Une relation enchantée - article ; n°1 ; vol.84, pg 32-48

-

Documents
19 pages
Obtenez un accès à la bibliothèque pour le consulter en ligne
En savoir plus

Description

Actes de la recherche en sciences sociales - Année 1990 - Volume 84 - Numéro 1 - Pages 32-48
Eine verzauberte Beziehung. Die sozial als weiblich defïnierte Tätigkeit der Sekretarin läßt sich nicht auf rein technische Merkmale reduzieren. Nicht nur deshalb nicht, weil sie einen Komplex an schwer formalisierbarem Know-how umfaßt, sondern auch, wiel sie eine persönliche Abhängigkeitsbeziehung gegenüber einem Chef impliziert, die nur von einer Frau erwartet werden kann. Diese Bindung hat einen dreifachen Aspekt : Sie bindet die Sekretarin an ein einzelnes Individuum ; sie reproduziert die traditionellerweise der Frau zugewiesene Unterordnung ; sie umfaßt subjektive Implikationen von der einen wie der anderen Seite in Form wechselseitiger Beweise der Aufmerksamkeit und Gefälligkeit wie auch mehr oder minder subtiler Herausforderungen. Die Sekretarin hat um so mehr Aussichten, in ihrem Beruf zu bestehen, je mehr die Figur des Chefs ihr erlaubt, das Verhältnis zu den Männern ihrer eigenen familialen Gruppe zu sublimieren.
An Enchanted Relationship. The work of a secretary, which is socially defined as women's work, cannot be reduced to its technical characteristics. This is not only because it combines a set of skills that cannot easily be formalized, but also because it presupposes a relationship of per- sonalized dependence on the superior agent, which only a woman can be expected to fulfil. This relationship of attachment has a threefold meaning : it binds the secretary to a specific individual, it reproduces the traditional submission of women, and it contains subjective implications on each side marked by exchanges of attention and services as much as by more or less subtle challenges. The more that the figure of the boss enables the secretary to sublimate her relationship to the men of her own family group, the more likely she is to succeed in conforming to her professional destiny.
Une relation enchantée. Socialement défini comme féminin, le travail de secrétaire ne peut être réduit à des caractéristiques techniques. Non seulement parce qu'il enveloppe un ensemble de savoir-faire difficilement formalisa-bles, mais surtout parce qu'il suppose une relation de dépendance personnalisée au supérieur, qui ne peut être attendue que d'une femme. Cette relation d'attachement a un triple sens : elle lie la secrétaire à un individu singulier, elle reproduit la soumission traditionnellement impartie à la femme, elle comporte des implications subjectives de part et d'autre marquées par des échanges d'attention, de services autant que par des défis plus ou moins subtils. La secrétaire a d'autant plus de chances d'adhérer à son sort professionnel que la figure du patron lui permet de sublimer le rapport aux hommes de son propre groupe familial.
17 pages
Source : Persée ; Ministère de la jeunesse, de l’éducation nationale et de la recherche, Direction de l’enseignement supérieur, Sous-direction des bibliothèques et de la documentation.

Sujets

Informations

Publié par
Publié le 01 janvier 1990
Nombre de visites sur la page 496
Langue Français
Signaler un problème

Madame Josiane Pinto
Une relation enchantée
In: Actes de la recherche en sciences sociales. Vol. 84, septembre 1990. pp. 32-48.
Citer ce document / Cite this document :
Pinto Josiane. Une relation enchantée . In: Actes de la recherche en sciences sociales. Vol. 84, septembre 1990. pp. 32-48.
doi : 10.3406/arss.1990.2948
http://www.persee.fr/web/revues/home/prescript/article/arss_0335-5322_1990_num_84_1_2948Abstract
An Enchanted Relationship.
The work of a secretary, which is socially defined as women's work, cannot be reduced to its technical
characteristics. This is not only because it combines a set of skills that cannot easily be formalized, but
also because it presupposes a relationship of per- sonalized dependence on the superior agent, which
only a woman can be expected to fulfil. This relationship of attachment has a threefold meaning : it
binds the secretary to a specific individual, it reproduces the traditional submission of women, and it
contains subjective implications on each side marked by exchanges of attention and services as much
as by more or less subtle challenges. The more that the figure of the boss enables the secretary to
sublimate her relationship to the men of her own family group, the more likely she is to succeed in
conforming to her professional destiny.
Zusammenfassung
Eine verzauberte Beziehung.
Die sozial als weiblich defïnierte Tätigkeit der Sekretarin läßt sich nicht auf rein technische Merkmale
reduzieren. Nicht nur deshalb nicht, weil sie einen Komplex an schwer formalisierbarem Know-how
umfaßt, sondern auch, wiel sie eine persönliche Abhängigkeitsbeziehung gegenüber einem Chef
impliziert, die nur von einer Frau erwartet werden kann. Diese Bindung hat einen dreifachen Aspekt :
Sie bindet die Sekretarin an ein einzelnes Individuum ; sie reproduziert die traditionellerweise der Frau
zugewiesene Unterordnung ; sie umfaßt subjektive Implikationen von der einen wie der anderen Seite in
Form wechselseitiger Beweise der Aufmerksamkeit und Gefälligkeit wie auch mehr oder minder subtiler
Herausforderungen. Die Sekretarin hat um so mehr Aussichten, in ihrem Beruf zu bestehen, je mehr die
Figur des Chefs ihr erlaubt, das Verhältnis zu den Männern ihrer eigenen familialen Gruppe zu
sublimieren.
Résumé
Une relation enchantée.
Socialement défini comme féminin, le travail de secrétaire ne peut être réduit à des caractéristiques
techniques. Non seulement parce qu'il enveloppe un ensemble de savoir-faire difficilement formalisa-
bles, mais surtout parce qu'il suppose une relation de dépendance personnalisée au supérieur, qui ne
peut être attendue que d'une femme. Cette d'attachement a un triple sens : elle lie la secrétaire
à un individu singulier, elle reproduit la soumission traditionnellement impartie à la femme, elle
comporte des implications subjectives de part et d'autre marquées par des échanges d'attention, de
services autant que par des défis plus ou moins subtils. La secrétaire a d'autant plus de chances
d'adhérer à son sort professionnel que la figure du patron lui permet de sublimer le rapport aux hommes
de son propre groupe familial.pinto Josiane
UNE RELATION .
