Titre CIRCULAIRE N° 01-07 du 25 juillet 2001 Objet ...
50 pages
Français
Le téléchargement nécessite un accès à la bibliothèque YouScribe
Tout savoir sur nos offres

Titre CIRCULAIRE N° 01-07 du 25 juillet 2001 Objet ...

-

Le téléchargement nécessite un accès à la bibliothèque YouScribe
Tout savoir sur nos offres
50 pages
Français

Description

Titre CIRCULAIRE N° 01-07 du 25 juillet 2001
Objet STATISTIQUES ANNUELLES DES ÉTABLISSEMENTS AFFILIÉS
Origine Direction des Etudes Statistiques
RESUME : Principaux résultats de la statistique brute au 31.12.2000 et de la
statistique rectifiée au 31.12.1999. Direction des Etudes Statistiques
FDA/2001/CDYJ0050.doc
Paris, le 25 juillet 2001
CIRCULAIRE N° 01-07
STATISTIQUES ANNUELLES DES ÉTABLISSEMENTS AFFILIÉS
Madame, Monsieur le Directeur,
Nous avons l’honneur de vous adresser les résultats de la statistique annuelle brute des
établissements affiliés et des effectifs salariés au 31 décembre 2000 et de la statistique annuelle
rectifiée au 31 décembre 1999.
Nous vous remercions des efforts entrepris par vos services afin de parvenir, dans des
conditions difficiles, à un résultat de qualité.
Nous vous prions d’agréer, Madame, Monsieur le Directeur, l’assurance de notre
considération distinguée.
(Signé :
J.P. Revoil
Directeur général adjoint) Direction des Études Statistiques
STATISTIQUE ANNUELLE DES EFFECTIFS SALARIÉS AFFILIÉS
AU 31 DECEMBRE 2000
Le 20 juillet 2001
1 S O M M A I R E
Résumé ........................................................................................................................................... 5
1. France métropolitaine : la plus forte croissance annuelle jamais observée ....................... 7
2. Accroissement plus marqué dans les établissements de 50 salariés et plus ......................... 9
3. La croissance de l'emploi ...

