissant
avec le nombre des ondes mais la durée apparente du son ne se
manifestant au bout de 10 ondes
après la figure qui accompagne cette étude dans laquelle font
défaut les données précises la fréquence correspondrait 80 d.
établissement de la sensation sonore exigerait une dizaine ondes
et évanouissement après interruption se prolongerait pendant
03 sec 684 ANALYSES BIBLIOGRAPHIQUES
1203 DON LEWIS Vocal résonance Résonance vocale
of Ac S. VIII 1936 91-99
Relation préliminaire de recherches poursuivies Université
Iowa sur analyse harmonique oscillogrammes de voyelles
chantées sur des notes différentes par des chanteurs professionnels
capables de stabilité dans émission du son
Quelques graphiques donnant des résultats de telles analyses sont
présentés et commentés Il semble apparaître que les deux réso
nances de plus basse fréquence sont les plus typiques de la qualité
une voyelle donnée les résonances élevées caractérisant davantage
les voix individuelles
1204 NIEMEYER Methodisches und Tatsächliches zur
Sprachpsychologie Contribution méthodologique et positive la
psychologie du langage ges Ps. XCVII 3-4 1936
450-464
Pour connaître les lois du langage il faudrait pouvoir isoler les
processus linguistiques des processus idéation deux phénomènes
qui paraissent être indissolublement liés dans la phrase expose
un procédé par lequel il pu éliminer la mesure du possible
le rôle de tous les éléments non grammaticaux dans une phrase Ceci
lui permet étudier les processus psychiques que révèlent les catégo
ries grammaticales dans ensemble complexe de la phrase et qui impri
ment cette dernière sa structure fonctionnelle en vue en faire un
moyen de communication intellectuelle La méthode utilisée en psy
chologie pour étude de association de mots sans signification paraît
tout fait susceptible être appliquée au problème en question
Une phrase construite avec des mots sans est pré
sentée au sujet Il apparaît que la structure purement fonctionnelle
de la phrase est indépendante des éléments idéaux puisque les sujets
la retrouvent sous la forme des mots sans signification
1205 KANIZ Zur Psychologie der Sprachfunktion Contri
bution la psychologie de la fonction verbale Ps.
CXXXIX 1936 38-97
part de la distinction de Bühler entre trois fonctions du langage
Il critique idée il langage que dans le dialogue Le mono
logue est une fonction secondaire pour laquelle on peat retrouver les
trois aspects décrits par Bühler expression au sens de manifestation
du sentiment mais non essentiellement dirigée vers un témoin est
origine du langage la fonction strictement individuelle précédé
la fonction de communication étudie cet égard interjection
dont il faut rapprocher les formes primitives et les formes stylisées
le juron la glossolalie le dadaïsme etc autre part le langage
devient secondairement un moyen de penser pour individu isolé
il un équivalent extraindividuel de la fonction de représentation
Il même un équivalent de Vappel dans les exhortations et les
commandements que on adresse soi-même dans les moments
critiques
1206 GEMELLI recenti progressi della elettroacustica LANGAGE 685 PHONATION
nelle loro applicazioni allo studio del linguaggio Les récents
progrès de électroacoustique dans ses applications étude du
langage Atti della Soc ital per il progresso delle Scienze
IV 1936 Extrait pages
Discours prononcé la 24e réunion de la Société pour avance
ment des sciences rappel des trois méthodes enregistrement et
reproduction des sons enregistrement oscillographique par tra
duction électro-optique et analyse celle-ci comprenant la déter
mination des sons composants élémentaires et celles des variations
de hauteur et intensité vocale au cours de la parole
Grâce ces méthodes on peut suivre évolution de la parole
les lois de structuration des sons les variations individuelles et
influence de divers facteurs
1207 COWAN Pitch and Intensity Characteristics of Stage
Speech Caractéristiques de hauteur et intensité pour la parole de
théâtre Archives of Speech sup. décembre 1936 In-80
de 92 pages University of Iowa
Après enregistrement de déclamations dramatiques par dix
acteurs et actrices réputés de New-York auteur procédé une
analyse par technique phonophotographique permettant de suivre les
caractéristiques de hauteur et intensité des sons vocaux au cours de
la parole
Des données graphiques sont fournies et quelques remarques
générales se dégagent
La marge moyenne de hauteur de la voix est trouvée de octaves
avec extrêmes de 128 et 256)
Le médian des hauteurs moyennes pour les diverses voix mas
culines été de 141 entre 134 et 146 et pour les voix féminines
de 233 entre 199 et 295)
écart étalon de la puissance syllabique été en moyenne de
59 décibels entre 48 et 77)
Le nombre de mots par minute été de 157 les moyennes
individuelles extrêmes étant de 101 et 247) et dans le cas une
tirade ininterrompue de 213 entre 136 et 320)