ENCH TEE:
LA SECRÉTAIRE SON PATRON ET
Illustration non autorisée à la diffusion
nant qu'un métier si peu étudié (2) renvoie
cependant aux professions comportant les plus forts Les la elle présente, «féminité» métiers permet de de dits ce en révéler féminins fait, qualité un des professionnelle. double sont formes des intérêt métiers spécifiques : Leur d'une qui érigent de étude part, do effectifs : 800 000 femmes au recensement de
1982 (3), soit 10 % des 8 millions de femmes actives.
mination dissimulées et légitimées par l'opposition L'élément déterminant de la définition de ce groupe
masculin/féminin ; d'autre part, elle conduit a élargir réside certainement dans son taux de féminisation :
la représentation traditionnelle de l'activité profes 98 % (le plus élevé après celui des assistantes matern
sionnelle en révélant une forme de compétence non elles).
réductible à un savoir transmissible à travers un ap
prentissage formel (1).
l-L'étude du groupe professionnel des secrétaires s'appuie sur
l'utilisation conjointe de données qualitatives et quantitatives :
observations de type ethnographique, entretiens approfondis
(plus d'une centaine avec des secrétaires et des patrons dans des
organisations différentes par leur taille, leur statut, leur fonction,
Un groupe sans frontières leur localisation...), dépouillement de documents, analyse de don
nées statistiques. Je remercie Guy Desplanques et Michel Gollac
Par ses effectifs comme par les représentations aux de m'avoir permis d'exploiter les enquêtes Famille (1982) et Emp
loi (1982) de l'INSEE. quelles il donne lieu, le métier de secrétaire occupe
une position centrale dans l'ensemble des profes 2-La littérature de langue française sur le sujet se limite à des t
sions exercées par les femmes. Il peut paraître émoignages plus ou moins élaborés. :
Une relation enchantée 33
L'appellation de secrétaire n'étant pas contrôl appointements les moins élevés, et ensuite seule
ée, elle recouvre une très grande diversité d'emp ment par un terme correspondant à sa frange supé
lois : le contenu des tâches, les conditions de rieure, caractérisée par sa relation au patron.
recrutement et de promotion, les horaires, les sa L'incertitude qui préside depuis l'origine à la
laires sont en grande partie déterminés par les prat définition des fonctions et, par suite, à l'organisation
iques des différents employeurs qui reflètent interne de la catégorie comme à sa délimitation ex
l'hétérogénéité du marché de l'emploi. terne suggère que son principe unificateur réside
plus dans son taux de féminisation que dans la pratiQuoique les différences soient relativement
que de la dactylographie. Par suite, on peut estimer importantes, les membres de la profession ont en le flou observé dans la façon dont l'INSEE recommun un certain nombre d'attributs. En effet, des
cense les secrétaires renvoie à la nature même d'une qualités dites «féminines», indissociablement techni
ques et éthiques, sont attendues de la secrétaire et catégorie difficile à cerner. Les «professions détail
lées» où peuvent être classées des secrétaires dans la vouent à une relation sociale de dépendance indi
vidualisée par rapport à une position - celle de pa les enquêtes de l'INSEE sont au nombre de sept.
tron - fondamentalement définie comme masculine La majorité des secrétaires sont classées dans
(même lorsque, par exception, elle est occupée par les trois premières : les secrétaires, les dactylos et st
une femme) (4). Ainsi se trouve démentie la prédic énodactylos et les secrétaires de direction et personnel
tion que faisait Alexandre Dumas père vers 1850 : de secrétariat de niveau supérieur. Les secrétaires et
«Une femme perdra toute sa féminité en mettant les les sténodactylos sont comptées parmi les employés
pieds dans les bureaux». Il est vrai qu'à l'époque le administratifs d'entreprise et les secrétaires de direc
terme de secrétaire désignait un homme chargé de tion parmi les professions intermédiaires administrat
fonction d'écriture qui, souvent, remplissait aussi le ives et commerciales d'entreprise. Les secrétaires de
rôle de confident habilité à prendre des déci direction classées comme cadres selon la grille des
sions (5). Encore aujourd'hui la définition de poste conventions collectives sont rangées parmi les cadres
qui s'applique aux secrétaires hommes (soit 2 % de de gestion courante des services administratifs des
grandes entreprises ou parmi les cadres l'ensemble des secrétaires) a plus à voir avec celle de
ou financiers de PME. Enfin, un certain nombre de leurs ancêtres masculins qu'avec celle de leurs collè
gues féminines actuelles. femmes exerçant des fonctions de secrétariat figu
rent parmi les aides familiales non salariées ou assoLa signification du terme de secrétaire a cons
idérablement évolué lorsque ce terme a cessé de s'ap ciées d'artisans effectuant un travail administratif ou
commercial et parmi les aides familiales non salariées pliquer aux hommes. La conjonction de deux
phénomènes explique le glissement du masculin au de professions libérales effectuant un travail administr
féminin : la diffusion de la machine à écrire et du t atif. Ce type de classement a plusieurs inconvé
éléphone pendant la deuxième moitié du 19e siècle ; nients et notamment celui de ne pas permettre
d'isoler les secrétaires parmi les femmes cadres ou l'augmentation du nombre des emplois de bureau fé
aides familiales. Il est remarquable que ces "profesminins, qui résulte, d'une part, de ces innovations t sions" constituées, au moins en partie pour certaines echnologiques (la mécanisation entraîne la
d'entre elles, par des secrétaires, renvoient à quatre déqualification et, par suite, la féminisation) et, d'au
des six catégories socio-professionnelles regroutre part, de bouleversements dans la structure du
pées : les employés, les professions intermédiaires, les marché de l'emploi (6). Depuis 1890, les femmes oc
cadres et professions intellectuelles supérieures, les arcupant des emplois de bureau ont été désignées d'a
tisans, commerçants et chefs d'entreprise (seuls les bord par le vocable de sténodactylographe puis,
agriculteurs exploitants et les ouvriers ne comportent depuis les années 1935-1940, par celui de secrétaire,
pas de "secrétaires" bien que les agricultrices puiscomme le montrent les documents de l'époque (7).
sent aussi remplir de telles fonctions). Ainsi, l'ensemble de la catégorie a d'abord été dési
gnée par un terme correspondant à la masse des em Certaines secrétaires, en outre, n'apparaissent
pas dans cette nomenclature : ce sont celles qui exerployées les plus proches de la machine, aux
cent dans la fonction publique. Le terme est pour
tant couramment employé dans le discours quotidien
qui évoque la «secrétaire du proviseur», du «labora3-Ce nombre inclut les Secrétaires, les Sténodactylos et les Secrét
aires de direction qui constituent trois "professions" distinctes toire» ou du «ministère». Mais, dans la grille de la dans la nomenclature des "Professions détaillées" de l'INSEE. Ce fonction publique, les grades correspondent rarsont les Secrétaires (520 000 femmes) qui représentent la profes ement aux fonctions : l'attaché ou le secrétaire adminsion (au sens des 455 postes de la nomenclature INSEE) aixplus istratif n'exercent pas de fonction de secrétariat et forts effectifs (plus de 2 % de l'ensemble de la population active).