Sujets

Informations

Publié par
Nombre de lectures 74
Langue Français

Exrait

Titre Objet
Origine
CIRCULAIRE N° 01-07 du 25 jDuiEllSe tÉ2T0A0B1LISSEMENTS AFFILIÉS STATISTIQUES ANNUELLES
Direction des Etudes Statistiques
RESUME :
Principaux résultats de la statistique brute au 31.12.2000 et de la statistique rectifiée au 31.12.1999.
Direction des Etudes Statistiques FDA/2001/CDYJ0050.doc
CIRCULAIRE N° 01-07
STATISTIQUES ANNUELLES DES ÉTABLISSEMENTS AFFILIÉS
Madame, Monsieur le Directeur,
Paris, le 25 juillet 2001
Nous avons l’honneur de vous adresser les résultats de la statistique annuelle brute des établissements affiliés et des effectifs salariés au 31 décembre 2000 et de la statistique annuelle rectifiée au 31 décembre 1999.
Nous vous remercions des efforts entrepris par vos services afin de parvenir, dans des conditions difficiles, à un résultat de qualité.
Nous vous prions d’agréer, Madame, Monsieur le Directeur, l’assurance de notre considération distinguée.
(Signé :  J.P. Revoil  Directeur général adjoint)
Direction des Études Statistiques
STATISTIQUE ANNUELLE DES EFFECTIFS SALARIÉS AFFILIÉS
AU 31 DECEMBRE 2000
1
Le 20 juillet 2001
S O M M A I R E
Résumé ...........................................................................................................................................  5
1. France métropolitaine : la plus forte croissance annuelle jamais observée ....................... 7
2. Accroissement plus marqué dans les établissements de 50 salariés et plus ......................... 9
3. La croissance de l'emploi dans les grands établissements persiste .................................... 11
4. Année record pour l’industrie et la construction................................................................. 15
5. Le grand arc Atlantique-Méditerranée nettement au-dessus de la moyenne .................. 25
6. Une croissance de l'emploi légèrement moins forte que celle prévue lors des estimations trimestrielles ................................................................................................ 34
7. L'emploi selon le statut des salariés au regard de l'Assurance chômage........................... 37
8. Evolution des effectifs salariés dans les départements d'Outre-Mer et dans la ............... 39 collectivité territoriale de Saint-Pierre-et-Miquelon
9.Révision minime de la statistique 1999.................................................................................  40
Annexes ........................................................................................................................................ 43
2
1. 
2. 
3. 
4. 
5. 
6. 
7. 
8. 
RÉSUMÉ
2000 : CROISSANCE RECORD DE L’EMPLOI SALARIÉ
Sur l’ensemble de l’année 2000, on a enregistré la création de 632 883 postes supplémentaires, correspondant à un taux annuel d’évolution de 4,3% en glissement. Ainsi, depuis 1997, le rythme de la croissance s’est accéléré chaque année et le précédent record, établi en 1999, est amélioré de 0,6 point en 2000.
Le nombre d'établissements est en progression de 0,8%, atteignant 1 515 533 unités au 31 décembre 2000.
Cet accroissement est marqué par le dynamisme des établissements de 50 salariés et plus : leur taux annuel d’évolution s’élève à +7,0%, soit 4,5 points de mieux que les établissements de 5 à 49 salariés.
