D’UNE ÉTUDE D’IMPACT SUR L’ENVIRONNEMENT CONCERNANT

D’UNE ÉTUDE D’IMPACT SUR L’ENVIRONNEMENT CONCERNANT

-

Documents
21 pages
Lire
Le téléchargement nécessite un accès à la bibliothèque YouScribe
Tout savoir sur nos offres

Description

PROJET D INSTRUCTIONS D UNE TUDE D IMPACT SUR L ENVIRONNEMENT CONCERNANT L INSTALLATION DE R CEPTION, DE STOCKAGE ET DE TRAITEMENT DU GAZ NATUREL LIQU FI remis par la ministre de l Environnement et des Gouvernements locaux pour la province du Nouveau-Brunswick en collaboration avec PŒches et OcØans Canada Irving Oil Limited Le 25 mars 2002 TABLE DES MATI¨RES 1.0 INTRODUCTION..................................................................................................................... 2 1.1 But................................................................................................................................. 2 1.2 Processus fØdØral et provincial d’Øvaluation de l’impact sur l’environnement..............2 1.3 DØfinitions........6 2.0 M THODOLOGIE POUR L’EIE ............................................................................................ 7 2.1 GØnØralitØs..................................................................................................................... 7 2.2 Limites de l’Øtude et portØe des facteurs....................................................................... 7 2.3 PrØvision des effets environnementaux..........................................................................8 2.4 Les effets environnementaux cumulatifs9 2.5 AttØnuation, urgence et indemnisation......................................................................... ...

Sujets

Informations

Publié par
Nombre de visites sur la page 20
Langue Français
Signaler un problème







PROJET D INSTRUCTIONS
D UNE TUDE D IMPACT SUR L ENVIRONNEMENT CONCERNANT

L INSTALLATION DE R CEPTION, DE STOCKAGE ET DE TRAITEMENT DU GAZ
NATUREL LIQU FI




remis par la ministre de l Environnement et des Gouvernements locaux
pour la province du Nouveau-Brunswick
en collaboration avec PŒches et OcØans Canada




Irving Oil Limited




Le 25 mars 2002

TABLE DES MATI¨RES


1.0 INTRODUCTION..................................................................................................................... 2
1.1 But................................................................................................................................. 2
1.2 Processus fØdØral et provincial d’Øvaluation de l’impact sur l’environnement..............2
1.3 DØfinitions........6

2.0 M THODOLOGIE POUR L’EIE ............................................................................................ 7
2.1 GØnØralitØs..................................................................................................................... 7
2.2 Limites de l’Øtude et portØe des facteurs....................................................................... 7
2.3 PrØvision des effets environnementaux..........................................................................8
2.4 Les effets environnementaux cumulatifs9
2.5 AttØnuation, urgence et indemnisation...........................................................................9
2.6 Engagement en matiŁre de surveillance et de suivi .......................................................9
2.7 Consultation du public ................................................................................................ 10
2.8 Mandat......................................................................................................................... 11

3.0 TUDE ET CONTENU DU RAPPORT ............................................................................... 12
3.1 Description du projet - portØe du projet ...................................................................... 12
3.2 Justification ou raison d’Œtre du projet........................................................................ 13
3.3 Identification et analyse des solutions de rechange................................................... 14
3.4 Description de l’environnement actuel ....................................................................... 14
3.5 Index de renvoi............................................................................................................ 15

4.0 EFFETS POSSIBLES.. 16
4.1 Effets sur la qualitØ de l’air.......................................................................................... 16
4.2 Effets sur le milieu marine............................................................................................16
4.3 Effets sur les poissons d’eau douce et habitat du poisson............................................17
4.4 Effets sur les espŁces dØsignØes ayant un statut de conservation particulier..............17
4.5 Effets sur l’environnement terrestre et les terres humides ..........................................17
4.6 Effets sur les oiseaux migrateurs..................................................................................18
4.7 Effets sur l eau souterraine ...........................................................................................18
4.8 Effets de la navigation sur la sØcuritØ...........................................................................18
4.9 Enjeux concernant le transport .....................................................................................18
4.10 Effets socio-Øconomiques 18
4.11 Effets sur la santØ et la sØcuritØ du public ....................................................................19
4.12 Effets sur les intØrŒts des PremiŁres Nations ...............................................................19
4.13 valuation des effets des risques naturels sur le projet ...............................................20