Les Sténodactylos comptent 160 000 femmes, les Secrétaires de seul le grade de sténodactylographe fait exception.
direction, 78 000 femmes. Les noms de professions apparaissent De plus, l'analyse de la profession tend à montrer en italique lorsqu'ils renvoient à la nomenclature INSEE. que le lien avec le privé est fondamental dans la dé
4— J. Pinto, Catégorie de «féminité» et profession «féminine» : le cas finition du secrétariat. de la secrétaire, Recherche effectuée dans le cadre de 1' Action Une telle dispersion - à la fois entre public et Thématique Programmée du CNRS Recherche sur les femmes privé et entre catégories professionnelles - ne s'obet recherches féministes, Paris, 1989.
serve peut-être que pour les secrétaires. Elle suggère 5-L'appellation d'employés, à laquelle on associe souvent celle que le principe d'unification du groupe - une forme de commis, englobait, au moins jusqu'à la fin du siècle, diverses
catégories, dont celles d'enseignant et d'ingénieur.
6-L'augmentation du nombre des emplois de bureau coïncide
avec le moment où le taux d'activité féminine au sein des classes 7-Revues et manuels professionnels, presse - féminine ou non -,
moyennes va connaître une progression (à l'inverse du taux d'act manifestations publiques - concours, élections de "reines" -, déivité féminine au sein de la classe ouvrière). Ce processus ne fait nomination des institutions liées à la profession - syndicats,
que s'accentuer avec la guerre de 1914. écoles. 34 Josiane Pinto
Tablean 1— Les salaires
salaire salaires par tranches (en %)
moins de 4 000 à 6 000 à 8000à mensuel plus de
4 000 5 999 7 999 9 999 10 000 professions (femmes) moyen (1) total
maîtrise et tech
niciens administratifs 8 339,0 2,2 12,3 36,5 34,4 14,6 100
secrétaires
de direction 8 073,0 0,7 12,9 43,2 29,6 13,6 100 5 823,0 6,2 57,5 28,8 6,4 1,1 100
sténodactylos 5 429,0 7,3 64,7 25,5 2,4 100 0,1
agents de bureau
de la fonction publiq. 5 124,0 5,8 80,7 12,2 1,3 0,0 100
Source-Enquête Emploi 1987.
1-Moyenne des années 1985, 1986, 1987 en francs.
spécifique d'hétéronomie professionnelle - s'a concentration des secrétaires de direction dans la ca
ccorde mal avec la logique de stricts critères de com pitale : bien que nées en province pour la grande ma
pétence. jorité d'entre elles, les secrétaires de direction
Si les frontières externes de la catégorie de se travaillent plus souvent à Paris que les autres secré
crétaire apparaissent parfois indécises, ses divisions taires (10).
internes le sont aussi. En effet, le classement évoqué La distribution des diplômes reflète cette hié
entre secrétaires de direction, secrétaires et sténodact rarchie puisque les secrétaires de direction sont les
ylos fonctionne souvent, d'une façon approchée, plus diplômées. Néanmoins, le titre scolaire n'est pas
comme un principe de hiérarchisation du groupe. Se une condition nécessaire de l'accès à l'emploi de se
lon l'importance du directeur qu'elle assiste, la secré crétaire (voire de secrétaire de direction), ni même
taire a sur sa feuille de paie des appellations un facteur déterminant de promotion. Les secrétaires
différentes - cadre, secrétaire de direction, secré de direction sont en effet moins pourvues de d
taire bilingue, sténodactylo... - qui ne coïncident pas iplômes généraux (50 % ont le baccalauréat et plus)
toujours avec le poste effectivement occupé.
Au lieu de chercher à trouver un ordre rigou
reux dans un groupe aussi indéfinissable, il a paru juTableau 2- Les diplômes (en %)
dicieux de prendre pour objet d'analyse une secrétaires population, celle des secrétaires particulières, qui de direction secrétaires dactylos
sont caractérisées par le fait d'être attachées à un pa CEP ou aucun dipl. 13,2 20,0 25,6 tron, éventuellement à plusieurs. Cette propriété BEPC seul 11,9 13,1 11,1
distinctive est virtuellement liée à l'ensemble du 25,7 34,8 49,8 CAP, BEP
Bac ou brevet prof. 28,6 24,6 12,2 groupe. Qu'elle seit assistante d'un manager, dacty diplôme supérieur 20,5 7,5 1,2 lo dans une PME, épouse de médecin ou secrétaire total 100 100 100 de ministre, la secrétaire particulière est une figure
Source-Recensement 1982. qui, bien qu'échappant aux classements officiels, est
profondément ancrée dans les représentations du
sens commun. Malgré l'incertitude des modes de
classement entre les trois catégories dans les recen 8-Le terme de «profession intermédiaire» qui définit la catégorsements et enquêtes, les données statistiques font ie socio-professionnelle à laquelle appartiennent les secrétaires
apparaître une partie des principes qui caractérisent de direction est particulièrement adéquat pour rendre compte à
la fois de leur position moyenne dans l'espace social et de leur ces métiers, dans leur ensemble comme dans leurs
fonction de médiatrice. Sur la notion de profession intermédiaire, différenciations. voir Alain Desrosières et Laurent Thèvenot, Les catégories socioDans les nomenclatures utilisées par les stati professionnelles, Paris, La Découverte, 1988, p. 80. Dans le
sticiens, le groupe des secrétaires de direction, défini Code des métiers utilisé par l'INSEE de 1954 à 1975, les secré
taires de direction sont classées parmi les cadres administratifs à coup sûr par sa relation avec le patron, est celui qui
moyens alors que les secrétaires et sténodactylos, qui ne consticorrespond le mieux à la population des secrétaires tuent qu'une seule catégorie, sont rangées parmi les employés de particulières et qui peut donc servir de groupe de ré bureau. Autre différence, le code de 1982 exclut les de férence. Au recensement de 1982, 80 000 femmes y l'Etat de ces catégories, ce que ne fait pas le Code des métiers an
étaient incluses (8). térieur.
Cette catégorie des secrétaires de direction, qui 9-En 1987, 86 % des secrétaires de direction gagnent plus de
s'est constituée au cours du siècle en modèle du 6 000 francs par mois tandis que 64 % des secrétaires et 72 % des
sténodactylos gagnent moins de 6 000 francs. Source : Analyse sgroupe, correspond aux positions supérieures des econdaire de l'enquête Emploi 1987, in Alain Chenu, Les emmétiers du secrétariat, par opposition aux secrétaires ployés : travail, vie familiale, générations, note intermédiaire, et sténodactylos. Indicateur de la hiérarchie de ces INSEE, 1989, p. 11. Lors du «Salon des Secrétaires» en 1989, la emplois, l'écart de salaires entre secrétaires de direc directrice du seul cabinet de «chasseurs de têtes» pour secrétaires
tion d'une part, et secrétaires et sténodactylos d'autre et assistantes de direction estimait comparables les salaires des
secrétaires de et les revenus de début de carrière de médpart, est considérable (9). Tandis que le salaire des ecin, professeur agrégé ou hôtesse de l'air. Par ailleurs, elle obsecrétaires de direction est comparable à celui du per servait que le salaire de secrétaire ne semble pas augmenter de sonnel de l'encadrement administratif, des st façon significative avec l'ancienneté.
