L'agriculture française en mouvement - article ; n°517 ; vol.93, pg 303-325

-

Documents
25 pages
Obtenez un accès à la bibliothèque pour le consulter en ligne
En savoir plus

Description

Annales de Géographie - Année 1984 - Volume 93 - Numéro 517 - Pages 303-325
The essential change of French agriculture begins about 1955. It is loaded of various consequences with regard to traditional rural society sacrified to productivity and integration to diverse process associating agriculture and industry. It generates general as regional or particular struggles, a very high reduction of agricultural working population and a reduction of utilizated territory. The concentration of cultivated land is limited to the size of farms of middle dimension at European scale, but the increase of investment is very high : the financial fund of each farm was multiplied by 3 or 4 in 25 years and involves increase of debts and often departures.
The most progressing sectors are those of animal products that ensure a large export on condition of contract of the farmers in a channel where industry is before and after the agricultural process. But all could not follow and all experiences, even the most attractive, dont insure against diseases. It appears equally regional diversity. Always however, structural problems interfere with inequality of nature.
La grande mutation de l'agriculture française s'amorce vers 1955. Elle est lourde de conséquences pour la société rurale traditionnelle sacrifiée à la rentabilité et à l'intégration dans des processus agro-industriels. Elle s'accompagne de conflits tantôt généraux, tantôt régionaux et sectoriels, d'une réduction drastique de la population active agricole et sensible de la surface agricole utile. La concentration de la terre s'effectue au niveau des exploitations de taille moyenne à l'échelle européenne mais, en revanche, l'investissement a pris des proportions considérables : le capital d'exploitation a triplé ou quadruplé en vingt-cinq ans et entraîne l'endettement et bien des abandons. Les secteurs de pointe sont ceux de l'élevage qui assure une exportation importante de produits bruts ou transformés sous condition de l'insertion de l'éleveur dans une filière où l'industrie est à l'amont et à l'aval. Tous les agriculteurs ne peuvent pas suivre, et toutes les expériences, même les plus prometteuses, ne se projettent pas sur le long terme. La différenciation est du même ordre entre les régions. Mais on retrouve toujours des problèmes de structure qui interfèrent avec les inégalités d'ordre naturel.
23 pages
Source : Persée ; Ministère de la jeunesse, de l’éducation nationale et de la recherche, Direction de l’enseignement supérieur, Sous-direction des bibliothèques et de la documentation.

Sujets

Informations

Publié par
Publié le 01 janvier 1984
Nombre de visites sur la page 45
Langue Français
Signaler un problème

André Fel
L'agriculture française en mouvement
In: Annales de Géographie. 1984, t. 93, n°517. pp. 303-325.
Citer ce document / Cite this document :
Fel André. L'agriculture française en mouvement . In: Annales de Géographie. 1984, t. 93, n°517. pp. 303-325.
doi : 10.3406/geo.1984.20267
http://www.persee.fr/web/revues/home/prescript/article/geo_0003-4010_1984_num_93_517_20267Abstract
The essential change of French agriculture begins about 1955. It is loaded of various consequences
with regard to traditional rural society sacrified to productivity and integration to diverse process
associating agriculture and industry. It generates general as regional or particular struggles, a very high
reduction of agricultural working population and a reduction of utilizated territory. The concentration of
cultivated land is limited to the size of farms of middle dimension at European scale, but the increase of
investment is very high : the financial fund of each farm was multiplied by 3 or 4 in 25 years and
involves increase of debts and often departures.
The most progressing sectors are those of animal products that ensure a large export on condition of
contract of the farmers in a channel where industry is before and after the agricultural process. But all
could not follow and all experiences, even the most attractive, dont insure against diseases. It appears
equally regional diversity. Always however, structural problems interfere with inequality of nature.
Résumé
La grande mutation de l'agriculture française s'amorce vers 1955. Elle est lourde de conséquences pour
la société rurale traditionnelle sacrifiée à la rentabilité et à l'intégration dans des processus agro-
industriels. Elle s'accompagne de conflits tantôt généraux, tantôt régionaux et sectoriels, d'une
réduction drastique de la population active agricole et sensible de la surface agricole utile. La
concentration de la terre s'effectue au niveau des exploitations de taille moyenne à l'échelle
européenne mais, en revanche, l'investissement a pris des proportions considérables : le capital
d'exploitation a triplé ou quadruplé en vingt-cinq ans et entraîne l'endettement et bien des abandons.