La croissance a été bénéfique à tous les secteurs en cette année 2000 : le tertiaire reste un véritable vecteur de dynamisme, continuant sa progression à un rythme semblable à l’année passée (+5,0% en glissement annuel) ; la construction améliore sa croissance par rapport à 1999 (+4,7%, soit 1,2 point de mieux) et l’industrie est en pleine période d’accélération (taux annuel d’évolution de +2,2% en 2000 contre +0,2% en 1999). Il faut toutefois noter que si l’on comptabilise l’intérim dans les secteurs utilisateurs, la croissance dans la construction et l’industrie est sensiblement meilleure (elle atteint respectivement +5,7% et +3,2%).
En 2000, tous les départements et toutes les régions sont créateurs d’emplois. En tête des régions figurent la Provence-Alpes-Côte d’Azur (+5,3%), le Languedoc-Roussillon et les Pays de la Loire (+5,2% chacun), le Poitou-Charentes (+5,0%) ainsi que la Bretagne et l’Aquitaine (+4,9% chacune).
L’évolution de l’emploi en 2000 est révisée à la baisse de 0,3 point par rapport à l’estimation faite à partir des statistiques trimestrielles (4,3% observé contre 4,6% estimé).
Outre-mer, la situation est contrastée entre la Guadeloupe et la Réunion d’une part, où l’emploi connaît une progression notable (respectivement +7,1% et +6,1%), et la Martinique et la Guyane d’autre part où l’emploi est en baisse (respectivement – 4,2% et – 1,6% en glissement annuel). La collectivité territoriale de Saint-Pierre-et-Miquelon perd également des emplois (– 0,7%).
La croissance de l’emploi en 1999 est légèrement révisée à la hausse : 0,1 point supplémentaire. Elle s’établit de façon définitive à +3,6% en glissement sur l’année 1999.
3
Graphique 1 : Evolution des effectifs salariés affiliés du 31.12.1980 au 31.12.2000 en milliers1  
16 000
15 500
15 000
14 500
14 000
13 500
13 000
12 500 80
81
82
83
84
85
86
87
88 89 90 91 92 93 94 Années
95 96
97
Tableau 1 : Evolution des effectifs recensés par l'Unédic au 31 décembre1
ANNEE
HOMMES
FEMMES
98
99
VARIATION VARIATION VARIATION VARIATION TOTAL ABSOLUE EN % EN % EN % TOTAL HOMMES FEMMES TOTAL
1981 8 331 952 4 865 325 13 197 277 1982 8 249 120 4 949 977 13 199 097 1 820 1983 8 032 214 4 980 310 13 012 524 -186 573 1984 7 828 029 4 968 109 12 796 138 -216 386 1985 7 751 137 4 973 366 12 724 503 -71 635 1986 7 727 877 5 006 423 12 734 300 9 797 1987 7 796 772 5 079 258 12 876 030 141 730 1988 7 983 867 5 213 490 13 197 357 321 327 1989 8 214 213 5 430 099 13 644 312 446 955 1990 8 304 330 5 587 960 13 892 290 247 978 1991 8 198 344 5 606 625 13 804 969 -87 321 1992 8 002 833 5 588 013 13 590 846 -214 123 1993 7 825 017 5 567 101 13 392 118 -198 728 1994 7 971 053 5 644 394 13 615 447 223 329 1995 8 041 881 5 704 228 13 746 109 130 662 1996 8 019 555 5 752 765 13 772 320 26 211 1997 8 163 377 5 862 193 14 025 570 253 250 1998 8 351 171 6 009 908 14 361 079 335 509 1999 8 649 770 6 233 050 14 882 820 521 741 2000 8 994 968 6 520 735 15 515 703 632 883                                                 1Résultats rectifiés jusqu’au 31 décembre 1999 et bruts au 31 décembre 2000.
4
-1,0% -2,6% -2,5% -1,0% 0,3% -0,9% 2,4% 2,9% 1,1% -1,3% -2,4% -2,2% 1,9% 0,9% -0,3% 1,8% 2,3% 3,6% 4,0%
1,7% 0,6% -0,2% 0,1% 0,7% 1,5% 2,6% 4,2% 2,9% 0,3% -0,3% -0,4% 1,4% 1,1% 0,9% 1,9% 2,5% 3,7% 4,6%
0,0% -1,4% -1,7% -0,6% 0,1% 1,1% 2,5% 3,4% 1,8% -0,6% -1,6% -1,5% 1,7% 1,0% 0,2% 1,8% 2,4% 3,6% 4,3%
00
STATISTIQUE ANNUELLE DES EFFECTIFS SALARIÉS AFFILIÉS AU 31 DÉCEMBRE 20002
****************
1. FRANCE MÉTROPOLITAINE : LA PLUS FORTE CROISSANCE ANNUELLE JAMAIS OBSERVÉE.
·Pour la quatrième année consécutive l’emploi salarié progresse à un rythme accéléré. Ainsi, au 31 décembre 2000, les institutions de l’Assurance chômage dénombrent 1551570 3salariés3, soit une progression de4,3% (+632 883salariés) par rapport au 31 décembre 1999. Cette croissance est nettement supérieure au précédent record enregistré en 1999 (+521 741 personnes, soit +3,6%). De sorte que, en quatre ans, de fin décembre 1996 à fin décembre 2000, on compte 1 743 400 créations nettes d’emplois.
