//img.uscri.be/pth/97a61191825229e547b9cce93f621a7e4ef00131
Cet ouvrage fait partie de la bibliothèque YouScribe
Obtenez un accès à la bibliothèque pour le lire en ligne
En savoir plus

Recensement de la population de 1999 - Des ménages de plus en plus petits

De
4 pages
Aujourd'hui en France métropolitaine, le nombre de ménages est plus élevé qu'il y a dix ans. Mais ces ménages sont en moyenne plus petits : près d'un logement sur trois est habité par une personne seule. Un ménage sur deux n'a pas d'enfant : soit parce qu'il n'en a jamais eu, soit parce que ceux-ci ont quitté le foyer. La majorité des jeunes hommes quittent leurs parents après 24 ans. Les jeunes filles partent trois ans plus tôt. Depuis 1990, les couples avec enfants sont un peu moins nombreux. En revanche, les familles monoparentales augmentent fortement (+22 %) : 13 % des enfants de moins de 15 ans sont élevés dans une famille de ce type. Aux grands âges, il est désormais fréquent de vivre seul(e) chez soi : la dépendance recule en même temps que la mortalité.
Voir plus Voir moins

N° 789 - JUILLET 2001
Prix : 15 F (2,29€)
Recensement de la population de 1999
Des ménages de plus en plus petits
Marie-France Cristofari et Géraldine Labarthe, département de la Démographie, Insee
ujourd’hui, en France métropoli- 1990 et 2,40 en 1999. Les personnes qui vivent
seules sont de plus en plus nombreuses : prèstaine, le nombre de ménages est
d’un logement sur trois est occupé par uneAplus élevé qu’il y a dix ans. Mais seule personne.
ces ménages sont en moyenne plus petits : Le nombre des ménages de deux personnes
est très voisin de celui des ménages d’uneprès d’un logement sur trois est habité
seule personne : 7,4 millions et 31 % de
par une personne seule. Un ménage sur l’ensemble des ménages. Entre les couples
deux n’a pas d’enfant : soit parce qu’il sans enfant et les personnes seules, les ménages
sans enfant regroupent la majorité desn’en a jamais eu, soit parce que ceux-ci
métropolitains.
ont quitté le foyer. À l’autre extrême, les ménages d’au moins six
La majorité des jeunes hommes quittent personnes sont rares, à peine 2,4 % de
l’ensemble des ménages. Ceux de cinq per-leurs parents après 24 ans. Les jeunes
sonnes sont deux fois plus nombreux, 5,5 %
filles partent trois ans plus tôt. (1,32 million).
Depuis 1990, les couples avec enfants
sont un peu moins nombreux. En re-
Une famille monoparentale pour
vanche, les familles monoparentales
quatre couples avec enfants
augmentent fortement (+ 22 %) : 13 % des
enfants de moins de 15 ans sont élevés La grande majorité des ménages (64 %) est
dans une famille de ce type. composée d’une famille seule : 25 % de couples
sans enfant et 39 % de familles avec enfants.Aux grands âges, il est désormais fréquent
Les couples “sans enfant” le sont au moment
de vivre seul(e) chez soi : la dépendance du recensement : ils ont pu en avoir par le
recule en même temps que la mortalité. passé, mais en mars 1999 aucun ne vit encore
avec eux (tableau 1). D’ailleurs, les couples
sans enfant sont généralement des couples âgés.
