//img.uscri.be/pth/793b8b84dfe0070e78d90707e3145df55a9de8f0
Cet ouvrage fait partie de la bibliothèque YouScribe
Obtenez un accès à la bibliothèque pour le lire en ligne
En savoir plus

Socialisation religieuse et comportement électoral en France. L'affaire des « catéchismes augmentées » (19e-20e siècles) - article ; n°2 ; vol.52, pg 179-199

De
23 pages
Revue française de science politique - Année 2002 - Volume 52 - Numéro 2 - Pages 179-199
Les sources de cette enquête sont un ensemble de textes cléricaux (lettres pastorales, Semaines religieuses, catéchismes, prières, manuels de l'électeur catholique, presse, etc.) concourant à dessiner les frontières et le contenu de la citoyenneté telle que l'enseignent les catholiques fran­çais du 19e siècle à l'entre-deux-guerres. Il s'agit d'étudier les mécanismes sociaux de diffusion des normes civiques catholiques et d'apprécier les conditions culturelles et sociales de validité de celles-ci. Il s'agit aussi d'évaluer la contribution de l'Église catholique à la politisation de la société française, d'apprécier son concours à la définition d'un répertoire d'action politique en affinité avec l'éthique catholique, de retracer enfin l'évolution historique de ce travail de socialisation politique (tant primaire que secondaire). Ce travail d'inculcation d'une vision religieuse globale du monde social interdit pratiquement aux électeurs catholiques et à leur famille de percevoir l'espace politique comme un espace autonome. La religion est alors une affaire publique qui pénètre les différents domaines de la vie sociale. Ce faisant, l'Église cherche à invalider une vision du monde laïque et un mode de socialisation qui affirme la spé­cificité d'un espace politique désormais séparé de tout principe structurant de nature reli­gieuse. Les tentatives pour imposer des catégories spécifiquement politiques sont stigmatisées comme réductrices, plus encore, destructrices de la personne humaine comme l'Église entend la gouverner dans sa totalité. RELIGIOUS SOCIALIZATION AND ELECTORAL BEHAVIOR IN FRANCE THE CATECHISMES AUGMENTES AFFAJDR This study is based on set of religious documents pastoral letters Semaines religieuses catechisms prayers Catholic textbooks newspapers etc. which draw the boundaries and the contents of citizenship as the French Catholics taught from the century to the period between the two wars The aim is to study the ways Catholic civic standards were circulated and to evaluate how the Catholic church contributed to the politiciwtion of the French society to evaluate its participation in defining repertory of political action that went along with the Catholic ethic and to go over the historical development of this work of political socialisation primary as well as secondary This inculcation of global religious vision of the social world virtually forbade Catholic voters and their families to see political space as autonomous Reli gion was thus public affair that penetrated the various areas of social life The Church sought to discredit secular vision of the world and type of socialization that supported the specifi city of apolitical space separate from any structural and religious principle Attempts to impose specifically political categories were stigmatized as simplistic or even more destructive of the human person as the Church meant to govern in its totality
Religious socialization and electoral behavior in france - the « catechismes augmentes » affair
This study is based on a set of religious documents (pastoral letters, Semaines religieuses, catechisms, prayers, Catholic voter's textbooks, newspapers, etc.) which draw the boundaries and the contents of citizenship as the French Catholics taught from the 19th century to the period between the two wars. The aim is to study the ways Catholic civic standards were circulated and to evaluate how the Catholic church contributed to the politicization of the French society, to evaluate its participation in defining a repertory of political action that went along with the Catholic ethic, and to go over the historical development of this work of political socialization (primary as well as secondary). This inculcation of a global religious vision of the social world virtually forbade Catholic voters and their families to see political space as autonomous. Reli­gion was thus a public affair that penetrated the various areas of social life. The Church sought to discredit a secular vision of the world and a type of socialization that supported the specifi­city of apolitical space separate from any structural and religious principle. Attempts to impose specifically political categories were stigmatized as simplistic or even more destructive of the « human person » as the Church meant to govern in its totality.
21 pages
Source : Persée ; Ministère de la jeunesse, de l’éducation nationale et de la recherche, Direction de l’enseignement supérieur, Sous-direction des bibliothèques et de la documentation.
Voir plus Voir moins

Monsieur Yves Deloye
Socialisation religieuse et comportement électoral en France.
L'affaire des « catéchismes augmentées » (19e-20e siècles)
In: Revue française de science politique, 52e année, n°2-3, 2002. pp. 179-199.