Les secteurs de pointe sont ceux de l'élevage qui assure une exportation importante de produits bruts
ou transformés sous condition de l'insertion de l'éleveur dans une filière où l'industrie est à l'amont et à
l'aval. Tous les agriculteurs ne peuvent pas suivre, et toutes les expériences, même les plus
prometteuses, ne se projettent pas sur le long terme. La différenciation est du même ordre entre les
régions. Mais on retrouve toujours des problèmes de structure qui interfèrent avec les inégalités d'ordre
naturel.Lf agriculture fran aise
en mouvement
André Fel
Professeur université de Clermont-Ferrand
Pour comprendre les mouvements qui agitent hui agri
culture fran aise il est nécessaire de prendre un certain recul En
effet est vers 1950-1960 que les conditions traditionnelles ont
radicalement changé Interrogez les agriculteurs qui ont bien connu
cette époque certains vous diront arrivée massive de nouvelles
techniques autres insisteront sur le déclin de la polyculture
autres encore évoqueront les nouveaux marchés commencer
par le Marché commun européen autres enfin vous raconteront
comment on est mis alors parler de fa on toute nouvelle des
paysans Tous souligneront la grande coupure qui existe entre le
genre de vie de leurs parents et leur métier présent
La nouvelle économie agro-alimentaire
Peut-être faut-il partir de la grave mévente des produits
agricoles vers 1955 Il ne agit plus alors simplement du vin
comme auparavant mais encore des fruits du lait on commence
parler du fleuve blanc des fromages fermiers des bovins
rustiques qui ne trouvent plus preneurs sur les champs de foire
Non seulement le Midi agite mais ce qui est plus nouveau le
Massif central sous la bannière du Comité de Guéret et la
Bretagne qui envahit les préfectures 304 ANNALES DE GEOGRAPHIE
urbanisation accélérée modifie les conditions de marché
réduction globale de la consommation de produits bruts relais par
des produits élaborés dans les processus agro-alimentaires
Bien avant on puisse parler une véritable concentration des
exploitations agricoles opère celle de industrie alimentaire Dès
1975 il suffira de cinq grandes usines pour collecter et traiter le lait
des deux départements de la Haute-Normandie La concentration
qui était alors réalisée vraiment que pour les sucreries les
minoteries parfois le vin et les alcools étend toute agriculture
Les grandes conserveries de fruits et de légumes font leur appari
tion industrie de la viande elle-même on disait immobile
concentre ses circuits Si les petites foires disparaissent les unes
après les autres de gros marchés bien équipés organisent et sont
une tout autre envergure Sancoins Fougères Château-Gontier Il
agit pour les firmes et les municipalités de trouver place dans un
nouveau réseau économique aux mailles très élargies et qui détrône
rapidement le puzzle compliqué des anciens marchés locaux
étude de évolution des prix alimentaires pendant la grande
mutation 1960-1975 montre clairement que les meilleurs résultats
sont obtenus lorsque le processus industrialisation gagne en
semble de la filière par le supermarché par usine et si possible
par la mécanisation extrême du travail agricole Les produits les
plus transformés conserves de fruits et de légumes biscottes lait
de longue conservation ont des prix attractifs mais ils sont
distancés par les performances de élevage industriel les volailles
les ufs la viande de porc La part du commerce alimentaire
réalisé dans les magasins grande surface dépassait déjà 50 en
1975 pour les produits les plus industrialisés les conserves les vins
ordinaires et déjà les fromages Par contre les fruits et les légumes
frais avec 35 seulement et surtout la viande de uf 15
montraient la persistance de vieilles traditions ménagères et la
faveur encore accordée la petite boutique épicerie et de
boucherie
Pour dire bref la France est passée tardivement un stade
agricole un stade agro-industriel dans ces années 1960 Malas
sis Les agriculteurs ont perdu de la valeur ajoutée Ils ont été
avec beaucoup de consommateurs longtemps sceptiques et réticents
on évoquait ces schémas alimentaires modernistes Mais ils