Page 1 de 20

1.0 INTRODUCTION

1.1 But

Irving Oil Limited doit suivre ces instructions afin d orienter la rØdaction d un rapport d Øtude
d im pact sur l environnem ent (EIE) portant sur son ouvrage proposØ du gaz naturel liquØfiØ (« le
projet ») Saint-Jean, Nouveau-Brunswick. Le rapport d EIE vise satisfaire les exigences
ØnoncØes dans le RŁglement 87-83 sur les Øtudes d impact sur l environnement en vertu de la Loi sur
l assainissem ent de l environnem ent du Nouveau-Brunswick. Les instructions sont aussi utilisØes
pour dØterminer la portØe du projet. En outre, il faut tenir compte des facteurs et de la portØe de ces
facteurs dans l Ølaboration d un rapport d Øtude dØ taillØ en vue de satisfaire aux exigences d une
Øvaluation environnementale conformØment la Loi canadienne sur l Øvaluation environnem entale
(LCEE). Le terme « projet » dØsigne « ouvrage » et « projet » aux termes des deux lois respectives.
Le terme « effet environnemental » dØsigne « impact » et « effet environnemental » aux termes des
deux lois respectives. Le rapport d Øvaluation envir onnementale et le rapport d Øtude dØtaillØ, seront
regroupØs dans un seul rapport dØsignØ sous le nom de dØclaration d im pact environnemental ou
DIE.


1.2 Processus fØdØral et provincial d Øvaluation de l impact sur l environnement

En vertu du RŁglement 87-83 de la Loi provinciale sur l assainissement de l environnement ,
Irving Oil Limited, titre de prom oteur du projet, a dß enregistrer le projet en vue d un exam en
visant dØterm iner si une Øtude d im pact sur l environnement Øtait nØcessaire ou non. Le projet a
ØtØ enregistrØ le 25 juillet 2001. Le 14 dØcembre 2001, la ministre de l Environnem ent et des
Gouvernements locaux a dØterminØe qu il fallait eff ectuer une Øtude d im pact sur l environnem ent
pour Øvaluer la nature et l im portance des effets possibles du projet.

Le 19 novembre 2001, PŒches et OcØans Canada a Øtabli que le projet devait faire l objet d un
examen rØglementaire fØdØral en vertu de la Loi sur la protection des eaux navigables. Une
Øvaluation environnementale doit donc Œtre effectuØe conformØment la l alinØa 5(1) d), un niveau
d Øtude dØtaillØ avant qu un perm is puisse Œtre accordØ conformØment la Loi sur la protection des
eaux navigables. Le procØdØ d Øtude dØtaillØ com porte plusieurs Øtapes, y compris une phase initiale
afin d Øtablir l Øtendue du projet, de dØterm iner les facteurs qui doivent Œtre considØrØs dans
l Øvaluation; la portØe de ces facteurs doit Øgalem ent Œtre ØvaluØe.

En plus de dØsigner le MPO (Loi sur la protection des eaux navigables) comme l autoritØ
responsable de ce projet, le processus prØvu par le RŁglement sur la coordination fØdØrale a dØsignØ
Transports Canada SØcuritØ m aritime, Environnement Canada et Ressources naturelles Canada
comme des ministŁres qui ont leur servi ce des spØcialistes ou des connaissances ou de
l inform ation spØcialisØes. Le ministŁre des PŒches et des OcØans (Gestion de l habitat) a effectuØ
un premier examen des travaux proposØs dans les eaux ou prŁs des eaux (p. ex. quai polyvalent) et a
conclu que cet ouvrage n entra nera pas la dØtØriora tion, la perturbation ou la destruction de l habitat
Page 2 de 20
à
à

du poisson et ne nØcessitera donc pas une autorisation conformØment au paragraphe 35(2) de la Loi
sur les pŒches.