Les inflexions ascendantes et descendantes plus fréquentes
comportent une variation peu près égale 21 et 22 tons) les
ascendantes se rencontrant surtout au début des phrases et les
descendantes la fin
Les marges plus grandes la variabilité plus considérable pour la
hauteur et intensité caractérisent très nettement le langage
dramatique
Un appendice est consacré la technique analyse des sons
enregistrés au phonographe
auteur pas eu connaissance des anciennes et intéressantes
recherches de Rousselot sur la déclamation
1208 SCHILDER Le langage et les énergies constructives
de la Psyché Scientia LIX 1936 Sup fran ais 67-75
et 98-104
Examen en deux parties du problème du langage au point 686 ANALYSES BIBLIOGRAPHIQUES
de vue psychologique abord et psychopathologique ensuite Les
mots et phrases apparaissent comme des signaux correspondant
des objets dont la construction par jeu combiné des fonctions
sensorielles et motrices représente le premier stade de utilisation
biologique Le sens un mot ou une phrase représente ensemble
des attitudes sensori-motrices relatives objet attendu comme
préparation action
La fonction signalétique des mots tient ce que ceux-ci sont
des produits secondaires du grand processus activité donnant
satisfaction aux besoins nutritifs et sexuels produits nés un excès
énergie
Indicateurs exacts objets ayant une importance pratique une
signification biologique les mots utilisés dans la communauté sociale
sont reconstruits de manière devenir des guides sûrs de action
par une méthode essais et erreurs
Le rapport entre le signe et le signifié existe aussi dans la pensée
inconsciente et on ne peut séparer la pensée de la parole modalité
un facteur socialisé expression
La fonction signalétique du langage est perdue chez les aphasiques
dont le trouble porte sur une modalité de pensée ayant des rapports
moins intimes un autre mode avec le noyau de la personnalité
et qui comporte surtout une formulation verbale modalité désignée
comme wortnahes Denken
Dans la schizophrénie la confusion du signe et du symbole
identification du signe avec le signifié donne au mot un pouvoir
magique Dans les névroses cette confusion peut aussi se produire
surtout sous influence émotions et on trouve aussi chez les
normaux des manifestations de cette pensée magique
La psychothérapie souvent comme tâche fondamentale de
dissocier le mot et de montrer son caractère de signe
Les développements de auteur ne laissent pas être dans le
détail assez confus
1209 PICH Temps et idiome Rech Ph. 1936
196-233
auteur est engagé dans la voie linguistique pour exploration
du problème psychologique du temps et il entend montrer que les
notions temporelles que on peut dégager du langage sont très en
avance sur celles qui appartiennent la pensée scientifique et
philosophique contemporaine La langue est un outil qui est
perfectionné par une adaptation continue permettant les nuances
les plus délicates de la pensée et qui peut rendre apparents certains
perfectionnements de la restés méconnus
dégage lexicologiquement les origines de idée de temps dans
le langage des notions état météorologique le mot ayant
double signification chronologique et météorologique) de retour
périodique de saisons ou de marées) interférence et de coïncidence
usure étendue et de coupure Passant des sémièmes aux
taxiernes il signale les nuances relatives non seulement au dérou
lement des faits mais la manière psychologique de les envisager
et dégage ce il appelle des répartitoires de temporaireté PHONATION LANGAGE 687
actualité groupant des imparfaits plus que parfaits et condition
nels) énarration avec de nombreux exemples empruntés aux
auteurs fran ais
Un examen comparatif rapide une série idiomes conduit
montrer implantation et le développement des notions temporelles
dans les systèmes grammaticaux quand progresse la culture avec
élimination en revanche des notions spatiales
introduction du coefficient personnel par exemple avec le
temps situé de Marcel Cohen apporte plus de rigueur que dans
la recherche une objectivité absolue et chimérique
Le temps rentre selon P. en tant que durée vécue dans ordre
même de ces entités directement connues de nous qui. ne sommes
une permanence-je dans une variance temps
Originales intéressantes suggestives les conceptions et obser
vations de sont rendues abord assez difficiles par abus des
neologismes qui font croire la recherche une langue hermétique
réservée aux initiés une église linguistique
1210 ROMAN Studies on the variability of handwriting
the development of writing speed and point pressure in school
Children tude sur la variabilité de écriture manuelle le déve
loppement de la vitesse et de la pression de chez des enj nts
âge scolaire of genet Ps. XLIX 1936 139-160
A. en employant un instrument de son invention le grarho-
dyne espèce de crayon qui permet enregistrement de la vitesse
écriture et de la pression exercée par le sujet sur la pointe examiné