énodactylos est proche de celui des employées de 10-Selon l'Enquête Emploi 1982, 12,5 % des secrétaires de dibureau les moins qualifiées. Cette différence de sa rection sont nées en Ile-de-France et 87,5 % y résident ; 10,7 %
laires est certainement accentuée par la plus forte des sténodactylos sont nées en Ile-de-France, 32 % y résident. Une relation enchantée 35
que les institutrices (93 %) ou les infirmières (88 %), Tableau 3
autres professions très féminisées du groupe des pro Présence ou non d'un conjoint (en %)*
fessions intermédiaires. Même les diplômes techni secrétaires ques ne sont pas indispensables (13 % des secrétaires de direction secrétaires dactylos de direction possèdent le BTS). La compétence sans conjoint 28,2 25,8 23,0 technique certifiée joue un rôle secondaire dans le dont célibataires 18,1 17 ,5 16,1 recrutement. séparées, mariées, ,3 sténoLes carrières de secrétaires de direction et 10,1 8 ,2 6,9 veuves, divorcées
avec conjoint 71,7 74,2 celles de sténodactylos sont relativement contrast 77,0
dont mariées 67,1 68 ,9 72,0 ées. Ainsi, s'il est vrai que la jeunesse caractérise
célib., séparées, l'ensemble des secrétaires, le groupe des sténodactyl veuves, divorcées 4,6 5 4,9 os apparaît comme composé d'individus particuli total 100 100 100
èrement jeunes (52 % ont moins de 30 ans) : le Source-Enquête Famille 1982 auprès d'un échantillon de métier, qui comporte fréquemment des travaux méc femmes âgées de 19 à 65 ans. anisés et répétitifs, apparaît comme une situation
d'attente entre la fin de la scolarité et le mariage *"Les couples sont des couples de fait : les conjoints
peuvent être mariés ou non", Recensement de 1982, et/ou un autre type d'emploi. Les secrétaires de direc volume Population active, INSEE, p. 64. tion sont plus âgées (l'âge modal est de 30-34 ans) et
plus stables dans l'emploi que les sténodactylos. Il
semble que la vie de famille ne puisse, dans leur cas, Tableau 4
se réaliser qu'au détriment de l'exercice du métier de Le nombre d'enfants
secrétaire. En effet, malgré les écarts d'âge, les secré au moment de l'enquête taires de direction sont plus nombreuses à vivre sans
secrétaires conjoint, à ne pas avoir d'enfants (11). Si l'on consi de direction secrétaires dactylos ensemble dère leur descendance finale, 55 % des secrétaires
aucun 38,6 31,5 29,2 32,0 de direction ont, au plus, un enfant (12) : ce sont les 100 sténo1 33,1 35,3 40,8 36,0 femmes ayant le moins d'enfants, après les femmes 2 23,9 27,3 23,8 26,2 cadres d'entreprise. De telles caractéristiques démog 3 et + 4,4 5,9 6,1 5,8 raphiques correspondent à l'évidence aux attentes total 100 100 100
des employeurs qui apprécient la disponibilité de ces Source-Enquête Emploi 1982. femmes ; elles expliquent peut-être, en grande part
ie, leur maintien dans l'emploi. "La secrétaire idéale,
c'est la femme seule. Les secrétaires des grands d
irecteurs sont toujours célibataires, veuves ou divor dans leur travail une source de revenus complémenta
cées" (patron dans une multinationale). "Les maris ires de ceux du mari et un moyen d'affirmation per
sonnelle, la profession de secrétaire rassemble un vus" ne sont (secrétaire pas très d'un bien PDG, vus, les 37 ans, enfants divorcée, sont très sans mal en
nombre particulièrement important de femmes obli
fant). Il est fréquent que les offres d'emploi stipulent gées de travailler, ou de retravailler, à la suite d'év
expressément : "célibataire, de préférence". énement survenus dans le groupe domestique (décès
A côté des femmes qui, semble-t-il, cherchent du pèie, du conjoint, divorce, faillite...). Pour ces der
nières, l'accès à ce type d'emplois est facilité par l'a
bsence de conditions formelles de recrutement.
La structure de la
population des secrétaire par âge
La féminité au bureau
Le secrétariat est moins un métier qu'une condition
définie par l'aptitude à être au service d'une per
sonne singulière. Même dans un univers fortement
bureaucratisé, le patron qui commande détient par
mi ses prérogatives reconnues le pouvoir d'échapper
à la règle et au règlement. N'ayant souvent d'autre
juge que lui-même et, en tout cas, seul à pouvoir ap
précier des situations jamais exactement identiques,
il peut contredire, annuler ou suspendre les
consignes générales qui pèsent sur tous les autres. Ce
statut d'exception imprime sa marque sur les indivi
dus qui, comme les secrétaires, les attachés, les atta
chés de presse, les assistants, etc., se situent du côté
de ce que l'on pourrait appeler le pôle «personnel»
ll-Selon l'Enquête Emploi 1982, pour le nombre d'enfants au
20-24 25-2930-3435-3940-44 45-4950-5455-5960-64 65-69 moment de l'enquête.
~ — Secr. de direction — I— Secrétaires —£- Sténo 12-Selon l'Enquête Famille 1982, pour les familles complètes. 36 Josiane Pinto
du groupe des subordonnés (13). Ces individus ren expressément vouées au travail sur l'apparence per
dent possible l'activité du patron en s'ajustant de fa sonnelle - mannequins, hôtesses d'accueil, coif
çon presque inconditionnelle à ses qualités les plus feuses, esthéticiennes... Placée au plus près du pôle
indéfinissables, à commencer par son humeur ou ses personnel du groupe des subordonnés, la secrétaire
humeurs sans lesquelles il ne serait pas ce qu'il est. sert selon une modalité oblative. L'efficacité atten
Cet ajustement, s'il peut paraître parfois miraculeux, due d'elle s'accompagne d'un effacement que magnif
n'est pas spontané : il est fait d'une multitude d'ac ie le répertoire des vertus «féminines» (17) : «la
tions et de réactions réciproques ainsi que d'un tra gentillesse», la «discrétion», «la méticulosité»... ne
sont pas seulement les parures agréables de la «févail sur soi pour corriger des aspects non appropriés
minité» mais la garantie d'un travail accompli au à un contexte déterminé.