La ministre de l Environnem ent et des Gouvernements locaux a nommØe un comitØ de rØvision
comprenant des spØcialistes techniques des divers organismes du gouvernement susceptibles d Œtre
touchØs par le projet, notamment :

MinistŁre de l Environnem ent et des Gouvernements locaux du Nouveau-Brunswick
MinistŁre des Ressources naturelles et de l nergie du Nouveau-Brunswick
MinistŁre de la SantØ et du Mieux-Œtre du Nouveau-Brunswick
MinistŁre des Transports du Nouveau-Brunswick
SecrØtariat la Culture et au Sport du Nouveau-Brunswick
Commission de la santØ, de la sØcuritØ et de l indem nisation des accidents du Nouveau-Brunswick
MinistŁre de la SØcuritØ publique du Nouveau-Brunswick
Ville de Saint-Jean
Environnement Canada
PŒches et OcØans Canada
Transports Canada SØcuritØ m aritime

Le comitØ fØdØral et provincial de rØvision comprendra des reprØsentants des organismes ci-dessus
ainsi que des reprØsentants de l Agence canadienne de l Øvaluation environnementale, de
l Adm inistration portuaire de Saint-Jean et de Ressources naturelles Canada. Le comitØ de rØvision
a examinØ le premier document d enregistrem ent fourni par Irving Oil Limited, qui il a dem andØ
de fournir d autre inform ation, et a assistØ une sØance d inform ation offerte par Irving Oil Limited.
Cet exercice d exam en prØalable a fourni la base de ce projet d instructions dØterm inant la portØe de
l Øtude que le Com itØ de rØvision a Øgalement examinØ. Ce projet d instructions prØsente l approche
que le promoteur devrait adopter pour effectuer l EI E. Il cerne Øgalement les enjeux importants qui
doivent Œtre pris en compte dans l Øval uation des effets environnementaux du projet.

Les membres du public ont ØtØ invitØs com menter sur le projet d instructions prØlim inaires afin de
dØterminer toutes prØoccupations qui n ont pas a pparu dans le document prØliminaire. AprŁs avoir
re u les com mentaires du public, la ministre fournit ces instructions finales pour l EIE.

DŁs la rØception des instructions finales, Irving Oil Limited ou son expert-conseil doit fournir la
ministre le mandat dØtaillØ qui dØcrit l approche devant Œtre utilisØe dans l EIE. Le m andat sera
ØvaluØ l aide d un processus de consultation auquel participeront le prom oteur et les organismes de
rØvision gouvernementaux responsables.

Le ministŁre provincial de l Environnem ent et des Gouvernements locaux sera l organism e
responsable de cet examen et est chargØ de s assurer que l autoritØ responsable re oit toute la
documentation et toute la correspondance. Les instructions finales seront ØlaborØes de fa on
mettre l accent sur les exigences ØnoncØes dans le RŁglement sur les EIE et de la LCEE. Le
rapport qui sera rØdigØ par le promoteur devra rØpondre aux exigences du rapport d Øvaluation
Page 3 de 20

d impact sur l environnement et du rapport d Øtude dØtaillØ en respectant les deux niveaux de
lØgislation qui s appliquent. P our des raisons pratiques, le rapport sera dØsignØ dØclaration
d impact environnemental ou DIE. La DIE comprendra un ØnoncØ clair de son cadre
rØglementaire en ce qui a trait aux exigences imposØes par les deux niveaux de lØgislation.

Selon le paragraphe 17(1) de la LCEE, PŒches et OcØans Canada confŁre officiellement la
responsabilitØ de la dØlØgation d au toritØ Irving Oil Limited, promoteur du projet, pour ce qui est
de la prØparation d un rappor t d Øtude dØtaillØ acceptable.