2.145 enfants hongrois des deux sexes de 11 18 ans et soumis les
résultats un traitement statistique qui permet de déterminer la
vitesse et la pression normales pour un âge donné La vitesse est
très variable 11 ans mais cette variabilité décroît année en
année elle est moindre chez les filles que chez les gar ons
18 ans époque où il égalisation La vitesse augmente assez rapi
dement de 11 14 ans 15 ans il interruption de ce progrès
de 16 18 il reprend mais est plus lent 13-14 ans enfant est
maître de son écriture et sa vitesse personnelle demeure dès lors
peu près constante Les filles atteignent plus tôt que les gar ons
la pleine maturité écriture la puberté donne une accélération
la vitesse écriture et le développement de cette vitesse prend
fin avec la maturité sexuelle Quant la pression elle est le plus
élevée 11 ans elle décroît considérablement 12 pour remonter
légèrement 13 et redescendre 14 dans les sexes De 14 18 chez
les gar ons elle remonte très légèrement pour redevenir ce elle
était 13 chez les filles elle remonte plus nettement et 18 ans
elle dépasse considérablement la valeur elle avait 13 une
manière générale la pression est toujours très inférieure chez les
filles ce elle est chez les gar ons surtout entre 12 et 17 ans
Ainsi si les filles devancent les gar ons en ce qui concerne la maturité
de la vitesse est inverse qui se produit pour la pression les
moyennes qui se rapportent des enfants normaux ont été confron
tées avec les résultats obtenus par la même méthode avec des bègues
des sourds-muets des enfants criminels et des enfants retardés 688 ANALYSES BIBLIOGRAPHIQUES
Les différences sont très nettes Enfin analyse de cas cliniques
montre que des changements marqués dans écriture ont coïncidé
avec le commencement de la puberté La conclusion de ces recherches
est que les variations de la vitesse et de la pression de écriture sont
liées âge au sexe au développement la maturité et en
conséquence elles expriment des traits de la personnalité
1211 GRAEWE überblick über die Psychologie des kin
dlichen Zeichnens Revue de la psychologie du dessin enfant
ges Ps. XCVI 1-2 1936 103-220
est une revue historique très complète de tous les travaux
relatifs au dessin enfantin En guise de contribution personnelle
joint quelques considérations théoriques basées sur un matériel
extrêmement riche 6.500 dessins enfants exécutés au cours de
séances individuelles en présence de Cette dernière circonstance
est une importance primordiale car tous les enfants âge pré
scolaire ont pu donner des explications détaillées sur leurs dessins
Or est la parole qui au cours une longue période évolution
enfantine établit une relation entre les éléments dessinés
distingue périodes dans le dessin enfant La première
étape est celle un gribouillage sans plan issu une simple joie
de mouvement Dans ce cas le mobile du dessin réside dans la motri
cité Le degré le plus élevé de cette période se manifeste par une
sorte de symbolisme où enfant emploie pars pro toto Ainsi
une fenêtre représente souvent la maison etc Cette période finit
chez enfant normal aux environs de ans
La seconde dite période du schéma débute au moment où
enfant comprend que les lignes peuvent effectivement représenter
un objet que ce est pas le dessinateur qui leur donne telle ou
telle signification mais que le dessin porte sa signification en lui-
même est la joie avoir réussi représenter un objet graphi
quement qui pousse enfant répéter toujours les mêmes formes
et la répétition le conduit une rigidité schématique enfant at
tache représenter ce qui lui paraît le plus typique le plus carac
téristique le plus important
La 3e période commence peu près dans la 6e année de scolarité
est celle de la représentation conforme la nature Le dessin
perd son caractère de jeu enfant efforce de dépasser le schéma
Il prend soin de respecter la perspective Il faut néanmoins mention
ner que la compréhension de la commence plus tôt que
sa réalisation dans le dessin
Une forte disposition eidétique chez certains enfants ne saurait
être niée en donne un exemple frappant Il présente un dessin
et son modèle que enfant avait vu dans un journal illustré long
temps avant exécution de son petit travail
examine en terminant la relation qui existe entre la coordi
nation des mouvements et aptitude au dessin Un mauvais dessi
nateur peut avoir une très bonne dissociation des mouvements
des mains mais une telle existe toujours chez un bon
dessinateur PHONATION LANGAGE 689
1212 RENSCH Zur Psychologie des Abzeichnens einfacher
geometrischer Figuren Contribution la psychologie de la copie
de certaines figures géométriques simples Ps. CX VI II
1936 309-328
On fait copier par des gens peu habitués dessiner des figures
géométriques simples On donne ensuite comme modèles les premières
copies et ainsi de suite Le dessin est fait sans limite de temps
on peut corriger et effacer la plus grande précision est demandée.
