The Ming - Qing Transition in chinese Porcelain. - article ; n°1 ; vol.42, pg 65-76

-

Documents
13 pages
Obtenez un accès à la bibliothèque pour le consulter en ligne
En savoir plus

Description

Arts asiatiques - Année 1987 - Volume 42 - Numéro 1 - Pages 65-76
Dans l'histoire de la porcelaine chinoise, la période de transition peut, à présent, sur la base de facteurs sociaux, économiques et politiques, être située dans la période qui va de la mort de l'empereur Wanli, en 1619, à la presque totale destruction des manufactures de Jingdezhen, du fait de la rébellion des Trois Feudataires, en 1674. Au cours de la première partie de cette période, une évolution stylistique peut être déterminée grâce à l'existence de pièces datées.
Les éléments fondamentaux du décor, pour les « bleu et blanc » tout au moins, apparaissent déjà vers 1625, date d'un brûle-parfum du British Museum, et on peut les suivre, en même temps que l'évolution des formes, jusque dans les premières années de la dynastie des Qing, après 1645. Les pièces
datées de cette dynastie apparaissent à partir de 1651, date à laquelle les premières commandes impériales sont passées aux manufactures.
Le changement devient assez rapide entre 1660 et 1670. En 1666, date d'une pièce importante qui se trouve dans une collection privée, le style Kangxi émerge nettement. Les pièces polychromes, cependant, sont plus difficiles à dater. En 1674, avec la dernière pièce datée avant la destruction des fours, on constate que le style Kangxi a suffisamment mûri pour devenir le tremplin des développements qui se situent durant les vingt dernières années du siècle et qui conduiront aux grandes réalisations du règne de Yongzheng.
12 pages
Source : Persée ; Ministère de la jeunesse, de l’éducation nationale et de la recherche, Direction de l’enseignement supérieur, Sous-direction des bibliothèques et de la documentation.

Sujets

Informations

Publié par
Publié le 01 janvier 1987
Nombre de lectures 10
Langue Français
Poids de l'ouvrage 2 Mo
Signaler un problème