Citer ce document / Cite this document :
Deloye Yves. Socialisation religieuse et comportement électoral en France. L'affaire des « catéchismes augmentées » (19e-20e
siècles). In: Revue française de science politique, 52e année, n°2-3, 2002. pp. 179-199.
doi : 10.3406/rfsp.2002.403706
http://www.persee.fr/web/revues/home/prescript/article/rfsp_0035-2950_2002_num_52_2_403706Résumé
Les sources de cette enquête sont un ensemble de textes cléricaux (lettres pastorales, Semaines
religieuses, catéchismes, prières, manuels de l'électeur catholique, presse, etc.) concourant à dessiner
les frontières et le contenu de la citoyenneté telle que l'enseignent les catholiques fran-çais du 19e
siècle à l'entre-deux-guerres. Il s'agit d'étudier les mécanismes sociaux de diffusion des normes
civiques catholiques et d'apprécier les conditions culturelles et sociales de validité de celles-ci. Il s'agit
aussi d'évaluer la contribution de l'Église catholique à la politisation de la société française, d'apprécier
son concours à la définition d'un répertoire d'action politique en affinité avec l'éthique catholique, de
retracer enfin l'évolution historique de ce travail de socialisation politique (tant primaire que secondaire).
Ce travail d'inculcation d'une vision religieuse globale du monde social interdit pratiquement aux
électeurs catholiques et à leur famille de percevoir l'espace politique comme un espace autonome. La
religion est alors une affaire publique qui pénètre les différents domaines de la vie sociale. Ce faisant,
l'Église cherche à invalider une vision du monde laïque et un mode de socialisation qui affirme la
spé-cificité d'un espace politique désormais séparé de tout principe structurant de nature reli-gieuse.
Les tentatives pour imposer des catégories spécifiquement politiques sont stigmatisées comme
réductrices, plus encore, destructrices de la "personne humaine" comme l'Église entend la gouverner
dans sa totalité. RELIGIOUS SOCIALIZATION AND ELECTORAL BEHAVIOR IN FRANCE THE
CATECHISMES AUGMENTES AFFAJDR This study is based on set of religious documents pastoral
letters Semaines religieuses catechisms prayers Catholic textbooks newspapers etc. which draw the
boundaries and the contents of citizenship as the French Catholics taught from the century to the period
between the two wars The aim is to study the ways Catholic civic standards were circulated and to
evaluate how the Catholic church contributed to the politiciwtion of the French society to evaluate its
participation in defining repertory of political action that went along with the Catholic ethic and to go over
the historical development of this work of political socialisation primary as well as secondary This
inculcation of global religious vision of the social world virtually forbade Catholic voters and their families
to see political space as autonomous Reli gion was thus public affair that penetrated the various areas
of social life The Church sought to discredit secular vision of the world and type of socialization that
supported the specifi city of apolitical space separate from any structural and religious principle
Attempts to impose specifically political categories were stigmatized as simplistic or even more
destructive of the human person as the Church meant to govern in its totality
Abstract
Religious socialization and electoral behavior in france - the « catechismes augmentes » affair
This study is based on a set of religious documents (pastoral letters, Semaines religieuses, catechisms,
prayers, Catholic voter's textbooks, newspapers, etc.) which draw the boundaries and the contents of
citizenship as the French Catholics taught from the 19th century to the period between the two wars.
The aim is to study the ways Catholic civic standards were circulated and to evaluate how the Catholic
church contributed to the politicization of the French society, to evaluate its participation in defining a
repertory of political action that went along with the Catholic ethic, and to go over the historical
development of this work of political socialization (primary as well as secondary). This inculcation of a
global religious vision of the social world virtually forbade Catholic voters and their families to see
political space as autonomous. Reli-gion was thus a public affair that penetrated the various areas of
social life. The Church sought to discredit a secular vision of the world and a type of socialization that
supported the specifi-city of apolitical space separate from any structural and religious principle.