meilleur prix, c'est-à-dire sans discussion, débat ou La gestion en souplesse des relations sociales
critique sur le fond. Parmi les vertus privatives equotidiennes est favorisée par la présence de
scomptées de la secrétaire, «la disponibilité» est un femmes qui mettent au service de l'harmonie collec
rapport au temps, à un temps fait par d'autres et pour tive le don de tempérer les humeurs et d'adoucir les
d'autres : la secrétaire, qui ne détermine jamais l'ocaractères. Ce don s'exprime par excellence à travers
rdre des priorités, est, à tout moment, réceptive à de le sourire, disposition permanente de l'hexis corpor
elle qui, dans les rites d'interaction, fonctionne nouvelles consignes qui peuvent éventuellement i
comme le signal d'une attitude faste, comme une in nterrompre ce qu'elle est en train de faire ou prolon
ger sa journée de travail, au-delà de ce qui est parfois vitation à chasser de l'esprit les pensées négatives ou
appelé dédaigneusement «les horaires de bureau». chagrines. Dans l'univers sérieux du travail soumis
Elle peut aussi avoir à s'occuper de toutes sortes de aux enjeux économiques ou symboliques de la
tâches annexes relevant plus de l'art d'une maîtresse concurrence masculine, le sourire apparaît comme la
de maison que d'un savoir de technicien. Ces tâches garantie presque miraculeuse d'une reconnaissance
concernent, d'une part, les aspects les plus impersonnobtenue sans lutte et sans blessure (14).
els de l'existence privée du patron (dossiers de séEgalement «féminin» apparaît le bureau de la
curité sociale, d'assurances, réservation de places de secrétaire (15). Sa disposition et ses objets (machine
théâtre...) et, d'autre part, les aspects les plus intimes à écrire ou micro-ordinateur, dossiers, téléphone,
de son existence publique (travaux de couture, de déplantes vertes, éventuellement cafetière plus ou
tachage, rappel d'un médicament à prendre). Même moins dissimulée...) manifestent qu'il est à la fois lieu
si elle participe au travail de représentation du pade travail et lieu de rencontre : accueil de visiteurs,
tron (parfois même au sens littéral : réception de virencontre avec les collègues et parfois avec le patron.
siteurs, choix de fleurs, de boissons...), la secrétaire La porte souvent ouverte symbolise le rôle interméd
demeure néanmoins en retrait : on peut dire que le iaire de la secrétaire entre les différentes catégories
patron occupe le devant de la scène tandis que la sede personnel et entre l'intérieur et l'extérieur de l'o
crétaire reste confinée dans les coulisses (18). Mais, rganisation. Lors des «pauses café», le bureau de la
loin d'être vouée à la docilité aveugle, la secrétaire secrétaire se présente comme un cadre chaleureux
est d'autant plus parfaite qu'elle est capable d'improvoù l'on se retrouve, pour bavarder un peu... Même
iser dans des situations non immédiatement traita- les absents sont là grâce à la coutume affectueuse de
bles par les consignes antérieures : «l'intuition» est l'affichage des cartes postales de vacances, forme de
ce sens de la réponse opportune acquis exclusivmémoire humaine ou sentimentale du groupe. A la
ement au contact de la personne du patron et qui perdifférence des fleurs, bien de luxe à la fois éclatant
met à celle-ci d'agir, en quelque sorte, à distance et et périssable, les plantes vertes incarnent la continui
en silence («ma secrétaire execute mes ordres avant té silencieuse et discrète de la vie.
La secrétaire est, dans le monde du travail, une
figure diamétralement opposée à celle du prolétaire
16-Le taux de syndicalisation semble assez faible, comme le mobilisé (16). D'une part, parce que, comme femme confirme l'ensemble des entretiens. («On doit être neutre»). renvoyée vers l'ordre des choses privées et intimes, Lorsque les secrétaires sont syndiquées, c'est à titre d'employée elle renonce à participer aux luttes qui se déroulent de bureau de la banque, d'une branche telle que la métallurgie...
sur une scène publique. Et, d'autre part, parce que Il est difficile, selon les responsables syndicaux, de les repérer dans
l'univers syndical où leur présence passe pour exceptionnelle. cette «féminité» est elle-même fortement domesti L'absence de représentation propre est une constante de cette quée, c'est-à-dire dépouillée des attributs de la sé catégorie, pourtant relativement ancienne, qui est sans histoire duction tels qu'ils sont assumés dans des professions (au double sens du terme). Depuis l'échec du syndicat des sténo-
dactylographes fondé en 1897, avec l'appui moral et financier de
Marguerite Durand, illustre figure du féminisme français de l'
époque, la représentation de la profession n'a été assurée jusqu'à
13-Quoique le poste de secrétaire soit lié à un univers de bu ce jour que par une suite d'associations éphémères, animées par
reaux, sa définition ne s'inscrit pas dans la seule logique des rela des personnalités étrangères à la catégorie. Périodiquement, sur
tions bureaucratiques : la n'est pas une subordonnée gissent des «Associations», «Revues», «Salons»... qui ont, sou
au sein d'un organigramme homogène et structuré, elle relève vent, plus une fonction de structuration du marché que
plutôt, selon les termes de Max Weber, de l'univers des catégor d'expression d'intérêts collectifs. Sur la réticence des employés de
ies patrimoniales impliquant la qualification personnelle du maît bureau envers la syndicalisation, voir Michèle Legendre, Les em
re et les aptitudes également personnelles des subordonnés. (M. ployés de bureau et la représentation. Refus ou aspiration ?, Re
Weber, Les types de domination, in Economie et Société, Paris, vue française de science politique, vol. 37-1, fév. 1987, pp. 59-75.
Pion, 1971, t. 1, pp. 213-307). 17-Ces vertus apparaissent dans le classement proposé par les
14-J. Pinto, Le secrétariat, un métier très féminin, Le Mouvement lectrices de la revue, Secrétaires d'aujourd'hui, à l'occasion d'un
Social, 140, juillet-septembre 1987, p. 126. concours visant à tracer le portrait de la secrétaire idéale ; les qual
ificatifs «discrète» et «soignée» priment sur «compétente», Se15-Sur les formes de conciliation entre féminité et aménagement crétaires d'aujourd'hui, 230, 1979. de l'espace du bureau, voir Marie-Claire Bourdieu, Goûts de
femmes, Actes de la recherche en sciences sociales, 5, octobre 18-E. Goffman, La mise en scène de la vie quotidienne, Paris,
1976, pp. 82-88.. Ed. de Minuit, 1973, 2 vols. .