De recensement en recensement, depuis les En 1999, 9,8 millions de familles avec enfants
années soixante, le nombre de ménages n’a habitent en métropole : 20 % sont des familles
cessé de croître plus vite que la population. monoparentales et 80 % sont des couples. Les
Le nombre moyen d’occupants d’un logement premières comptent 3 millions d’enfants, les
a diminué continûment : 3,19 en 1954, 2,57 en secondes 14,8 millions : les familles monopa-
Les ménages en 1999
Nombre
Type de ménage en 1999 % Milliers de personnes
par ménage
Personne vivant seule 31,0 7 376 1,00
Ménage d’une seule famille (sans ”isolé”) 63,7 15 158 2,99
dont : un couple sans enfant 24,8 5 901 2,00
une famille avec enfants 38,9 9 257 3,63
Ménage d’une famille et d’ “isolés” 2,7 636 4,04
dont : un couple et un ascendant ou descendant 1,2 296 3,92
Ménages avec deux familles * 0,6 151 5,44
Ménages composés de plusieurs individus “isolés” 2,0 487 2,19
Ensemble des ménages 100 23 808 2,40
* Avec, éventuellement, une ou plusieurs personnes isolées.
Source : Recensement de la population de 1999, Insee
INSEE
PREMIERE Vivre chez ses parentsrentales ont moins d’enfants que les Parmi ces enfants, 88 % vivent avec leur
En %couples, 1,54 contre 1,88 en moyenne. mère. En effet, en cas de divorce, la *
100
Ainsi, les familles avec enfants au sens garde des enfants est presque toujours ensemble des enfants
90du recensement rassemblent 61 % de la confiée à la mère : 85 %. En outre, les enfant avec deux parents
80population métropolitaine française, femmes, surtout quand elles ont des
dont 52 % constitués par les couples et enfants, se remettent moins souvent en 70
leurs enfants. couple que les hommes.
60
Parmi les couples qui ont des enfants, Trois quarts des jeunes de 15 à 24 ans sont
50
plus d’une fois sur deux les deux parents des enfants, au sens du recensement :
40ont un emploi : 64 % des couples avec ils sont célibataires, vivent avec leur(s)
deux enfants sont biactifs, 44 % des parent(s), mais sans conjoint ni enfant 30
couples avec trois enfants ou plus. (cf. Pour comprendre ces résultats). 20
Cependant, plus la famille s’élargit, plus Les femmes vivent majoritairement avec
10
la probabilité est grande que seul le père leurs parents jusqu’à l’âge de 21 ans ;
0
occupe un emploi (tableau 2). les hommes prolongent cette situation 0 5 10 15 20 25 30 35 40 45 50 55 60 65 70 75 80 85 90
Age en mars 1999Les ménages où cohabitent plusieurs jusqu’à 24 ans. La vie en communauté Vivre en couple
familles sont rares (0,6 % de l’ensemble (cité universitaire, foyer de travailleurs,
En % *
des ménages). La cohabitation d’une internat, caserne...) ou dans un loge- 100
Femme Femme dans Homme dans
famille avec une ou plusieurs autres ment à plusieurs, sans parent ni conjoint, 90 Homme un couple marié un couple marié
personnes est un peu plus fréquente atteint son maximum (5 %) autour de 21
80
(2,7 % des ménages, dont 1,2 % sont ans. Au-delà de cet âge, entre 13 % et
70des couples avec un ascendant ou un 19 % des jeunes vivent seuls dans un
60descendant). Enfin, 2 % des ménages logement. L’installation en couple
comportent plusieurs personnes, deux le concerne un quart des femmes de 23 50
plus souvent, qui ne forment pas une ans, un quart des hommes deux ans 40
famille. Ces ménages atypiques ne repré- plus tard. Une femme de 26 ans sur
30
sentent au total que5%de l’ensemble, quatre est parent, pour un quart des
20et leur part est stable (tableau 1). hommes de 28 ans.