Attempts to impose specifically political categories were stigmatized as simplistic or even more
destructive of the « human person » as the Church meant to govern in its totality.SOCIALISATION RELIGIEUSE
ET COMPORTEMENT LECTORAL EN FRANCE
affaire des catéchismes augmentés 19e-20e siècles
YVES DELOYE
ans la dernière édition de son ouvrage classique consacré la Sociologie de
éducation Mohamed Cherkaoui peut encore écrire que la relation entre
le politique et éducatif est un thème récent que sociologues et politistes
ont commencé étudier que depuis le début des années soixante1 Ainsi
malgré quelques travaux majeurs ceux notamment Annick Percheron et
hui Anne Muxel ou de Vincent Tournier) la science politique fran aise
reste très discrète sur ces questions2 pourtant cruciales que les fondateurs de la
démarche sociologique avaient inverse consacrées comme une branche essen
tielle des sciences sociales3 Au point que certains auteurs4 considèrent hui
par exemple que la sociologie durkheimienne offre une théorie de la socialisation qui
résume elle seule la problématique de auteur ducation et sociologie5
héritage de Durkheim est toutefois ici ambivalent On se souvient que
inverse du reste de son uvre analyse de la socialisation emprunte chez lui des
perspectives variées socio-historique et psychosociologique6 Si cette dernière orien
tation abondamment été reprise et affinée7 la perspective socio-historique déve
loppée principalement dans évolution pédagogique en Francés largement été
ignorée Faut-il voir ici la conséquence de ambiguïté fondatrice des rapports entre
Mohamed Cherkaoui Sociologie de éducation Pans PUF 1999 Iré éd 1986) 10
Au point par exemple que analyse des politiques publiques éducatives reste un ter
rain de recherches presque vierge Signalons toutefois récemment la thèse Hélène Baeyens
Les stratégies de socialisation scolaire unification européenne une dynamique saisie
partir des programmes et des manuels de géographie histoire et éducation civique des
années 1950 1998 thèse de doctorat en science politique sous la direction de Jean-Luc
Chabot et Olivier Ihl Institut études politiques de Grenoble 2000 ou encore celle de Sté
phanie Morel école de la République et son rôle intégration sociale dans une France
décentralisée et multiculturelle thèse de doctorat en science politique sous la direction de
Pierre Birnbaum université Paris 2000 paraître chez Harmattan en 2002)
On se souvient des pages que consacre Max Weber aux liens entre les types idéaux de
domination et les types idéaux éducatifs notamment dans son étude de sociologie religieuse
consacrée au confucianisme Weber Confucianisme et taoïsme Paris Gallimard 2000
Iré éd 1915) 17 et suiv. est toutefois avec Emile Durkheim que ces questions devien
dront centrales dans analyse sociologique
Cf récemment Philippe Steiner La sociologie de Pans La Découverte
1994 44 et suiv
Pans PUF 1995 Iré éd 1922)
Cf notamment Jean-Claude Filloux Durkheim et éducation Pans PUF 1994 25
et suiv
Notamment en France avec les travaux Annick Percheron La socialisation
politique défense et illustration dans Jean Leca Madeleine Grawitz dir.) Traité de science Paris PUF 1985 tome 165-235 Chapitre repris partiellement dans Annick
Percheron La socialisation politique textes réunis par Nonna Mayer et Anne Muxel Paris
Armand Colin 1993 21 et suiv
Emile Durkheim évolution pédagogique en France Pans PUF 1990 Ire éd 1938)
Revue fran aise de science politique vol 52 2-3 avril-juin 2002 179-199
2002 Presses de la Fondation nationale des sciences politiques Déloye Yves
sociologie et histoire chez Durkheim Ou peut-être effet une alliance ultérieure
forte entre les études consacrées la socialisation notamment politique et approche
béhavioriste Désireux de mesurer les effets de la socialisation les chercheurs ont
peut-être sous-estime importance il convient accorder la trajectoire historique
des structures et des offres de socialisation est évocation un épisode oublié de
cette histoire que notre article sera consacré
partir une enquête socio-historique portant sur certaines technologies de socia
lisation civique1 et religieuse dans la France de la fin du 19e siècle nous voudrions pro
poser trois axes de lecture des phénomènes de socialisation politique La première
contribution un regard socio-historique est appeler attention des chercheurs sur la
difficulté différencier aisément la socialisation politique des autres types de socialisa
tion est ainsi que pour nombre de citoyens fran ais la fin du 19e siècle la sociali
sation civique est étroitement imbriquée avec la socialisation religieuse qui continue
durablement servir de matrice tant cognitive identitaire la socialisation politique
Cette absence de frontière entre les différentes dimensions de la plaide en
faveur une prise en compte globale de ces questions Le regard socio-historique favo
rise aussi en conséquence la remise en cause de certaines ruptures souvent présentes
dans les travaux contemporains consacrés la socialisation politique analyse de cer
