//img.uscri.be/pth/93f9f7f3958473ff47db7831fcb8e2a722712adb
La lecture en ligne est gratuite
Le téléchargement nécessite un accès à la bibliothèque YouScribe
Tout savoir sur nos offres
Télécharger Lire

Phonation. Langage. Ecriture. Dessin. Musique. - compte-rendu ; n°1 ; vol.39, pg 782-794

De
14 pages
L'année psychologique - Année 1938 - Volume 39 - Numéro 1 - Pages 782-794
13 pages
Source : Persée ; Ministère de la jeunesse, de l’éducation nationale et de la recherche, Direction de l’enseignement supérieur, Sous-direction des bibliothèques et de la documentation.
Voir plus Voir moins

X. Phonation. Langage. Ecriture. Dessin. Musique.
In: L'année psychologique. 1938 vol. 39. pp. 782-794.
Citer ce document / Cite this document :
X. Phonation. Langage. Ecriture. Dessin. Musique. In: L'année psychologique. 1938 vol. 39. pp. 782-794.
http://www.persee.fr/web/revues/home/prescript/article/psy_0003-5033_1938_num_39_1_5717782 ANALYSES BIBLIOGRAPH.IQUES
Phonation Langage criture Dessin Musique
1216 CARLO BATTISTI Fonetica Generale La Phonétique-
générale In-24 Milano pli 1938 Prix 28 lires
Le présent ouvrage est la première publication italienne de
phonétique générale On trouve une partie introductive contenant
un exposé historique et bibliographique concernant objet et les
parties de la phonétique la méthode expérimentale et la transcription
phonétique Une deuxième partie traite de la physiologie phonétique
où est analysée la fonction linguistique cérébrale le larynx le tube
phonateur les différentes formes articulation et lieu articulation
Une série de considérations sur la durée intensité la succession des
phonèmes et évolution phonétique complète cette partie technique
de ouvrage Chacun des chapitres traitant en détail ces questions-
contient une note bibliographique appropriée se termine par une série de tableaux et index concer
nant la distribution et la transcription des consonnes les concor
dances des signes alphabétiques employés dans les langues indo
européennes avec la transcription phonétique employée par auteur
la terminologie phonétique fran aise et allemande enfin un index
phonétique phonologique et des auteurs
ouvrage de Battisti par exposé systématique et les
détails techniques des problèmes étudiés par information biblio
graphique et la mise contribution des dernières recherches en la
matière constitue un bon manuel de phonétique générale
1217 GEMELLI Observations sur le phonème au point de
vue de la psychologie Aeta Ps. IV 1938 83-112
la suite de la discussion de Twaddel et Anrad sur la réalité du
phonème précise grands traits ses opinions sur la question
analyse électro-acoustique révèle que le phonème est une unité
élémentaire il est aussi bien au point de vue physique que physiolo
gique Au point de vue psychologique on aper oit également que le
phonème constitue une unité perceptive Ainsi en dernière analyse
nous nous trouvons devant trois réalités différentes le phonème
physique le phonème moteur et le phonème psychologique
1218 STOUT The harmonic structure of vowels in singing
in relation to pitch and intensity La structure harmonique des
voyelles dans le chant en rapport avec la hauteur et intensité
Ac..S. 1938 137-146
Le but de ce travail était étudier les modifications survenant
dans la structure harmonique des voyelles chantées sous influence
des changements soit intensité hauteur constante soit de hauteur
intensité constante Les voyelles choisies étaient les sons anglais ah
oo ee chantés sur les hauteurs re la et rey Le résultat de analyse1
harmonique montre un accroissement de importance relative des
partiels supérieurs 1.800 cycles lorsque intensité augmente surtouL PHONATION LANGAGE 78
aux sons bas pour ah et aux sons élevés pour ee accroissement du
fondamental reste insignifiant pour ah il est beaucoup plus marqué
avec oo et surtout ee Si intensité restant constante on élève la
hauteur importance relative des partiels supérieurs 1.800 diminue
au profit du son fondamental
1219 FADDEGON Phonetics and Phonology Phonétique
et Phonologie Mededeelingen der Kon Med Akademie van
Wetenscha ïen Nieuwe Reeks no 10 485-529
Les phonologistes ne rendent généralement pas justice aux