10Entre 30 et 44 ans, les trois quarts des
gens vivent en couple, le plus souvent 0
05 10 15 20 25 30 35 40 45 50 55 60 65 70 75 80 85 90Jusqu’à24ans,plusd’un avec des enfants (64 %). Parmi les Age en mars 1999
homme sur deux vit chez ses autres, les hommes vivent plus souvent Lecture : les femmes vivent en couple plus tôt que les hom-
mes, les jeunes en couple se marient moins que leurs aînés.seuls (14 %) que les femmes (8 %).parents
Dans cette tranche d’âge, une femme Vivre avec au moins un enfant
En 1999, 86 % des enfants de moins de sur neuf élève seule son ou ses enfants. En % *
10015 ans vivent avec deux parents, ceux-ci À partir de 45 ans, les hommes vivent
Femmepouvant être des parents adoptifs ou des plus souvent avec un ou plusieurs 90
Homme
beaux-parents. enfants que les femmes. D’une part, ils 80
La proportion des enfants qui vivent sont devenus parents plus tard que les
70
dans une famille monoparentale aug- femmes ; d’autre part, en cas de rupture,
60
mente avec leur âge:9%des enfants ils reprennent plus souvent une vie de
50d’un an, 16 % des enfants de 14 ans. couple, fréquemment avec une femme
plus jeune, susceptible de vivre avec ses 40 Dans la majorité des couples avec
enfants. Au contraire, les femmes sont 30enfants les deux parents travaillent
plus nombreuses à vivre seules à ces
20
Type de familles en 1999 Milliers % âges, une fois les enfants partis.
10
Au-delà de 65 ans, cette situationEnsemble des familles 16 095
0s’accentue. La proportion de femmes 0 5 10 15 20 25 30 35 40 45 50 55 60 65 70 75 80 85 90
avec enfants 9 834 100 Age en mars 1999vivant en couple diminue considérablement
Famille monoparentale 1 982 20 avec l’âge (67%à65 ans, 16%à85 Vivre seul(e) ou en communauté
dont : adulte ayant un emploi 1 118 11 ans), alors qu’elle reste importante
En % *adulte sans emploi 864 9 jusqu’à des âges élevés pour les hommes
50
Seul(e) chez soi(80%à65ans et 61%à85 ans). LaCouple avec enfants 7 852 80
40 Femmes en communauté
durée de vie plus élevée des femmes en Hommes endont : 2 conjoints ont un emploi 4 466 45
30
est la principale raison, le décès dans unseul l’homme a un emploi 2 094 21
20
couple laissant bien plus souvent laseule la femme a un emploi 447 5
10
femme seule que l’homme. Vivre seuleautres (inactifs ou chômeurs) 845 9
0
est le lot de plus de la moitié des femmes 0 5 10 15 20 25 30 35 40 45 50 55 60 65 70 75 80 85 90
NB : Un ménage peut contenir plusieurs familles ; ici, on Age en mars 1999
de 80 à 90 ans. Ce n’est le cas que d’un tierscompte les familles. * Proportion par âge.
Source : Recensement de la population de 1999, Insee des hommes du même âge (graphiques). Source : Recensement de la population de 1999, Insee
INSEE - 18, BD ADOLPHE PINARD - PARIS CEDEX 14 - TÉL. : 33 (1) 41 17 50 50
INSEE
PREMIERE Les ménages sans enfant plus nombreux en 1999 qu'en 1990 De jeunes enfants plus souvent
en familles monoparentales
Milliers Variation (%)
Ménages comprenant : 1990 (%) 1999 (%)
en 1999 99/90
Les ménages comprenant une famille
Une personne vivant seule 27 31 7 376 26 monoparentale sont désormais 1,75
Une seule famille (sans “isolé”)… million, soit 22 % de plus qu’en 1990.
Cette augmentation, qui prolonge l’évo-... monoparentale 7 7 1 754 22
lution antérieure, est plus marquée pour... couple 60 56 13 404 4
les familles monoparentales où l’adulte
dont sans enfant 24 25 5 901 16
est une femme. Aujourd’hui, ces familles
avec enfant 36 32 7 503 - 4
sont en général issues d’une séparation
Deux familles * 1 1 151 10
ou d’un divorce, alors qu’il y a vingt
Autres ménages 6 5 1 123 - 6 ou trente ans, elles provenaient plus
Ensemble des ménages 100,0 100,0 23 808 11 souvent d’un veuvage.