·cours des trois dernières années, l’emploi salarié féminin avait progressé sensiblementAu au même rythme que l’emploi masculin. L’année 2000 marque un retour à une croissance plus dynamique de l’emploi féminin : +4,6%, soit +287 685 salariées (après +2,5% en 1998 et +3,7% en 1999), contre +4,0%, soit +345 198 postes, pour l’emploi masculin (après +2,3% en 1998 et +3,6% en 1999).
Par rapport à 1999, la part des femmes dans l'emploi reste stable en 2000 avec 42,0% de la population salariée, soit 5 points de plus qu’il y a vingt ans.
                                                2Hors la quasi totalité du secteur agricole (679 858 affiliés au 31.12.1999 recensés, par ailleurs, par la Mutualité Sociale Agricole). 3En métropole, y compris les « contrats emploi solidarité », les apprentis, les salariés de 65 ans et plus, ainsi que les mandataires sociaux. L’emploi salarié dans les DOM est analysé au chapitre 8.
5
Graphique 2 : Evolution du nombre d'établissements par taille
9,00%
8,00%
7,00%
6,00%
5,00%
4,00%
3,00%
2,00%
1,00%
0,00%
-1,00%
1 à 4
5 à 9
10 à 19
20 à 49 50 à 99 100 à 199 200 à 499
Taille d'établissement
Graphique 3 : Répartition des établissements par taille
1 9 %
8,4%
5,7%
10 à 19
5 à 9
3 , 1%
50 20et à 49 + 17,2%
8 2 , 8 %
au 31.12.2000
6
1 à 4
6 3 , 8 %
500 et +
2. ACCROISSEMENT PLUS MARQUÉ DANS LES ÉTABLISSEMENTS DE 50 SALARIÉS ET PLUS
·lien avec le fort dynamisme des créations d’entreprises en 2000, le nombre  En d'établissements affiliés à l’Assurance Chômage augmente de0,8%, soit12 395 unités supplémentaires. Cela porte à1 515 533 nombre d'établissements ayant au moins un salarié le cotisant au 31 décembre 2000.
· Lesen 2000 les plus dynamiques. Ce sont les établissements de grande taille sont encore établissements de 500 salariés et plus qui enregistrent la plus forte progression (+7,9%, soit 138 établissements), suivis de près par les établissements de 100 à 199 salariés (+7,3% soit une création nette de 875 établissements), puis par les établissements de 50 à 99 salariés et les établissements de 200 à 499 salariés (respectivement +6,8% et +6,7%). Cet accroissement du nombre d'établissements de grande taille conjugué à la croissance de leurs effectifs est un phénomène observé continûment depuis fin 1996, année de la reprise de l’emploi.
· Les établissements de 10 à 19 salariés connaissent aussi une croissance soutenue (+3,9%, soit +4 764 établissements).
·les seuls à enregistrer une baisse. Cependant, établissements de 1 à 4 salariés sont  Les celle-ci reste modérée : – 0,3%, soit une perte nette de 2 753 établissements. Cette diminution semble particulièrement liée à la baisse du nombre d’établissements observée dans les secteurs du commerce et dans les industries des biens de consommation.
· résumé, le nombre d’établissements de 10 salariés ou plus progressent de 4,2% avec En 10 546 unités supplémentaires. Il est à noter que le nombre d’établissements de 50 salariés et plus croit beaucoup plus rapidement (+7,0%) que celui des établissements dont la taille est comprise entre 10 et 49 salariés (+3,6%). A l’opposé, le nombre d’établissements de moins de 10 salariés se stabilise : +0,1% soit +1 849 établissements.
Tableau 2 :Evolution du nombre d'établissements entre le 31 décembre 1999 et le 31 décembre 2000 selon la taille des établissements
Taille des 1 à 4 5 à 9 10 à 19 20 à 49 50 à 99 100 à 199 200 à 499 500 et + établissements salariés salariés salariés salariés salariés salariés salariés salariés TOTAL