phonéticiens qui ont eu une influence supérieure celle des linguistes
et grammairiens en particulier Helmhoitz et Stumpf déclare qui
entend exposer les principaux résultats synthétiques des recherches
phonétiques et phonologiques sur les sons vocaux et chercher tracer
une interprétation psychologique aide de données expérimentales
personnelles en envisageant le rôle des enregistrements auditifs
subconscients dans les perceptions nuancées du langage
cette occasion auteur revient sur des expériences de 1901
relatives la mémorisation de syllabes dénuées de sens au sujet des
modifications de consonnes au cours des répétitions
1220 CARROLL Diversity of vocabulary und the harmo
nic series law word frequency distribution Diversité de vocabu
laire et loi harmonique de séries dans la distribution de fréquence des
mots) Ps Ree. II 16 1938 379-386
indice de diversité du vocabulaire oral ou écrit un individu
est destiné apprécier la variété des mots en nombre plus grand et
en moindre fréquence) indépendamment de la longueur de échantil
lon de langage utilisé ce qui oblige se fonder sur la loi accroisse
ment du nombre total de mots différents en fonction de cette lon
gueur On peut établir le nombre de mots différents en fonction
du nombre total après la formule suivante qui fait intervenir
la constante indice de diversité
== 423 loge loge
La validité de la formule est établie par application des textes
plus ou moins longs de certaines uvres
Connaissant et pour un texte on peut dès lors en tirer
indice
Voici quelques valeurs pour différentes études de textes
Nombre total Nombre de mots
examiné différents
8.000 2.155 876 Matériel de auteur
43.989 6.002 93 Données EIdridge
100.000 10.161 98 de Dewey.
de Skinner 3.046 806 76
260.430 29.899 109 Ulysses de Joyce
Dans des recherches de Thorndike le nombre total atteignait
4.500.000 mots examinés avec environ 55.000 mots différents 784 ANALYSES BIBLIOGRAPHIQUES
indice de diversité est de 125 tandis que sur un enfant de ans
Brandenburg trouve 999 mots différents sur un total de 14.930 avec
un indice de 767
1221 HENDERSON Accuracy in testing the articulation
Speech sounds Précision dans la fa on de tester
des sons de la parole of ed Res. XXXI 1938 348-356
La transcription phonétique des réponses par examinateur dans
des tests de ce type atteint-elle un degré de précision suffisant
Il est évidemment difficile éliminer tout facteur personnel dans
appréciation de examinateur il pas de limite définie entre
ce qui est juste et ce qui est faux et les réponses fausses ont pourtant
dans ce cas particulier autant importance que les réponses justes
propose donc de préciser les mesures statistiques suivantes
constance dans les jugements de examinateur degré objec
tivité constance des réponses du sujet coefficient de fidélité
donne des techniques destinées faciliter ces mesures il insiste
sur la nécessité de multiples et délicates mises au point
1222 ROBIN Perception et langage après le Cratyle de
Platon de Ps. XXXIV 1937 613-625
Le Cratyle contient des réflexions sur le langage qui apparentent
certaines théories modernes La pensée de Platon dont Socrate
est apparemment que le porte-parole semble être que le seul
vrai problème est pas celui de origine du langage mais du rapport
de la pensée et du langage Les perceptions mettent en branle ins
tinct de parler et les fonctions du langage Ainsi se créent spontané
ment des expressions verbales inégalement heureuses naturellement
différentes selon les groupes ethniques et que fixe usage Un tel
langage ne peut être une image exacte de la réalité étant le reflet de
perceptions sensibles confuses et changeantes Mais si au lieu de ces il agissait intuitions infaillibles de intelligence
concernant des essences immuables un processus essentiellement
identique celui qui produit tant de langues plus ou moins mau
vaises produirait spontanément une langue universelle et parfaite
G.-H
1223 THORNDIKE Studies in the psychology of lan
guage tudes de psychologie du langage Ar of Ps- no 231
1938 67 pages
La signification nouvelle un nom employé comme verbe
un verbe employé comme nom adjectif employé comme un
nom etc. ne résulte pas de lois simples et logiques Le changement