Le principal objectif de l EIE est de prØdire les e ffets prØvus de la rØalisation du projet. L Øtude
d im pact sur l environnem ent effectuØe en consultation avec les rØsidents de la rØgion touchØe par
les effets que le projet pourrait avoir sur l envir onnement devrait Øgalement dØterminer les mØthodes
suivre pour optim iser les effets positifs et limiter au minimum les effets nØgatifs du projet sur
l environnem ent.

L inform ation recueillie pendant l Øtude est com pilØe dans la DIE. Le rapport prØliminaire est
ØvaluØ par le ComitØ de rØvision qui dØtermine si l Øtude a rØpondu tous les enjeux soulevØs dans
les instructions finales. Si le ComitØ de rØvision dØtermine que le rapport ne rØpond pas de fa on
adØquate aux instructions, le promoteur devra apporter des rØvisions pour corriger toute lacune
indiquØe afin de faire avancer le processus de l EIE.

Si sur l avis du ComitØ de rØvision, l autoritØ responsable et la ministre provinciale de
l Environnem ent sont convaincues que la DIE est satisfaisante, la prochaine Øtape consiste faire
participer, l aide d une consultation, le public l Øvaluation des effets possibles du projet sur
l environnem ent et de leur importance.

Un rØsumØ de la DIE est prØparØ pour l autoritØ re sponsable et la ministre, afin d aider les m embres
du public se fam iliariser avec l inform ation. Le ComitØ de rØvision prØpare Øgalement une
dØclaration de rØvision gØnØrale rØsumant ses commentaires sur la DIE. Ces documents sont rendus
publics pour une pØriode d au m oins 30 jours afin que la population puisse les Øtudier et les
commenter, aprŁs quoi le calendrier et le lieu des rencontres publiques seront annoncØs. L autoritØ
responsable soumet la DIE (se rapporte formellement au rapport d Øtude dØtaillØ) au ministre
fØdØral de l Environnem ent et l Agence canadie nne de l Øvaluation environnem entale, pour Øtude
et commentaires par le public. Il est prØvu que la pØriode d exam en Øtablie par le gouvernement
fØdØral co ncidera avec la pØriode de consultation dØcrite ci-dessus.

Des rencontres publiques qui ont gØnØralement lieu prŁs de la rØgion oø le projet est proposØ
permettent tous les intervenants intØressØs de formuler des commentaires, de soulever des
prØoccupations et de poser des questions sur tous les ØlØments couverts dans la DIE. AprŁs la
rencontre publique, une pØriode de 15 jours est rØservØe pour que les membres du public puissent
soumettre des observations Øcrites la m inistre de l Environnem ent et des Gouvernements locaux.
Ces commentaires seront partagØs avec le gouvernement fØdØral. la fin de cette pØriode, un
compte rendu de la participation de la population est rendu public et prØsentØ aux ministres.
Page 4 de 20

n im porte quel moment aprŁs cette date, le Cabinet (lieutenant-gouverneur en conseil) peut dØcider
de dØlivrer ou de refuser de dØlivrer un agrØment pour le projet. De mŒme, le ministre fØdØral de
l Environnem ent prend une dØcision concernant les prochaines Øtapes et en avise l autoritØ
responsable.

Les modalitØs suivre pour effectuer une EI E sont prØcisØes dans le RŁglement 87-83, RŁglement
sur les Øtudes d impact sur l environnement Loi sur l assainissem ent de l environnem ent. Un
sommaire de ces modalitØs est prØsentØ dans la brochure intitulØe « tude d im pact environnemental
au Nouveau-Brunswick ». On peut obtenir ces documents du ministŁre de l Environnem ent et des
Gouvernements locaux l adresse ci-dessous.