* Avec, éventuellement, une ou plusieurs personnes isolées. Un enfant, quel que soit son âge, a une
Source : Recensements de la population, Insee probabilité plus forte d’être dans une
dans les décennies passées. Les famille monoparentale en 1999 qu’en
1990-1999 : davantage de
enfants des familles nombreuses d’hier, 1990 ; 13 % des enfants de moins de
personnes seules et de couples formées dans les années de forte fécon- 15 ans sont élevés dans une famille
sans enfant dité, jusqu’à 1975, sont maintenant monoparentale, contre 9 % en 1990.
devenus adultes et ont quitté leurs La proportion de couples formés de
La comparaison des résultats des parents. Les familles sont désormais deux personnes mariées continue à
recensements de 1990 et 1999 fait plus restreintes (tableau 3). baisser depuis 1982 : 94 % en 1982,
ressortir des changements profonds. Le
plus important est la très forte augmen- Deux tiers des ménages des villes-centres n’ont pas d’enfant
tation du nombre des personnes seules :
Des villes-centres aux banlieues des personnes sont nettement moins fréquents+26%(un autre Insee première est
grandes villes, des pôles urbains aux dans les villes-centres (2,4 % des ména-consacré à ces personnes seules). Les
communes rurales, les différences en ges) qu’ailleurs (3,5 % à 4,2 % suivant les
6 millions de couples sans enfant sont
matière de structures familiales sont espaces). Ce sont par construction des
eux aussi plus nombreux depuis 1990 :
grandes. Elles s’expliquent par le type ménages de grande taille. En revanche,
+ 16 %, alors que la population n’a
d’habitat, les conditions de logement ainsi les ménages composés de plusieurs
augmenté dans le même temps que de que par des raisons économiques. Les personnes ne formant pas une famille
3,3 %. Dans plus d’un cas sur deux, petits ménages sont plus fréquents dans (des jeunes vivant ensemble par
l’homme y est retraité, mais le nombre les villes-centres, là où d’ailleurs les loge- exemple) sont davantage représentés
de couples sans enfant progresse aussi ments sont de plus petite taille, tandis que dans les villes-centres et nettement plus
les ménages de taille importante et donc rares en périphérie des villes.parmi les couples jeunes (15-44 ans).
les familles avec enfants résident souventDeux effets se cumulent : le vieillissement
Les personnes seules en ville-centre,dans les banlieues et dans les périphériesde la population et un délai plus long de
les couples plutôt en périphérieurbaines.vie en couple avant l’arrivée éventuelle
En %Ainsi 42 % des ménages vivant dans les
45d’un enfant. L’âge à la formation du
Personne seulevilles-centres des pôles urbains sont
couple a reculé depuis 1990, mais 40 Couple sans enfant
composés d’une seule personne et deux Couple avec enfants
l’arrivée d’un enfant dans le couple a 35 Famille monoparentaletiers des ménages n’y comptent aucun
reculé encore davantage. Ainsi, entre 25 30enfant. Dans les communes périphériques,
et 29 ans, la proportion de femmes en la part des ménages d’une personne n’est 25
couple sans enfant est passée de 22 % que de 20 %, alors que les trois quarts
20
à 27 % entre 1990 et 1999. Tandis que la des ménages sont des familles et la moi-
15
tié comptent au moins un enfant. Dansmontée des ménages sans enfant se
10
les villes-centres, les mères avecpoursuit, le nombre de familles avec
5enfant représentent 7,4 % des ménages,enfants a très légèrement diminué entre
contre 4,7 % dans les communes des 01990 et 1999. Cette baisse touche Centre Banlieue Périurbain Rural
périphéries.