fonctionnel du mot limite son sens suivant des voies si variées que la
nouvelle signification ne peut être comprise que par référence une
situation ou au contexte verbal Ces nouveaux emplois des mots
sont dus en général au désir abréger expression une pensée et
aussi au souci en varier la forme Ces usages persistent
quand ils répondent ces conditions Mais le sens de ces nouveaux
mots est dû essentiellement usage et il est remarquable que ce
passage du même nom au verbe correspondant par exemple en diffé- PHONATION LANGAGE 785
rentes langues ne confère pas du tout au nouveau verbe le même sens
Le nom enfant donne en fran ais un verbe qui signifie donner
naissance et en espagnol un verbe qui signifie se comporter
comme un enfant
Par plusieurs recherches conduites de différentes manières
montre que la fréquence avec laquelle un mot est employé varie
inversement avec sa longueur dans tous les cas
1224 PF Homogeneity and heterogeneity in language
answer to Thorndike Homogénéité et hétérogénéité dans
le langage en réponse T. Ps Ree. II 14 1938
347-367
auteur procédé des recherches sur la fréquence relative des
mots dans le langage cf An Ps. XXXVIII no 1779 propos
du compte rendu du travail par Thorndike qui relaté ses propres
observations revient sur la question et propose de nouvelles
formules empiriques appliquées des relevés statistiques sur
Ulysses de Joyce
La fréquence un mot de rang par ordination suivant les
fréquences est égale une constante divisée par le décuple du
Le produit de la fréquence par le rang est constant et égal au
dixième du nombre total de mots qui correspond la constante S)
La comparaison de deux textes permet affirmer homogénéité
ou hétérogénéité selon que les changements de fréquence excluent
ou au contraire impliquent des de rang
1225 LHERMITTE Langage et Mouvement Ene.
XXXIII 1938 1-26
Bien que la pathologie montre parfois une dissociation très nette
entre la fonction mimique et expression verbale une part
cas anémie perte de toute gesticulation expressive et même
aphonie avec conversation de la formulation verbale et intégrité de la
pensée verbale autre part impuissance exprimer avec des
phrases un mot mais gesticulation très éloquente pour suppléer
la perte du langage oral il faut admettre que mimique et langage
ont une origine commune rappelle les idées de Bergson les
travaux de Marie de Head de Van rkom qui ont montré
le caractère cinétique du langage la liaison fondamentale du langage
avec le pouvoir de manipuler espace Il termine en exposant les
théories de usse sur le caractère rythmique du langage primitif et
du langage parlé et sur origine motrice du rythme Les rythmes
de la poésie primitive de la Bible des vangiles avaient un but
mnémonique plus esthétique
1226 EUGEN LERCH Vom Wesen des Satzes und von der
Bedeutung der Stimmführung für die Satzdefinition essence
de la phrase et importance de la modulation pour la définition de
la phrase ges Ps. 1-2 1938 133-197
La définition de la phrase pour but de tracer des limites entre
tNN PSYCHOL03IQUE 50 786 ANALYSES BIBLIOGRAPHIQUES
cette structure linguistique et les autres comme le groupement des
mots et le mot lui-même identification de la phrase structure lin
guistique et de la phrase-jugement structure logique empêché
longtemps les linguistes de considérer la locution en un mot comme
une phrase Pourtant la psychologie de enfant montré que de
telles structures monovocables constituent de véritables phrases
car comme celle-ci elles servent information appel et la-
description En réalité ces structures monovocables sont employées
dans le langage courant côté des phrases complètes et au même
titre elles constituent des possibilités différentes expression pour
un même contenu de la conscience Le facteur essentiel qui confère
une locution monovocable le caractère de phrase est la modulation
et plus expression est courte mieux la modulation se met en relief
est aussi inflexion de la voix qui donne la phrase complète son
caractère particulier de phrase deseriptive ou informative ou encore
appel
On attribué autrefois une importance primordiale la phrase
descriptive Or les premières manifestations verbales enfantines