Germaine Pataki-ThØriault
Direction de l Øvaluation des projets
MinistŁre de l Environnem ent et des Gouvernements locaux du Nouveau-Brunswick
C.P. 6000
20, rue McGloin
Fredericton (Nouveau-Brunswick)
E3B 5H1
Courriel : EIA-EIE@gnb.ca

ou au
Bureau rØgional de Saint-Jean
Direction des services rØgionaux
MinistŁre de l Environnem ent et des Gouvernements locaux du Nouveau-Brunswick
8, rue Castle
Saint-Jean (Nouveau-Brunswick)
E2L 3B8

On peut obtenir de l inform ation Øgalement sur le processus fØdØral d Øvaluation environnem entale
sur le site web de l Agence canadienne de l Øvaluation environnem entale http://www.ceaa-
acee.gc.ca ou en communiquant avec le bureau rØgional de l Agence en Atlantique au
(902) 426-0564.

1.3 DØfinitions

« Solutions de rechange » dØsigne les divers moyens qui sont techniquement et Øconomiquement
rØalisables, pour mettre en uvre ou m ener bien le projet. Ces moyens peuvent inclure par
exemple les autres emplacements, d autres voies et d autres m Øthodes de dØveloppement, de mise en
uvre et d attØnuation.

« Solutions de rechange au projet » dØsigne les diffØrents moyens fonctionnels pour rØpondre aux
besoins du projet et atteindre le but du projet.

Page 5 de 20

Selon la Loi canadienne sur l’ Øvaluation environnementale « Environnement » dØsigne les ØlØments
de la Terre et comprennent :
a) le sol, l eau et l air, y com pris toutes les couches de l atm osphŁre;
b) toutes les matiŁres organiques et inorganiques ainsi que les Œtres vivants;
c) les conditions sociales, Øconomiques, culturelles et esthØtiques qui influencent la vie des
humains ou une communautØ et qui concernent les ØlØments a) et b);
d) les systŁmes naturels en interaction qui comprennent deux ØlØments ou plus visØs aux
alinØas a) et c).

Selon la Loi sur l’ assainissement de l environnem ent « Environnement » comprend l air, l eau et le
sol.

« Effets environnementaux » dØsigne, par rapport au projet
a) tant les changements que la rØalisation d un projet risque de causer l environnem ent que
les changements susceptibles d Œtre apportØs au projet sont compris parmi les changements
l environnement et les rØpercussions de ces projets, soit en matiŁre sanitaire et
socio-Øconomique, soit sur le patrimoine culturel ou physique, soit sur l usage courant de
terre et de ressources des fins traditionnelles par les autochtones, soit sur une construction,
un emplacement ou une chose d importance en matiŁre historique, archØologique,
palØontologique ou architecturale;
b) tout changement que le projet peut entra ner pour l environnem ent, que ce changement ait
lieu l intØrieur ou l extØrieur du Canada.

« Poisson » est prØsentØ l article 2 de la Loi sur les pŒches et comprend le poisson, les mollusques,
et les animaux marins.

« AutoritØ responsable » dØsigne par rapport au projet, l autoritØ fØdØrale, en conform itØ avec le
paragraphe 11(1) de la Loi canadienne sur l’ Øvaluation environnementale, qui est tenue de veiller
ce qu il soit procØdØ l Øvaluation environnem entale de projet.

Page 6 de 20

2.0 M THODOLOGIE POUR L EIE

2.1 GØnØralitØs

Les processus fØdØral et provincial d Øtude d im pact sur l environnem ent aboutissent une Øtude
dØtaillØe des effets environnementaux possibles et la dØterm ination des modalitØs qui peuvent Œtre
appliquØes pour attØnuer ces effets. La DIE devrait dØterminer les mØthodes appliquer pour
optimiser les effets environnementaux positifs et minimiser les effets environnementaux nØgatifs
rØsultant de la conversion proposØe. Ces instructions mettent l accent sur l Øtendue du projet, les
facteurs considØrer et leur portØe conform Øment aux articles 15 et 16 de la LCEE comme il a ØtØ
dØterminØ par l autoritØ responsable, PŒches et OcØans Canada.