taines technologies de socialisation civique on pense particulièrement aux catéchismes
et/ou manuels électoraux atténue par exemple la distinction faite classiquement entre
socialisation primaire ou initiale et socialisation secondaire Là encore une approche
continue de ces questions ouvre la voie des hypothèses neuves Enfin
socio-historique si elle confirme que la socialisation renvoie un processus interac
tion complexe entre les individus et leur environnement social2 insiste sur la dimen
sion fortement conflictuelle de ce processus Arrêtons-nous tout abord sur affaire des
catéchismes augmentés qui occupe le débat public fran ais la fin des années 1880
avant en analyser les dimensions proprement politiques3
PROPOS DE AFFAIRE DES CAT CHISMES AUGMENT
CIT UN CONFLIT DE SOCIALISATION CIVIQUE
En rempla ant instruction morale et religieuse par instruction morale et
civique la législation des années 1880 établissant le principe de la laïcité scolaire
implique que instruction religieuse devienne désormais une matière enseignement
La notion de technologie de socialisation civique renvoie simplement aux supports
manuels catéchismes tracts chansons etc. de activité pédagogique analysée Une attention
toute particulière sera ici accordée la forme écriture et aux modalités pédagogiques
empruntées Pour une analyse plus complète de cette question méthodologique cf Yves
Déloye Les origines intellectuelles de la socialisation civique en France Sources et
questions Sociétés contemporaines 20 décembre 1994 111-128
Cf Annick Percheron La socialisation politique défense et illustration art cité
178 etsuiv
Cet article reprend une contribution au XVIIIe Congrès mondial de Association interna
tionale de science politique qui est tenu Québec du ler au août 2000 Il fait objet une
fructueuse discussion dans le cadre de la session spéciale 61 Socialisation civique et
citoyenneté Cette contribution inscrit par ailleurs dans le cadre du programme de recherche
ECOS-CONICYT La socialisation politique apprentissage de la citoyenneté en France et au
C97H01 dirigé par Joignant Chili et Uil France auteur remercie Anne Muxel
pour ces remarques stimulantes lors de la présentation orale de ce papier Québec des catéchismes augmentés affaire
refoulée extérieur des emplois du temps et des locaux de école
publique fran aise2 Cette séparation des locaux ne sera pas -loin de là toujours
acceptée aisément par les élites politiques ou religieuses locales ou par les parents des
élèves est ainsi que le Conseil Général des Vosges dont fait partie époque Jules
Ferry votera le 20 août 1891 le suivant
Le ministre de Instruction publique aura la faculté sur la demande des conseils
municipaux et après avis du Conseil départemental accorder usage des locaux
scolaires pour enseignement religieux en dehors des heures de classe dans les com
munes où intérêt des enfants paraîtra commander cette mesure3
Ce refoulement affecte gravement selon ses détracteurs le maintien de enseigne
ment religieux auprès de la jeunesse Ne plus donner enseignement religieux école
est pour beaucoup de catholiques le supprimer dans les faits La charge de travail sup
plémentaire que cette exclusion entraîne pour les curés ou pour les desservants le
manque de locaux et surtout de locaux chauffés en hiver pour accueillir les enfants
telles sont les deux raisons pratiques principales qui motivent cette crainte De fa on tout
aussi concrète établissement de frontières claires entre glise et école implique que
usage du livre du catéchisme principal véhicule de evangelisation des enfants soit
désormais interdit dans les écoles publiques et facultatif dans les écoles privées4 Ce fai
sant enseignement du catéchisme devient un nouveau point de discorde entre les auto
rités académiques et le clergé Contrairement au émis par Perry lors du débat sur
la loi du 28 mars 18825 cet enseignement est source de multiples conflits locaux6 Les
horaires de cet exercice religieux sont par exemple objet de nombreux désaccords
entre instituteur et le ministre du culte Le premier reproche souvent au second de
choisir des plages horaires qui perturbent son propre enseignement soit elles empiè
tent franchement sur les heures destinées enseignement profane soit obli
gent les enfants arriver en retard école communale7 Plus durables sont cependant
Rappelons que si la loi Guizot de 1833 précisait dans son article que enseignement
religieux devait être donné conformément au des pères de famille cette disposition
respectant la liberté de conscience des parents ne sera pas reprise par la loi Palloux de 1850
Jules Ferry justifie ainsi cette exclusion La solution des locaux séparés un autre
avantage est elle est une solution claire nette franche elle est tout fait conforme au
but que la loi veut atteindre et que enseignement confessionnel une fois distinct de ensei
gnement de école publique il est absolument certain que la séparation des enseignements et
celle des maîtres conduisent par une logique nécessaire et par une conséquence rigoureuse la