sont des expressions affectivité ou de désir et les mots employés
ne possèdent pas au début le caractère dénominatif enfant apprend-
peu peu et assez tard nommer les choses il ne désire pas Ce
caractère affectif primitif atténue progressivement mais reste plus
accusé dans les phrases information et appel que dans les phrases
descriptives Ainsi les phrases des deux premières catégories sont
souvent des phrases monovocables tandis que les phrases descrip
tives sont en général complètes Mais aussi le rôle formateur de
la modulation se ressent plus dans les phrases informatives et
appel
On essayé asseoir la définition de la phrase comme structure
linguistique sur trois notions unité de son position prise envers
un phénomène quelconque rôle ordinateur Aucune de ces trois
notions selon A. ne distingue suffisamment la phrase des autres
structures linguistiques La notion de délimitation de structure finie
est beaucoup plus adéquate Mais la phrase pas besoin être finie
quant son contenu il suffit que son terme soit indiqué par in
flexion de la voix
Tout ceci amène essayer une autre définition de la phrase
définition qui rendra mieux compte du caractère spécifique de cette
structure linguistique La phrase est une manifestation linguistique
possédant un sens et qui est indiquée comme finie par la modulation
de la voix
1227 MIYAGI Les neologismes du demi-sommeil en
japonais avec résumé fran ais Jap of exp Ps. IV 1937
109-11
Les neologismes hypnagogiques rapprochés des neologismes
passifs de Seglas sont formés souvent par assonance ou par conta
mination ils ont pas toujours un sens et accompagnent parfois
un sentiment automatisme
Dans certains cas le néologisme le plus souvent auditivo-moteur
prend forme visuelle comme écriture néoformée LANGAGE 787 PHONATION
étude de ces manifestations hypnagogiques paraît d&
nature faciliter étude des neologismes des schizophrènes
1228 LATAPIE et LECLERC Troubles du langage
parlé et du langage écrit An Méd.-Ps XV 21938
Les altérations du langage parlé et du langage écrit ne présentent
pas nécessairement de parallélisme Elles peuvent affecter davantage
un ou autre Il peut même avoir des cas de schizophasie ou de
schizographie pures Leur gravité relative peut expliquer par le
stade de la psychose par sa forme évolutive par les aptitudes
naturelles ou acquises de individu
1229 TEULI Une forme de glossolalie An Méd.-Ps.
XV 96e an. 1938 31-51
Curieuse observation de glossolalie chez une malade atteinte de-
psychose paranoïde avec hallucinations multiples idées délirantes
polymorphes sur un fonds mental peu élevé mais non affaibli
La syntaxe est pas troublée peu de schizophasie Les transfor
mations portent sur les mots Ces neologismes obtenus partir du
fran ais par suppression de lettres sont stables et sont une consé
quence des deux tendances dominant esprit de la malade le
mysticisme et le perfectionnement de soi Ce sont des raisons de
propreté morale et économie de temps qui sont origine de cette
réorm de la lang réforme de la langue Les mêmes règles président
au langage écrit mais employées une manière plus absolue
donne quelques exemples des écrits de la malade Ce langage pourrait
être rapproché du patois créole
1230 TEULI Une forme de glossolalie Glossolalie par
suppression littérale An Méd.-Ps. XV 1938 31-51
Les cas de glossolalie publiés sont rares quatre dont un par
Dans observation présente il agit une paranoïde sujette des
hallucinations antagonistes et des idées de transformation organe
qui modifie certains mots par suppression de lettres et en particulier
de consonnes parfois aussi quand elle écrit elle supprime des mots
monosyllabiques est-à-dire des mots de liaison ce qui altère la
syntaxe de ses phrases La raison elle donne est économie du
temps mais surtout élimination éléments vulgaires
compare et oppose ce langage au parler créole aux glossolaL
lies religieuses et spirites
1231 BROWN Stuttering with relation to word accent
and word position Le bégaiement dans ses rapports avec Vaccent
tonique et la place du mot of bn Ps. XXXIII 1938
112-120
Le bégaiement exagère pour les syllabes accentuées et le premie
mot des phrases
1232 LAT Some aetiological factors in the pathology 788 ANALYSES BIBLIOGRA HIQUES