Ces dessins présentent des modifications typiques de plus en plus
apparentes mesure que expérience se poursuit La méthode permet
un grossissement des déformations individuelles En général les
détails significatifs sont grossis accentués une certaine
limite où la déformation se stabilise Si on part un modèle voisin
de la forme stable la déformation est bien moindre Ces tendances
existent chez les dessinateurs comme chez les sujets naïfs Le phéno
mène est indépendant de la technique propre au dessin La déforma
tion un angle peut être obtenue par exemple quand on fait adapter
un modèle donné ouverture un angle constitué par deux règles
articulées
1213 LARK-HOROVITZ Interlinkage of sensory memories
relation to training in drawing Association images et appren
tissage du dessin of genet Ps. XLIX 1936 69-89
est un fait bien connu que adulte il est arrivé la pleine
maîtrise de son expression quand il agit de la parole et de écriture
est resté un stade puéril en ce qui concerne le dessin le confirme
en faisant dessiner de mémoire 10 objets familiers par 170 adultes
dont le plus grand nombre de 20 25 et de 36 40 ans La compa
raison de ces dessins avec les dessins enfants portant sur les mêmes
objets montre une ressemblance frappante Ils sont comme ces der
niers du type schématique adopte la terminologie de Ker-
schensteiner qui distingue dans le développement du dessin chez
enfant la phase la phase de la conformité apparence
et la phase de la conformité la forme. analyse des compte rendus
introspectifs des sujets prouve un grand nombre adultes essaye
de reconstruire logiquement objet en partant du souvenir il en
Mais est explication de A. ce souvenir est inadéquat pour
fonder une expression graphique correcte car il est pas exclusive
ment visuel est un mélange une fusion images visuelles ctiles
auditives et olfactives en sorte il est très difficile en dissocier
élément visuel Comme impression totale est vive et que les
impressions vives de enfance sont associées au type expression
schématique adulte par une espèce de redintegration donnerait
son dessin le caractère schématique préconise pour mettre
expression par le dessin au même niveau que expression par la
parole ou écriture une méthode qui renforcerait les images visuelles
eï développerait la discrimination
1214 FLORY The effect of art training on mirror
drawing effet de education artistique sur le dessin en vision
spéculaire of exp Ps. XIX 1936 99-105
On comparé dans apprentissage par trente épreuves succes-
ANK PSYCHOlOGI UE XXXVII 44 ANALYSES BIBLIOGRAPHIQUES 690
gives de copie un modèle présente en vision spéculaire une part
des étudiants non entraînés au dessin ?utre part des une-
école art Le deuxième groupe montre une Supériorité initiale très
marquée le temps moyen du premier dessin est la moitié du temps
correspondant dans le premier groupe La différence se réduit peu
peu et la fin de apprentissage les deux groupes sont presque-
équivalents Cependant la pratique ordinaire du dessin ne semblait
guère préparer ce problème spécial
1215 FR BAUMGARTEN Supranormales Zeichnen eines
Kindes Dessin surnormal un enfant für Kinderpsychia
trie II 1936 Extrait pages
Le fils actuellement décédé une poétesse de talent elle-
même bonne dessinatrice avait une étonnante aptitude au dessin
comme le montrent figures reproduites parmi plus de 10.000- gardés
par la mère antérieurs âge de 14 ans mais malheureusement
non datés avec exactitude
Le premier un corbeau prêt saisir un morceau de viande été
dessiné soit un an et demi soit trois ans mais mercé pour trois
ans il là une réalisation étonnante sur laquelle insiste tout par
ticulièrement
1216 SEASHORE Psychology of the Vibrato in Voice-
and Instrument Psychologie du Vibrato dans la voix et le jeu
instrumental Studies in the Psychology of Music III
In-80 de 159 pages University of Iowa Press 1936
éminent doyen de Université Iowa avait déjà publié pour-
inaugurer sa série études de psychologie musicale un important
travail sur le Vibrato
Il apporte cette fois les résultats un ensemble exhaustif de
recherches poursuivies au Laboratoire de Psychologie musicale
Iowa
Le vibrato été déterminé en nature et en étendue dans le chant
et le jeu de divers instruments par analyse directe et surtout par
analyse enregistrements phonographiques appréciés autre part
au point de vue artistique analyse se fondant sur emploi excel
lents dispositifs techniques
oscillation intensité en moyenne de 24 db chez les grands
chanteurs et oscillation tonale un demi ton en moyenne sont
généralement en phase mais avec des désaccords assez fréquents dont
origine pose un problème
La composition harmonique des sons subit elle-même une oscil
lation vocale qui constitue un vibrato de timbre dans le chant
La perception du vibrato été aussi spécialement étudiée il est
curieux de noter combien est sous-estimée amplitude de oscillation
tonale du vibrato quand celle-ci est considérable dépassant le demi
ton) et de même pour oscillation intensité une ariation de db
ne paraissant pas dépasser db.)
Ces variations ne sont pas tant per ues comme telles que comme
un signe émotion expressive Mais le vibrato ne diffère pas suivant
la nature de