The Cyprus wars: psychoanalysis and race in Shakespeare
9 pages
English
Obtenez un accès à la bibliothèque pour le consulter en ligne
En savoir plus

The Cyprus wars: psychoanalysis and race in Shakespeare's Othello - article ; n°1 ; vol.31, pg 139-146

-

Obtenez un accès à la bibliothèque pour le consulter en ligne
En savoir plus
9 pages
English

Description

Travaux de la Maison de l'Orient méditerranéen - Année 2000 - Volume 31 - Numéro 1 - Pages 139-146
Dans Othello, Shakespeare fait en sorte que la nuit de la fugue d'Othello et de Desdémone coïncide avec la nuit où arrive à Venise la nouvelle des mouvements menaçants de la flotte turque. C'est en vérité une nuit inquiétante. L'État vénitien, craignant pour la sécurité de son avant-poste oriental à Chypre, envoie Othello pour organiser sa défense.
Bien que ces événements soient fictifs, ils ne pouvaient qu'évoquer, pour l'auditoire cultivé qu'était celui de Shakespeare au Globe Theatre de Londres, des faits de l'histoire européenne récente. Si l'on voulait dater l'établissement d'Othello à Chypre, il devrait se situer en 1570, l'année où la Turquie musulmane attaqua Chypre. Famagouste capitula le 1er août 1571, après un long siège, et les Turcs prirent alors possession de l'île. Quand Shakespeare écrit Othello, en 1603-1604, Chypre fait partie de l'Empire ottoman depuis plus de trente ans.
L'article analyse d'un point de vue psychanalytique la raison pour laquelle Shakespeare, tout en utilisant le récit de l'Italien Cinthio de 1565 qui se situe dans une Chypre paisible, place la tragédie personnelle d'Othello dans le contexte de l'invasion turque : la guerre entre Vénitiens et Turcs permet à Shakespeare de dramatiser non seulement des événements historiques par un contexte fictif mais aussi d'explorer les thèmes d'identité raciale, religieuse et nationale en temps de paix et de guerre. Le Maure, le général Othello, appartient à une race dont l'identité souffre d'appartenir aux déplacés, aux dépossédés -il est un étranger, dans un camp auquel il n'appartient pas réellement : la Venise, blanche, impériale et chrétienne.
8 pages
Source : Persée ; Ministère de la jeunesse, de l’éducation nationale et de la recherche, Direction de l’enseignement supérieur, Sous-direction des bibliothèques et de la documentation.

Sujets

Informations

Publié par
Publié le 01 janvier 2000
Nombre de lectures 24
Langue English

Exrait

  • Accueil Accueil
  • Univers Univers
  • Ebooks Ebooks
  • Livres audio Livres audio
  • Presse Presse
  • BD BD
  • Documents Documents