of stammering De quelques facteurs étiologiques du bégaiement
Br of Med Ps. XVII 3-4 1938 307-319
rapporte deux observations qui montrent que les causes du
bégaiement et partant son traitement sont extrêmement variables
Dans un cas ce qui domine est le sentiment infériorité dans
autre le tabou attaché certains mots et sans doute un complexe
oral
1233 QUINAN Stammering and left-handedness graphie
Study Le bégaiement et la gaucherie une étude graphique
of exp Ps. XXII 1938 90-96
On peut dépister les droitiers et les gauchers par une épreuve
graphique On leur fait écrire tous les jours une même phrase ou un
même mot le plus vite possible abord avec une main ensuite avec
autre La comparaison des temps montre une accélération de part
et autre mais chez les droitiers exercice profite plus la main
droite tandis que est inverse chez les gauchers Ce test été
appliqué aux membres une famille dans laquelle la gaucherie
accompagnait une certaine tendance au bégaiement
1234 HEGAR Graphologie par le trait In-80 de
160 pages avec une annexe de 16 tableaux et 102 figures Paris
Vigot 1938 Prix 50 francs
Faire réfléchir sur les problèmes philosophiques et psycholo
giques que pose la graphologie délimiter et préciser analyse de
écriture rattacher les caractères scripturaux envisagés une
personnalité psychologique mieux comprise en un effort de pénétra
tion approfondie distinguant juste titre expression de
impression est là originalité du livre fort intéressant de H.
qui adresse un large public
est ce que ai dit de ce livre dans la préface que je lui ai donnée
et que je ne puis mieux faire que de répéter ici
Le premier chapitre sur la théorie graphologique des attitudes et
mouvements révélateurs envisage les observations de Saudek sur les
écritures des aveugles et celles Alfred Adler relativement la
ligne directive et traite du mouvement impressif et du mouvement
expressif
Dans les chapitres suivants sont passés en revue les éléments des
traits sont donnés des tableaux pour la signification approximative
des combinaisons éléments et est tentée une esquisse analyse du
trait
1235 MARGRET HARTGE Graphologie in der Pädagogik
und Berufsberatung La graphologie au service de la pédagogie
et de orientation professionnelle für ang Ps. LIV
1938 92-127
étude graphologique de écriture enfantine peut-elle servir
au diagnostic intellectuel et caractérologique de enfant pour les fins
de ou de la pédagogie
insiste sur quelques faits qui distinguent écriture un
enfant de celle un adulte enfant ayant pas atteint son plein PHONATION LANGAGE 789
développement intellectuel et caractérologique souvent son écriture
ne révèle pas encore certaines qualités individuelles mises en relief
plus tard même chez enfant de 15 ans entraînement des
muscles du bras et de la main est pas suffisant pour que écriture
soit automatisée sans inhibitions absence de maturité motrice
et intellectuelle comme conséquence le fait que écriture enfantine
est très influen able par les facteurs extérieurs par exemple par le
modèle calligraphique par le désir imiter les personnes plus âgées ou
par celui de satisfaire aux exigences du professeur Pour toutes ces
raisons enfant écrit une manière différente suivant les circons
tances est ainsi il faut distinguer chez lui trois sortes écriture
écriture calligraphique particulièrement soignée
scolaire appliquée son écriture spontanée non appliquée Les
expériences basées uniquement sur écriture scolaire étaient de ce
fait faussées
En tenant donc compte de ces trois catégories écriture exa
mina 39 enfants de 14 ans Résultats appréciation graphologique
se montre possible et elle concorde avec les épreuves psychotechniques
et les appréciations scolaires dans 2/3 des cas on pu classer avec
certaines réserves les sujets en très intelligents intelligents
non intelligents parfois même il était possible de faire une classifi
cation plus détaillée chacune des trois écritures mentionnées ne
suffit pas elle seule pour étude le graphologue doit être toujours
renseigné sur état de santé et sur Fhabileté manuelle du sujet car
souvent la négligence de écriture est due affaiblissement phy
sique et au contraire sa netteté peut résulter de habileté manuelle