Pour orienter l EIE, les ØlØm ents environnementaux d im portance principale, dØsignØs comme les
ØlØments environnementaux importants doivent Œtre identifiØs dŁs le dØbut du processus en vue du
rapport de la DIE. La mØthode suivre pour effectuer cet exercice et les critŁres pour dØterminer les
ØlØmentaux im clairement ØnoncØs par le promoteur. Le
promoteur est encouragØ faire appel la connai ssance de la population locale pour identifier les
ØlØments environnementaux importants.

La Partie 4.0 de ces instructions prØsente un certain nombre d ØlØm ents prendre en com pte dans
l Øtude. Toutefois, ce cadre ne doit pas lim iter la DIE. Le promoteur doit inclure, dans l Øvaluation
des effets environnementaux que le projet peut avoir d autres ØlØm ents qui ressortent des discussions
avec les membres du ComitØ de rØvision, les organismes de rØglementation ou les membres du
public.


2.2 Limites de l Øtude et portØe des facteurs

Selon l article 16 de la LCEE , l Øtude doit prendre en com pte les effets possibles du projet dans les
limites spatiales et temporelles qui englobent les pØriodes et les secteurs l intØrieur desquels le
projet peut Œtre en interaction avec les ØlØments de l environnem ent et avoir un effet sur ces
ØlØments. Irving Oil Limited doit clairement dØfinir les limites temporelles et spatiales de l Øtude.
Les limites temporelles de l Øtude (la durØe prØvue des effets environnementaux du projet) doivent
reflØter la pØriode de construction, la durØe de l exploitation du projet, et la portØe gØographique de
tous les effets environnementaux possibles dont les consØquences peuvent demeurer aprŁs la pØriode
d exploitation, y com pris la dØsaffectation et les accidents et les dØfaillances.

Les limites spatiales devraient indiquer la portØe des activitØs du projet qui auront lieu dans
l environnem ent existant. Les limites, comme les ØlØments administratifs, techniques, biophysiques
et socio-Øconomiques et la rØgion du projet devraient Œtre dØfinies et leurs liens avec le processus
d Øvaluation de l im pact devraient Œtre Øtablis. Pour dØterminer les limites spatiales appropriØes, il
faut tenir compte des effets possibles de la proposition l Øchelon national, rØgional et local.

Page 7 de 20


2.3 PrØvision des effets environnementaux

L EIE vise principalem ent prØdire les effets environnementaux qui peuvent rØsulter de l ouvrage
proposØ, et leur importance. Ces prØvisions doivent tenir compte de tous les aspects et de toutes les
phases du projet ainsi que de tous les effets indirects, cumulatifs et des effets qui peuvent rØsulter
d accidents ou de dØfaillances. Les prØvisions devr aient inclure les effets possibles du projet sur
l environnem ent comme les conditions mØtØorologiques exceptionnelles, la foudre, l’activité
sismique et les considØrations de changements climatiques.

Les prØvisions de l EIE sont gØnØralem ent basØes sur un ensemble d Øvaluations objectives et
subjectives. L utilisation d une analyse objective est fortement prØfØrØe. Toutefois, compte tenu des
facteurs pouvant limiter la capacitØ de prØdire les rØactions environnementales, les prØvisions
pourraient, s appuyer en partie sur une Øvaluation suggestive fondØe sur une expØrience ou un
jugement professionnel. Les prØvisions devraient donc Œtre accompagnØes d une explication des
limites de l analyse et de rØfØrences nous renvoyant aux documents d appui et aux raisons justifiant
l Øtablissem ent de ces prØvisions.

Des prØvisions doivent Œtre Øtablies concernant la nature (nØfaste ou positive), l am pleur, la durØe, la
frØquence, l Øtendue gØographique et les impacts irrØversibles du projet ou des effets
environnementaux. L im portance de l im pact sur l environnement doit aussi Œtre dØterminØe. Ces
prØvisions doivent :

- faciliter la prise de dØcisions concernant le projet;
- prØciser clairement tout degrØ d incertitude inhØrent aux prØvisions;
- dØterminer clairement les effets par rapport la santØ du public et aux niveaux de tolØrance des
organismes dans l environnem ent;
- se prŒter une analyse dans la m esure du possible par une surveillance continue.