doivent se plier évidence et adapter Le négoce veut de la
matière première agricole massivement régulièrement et bas
prix Mais le débat reste ouvert et les agriculteurs ont raison de
faire remarquer aux industriels que leurs produits ne sont pas des
matières premières comme les autres FRANGE AGRICULTURE EN MOUVEMENT 305
II La nouvelle politique agricole
Le Marché commun favorisé le processus de modernisation et
dans le même temps entre 1957 traité de Rome et 1968 mise en
place des systèmes de prix commun les plus délicats est édifiée
une puissante machine commerciale Elle sera une grande chance
pour exportation agricole de la France au moins pendant un
temps Europe est protégée par des barrières douanières et fixe
des prix plus élevés que les cours mondiaux avantage assez
faible pour les producteurs de volailles et ufs est important
dans le cas du blé et du sucre pour la viande bovine également et
il est considérable en ce qui concerne les produits laitiers Les
céréaliers et les éleveurs fran ais vont pouvoir vendre des prix
très avantageux aux Italiens aux Allemands bientôt aux Anglais
Mais la concurrence est vive entre les partenaires Si la France
le plus vaste potentiel de développement elle aussi de grands
retards techniques sur la Hollande le Danemark le Royaume-Uni
Allemagne... Et cela encore est un défi qui incite la modernisa
tion
Ce qui fait originalité de la position fran aise est précisément
une rupture avec un passé de repliement sur soi1
Il est produit alors un phénomène curieux tardif et autant
plus explosif on peut appeler une autocritique de la paysanne
rie ou plus exactement une querelle de génération dans celle-ci La
France avait disait Demangeon une hérédité paysanne Elle
était protectionniste Elle détestait exode rural Elle croyait aux
valeurs paysannes Or est au sein même de la petite paysanne
rie que surgit alors un nouveau type de paysan qui hésite pas
tuer le père Une nouvelle philosophie du métier agricole pris
forme dans des cercles de jeunes agriculteurs en particulier chez les
militants de la Jeunesse agricole chrétienne Ils veulent abolir un
vieux complexe infériorité refusent idée de la propriété familiale
sacrée ce sera la terre outil de travail discutent autorité
des notables croient aux vertus de association Ils ne veulent être
ni des paysans attardés ni des capitalistes employant des salariés
Leur modèle est très proche de agriculture coopérative danoise ou
hollandaise Ils ont des projets deviennent les dirigeants du
syndicalisme des jeunes agriculteurs C.N A. puis conquièrent les
postes de responsabilité de entier syndicat en évin ant les no
tables 1958)
hardis agricole agriculture brûlante G.Wright Gervais évoquent Se de dans référer la Servolin 1967) France son de La Virieu La livre Fin quelques et 1979) Révolution Serai-je des Weil 1967) paysans ouvrages 1965) agriculteur La silencieuse Révolte écrits Mendras Chombart demain paysanne sur Debatisse ce 1970 de 1964) sujet Lauwe et Meynaud encore et 1963 partir plus certains Une prudent de 1963) Chazal auteurs 1960 France La parle Ainsi pose sans Révolution de une La paysans doute Aventure Fin question rurale une trop ANNALES DE OGRAPHIE 306
De longues et difficiles négociations entre le syndicalisme
agricole et le gouvernement ont abouti une nouvelle législation
protégeant la population agricole contre les effets une mutation
trop brutale et assurant la relève dans les exploitations
Il agissait abord de favoriser une structure exploitation de
type familial. susceptible utiliser au mieux les techniques mo
dernes de production institution un complément de retraite
versé aux agriculteurs sexagénaires devait constituer escalier
descendant de agriculture paysanne I.V.D Indemnité viagère
de départ) de fait assura souvent une succession anticipée dans la
famille paysanne escalier montant destiné favoriser le
rajeunissement et expansion de entreprise familiale est aujour
hui encore plus nécessaire et la dotation aux jeunes agricul
teurs qui installent peut atteindre 125 000
Une politique foncière originale fut mise en place avec les
sociétés aménagement foncier et établissement rural S.A.F.E.R.