séparation des locaux Ferry Discours sur la loi sur enseignement primaire du 14 mars
1882 reproduit dans Jules et opinions publié avec commentaires et notes de
Robiquet Paris Colin tome IV 1896 220)
La réponse du ministre appuyée par le vote négatif de Ferry sera claire il refusera
le partage des locaux scolaires envisagé A.D Vosges 85 extrait des délibérations du
conseil général en date du 23 août 1891)
essentiel de la législation en la matière se trouve dans article de la loi du 28 mars
1882
Lors du débat sur la loi du 28 mars 1882 Ferry décrit ainsi les risques que ne manque
rait de provoquer le partage du local scolaire entre instituteur et le curé De là des conflits
infiniment petits si vous voulez mais ce sont justement ces sortes de conflits que le législateur
doit éviter par-dessus tout parce que infiniment petit est la vie même de la société dans ses
profondeurs est la vie communale tout entière Ferry Discours... op cit. 221)
Cf Barnett Singer Village Notables in Nineteenth-Century France Priests Mayors
Schoolmasters Albany State University of New York Press 1983 chap VI
Le nombre très important de ces conflits et le caractère parfois dérisoire qui les affecte
interdit en faire un inventaire complet Les archives nationales et départementales conservent
toutefois des traces de nombreux cas Cf. en particulier au les cartons BB 18 2304 Yves Déloye
les conséquences de cette séparation sur les moyens mis en uvre par glise pour
socialiser les élèves des écoles publiques Se voyant exclus un espace privilégié de
socialisation1 les catholiques vont très rapidement multiplier les initiatives leur permet
tant de conserver un contact avec la majorité des enfants en âge être scolarisés De
fa on paradoxale la laïcité scolaire provoque le premier mouvement catéchistique
ampleur que connut la société fran aise2 Pour aider les desservants dans leur tâche
pastorale des laïcs surtout des femmes se proposent dès 1884 pour leur servir auxi
liaires dans les catéchismes est ainsi par exemple Paris deux femmes
Mlle Marguerite Sorin de Bonne et Mlle Aubineau fondent en 1886 une association
des dames catéchistes nommée uvre des Catéchismes implantation abord pari
sienne cette association vivement encouragée par Mgr Hulst connaît rapidement un
essor important et regroupe la veille de 1914 plus de soixante confréries diocésaines
réparties sur ensemble du territoire national Une autre initiative mérite être men
tionnée Quand on ne peut pas avoir école libre faute de ressources faute de maîtres
ou pour toute autre raison on peut propose abbé Garnier réaliser quelque chose du
même bien avec une école de catéchisme Dans esprit du fondateur de Union
nationale et de la Ligue catholique de évangile cette institution qui peut être établie
dans des locaux qui ne remplissent pas les conditions réclamées pour les bâtiments
scolaires doit permettre apprendre de fa on régulière et approfondie la prière le
catéchisme la manière de répondre la messe la lecture du latin le chant des psaumes
et des cantiques vangile histoire sainte en un mot tout ce qui fait partie une
bonne éducation chrétienne Véritable complément école publique dont elle
comble le silence religieux cette école de catéchisme est présentée comme un moyen
simple et facile permettant de sauver les quelques âmes qui seront plus tard le levain
de la messe Les renseignements manquent pour apprécier la réussite de cette initia
tive provoquée elle aussi par la mise en place de la laïcité scolaire
De fa on générale cependant est sur le catéchisme paroissial que le clergé
fonde essentiel de son action envers la jeunesse et bien souvent envers leurs parents
La très grande majorité des enfants de école publique suivent en effet cet exercice
religieux dont assiduité conditionne accès la première communion Si elle ne pro
voque pas contrairement aux craintes émises par de nombreux catholiques une baisse
sensible des effectifs qui suivent cet exercice religieux la laïcité scolaire modifie
considérablement le statut du manuel de catéchisme est désormais pour beaucoup
enfants le seul ouvrage instruction religieuse ils ont entre les mains est en
conséquence pour le clergé le seul moyen atteindre de nombreux élèves des écoles
17 11630 et 19 5446 Dans les archives départementales celles du département des Côtes-
du-Nord carton 50) du département de Loire-Atlantique carton 73 l) du département
du Morbihan carton 1701 et du département de la Vendée 284 contiennent éga
lement de nombreuses sources sur ces conflits
Catholiques et républicains laïques partagent ici une même croyance en tant agent de
socialisation politique école primaire est capable selon eux inculquer aux individus des sen
timents et des attitudes durables égard du système politique Son contrôle est donc un enjeu
politique fondamental Sur cette question cf Déloye Ecole et citoyenneté individualisme
républicain de Jules Ferry Vichy controverses Paris Presses de Sciences Pô 1994 et Alain
Lanfrey Les catholiques fran ais et école 1902-1914) Paris Le Cerf 1990 tomes