Une relation enchantée 37
De la sténodactylo à la secrétaire
La «dactylo-midinette» et la secrétaire La vision et l'italien. Elle est musicienne, aime le
de direction constituent deux pôles op théâtre de Molière, les livres d'histoire populiste de la «féminité» posés entre lesquels se sont organisées romancée, les récits de voyage de Saint- Avant la guerre, le type parfait de l'oules représentations sociales de la catégor Exupéry. vrière parisienne était la modiste ou la peie. La dactylo est en quelque sorte l'i Son patron, le docteur Rouchy, est tite main du grand couturier. La guerre ncarnation du «peuple bon enfant» : c'est un «grand patron» (...). Le grand patron est venue, le commerce de luxe a subi une une jeune fille naïve, inoffensive et gra est un homme puissant (50 ans, larges longue crise(...) au même moment toutes cieuse, avec son bâton de rouge à lèvres épaules, cou de taureau) qui possède une nos industries, maisons de commerce, et ses colifichets de quatre sous. C'est, grande capacité de travail et exige une banques et administrations^..) employèpar excellence, un personnage de ro égale de ses collaborateurs. rent la machine à écrire(...). Petites mains mance dans la logique du pittoresque Anne-Marie connaît toute la clientèle de d'hier dans la mode sont aujourd'hui dacpopuliste. Tandis que le charme féminin son patron, chirurgien spécialisé en gynétylos nos grandes firmes... Ce qui attribué à la dactylo peut être réalisé cologie, et suit cette clientèle depuis 7 ans, plus est, elles sont chéries du public ; nos seulement hors du travail, c'est précis sur un chemin parallèle à celui de son paromanciers et nos auteurs dramatiques ément dans le cadre de son travail lui- tron : celui de l'assistance et de la comréservent toujours dans leurs oeuvres même que la secrétaire peut manifester préhension féminines . une place prépondérante à la "tapeuse" ses qualités de «femme». Comme dit un Le Moineau de Paris, Revue des parce qu'ils savent qu'elle est sympathiacadémicien : «Une technique, de la cul Secrétaires, 13, juin-juillet 1958. que aux foules et, qu'aussi, elle est la ture, les qualités d'une femme... Mesdem femme du jour. oiselles, soyez secrétaires !» (1). En
s'imposant, l'image de la secrétaire pré La dactylo, Journal corporatif et d'intérêts Concours "La secrétaire idéale 1979" sentait l'avantage de résoudre la contrad professionneb, 1er février 1924. Elle est secrétaire de direction (position iction, inhérente au personnage de la cadre) au service des approvisionnedactylo, entre la célébration des vertus Loulou est dactylo... Elle a seize ans, un ments de la SNCF. Le sommet de la hiéféminines et la réalité brutale de l'a nez spirituel, retroussé, d'une exquise im rarchie des métiers du secrétariat. «Tout ccomplissement d'une activité répétitive. pertinence, une bouche toute menue, faire pour décharger le patron des be«Discrète, soignée, compétente et dispo qu'elle pare en cachette de sa mère d'un sognes inutiles» : ainsi Germaine Mun- nible», la secrétaire incarne la concilia peu de rouge puisé dans un étui de nacre ; nier définit-elle son travail. Travail tion harmonieuse de la «nature elle a les cheveux coupés, bien entendu, qu'elle n'hésitera d'ailleurs pas à inteféminine» et de l'appartenance à l'uni des bas de soie bon marché reprisés au ta rrompre pour vaquer à une occupation que vers relativement désenchanté des rela lon, une robe amusante qu'elle s'est faite son patron jugera plus urgente. «C'est tions économiques. elle-même, un rien de fourrure, un petit normal dans ce métier, il faut savoir se Il n'est pas indifférent que ce "bibi" dont elle a conquis la forme dans un montrer disponible». Germaine Munnier soit le sous-groupe classé au sommet combat singulier "aux Galeries", un tom- ne se contente pas d'être une «petite fée» (secrétaires et même secrétaires de di pouce, des gants mousquetaires, un col du bureau. Elle sait aussi être une femme rection) qui se soit imposé contre la lier de fausses perles, et du sourire sur de confiance : c'est elle qui filtre les commasse initialement peu différenciée tout cela. Loulou est un type de Paris . munications téléphoniques destinées au pour représenter l'ensemble du groupe. Journal des dactylos, 24 avril 1926. patron ; elle qui tape le courrier confidentiL'aménagement, après guerre, des rela el... Et si, au dernier moment, une af(hebdomadaire professionnel) tions d'autorité dans un sens à la fois faire urgente l'appelle, c'est sans plus «humain» et plus «dynamique» amertume qu'elle raccrochera son manttend à privilégier, au détriment de la eau à la patère. Une secrétaire n'a pas dactylo qui porte la marque du proces L'accomplissement d'heure. sus de mécanisation et de parcellisation Ce rôle de «doublure», d'alter ego total de soi des tâches jusque dans sa dénomination dévoué et effacé, ne déplaît pas à Germême, la figure plus «attachante» de la Concours maine Munnier. Il est vrai qu'elle est prisecrétaire par qui s'insinuent, dans le "Mademoiselle secrétaire 1958" vilégiée. «Mon travail m'intéresse. Je sais monde bureaucratique, des charmes à quoi il va servir. Ce n'est pas comme de Anne-Marie Rabiller a 28 ans, elle est plus personnalisés. taper des enveloppes. Et puis, j'ai eu la angevine et reflète la douceur, le calme et chance de tomber sur un patron avec qui l'équilibre des paysages de cette région. 1-A. Maurois, Le moineau de Paris, 26 janvier j'entretiens de bonnes relations...». De taille moyenne, fine, presque frêle, on 1957 Discrète, soignée, compétente, la devine sensible, douce, délicate, comp disponible, Germaine Munnier n'est pas rehensive^..). Elle habite à Angers avec syndiquée : «J'estime que c'est incompatses parents, une «vraie» maison entourée ible avec ma fonction. Dans ce métier, on d'un beau jardin. Cette au toit a intérêt à être neutre » d'ardoise est sûrement une de ses joies
quotidiennes, elle m'en parle comme Interview réalisée avec la lauréate du
d'une amie... Anne-Marie connaît l'all concours organisé par la revue Secrétaires
emand et l'anglais. Elle apprend le suédois d'Aujourd'hui, Le Matin, 7 fév. 1979.
queje les lui donne»). La secrétaire qui, à partir d'in trouve chaque chose, ce qu'il ne faut pas oublier, à
qui il faut téléphoner ou écrire... En vertu d'un rendices imperceptibles, sait deviner, anticiper, prévoir,
allège les charges du commandement en libérant le versement dialectique des rôles, le supérieur se
patron pour les activités les plus importantes et les trouve à la merci d un subordonné ayant la figure
plus nobles. Tout ce qu'il a fallu pour «mettre au cou inoffensive d'une femme discrète et docile. La secré
rant» la secrétaire - dossiers, courrier, conversat taire ne détient pas seulement des savoirs d'ordre
ions... - trouve sa récompense finale dans le temps technique. Elle est aussi la complice d'une grande
épargné.