Elles doivent connaître le marché foncier et peuvent interposer
avec droit de préemption entre vendeurs et acheteurs de terre
Achetant des terres 15 du marché) elles rétrocèdent au même
prix aux agriculteurs elles choisissent les plus jeunes les plus
compétents Ici ou là on accuse les S.A.F.E.R de manquer
impartialité mais leur mission est bien délicate
La nouvelle politique encouragé tous les niveaux agricul
ture de groupe On favorisé les groupements agricoles exploita
tion en commun et ces G.A E.C sont maintenant plus de 20 000
en France On pu croire un temps on verrait surgir une forme
collective toute nouvelle avec des associés venus de plusieurs
horizons En fait les G.A.E.C représentent une forme dérivée de
agriculture familiale mais élargie et modernisée Le cas le plus
fréquent est celui de association un père un fils éventuelle
ment un autre parent exploitant une surface moyenne voisine
une centaine hectares Les coopératives utilisation du matériel
en commun C.U.M.A.) ont entraîné une évolution très sensible des
formes entraide la campagne Les groupements de produc
teurs assurant une mise au marché disciplinée ce qui comporte
en principe la règle de apport total la coopérative ont introduit
un réel changement dans les urs Cependant la part contrôlée
par un groupement est très variable selon les produits Désormais
les fruits classiques pêches pommes poires passent en majorité
par les groupements coopératifs mais il en est pas du tout de
même pour les légumes on qualifie de secteur non organisé
15 passent par les groupements On trouverait les mêmes
contrastes entre le marché des jeunes bovins largement organisé
pour fournir exportation vers Italie et celui des veaux de
boucherie qui reste aux mains des négociants privés FRANCE AGRICULTURE EN MOUVEMENT 307
III expansion de la production agricole
La terre et le travail
Le volume de la production agricole augmenté des deux tiers
en vingt ans est sans doute le record absolu travers toute
histoire rurale fran aise Bien entendu certains produits sont
moins consommés pommes de terre légumes secs autres suivent
le progrès avec quelque peine ovins porcins vins de consommation
courante Par contre certaines performances sont remarquables
élevages industriels céréales comme le montre le tableau qui suit
Ce sont là des taux de croissance qui contrastent vivement avec les
tendances antérieures On craint de voir établir une nouvelle
pause occasion des divers chocs pétroliers et de la situation
générale de crise des dix dernières années Or la croissance agricole
continué bon train au rythme de 5 par an de 1978 1980 en
volume il est vrai mais non en valeur comme on le verra
La surface agricole été dévorée par les diverses formes
urbanisation et leurs effets induits constructions routières aéro
ports etc. autour des villes et dans les régions touristiques Elle
par ailleurs reculé dans les régions de travail pénible et peu
rentable une manière générale dans les régions de montagne
Il existe heureusement en sens inverse quelques zones de
conquêtes agricoles récentes Nous les retrouverons par exemple en
Bretagne et sur ses marges la suite de remembrements et de
destruction du bocage ce qui permet la création de belles prairies
Certaines portions du Massif central sont mieux cultivées autre
fois ainsi cette Châtaigneraie du Cantal qui ne mérite plus son
nom Dans est du Bassin parisien et surtout dans la Champagne
crayeuse le défrichement des pinèdes une tout autre ampleur et
Evolution des livraisons des principaux produits agricoles
de 1960 1980 en
... 166 Oléagineux...................... 125
ufs ............................... 59 205
Lait.................................. ... 70 Betteraves....................... 109
... 64 25 21 Vins courants...................
... 48 Fruits ............................ 42 46 Légumes.........................
... 58 73
Total tous produits agricoles ...................................................................... 64 308 ANNALES DE OGRAPHIE
nous reviendrons plus loin Mais toutes ces surfaces additionnées
ne compensent pas les reculs agricoles des montagnes et des
banlieues
Plus que la perte de surface agricole la diminution de la
oeuvre agricole est un phénomène de toute première gran
deur Plus de la moitié de la population concernée disparu en
vingt ans Le taux annuel de diminution souvent supérieur
même dépassé dans la période expansion économique maxi
male pour atténuer hui
examen de détail fait apparaître assez grandes différences
dans le comportement des diverses catégories de travailleurs
agricoles Les salariés de agriculture se font de plus en plus rares
ils sont partis les premiers et on comprend que leurs fils ne les
remplacent pas Par contre les saisonniers souvent étrangers
constituent un groupe en augmentation Après les salariés ce sont
les membres de la famille des exploitants qui ont le plus émigré De
la sorte et contrairement certaines prévisions audacieuses ce sont
les chefs exploitation qui assurent une part croissante du travail
agricole ceci en contradiction complète avec les autres secteurs de
économie où le salariat emporte de plus en plus On est assez
surpris de constater que le travail familial dans agriculture
exploitants conjoint famille reste tout fait prépondérant
avec 85 du travail effectué
Actifs agricoles
ramenés des personnes temps plein