Cf Mary Coke Le mouvement catéchistique de Jules Ferry Vatican II Paris ditions
du Centurion 1988 18 et suiv
Cité dans Anonyme La piété dans école par abbé X. prêtre Paris Imprimerie
Salésienne 1895 232
Ibid. 233-234
7ä2 des catéchismes augmentés affaire
publiques Nous comprenons alors attention accme que glise porte cet ouvrage
que le quotidien Le Fran ais proche du duc de Broglie et du catholicisme libéral de
Mgr Dupanloup présente ainsi en avril 1882
Notre manuel instruction morale est tout fait depuis longtemps sans que
Paul Bert ou Ferry ou Burdeau ou le Conseil supérieur de instruction
publique lui-même ait mettre la main est notre catéchisme diocésain dans
ses chapitres consacrés aux commandements de Dieu aux vertus et aux vices
est le seul qui puisse donner satisfaction nos consciences le seul que nous
puissions avec sécurité laisser mettre entre les mains de nos enfants le seul que
nous achèterons pour eux et que notre instituteur leur apprendra
En précisant ainsi les attentes qui pèsent sur le catéchisme et en faisant un
discours opposition la morale laïque cet extrait permet de mieux comprendre
les additions au texte classique du catéchisme opérées par certains prélats partir
de 1890l La situation politique fran aise les élections législatives de 1889 marque
un recul certain des candidats conservateurs de tradition catholique malgré un fort
engagement du clergé dans la campagne électorale et romaine marquée elle la fois
par le toast du cardinal Lavigerie Alger le 12 novembre 1890 et encyclique Later
Sollicitudines du 10 février 1892 qui engage les catholiques fran ais accepter la
forme républicaine du gouvernement les incite actualiser le texte un catéchisme
qui avait pas évolué depuis de nombreuses années Le premier catéchisme intro
duire des le ons complémentaires est celui que archevêque libéral Aix Mgr
Gouthe-Soulard fera imprimer en juin 18902 Ce nouveau catéchisme augmenté
contient neuf nouvelles questions portant sur les devoirs des parents envers leurs
enfants en matière éducation sur les devoirs électoraux des chrétiens et sur la posi-
Rappelons que la loi du 18 germinal an articles organiques prévoyait il
aurait en France un seul catéchisme et une seule liturgie art 39 Ce catéchisme pro
mulgué par un décret du avril 1806 comportait une apologie du régime impérial cf André
Latreille Le catéchisme Impérial de 1806 Etudes et documents pour servir histoire des rap
ports de Napoléon et du clergé concordataire Paris Les Belles Lettres 1935 Avec la chute du
Premier Empire la liberté de rédaction et la pluralité des catéchismes seront rétablies est en
usant de cette liberté que les évêques vont introduire les le ons complémentaires qui feront
objet de la polémique
Certains organes de presse dénoncèrent toutefois dès 1889 le contenu du catéchisme du
diocèse de St-Dié dans lequel on pouvait lire la page 64 avertissement suivant on ne
doit pas obéir aux lois civiles quand elles ne sont pas conformes aux lois de glise est-à-dire
la volonté du pape et des évêques qui font seuls la loi religieuse un dans glise les autres
dans leurs diocèses Conforme la doctrine traditionnelle de glise selon laquelle obéis
sance au pouvoir politique est subordonnée au respect par ce dernier de ordre voulu par Dieu et
ses représentants sur terre cette formulation se retrouve dans de nombreux catéchismes de
époque et ne provoque pas de condamnation officielle de la part des autorités politiques Sur
affaire du catéchisme de St-Dié cf les quelques pièces conservées au sous la cote
17 11674 La même année La Semaine de Bay onne publiera également dans son édition du
septembre soit quelques semaines avant les élections législatives générales) un catéchisme
électoral de pages BNP Lb57 11401 Ce catéchisme considère que les élections venant
les chrétiens ne doivent pas rester chez eux sans voter leur devoir est de voter et de voter en
faveur de Eglise Catéchisme électoral Bayonne Imprimerie Lasserre 1889 notre
connaissance la première le on de catéchisme sur les élections est uvre de Mgr Guilbert alors
évêque libéral de Gap qui la publia en annexe de sa Lettre pastorale au clergé de son diocèse
Des devoirs du prêtre touchant la politique Gap Imprimerie Richard s.d 1876) 20 La
lettre précise que ladite le on doit être lue dans toutes les églises et chapelles du diocèse où se
célèbre orfice divin et désormais intégrée enseignement du catéchisme la suite du 4ème
précepte du decalogue dont elle est le complément ibid. 17)
J83 Yves Déloye
tion de Eglise vis-à-vis du mariage civil et du divorce Dès la fin de année 1890
autres évêques imitèrent attitude de archevêque Aix en intégrant des le ons
similaires dans leurs catéchismes diocésains1 Dans la Lettre-circulaire qui accom
pagne la nouvelle édition de son catéchisme le prélat Aix justifie ainsi son interven
tion dans un domaine éloigné des questions purement spirituelles
Nous avons cru devoir rappeler les devoirs du citoyen et du Fran ais Destinés
prendre part au gouvernement de leur pays les enfants sauront que est pour