Au fur et à mesure que le patron «s'en remet 19-Sur le caractère d'irremplaçabilité des employés, voir Jürgen
à elle», la secrétaire tend à devenir littéralement «i Kocka, Les employés en Allemagne 1850-1980, Paris, Editions de
l'Ecole des hautes études en sciences sociales, 1989, pp. 52-54. rremplaçable» (19) : elle est la seule à savoir où se Josiane Pinto 38
partie de la vie professionnelle, et, à ce titre, elle ne imprévu de tâches. Au contraire, avec les «mauvais
peut manquer de porter un regard sur la personne patrons», elle s'acquitte du minimum nécessaire :
totale du patron, au-delà de ce qu'en laisse pressent être «boulot-boulot» c'est, dans la mesure du possi
ir le rôle public. Cette relation ne peut laisser aucun ble, refuser de s'ajuster à la conjoncture, de se prê
des partenaires durablement indifférent. ter à un jeu dans lequel on ne se retrouve pas, bref,
Les profits psychologiques qu'elle procure à la de mettre «du sien» là où il n'y a rien d'autre à mett
secrétaire sont impliqués par l'attachement à un in re que la force de travail. A la place de la confront
dividu considéré comme important. Du fait qu'il ne ation verbale ouverte et violente, issue possible mais
peut lui commander sans lui accorder une forme, difficile à répéter quotidiennement, le désaccord
avec le patron peut prendre la forme discrète et efmême limitée, de confiance, elle se trouve par là-
ficace d'une stratégie de résistance. Ressource «fépubliquement reconnue comme initiée aux
coulisses du pouvoir. Informée des dossiers, elle dé minine», la résistance n'est rien d'autre que le
tient le privilège non négligeable de peser sur tout ce détournement de la vertu de «l'intuition», traditio
nnellement impartie à la femme, contre les intérêts de qui gravite autour du patron : les visiteurs ou les
celui qu'elle est présumée servir : l'obéissance à la clients qui sollicitent un rendez-vous, les lettres re
lettre des consignes se substitue à leur interprétation çues, les appels téléphoniques et, en général, tous les
messages (au sens large) qui circulent dans les bu subtile, la lenteur se à la rapidité, l'allure
reaux (20). Si tant de secrétaires sont portées à vouer morose se substitue à la bonne humeur et si, finale
une certaine admiration au patron qu'elles servent, ment, le travail est irréprochable, il semble manquer
ce n'est pas nécessairement par une inclination naïve quelque chose qui est difficile à expliciter.
ou servile, comme le suggère un peut hâtivement la
vision psychologique des dominants sur les domi
nées. C'est plutôt parce que seul un homme digne
d'admiration est garant de leur propre identité, sinon
de leur dignité. Cet homme apparaît souvent comme Un narcissisme social
paré des emblèmes qui donnent à rêver - du pouvoir, L'adhésion des secrétaires à cette relation de dépende la richesse, de la notoriété. Mais surtout, il pos
dance ne peut être comprise que par référence aux sède des qualités attestant la valeur la plus propre
profits matériels et symboliques obtenus. Ces profits ment individuelle : il est jugé «intelligent», «cultivé»,
n'existent pas en soi mais par relation à des positions «prévenant», «attentionné», «raffiné», «élégant», déterminées dans l'espace social. En effet, c'est dans «courtois», «indulgent», «compréhensif». Il est loué
leurs trajectoires que résident les conditions psychopour ses «manières» : ses salutations, ses égards, ses logiques et sociales de l'ajustement des secrétaires à mots «gentils», ses plaisanteries rendent la vie agréa
leur condition. ble et donnent le sentiment de vivre avec quelqu'un
Les entretiens et les données statistiques montqui vit au-delà du rôle (ou du masque). La secrétaire
rent que les appartenances de classe sont relativn'est pas seule à savoir sourire, le patron aussi le sait.
ement dispersées dans l'espace social. Néanmoins, il Figure opposée au «bon patron», le patron apparaît que les groupes sociaux dont la représentat«cassant» («grossier», «brutal», «rigide»...) apparaît ion relative, saisie à travers la profession des pères littéralement dépouillé de «vie» et réduit à l'état
et des conjoints, est la plus élevée, sont ceux qui sont d'une mécanique incapable d'engendrer autre chose liés à la petite et moyenne bourgeoisie indépendante que des ordres. Or, ce qu'il «casse», par son compor
et salariée d'entreprise. Les secrétaires de direction tement figé, n'est autre que la logique propre à la re-
sont, pour une part non négligeable d'entre elles, lation d'attachement, le sentiment d'être
filles d'ouvriers (30 %). Cependant, si on la rapporte «quelqu'un» grâce à «quelqu'un». Le «boulot» n'est
à la population des actifs masculins, la catégorie des alors plus que la somme des avantages directement pères ouvriers semble dotée d'un poids relatif bien mesurables : le salaire, les horaires, la distance au do moindre que celle des artisans, commerçants et chefs micile... L'enchantement a disparu avec les raisons d'entreprise (18 %) et des cadres (13 %). La composqui le rendaient possible. C'est dire que,si elles as ition du groupe des conjoints diffère de celle des pirent fortement à vouer de la considération à leur pères : la part des cadres et des professions intermédpatron, les secrétaires ne sont pas enfermées pour
iaires y est sensiblement plus importante et, à l'iautant dans une admiration inconditionnelle. Leur
nverse, celle des ouvriers moins importante. proximité envers la personne du supérieur leur ac L'enquête Famille de l'INSEE apporte des informatcorde une disposition à admirer qui est subordonnée
ions précieuses sur les professions détaillées des à des évaluations plus ou moins conscientes et expli
conjoints de secrétaires de direction : 12,2 % sont cites le concernant. Le mépris, qui n'est donc jamais
femmes de cadres administratifs et commerciaux exclu, s'inscrit dans l'horizon des possibles : le grand
d'entreprise, 11,3 % d'ingénieurs et de cadres technihomme s'expose à paraître petit quand il s'aventure
ques d'entreprise, 12,3 % de professions intermé- à commettre des petitesses (21).