sans traduire le caractère ou les qualités intellectuelles du sujet
Sur 100 écritures examinées 22 seulement concordaient entière
ment avec les épreuves psychotechniques et avec la notation scolaire
34 concordaient en partie 29 ne concordaient pas du tout et se sont
montrées très difficiles interpréter Certaines écritures ne se prêtent
guère une étude de ce genre cause de leur forte empreinte
calligraphique
En conséquence manifeste une grande réserve quant la
valeur de la graphologie des écritures enfantines
1236 KROENER Schreiben und Zittern als Ausdrucks
bewegung écriture et le tremblement comme mouvements expres
sion de la main ges Ps. 1-2 1938 68-132
enregistrement électromagnétique et pneumographique per
mis de déceler les plus fins détails des mouvements écriture Ces
micro-mouvements indépendants de la volonté car une durée
inférieure 1/20 de seconde sont considérés par comme parti
culièrement intéressants pour étude de la motricité du scripteur
Quelques régularités dans exécution de écriture ont pu être
mises en relief par analyse des courbes La fa on dont la plume
aborde le papier est caractéristique du comportement moteur du
scripteur et permet de distinguer plusieurs types Les oscillations
de la plume succédant acte appuyer la plume montrent aussi un
caractère individuel Chez certaines personnes appui de la plume
est plus fréquent que le soulèvement Parfois ces deux mouvements 790 ANALYSES BIBLIOGRAPHIQUES
se continuent un dans autre et provoquent des oscillations qui se
prolongent en mouvements rythmiques Les mouvements inter
mittents entre inscription des signes successifs ressemblent au point
de vue fréquence et forme aux tremblements Le mouvement
écriture possède son propre rythme individuel qui enregistré et
rendu audible se présente comme une mélodie personnelle Chez enfant le tremblement est pas encore coor
donné il se développe par à-coups isolés Ainsi on ne peut véritable
ment pas parler de sa fréquence Dans le cas de fatigue le tremble montre des zones de fréquences partielles de lenteur diffé
rente et des lacunes dans les oscillations la fréquence fondamentale
de 125 Hertz avec une moyenne environ Hertz était accom
pagnée oscillations secondaires de 50 200-300 et 400-600 Hertz
Chez un autre sujet la fréquence fondamentale est 10 Hertz avec une
oscillation secondaire de 100 Hertz
1237 POROT criture en miroir chez un médium
An Méd.-Ps. XV 1938 220-225
écriture en miroir de la main droite ne peut être expliquée par
les mêmes raisons motrices que celle de la main gauche Apparaissant
chez un médium en période inspiration elle doit avoir des raisons
psychologiques se demande si elle ne dépendrait pas une
altération dans la perception du schéma corporel altération qui
peut être segmentaire
1238 UNGER Graphologische Berufsberatung Orientation
professionnelle au moyen de la graphologie Ind Psychot.
XV 1938 78-84
La graphologie est considérée par auteur comme un moyen
précieux orientation et de sélection professionnelle Aucune sta
tistique est fournie sur la validité de la méthode mais il est signalé
une association de graphologues scientifiques Berlin reconnue
par les pouvoirs publics est chargée de surveiller ou tout au moins
observer les applications de la graphologie afin de les soustraire aux
amateurs et spécialistes des sciences occultes
1239 CAMERON Functional immaturity in the sym-
boliza ion of scientifically trained adults Immaturité fonctionnelle
de la symbolisation chez des adultes ayant une formation scienti
fique of Ps. VI 1938 161-175
Les études sur emploi par les enfants des symboles ont toujours
insisté sur les différences existant entre les enfants et les adultes
La règle est-elle générale Pour en assurer fait faire par des
adultes faisant une carrière scientifique des dessins en leur en
fournissant le thème verbalement
Les exemples étudiés sans tenir compte des maladresses montrent
en employant les mêmes critères que dans analyse des dessins
enfants les mêmes lacunes dans la maturation fonctionnelle
fusion inadéquate erreurs représentations arbitraires des relations
manque de synthèse et même contentement devant le dessin
Il donc là une forme de symbolisation qui ne est pas déve-