eux un devoir de conscience de bien voter aux élections quand heure sera
venue leurs parents légers ignorants et inconscients sur cette question capitale
pourront en faire leur profit2
Intervenant quelques mois peine après la Lettre encyclique Sapientiae Chris-
tianae de Léon XIII sur les principaux devoirs civiques des chrétiens3 cette campagne
des évêques en faveur une définition spécifiquement catholique du devoir civique
traduit attention croissante de glise envers un mode de gouvernement et de sélec
tion des gouvernants auquel elle se ralliera officiellement quelques mois plus tard Elle
témoigne aussi de la volonté de glise de restaurer son emprise sur la socialisation
tant religieuse que politique de ses fidèles Une conviction anime son combat
glise catholique constitue une communauté identitaire qui pour vocation de trans
mettre son héritage moral social et culturel Groupe de référence par excellence elle
se caractérise encore cette époque par des relations intimes notamment au moment
Le tableau suivant résume la situation des 17 évêchés ayant procédé ce type additions
Contenu des additions aux catéchismes diocésains 1890-1892
véché Evéché
Aire Orleans Aix Périgueux Annecy Quimper Châlons Rennes Coutances St Brieuc Grenoble St Jean de Maurienne Lu on Séez Mende Vannes Nevers
Addition concernant les devoirs des parents en matière éducation religieuse le mariage civil et/ou le divorce les devoirs électoraux des chrétiens
Sources ANF 19 5442 19 5443 et 19 5444]
Dans autres diocèses les évêques ne publièrent pas ces le ons complémentaires mais
engagèrent leur clergé alerter leurs ouailles sur ces questions actualité Ainsi Mgr Freppel
évêque intransigeant Angers diffusera dès février 1889 un long texte consacré aux devoirs
des chrétiens dans exercice du droit de suffrage où il invite clairement le clergé intervenir
dans la campagne électorale de 1889 Ce qui permet de comprendre que les sous-préfets de ce
département notent que dans presque toutes les communes. les prêtres traitent des devoirs
du chrétien au double point de vue électoral et scolaire A.D Maine-et-Loire 6/66 Rap
port du sous-préfet de Cholet au préfet du Maine-et-Loire en date du novembre 1891)
ANF 19 5444 lettre circulaire de archevêque Aix en date du 29 juin 1890
Cette lettre encyclique sera reproduite sans autorisation par de nombreux évêques de
France Leveque rallié Annecy publiera ainsi en mars 1890 une Instruction sur les devoirs
des électeurs catholiques souhaitant la mise en place de le ons de catéchisme adaptées ce
devoir Cette instruction ainsi que la le on de catéchisme rédigée par Mgr Isoard sera abon
damment diffusée et même traduite en langue basque en février 1891 la BNF en conserve un
exemplaire sous la cote Lb57 11125)
184 des catéchismes augmentés affaire
de aveu et du pardon) par le sentiment de unité historique et culturelle de ses
membres par une très forte et très ancienne solidarité par la grande homogénéité reli
gieuse des normes et des valeurs partagées par les croyants qui la composent Dans
une telle perspective socialiser est confirmer intégration de individu une com
munauté religieuse qui informe de manière prioritaire ensemble de ses sentiments
et de ses attitudes Dans sa Lettre encyclique du 10 janvier 1890 Léon XIII précise
clairement la voie que doit suivre le chrétien en cas de conflit entre son appartenance
glise universelle et son appartenance la communauté civique nationale
Or si la loi naturelle nous ordonne aimer de tout notre ur et de protéger le
pays où nous sommes nés et où nous avons été élevés ce point même que le bon
citoyen ne craigne pas affronter la mort pour sa patrie plus forte raison égard
de Eglise Car elle est la cité sainte de Dieu vivant et la fille de Dieu lui-même de
qui elle re sa constitution est sur cette terre il est vrai elle accomplit son
pèlerinage mais établie pour enseigner et guider les hommes les appelle la
félicité étemelle Il faut donc aimer la patrie terrestre qui nous donné de jouir de
cette vie mortelle mais il est nécessaire aimer un amour plus ardent Eglise
qui nous sommes redevables de la vie immortelle de âme parce il est raison
nable de préférer les biens de âme au bien du corps et que les devoirs envers Dieu
ont un caractère plus sacré que les devoirs envers les hommes1
Le pape poursuit en rappelant que pour Eglise obéissance au pouvoir politique
terrestre est subordonnée au respect par ce dernier de ordre social voulu par Dieu
Cependant la hiérarchie de ces devoirs se trouve quelquefois bouleversée soit
par le malheur des temps soit plus encore par la volonté perverse des hommes Il
arrive en effet que parfois les exigences de tat envers le citoyen contredisent
celles de la religion égard du chrétien et ces conflits viennent de ce que les
chefs politiques tiennent pour nulle la puissance sacrée de glise ou bien ont la
prétention de se assujettir De là des luttes et dans ces luttes la vertu mise
épreuve Deux pouvoirs sont en présence donnant des ordres contraires Impos