Le zèle, autant que l'admiration qui le suscite,
a des degrés (22). Dans certaines limites, la secré
21-Les anecdotes ne manquent pas sur le sujet : tel patron, très taire peut faire varier l'intensité du travail qu'eue fortuné, possesseur d'une prestigieuse collection de voitures anfournit. Avec les patrons appréciés et estimés, elle ciennes, contraint sa secrétaire à découper et envoyer les preuves manifeste son dévouement en acceptant un surcroît d'achat de tablettes de chocolat pour recevoir en échange quel
ques francs ; un professeur d'université est connu pour le soin
qu'il met à récupérer pour lui-même les timbres mis par les étu
diants sur les enveloppes-réponse inutilisées, etc. 20-J. Pinto, Dépendance et pouvoir : être "femme" dans un mé-
22-J. Pinto, La secrétaire et son patron : dons et contre-dons, in tier, Actes du Colloque "Sexe et Genre", Paris, CNRS, mars 1989,
Le sexe du Pouvoir, Paris, Desclée de Brouwer, 1986, pp. 36-44.. à paraître. Une relation enchantée 39
entendues dès la prime enfance, l'avenir de secréTableau 5-La profession du conjoint
taire a été constitué en choix probable («secrétaire, (en %, CS regroupées)
c'est bien pour une fille», «les filles, il fallait qu'elles
soient secrétaires», «je suis secrétaire depuis que omn trep 'Jj 'J2 p ■SJ 1/3 mon père m'a dit que j'étais secrétaire»). Souvent, 1— o c 3 S tS mère et soeurs, elles-mêmes secrétaires, ont servi de -—* 1) vv> O 'S} >-, vrie '-H dres 5° ^ ricu modèle. A l'incitation explicite s'ajoute l'action pro- CL ■if o 2 pre d'une forme cachée et diffuse d'inculcation (50 o 03 o a. S Ü o constituée par l'appartenance à un milieu familial secrétaires déterminé. Avoir vécu dans un univers de patron, de direction 11,9 27,1 0,4 38,1 9,2 13,2 100 1,2 10,4 15,0 31,8 11,7 29,8 100 c'est avoir entendu, enfant, les discussions sur la
6,7 7.5 27,7 sténodactylos 0,5 13,0 44,6 100 comptabilité, la gestion des stocks, les échéances, les ensemble 9,9 15,2 31,9 1,0 11,6 30,3 100 exigences des clients... Les expériences professionnstructure pop. elles de l'âge adulte apparaissent comme un écho active masculine* 8,6 10,3 7,1 18,4 11,1 43,6 100 des expériences de la prime enfance. On voit ainsi Source-Enquête Emploi 1982. pourquoi la frontière avec la population des aides fa
*Chiffres du recensement de 1982. miliales semble ténue.
On peut donc avancer que le patron, souvent
plus titré et situé plus haut dans la hiérarchie que le Tableau 6-La profession du père
père ou le mari, représente la figure de l'accompli(en %, CS regroupées)
ssement social. L'attachement au patron fonctionne
comme l'attachement à un modèle masculin : il
constitue la forme sublimée du rapport aux membres u< c.S 3 8c VU vi .2 ^ masculins du groupe d'appartenance. ricult IL) d: tisans dres Les qualités de la secrétaire sont l'opposé efs Cl o ¿í complémentaire des valeurs «viriles» des groupes > 3 O 03 Q C3 O O CU — détenteurs de capital économique. La secrétaire apsecrétaires partient à l'univers du privé au double sens de perde direction 2,3 18,2 13,8 20,3 14,9 29,9 100
8,4 15,6 9,1 17,5 12,5 36,9 100 sonnalisation des relations et du statut des
sténodactylos 4,2 12,2 1,6 11,1 20,5 50,4 100 entreprises. C'est pourquoi, lorsque le patron est un 15,4 ensemble 6,7 8,5 16,8 14,1 38,2 100 homme du secteur public, notamment dans son pôle
Source-Enquête Emploi 1982. intellectuel, ou lorsque c'est une femme, la relation
est considérablement désenchantée. Il arrive qu'un
«patron» chercheur ou professeur soit critiqué pour
son incapacité à tenir son rôle «masculin» (il ne sait diaires administratives et commerciales des
pas faire de compliments pour une nouvelle robe, il entreprises, 4, 1 % de chefs d 'entreprise déplus de neuf
ne songe pas à vous souhaiter votre anniversaire). salariés (23). Au total, 42 % de secrétaires de direc
Le dévouement des secrétaires de direction, tion mariées le sont avec des hommes occupant des
en assurant leur promotion individuelle, contribue fonctions d'autorité dans des entreprises (ces mêmes
par là-même à la reproduction du groupe dont elles professions regroupent seulement 11 % de la popul
sont souvent membres par l'origine ou l'alliance. On ation active masculine). Les pères et les maris
voit donc que la prise en compte de la logique du évoqués dans les entretiens ont en commun de se rat
groupe permet de fonder le niveau phénoménologitacher plutôt au secteur de l'espace qui correspond
que de la relation entre individus : la forme «fémiau pôle économique du pouvoir, mais cela dans ses
nine» de dépendance qui caractérise la secrétaire est franges inférieures, c'est-à-dire là où les patrons
solidaire des mécanismes de reproduction sociale. n'ont pas d'héritage à transmettre, où les cadres sont
plus ou moins autodidactes... Bref, pères et maris ne
paraissent pas, dans leur ensemble, occuper une po
sition équivalente à celle du patron au service duquel La relation entre la secrétaire et le patron a travaille la secrétaire. Par contraste, leur lien avec le pour propriété d'être irréductible à la sphère des resecteur public semble moins fréquent. Les épouses
lations professionnelles ordinaires : y jouent, en des d'enseignants (professeurs et instituteurs) représen proportions variables, des attributs de qualification tent 3,9 % des secrétaires de direction mariées et les
et des attributs de personne. Attachée à un individu épouses de cadres et de professions intermédiaires de
singulier détenteur de pouvoir, la secrétaire est avant la fonction publique représentent 4,5 % d'entre elles. tout attachée à sa «féminité» qui fonctionne à la fois Les caractéristiques des familles d'origine et comme source de savoirs ou de savoir-faire, et d'alliance suggèrent que la compétence spécifique horizon de ses prétentions. Nulle subordinatdes secrétaires est acquise essentiellement à travers ion, en effet, n'apparaît plus légitime que celle qui, une familiarisation diffuse avec leur univers de tra inscrite dans le cours des choses, semble ne rien faire vail, fait qui est peut-être en relation avec le carac d'autre que de refléter le destin de chaque sexe et l'tère ouvert - du moins jusqu'à présent - de l'accès à inégale propension à ordonner, à prescrire. Une prola profession. A travers des injonctions paternelles fession aussi foncièrement «féminine» réalise
éminemment ce miracle d'atténuer, autant qu'il est
possible, l'écart entre l'ordre naturel des dons et l'or23-Les femmes accomplissant des tâches de secrétariat pour leur dre social des professions et d'offrir ainsi aux femmes mari classées par l'INSEE comme aides familiales et, a fortiori, qui l'exercent l'occasion d'un accomplissement celles qui sont classées comme inactives, ne sont pas incluses dans
ces chiffres. conforme à leur nature sociale.