Afin de faire clairement la distinction entre les effets importants et les effets de moindre importance,
le promoteur doit dØfinir « important » pour l EIE. La dØfinition devrait Œtre fondØe sur les ØlØments
scientifiques, les valeurs sociales, les inquiØtudes du public et les jugements Øconomiques, et Œtre
Øtablie en consultation avec le ComitØ de rØvision. En particulier, l im portance des changements des
ØlØments environnementaux importants provoquØs par le projet devrait Œtre clairement indiquØe dans
la DIE. Les seuils des effets nØfastes importants sur les ØlØments environnementaux importants
devraient Œtre Øtablis en fonction des critŁres applicables. La rØfØrence quantifiable l am plitude,
la portØe gØographique, la durØe, la f rØquence, la rØversibilitØ et au contexte Øcologique des
effets potentiels est nØcessaire. L im portance devrait Œtre dØterminØe en fonction des effets propres
au projet et des effets cumulatifs et aprŁs la prise en compte de la mise en uvre des m esures
d attØnuation adØquates.


Page 8 de 20

2.4 Les Effets Environnementaux cumulatifs

Les effets environnementaux cumulatifs dØsignent les effets que la rØalisation du projet
combinØe l existence d autres ouvrages ou d au tres projets ou activitØs est susceptible de
causer l environnem ent. Les effets environnementaux cumulatifs doivent Œtre pris en ligne de
compte. Les effets environnementaux cumulatifs devraient Œtre pris en ligne de compte
individuellement pour chaque ØlØment environnemental important choisi.


2.5 AttØnuation, urgence et indemnisation

L Øtude doit dØcrire les m esures gØnØrales et spØcifiques de faisabilitØ technique et Øconomique que
Irving Oil Limited entend mettre en uvre pour attØnuer (Ølim iner, empŒcher et minimiser) les effets
nØfastes que le projet peut causer l environnem ent. Il faut inclure une description des mesures
d urgence qui ont ØtØ prØvues pour intervenir dans le cas de dØfaillances ou d accidents potentiels
pouvant entra ner des dØversem ents ou des rejets imprØvus de polluants dans l environnem ent. Le
promoteur doit expliquer clairement dans quelles circonstances les mesures d attØnuation seront
mises en uvre. Les solutions possibles en m atiŁre d attØnuation devraient Œtre considØrØes de
fa on hiØrarchique, une prioritØ Øvidente devant Œtre accordØe aux possibilitØs d Øviter l im pact et de
prØvenir la pollution. L accent doit Œtre m is sur les possibilitØs de contribuer une approche
rØgionale en matiŁre de gestion des effets cumulatifs.

Le promoteur doit fournir les grandes lignes des plans d urgence :

- qui seront utilisØes dans le cas d une urgence environnementale attribuable au projet, dans les
limites spatiales de l Øtude;
- qui seront utilisØes en cas d ef fets importants attribuables au projet, dØpistØs par la surveillance.
Ces plans doivent Œtre con us de fa on Œtre m is en uvre si des effets environnem entaux sont
dØpistØs pendant la construction et l exploitation.

L Øtude doit exam iner les modes d indem nisation qui seront utilisØs en cas d ef fets accidentels ou
rØsiduels. Les grandes lignes du plan d indem nisation doivent Œtre ØlaborØes en consultation avec
les organismes fØdØraux et provinciaux et autres intervenants selon ce qui convient.
L indem nisation devrait Œtre considØrØe comme une solution de dernier recours, mais peut Œtre
exigØe si les effets environnementaux ne peuvent pas Œtre attØnuer pendant la construction ou
l exploitation du projet.


2.6 Engagement en matiŁre de surveillance et de suivi

Les programmes bien dØfinis pour la surveillance et de suivi des effets du projet doivent Œtre
expliquØs dans l EIE. Irving Oil Limited doit dØcrire les programmes de suivi et de surveillance
qu elle propose pour le projet, y com pris leurs objectifs, leurs contenus, leurs mise en uvre et les
Page 9 de 20