sible de leur obéir tous les deux la fois Nul ne peut servir deux maîtres
Plaire un est mépriser autre Auquel accordera-t-on la préférence hési
tation est pas permise Ce serait un crime en effet de vouloir se soustraire
obéissance due Dieu pour plaire aux hommes Cette réponse que faisaient
autrefois Pierre et les Apôtres aux magistrats qui leur commandaient des choses
illicites il faut en pareille circonstance la redire toujours sans hésiter Il est pas
de meilleur citoyen soit en temps de paix soit en temps de guerre que le chrétien
fidèle son devoir mais ce chrétien doit être prêt tout souffrir même la mort
plutôt que de trahir la cause de Dieu et de glise2
inscrivant dans un parcours idéologique que William Ossipow parfaitement
étudié3 cette Lettre encyclique marque le début du changement attitude de Eglise
envers la République Constatant que le modèle idéal de société chrétienne auquel
Eglise aspire avait plus guère de chance de se concrétiser accent du discours léontin
se déplace de fa on concurrencer sans prétendre les éliminer les profanes
1.Leon XIII Lettre encyclique Sapientae Christianae sur les principaux devoirs
civiques des chrétiens 10 janvier 1890 reproduite dans La doctrine sociale de glise tra
vers les siècles documents pontificaux du 15e au 20e siècle publiés et introduits par Arthur
Utz avec la collaboration de Medard Boeglin Bale-Rome/Paris Herder/Beauchesne 1979
p.2147
Ibid. 2148-2149
Cf William Ossipow La transformation du discours politique dans glise Lausanne
ge Homme 1979 chap la définition légitime du comportement politique Afin de soustraire les fidèles quant
ces discours dont les manuels de morale et instruction civique en usage dans les
écoles publiques depuis la rentrée de 1882 constituent la traduction pédagogique1 le
pape entend rappeler aux citoyens chrétiens la responsabilité particulière et
particularisante qui impose eux dans la Cité terrestre En appelant ainsi les catho
liques retourner aux principes chrétiens et conformer en tout la vie le pape
étend la sphère des élections application des règles et des normes édictées par
Dieu2 usage des institutions politiques modernes échappe pas la direction de
glise qui entend désormais faire des fidèles des citoyens dont le mandat est de
servir les intérêts de Dieu3 Cette conception totalisante de autorité de Eglise
débouche sur une injonction extrêmement claire concernant attitude des catholiques
lors des prochaines élections
Ces préceptes renferment la règle laquelle tout catholique doit conformer sa
vie publique En définitive partout où Eglise ne défend pas de prendre part aux
affaires publiques on doit soutenir les hommes une probité reconnue et qui
promettent de bien mériter de la cause catholique et pour aucun motif il ne serait
pennis de leur préférer des hommes hostiles la religion4
acceptation du système politique pluraliste que confirmera encyclique sur le
ralliement du 10 février 1892 ne renforce pas la liberté du citoyen catholique qui ne
saurait sous peine de péché grave voter pour un candidat ayant pas fait une profes
sion de foi conforme aux ux de Eglise appartenance religieuse du citoyen
interdit de fa on la plus stricte certaines options politiques jugées contraires
orthodoxie catholique et lui commande de bien voter est-à-dire de voter chrétien
nement La lettre encyclique de Léon XIII exhorte enfin les évêques prendre soin
de répandre partout Notre parole et de faire comprendre tous combien il importe
de mettre en pratique les enseignements contenus dans cette lettre est afin de
suivre cette direction que les dix-sept évêques recensés précédemment vont modifier
leurs catéchismes diocésains afin inclure en particulier une le on relative aux
devoirs électoraux des chrétiens
Le savoir-faire pratique mis en uvre pour diffuser cette le on complémentaire
nous renseigne de fa on assez précise sur la stratégie de socialisation choisie par les
prélats origine la le on qui sera ultérieurement incriminée par le Conseil tat
est diffusée sur une feuille volante que le desservant distribue aux enfants lors du caté
chisme est cette option qui sera choisie par exemple par évêque de Mende qui
fera tirer àlO 000 exemplaires la le on complémentaire et la fera distribuer avec ordre
de la coller la fin des catéchismes Dans un second temps ce sont les libraires eux-
mêmes qui collèrent les deux feuilles et les paginèrent avec un tampon encreur
pages 76 et 77 Enfin la le on fut intégrée la place qui lui était impartie page 42
dans la nouvelle édition imprimée cet effet6 Le parcours de la le on dont évêque
on me permette de renvoyer ici Déloye cole et citoyenneté... op cit
Sur cette question cf étude ancienne de Jean-Paul Chamay glise catholique et
les élections fran aises Revue internationale des doctrines et des institutions 19-20 juillet-
décembre 1962 257-306
Ossipow op cit. 68
Léon XIII Lettre encyclique Sapientae Christianae. cité 2167
Ibid. 2179
ANP 19 5444 Rapport du préfet de Lozère au ministre de la Justice et des Cultes en
date du 30 août 1892
786