Source : Recensement de la population de 1999, Inseesurtout les familles nombreuses. En
Les communes de l’espace à dominante
1999, le nombre de familles de trois
rurale occupent une situation intermé- Les pôles urbains représentent les villes
enfants ou plus est de 1,84 million. Il
diaire avec 28 % de ménages d’une importantes avec leur banlieue. L’influence
a diminué de 9 % depuis 1990. Le personne. Mais cet espace compte aussi des pôles urbains sur leur environnement
nombre de familles de deux enfants a de nombreux couples sans enfant, sou- est mesurée par leur attractivité en
aussi diminué, très légèrement, tandis vent des couples âgés. Les ménages termes d’emploi. Les communes périurbai-
que le nombre de familles avec un ayant au moins quatre enfants y sont plus nes sont définies comme celles dont 40 %
rares qu’ailleurs. ou plus des actifs résidents vont travaillerenfant augmentait de 3,5 %, au rythme
Les ménages complexes, qui comportent dans un pôle. Le reste du territoire estde l’ensemble de la population. Ces
une famille avec une ou plusieurs autres l’espace à dominante rurale.évolutions suivent celles de la fécondité
INSEE - 18, BD ADOLPHE PINARD - PARIS CEDEX 14 - TÉL. : 33 (1) 41 17 50 50
INSEE
PREMIERE88 % en 1990 et 82 % en 1999. Celle des élèves internes et des militaires du contin- que les liens entre des membres de familles
couples de deux célibataires a quadruplé : gent sont réintégrés dans les ménages. dispersés dans plusieurs logements.
3 % des couples en 1982, 12 % en 1999. Un ménage est défini comme l’ensemble L’état matrimonial légal correspond à ce
Les couples composés de personnes des occupants d’un même logement,à que les individus ont déclaré. Il peut arriver
séparées ou divorcées progressent titre de résidence principale. Dans le cas que deux personnes séparées légalement
aussi (3 % en 1982, 6 % en 1999). Cette d’un unique occupant, on parle de “ personne se soient déclarées divorcées, ou encore
progression confirme la désaffection seule ” (qui n’est pas forcément célibataire). que deux personnes non mariées mais vivant
pour le (re)mariage. Elle contribue aux Une famille est définie comme un en- ensemble avec des enfants se soient décla-
recompositions familiales. semble d’au moins deux personnes du rées mariées. Par ailleurs, deux conjoints
même ménage, et formé soit d’un couple mariés ne le sont pas toujours ensemble.
(marié ou non) et, le cas échéant, de ses
Des personnes plus longtemps enfants, soit d’un parent et de ses enfants Les résultats présentés ici sont issus des
(famille monoparentale). recensements de la population. Pour 1999,chez elles aux grands âges
Une personne appartenant à un ménage, les données proviennent de l’exploitation
Aux grands âges, les femmes vivent mais à aucune famille est appelée « isolé » par sondage au 1/20, c’est-à-dire de
moins souvent seules qu’en 1990 et ou « hors famille ». Un ménage peut se l’exploitation d’un bulletin sur 20. L’incertitude
davantage en couple. Ceci est lié à la composer de plusieurs familles. Un mé- liée à l’échantillonnage est fonction de
baisse de la mortalité, qui retarde l’inter- nage peut aussi être constitué d’une famille l’effectif x à estimer ; en première approxi-
ruption de la vie de couple. En 1999, les et de un ou plusieurs isolés, ou uniquement mation, on peut prendre comme intervalle
situations familiales sont à peu près les de hors famille. de confiance à 95 % : x ± 9 x .
mêmes qu’en 1990, mais avec deux Sont comptabilisés comme enfants tous
années de décalage. les individus célibataires (non mariés, non
Le départ en institution des personnes divorcés, non veufs) vivant dans le même Pour en savoir plus
âgées est devenu rare avant 80 ans. ménage que leur(s) parent(s), sans
Pour chaque génération au-delà de 70 conjoint ni enfant(s) dans le ménage, sans
Bilan démographique 2000, Insee pre-
ans, les femmes sont plus nombreuses limite d’âge (avant 1990, la limite d’âge mière n° 757, février 2001.
qu’en 1990 à vivre chez elles, seules ou était de 24 ans inclus). Selon cette défini- « La France continue de vieillir », Insee
première n° 746, novembre 2000.en couple. Plus de la moitié des femmes tion, certains enfants de famille ont donc 25
La situation démographique en 1998,octogénaires occupent seules leur loge- ans ou plus (10 % de l’ensemble des enfants).