En milliers 1981
921
404
257
198
92
TOTAL ACTIFS............................................................................... 872
On ne prévoyait pas au gouvernement une évolution aussi
rapide exploitation deux unités de travailleurs préconisée
par la loi orientation se réalise difficilement Très souvent un fils
manque appel et il serait trop onéreux embaucher un salarié
temps complet Neuf fois sur dix exploitation se réduit donc aux
dimensions de la famille Quant la grande ferme pourvue de cinq
salariés elle devient rarissime 400 cas pour toute la France
hui la population agricole dépasse peine de la
population active et on peut célébrer juste titre une formidable AGRICULTURE EN MOUVEMENT 309 FRANCE
augmentation de la productivité du travail Mais certains observa
teurs insistent de plus en plus sur le problème crucial du
renouvellement des chefs exploitation Dans telle commune du
pays de Caux exemple pris parmi bien autres on compte cinq
fois plus abandons du métier agriculteur que entrées dans
cette profession entre 1968 et 1975 Lopin)
Même dans les régions réputées denses et jeunes comme la
Bretagne qui avaient voici peu de graves problèmes de pression
foncière et émigration forcée il semble que les conditions doivent
changer assez vite Après la période de rajeunissement due la
législation favorable aux retraites la population vieillit En une
dizaine années les agriculteurs bretons de plus de 50 ans sont
passés de 50 60 du nombre total Il aura donc beaucoup de
surfaces libérées ici peu et les candidats la profession
agricole sont bien moins nombreux la génération précédente
IV entreprise agricole modernisée
Deux fois moins hommes près de deux fois plus de produits
productivité multipliée par quatre Mais il faut regarder plus en
détail comment se comporte la nouvelle entreprise agricole elle
doit un peu de sa productivité agrandissement et beaucoup
équipement matériel au capital investi
agrandissement des exploitations est une sorte de corollaire de
la disparition une partie entre elles Ajustement simple en
apparence lent dans la réalité car la petite exploitation avant de
disparaître ne connaît pas vraiment la faillite et le chômage Elle
vivote pendant plusieurs années
Exploitations agricoles en France
en du nombre
1955 1970 1980
81 69 61
16 23 27 De 20 50 ha............................................
12
Le mouvement de concentration bien réel pas conduit une
suprématie de la grande culture On ne compte en France que
37 000 entreprises de plus de 100 ha et elles occupent que 18 du
sol La surface moyenne dont dispose agriculteur fran ais atteint
hui 25 ha et élève lentement mais sans coup férir On 310 ANNALES DE GEOGRAPHIE
observe comme un seuil de rentabilité lui-même mobile qui sépare
le grand nombre des exploitations qui déclinent et le grand nombre
de celles qui augmentent par enrichissement en terre et passage la
catégorie supérieure Ce seuil est en somme ce qui paraît
nécessaire pour bien gagner sa vie Canevet qui examiné ces
choses pour la Bretagne au dernier recensement de 1980 constate
que le seuil critique établit là 25 ha de surface ou 20 vaches
laitières ou encore 200 porcs
Il agit donc de agrandir en profitant du départ de quelque
voisin ce mot étant pris dans un sens de plus en plus large car le
cas est plus rare de exploitation dédoublée plusieurs
kilomètres de distance entre plusieurs communes Chose curieuse
cet agrandissement opère de fa on assez différente dans la France
des fermiers en gros la moitié septentrionale et dans celle de la
paysannerie classique de la partie sud En Normandie dans la
Région parisienne les fermiers sont affût de quelques dizaines
hectares et parfois bien davantage pour assurer plus de sécurité
leurs enfants Ils hésitent pas acheter et devenir propriétaires
des parcelles convoitées En Aquitaine en Auvergne en Savoie le
petit propriétaire qui déjà beaucoup dépenser pour équiper en
matériel préfère louer et devenir fermier parcellaire en sus de sa
condition paysanne Ainsi progresse partout le faire-valoir mixte
dans des exploitations partout agrandies Mais les hectares supplé
mentaires sont loin expliquer eux seuls les performances
réalisées
est investissement la ferme qui le plus changé Tantôt
pour simplifier le travail tantôt pour augmenter les rendements de
la terre et des animaux souvent gagner sur les deux tableaux
il fallu équiper Les dépenses en matériel en bâtiments ont
triplé ou quadruplé en un quart de siècle Pour tenir compte de
certaines petites fermes qui ont guère changé disons que les plus
performantes représentent un capital cinq fois dix fois supérieur
ce il était la génération précédente Voilà bien le changement
décisif On pu estimer Dubois I.N.S.E.E. que évolution du
capital dans agriculture calculée par actif été supérieure celle
de toute autre profession que ce soit du commerce ou de
industrie On avance un taux de croissance de 8 par an de ce
capital pendant la période faste en francs constants évidemment
Certes une partie de cet effort économique été assumé par
Etat ou par des organismes publics Les chercheurs et les
techniciens de Institut National de la Recherche Agronomique
ont largement travaillé et de même les grandes compagnies
aménagement régional irrigation et les progrès des rendements
qui en résultent doivent beaucoup la Compagnie du Bas