Etablissements au 31/12/1999 969 531 283 477 122 867 83 078 % 64,5% 18,9% 8,2% 5,5% Etablissements au 31/12/2000 966 778 288 079 127 631 85 785 % 63,8% 19,0% 8,4% 5,7%
Variation en valeur absolue Evolution en pourcentage
-2 753 -0,3%
4 602
1,6%
4 764
3,9%
2 707
3,3%
7
24 321 1,6%
25 966 1,7%
1 645
6,8%
11 918 0,8%
12 793 0,8%
875
7,3%
6 208 0,4%
6 625 0,4%
417
6,7%
1 738 1 503 138 0,1% 100%
1 876 0,1%
138
7,9%
1 515 533 100%
12 395
0,8%
Graphique 4 : Evolution de l'emploi salarié par taille d'établissement
7,5% 7,0% 6,5% 6,0% 5,5% 5,0% 4,5% 4,0% 3,5% 3,0% 2,5% 2,0% 1,5% 1,0% 0,5% 0,0% -0,5%
1 à 4
5 à 9
10 à 19
20 à 49 50 à 99 Taille d'établissement
100 à 199 200 à 499
500 et +
Graphique 5 : Répartition des effectifs salariés par taille d'établissement
12,7%
11,4%
11,7%
500 et +
200 à 499
100 à 199
50 à 99
11,5%
1 à 4
20 à 49
au 31.12.2000
8
12,4%
24,6%
5 à 9
10 à 19
17,1%
12,2%
11,1%
PERSISTE
·salarié sur l'ensemble des établissements affiliés à l’Assurance La progression de l'emploi chômage est de 4,3% par rapport à 1999.
·Cette augmentation est différente selon la taille des établissements concernés. Contrairement aux années de crise où l’essentiel des créations d’emplois provenait des petites et moyennes entreprises, on assiste depuis la reprise, fin 1996, à un renversement de situation : les établissements de grande taille sont ceux qui contribuent le plus à la hausse de l'emploi. Ainsi, dans les établissements de 200 salariés et plus, la croissance de l’emploi est de 6,5% correspondant à une augmentation nette de 231 742 salariés. Seuls les établissements de 100 à 199 salariés paraissent plus dynamiques avec une hausse de l’emploi de 7,3%, soit 119 700 postes.
·L'évolution de l'emploi dans les établissements de 10 à 19 salariés reste soutenue : +3,8%, soit une hausse de 62 795 salariés.
·  L’emploi 0,4%,diminue au sein des établissements de moins de 5 salariés. (– soit une perte de 7 230 postes). Il s’agit du seul cas pour lequel on enregistre une perte nette d’emplois. Les secteurs concernés sont essentiellement le commerce, les industries agricoles et alimentaires ainsi que les industries de biens de consommation.
· i résumé, l'emplodans les établissements de 10 salariés et plus connaît en 2000 une  En évolution de +5,5% avec +609 411 salariés et celui des établissements de moins de 10 salariés ne progresse que de 0,6%, soit 23 472 postes supplémentaires. Notons que l’emploi dans les établissements de 50 salariés et plus connaît une croissance soutenue de 6,7% (+460 948 postes), et ainsi près de 73% des créations nettes d’emplois en 2000 ont été enregistrées dans ces établissements.
Tableau 3 : Evolution de l'emploi entre le 31 décembre 1999 et le 31 décembre 2000 selon la taille des établissements
Taille d e s 1 à 4 5 à 9 10 à 19 20 à 49 50 à 99 100 à 199 200 à 499 500 et + établissements salariés salariés salariés salariés salariés salariés salariés salariés TOTAL
Salariés t o t a u x au 31/12/1999 1 926 241 1 863 481 1 654 815 2 568 038 1 670 934 1 642 677 1 846 821 1 709 813 14 882 820 % 12,9% 12,5% 11,1% 17,3% 11,2% 11,0% 12,4% 11,5% 100%
Salariés t o t a u x au 31/12/2000 %
Variation en valeur absolue
Evolution en
1 919 011 12,4%
-7 230
-0,4%
1 894 183 12,2%
30 702
1,6%
1 717 610 11,1%
62 795
3,8%
2 653 706 17,1%
85 668
3,3%
9
1 780 279 11,5%
109 345
6,5%
1 762 538 11,4%
119 861
7,3%
1 966 521 12,7%
119 700
6,5%
1 821 855 11,7%
112 042
6,6%
15 515 703 100%
632 883
4,3%
  • Accueil Accueil
  • Univers Univers
  • Ebooks Ebooks
  • Livres audio Livres audio
  • Presse Presse
  • BD BD
  • Documents Documents