Insee Résultats n° 80-81, avril 2001.
ment. Un homme de plus de 80 ans sur La notion de couple concerne les personnes
« Sept adultes sur dix vivent en couple »,
cinq est également seul chez lui. Cette s’étant déclarées comme telles, de sexe Insee première à paraître, juillet 2001.
évolution illustre à la fois le recul de la différent, d’états matrimoniaux quelconques « Forte extension des villes entre 1990
et 1999 », Insee première n° 707, avrilmortalité aux grands âges, le recul de la et cohabitant dans un même logement ;
2000.dépendance par l’amélioration des soins deux individus vivant dans deux logements
Recensement de la population de 1999
et le développement des services adap- séparés ne forment pas un couple quelles
- les principaux produits
tés à ces âges. que soient leurs relations, et même s’ils - Tableaux Références et Analyses,
sont mariés. sondage au 1/20, Insee Résultats
n° 744, papier et cédérom, juillet 2001.Un couple avec enfant(s) est un couple quiPour comprendre
- Résultats du recensement de la popu-
abrite dans son logement un ou plusieursces résultats
lation de 1999 – Exploitation principale –
enfants (définis comme ci-dessus), pas
tableaux et bases de données disponi-
forcément les enfants biologiques du bles sur fascicules, sur cédéroms ou sur
Ménage n’est pas toujours synonyme de couple. Un couple dont tous les enfants ont le site internet de l’Insee (www.insee.fr
ou www.recensement.insee.fr)famille quitté le foyer parental sera compté parmi
- Les résultats de l’exploitation complé-
Les personnes résidant en France métro- les couples sans enfant. Le recensement
mentaire (fournissant notamment les
politaine vivent soit dans des ménages, soit ne permet pas de dire si les familles vivent
thèmes activités, professions et familles
dans des collectivités (foyers de travail- avec tous leurs enfants. L’enquête famille au niveau infradépartemental) seront
leurs par exemple), des établissements réalisée auprès de 400 000 ménages au disponibles à l’automne 2001.
Tous les Insee première relatifs au(internat scolaire, caserne militaire, prison) moment du recensement précise leur
recensement sont accessibles sur le
soit dans d’autres situations (habitations composition, entre enfants du couple,
site internet de l’Insee (www.insee.fr)
mobiles par exemple). La majorité des beaux-enfants ou enfants adoptés, ainsi
INSEE PREMIÈRE figure dès sa parution sur le site Internet de l'Insee : www.insee.fr
Direction Générale :BULLETIN D'ABONNEMENT A INSEE PREMIERE
18, Bd Adolphe-Pinard
75675 Paris cedex 14
Directeur de la publication :
OUI, je souhaite m’abonner à INSEE PREMIÈRE - Tarif 2001
Paul Champsaur
1 an, 60 numéros = 530 F (France) 663 F (Europe) 827 F (Reste du monde) Rédacteur en chef :
Daniel Temam80,80€ 101,07€ 126,08€
Rédacteurs : J.-W. Angel,
Nom ou raison sociale : _____________________ Activité : ____________________________ R. Baktavatsalou, C. Dulon,
A.-C. Morin, B. OuvréAdresse : ________________________________________________________________
Maquette : C. Kohler
___________________________________ Tél : _______________________________
Code Sage IP01789
Ci-joint mon règlement en Francs par chèque à l’ordre de l’INSEE : F.
ISSN 0997 - 3192
Date : _______________________________ Signature © INSEE 2001
INSEE
PREMIERE