Trois idées politiques: Chateaubriand, Michelet, Sainte-Beuve
98 pages
Français
Le téléchargement nécessite un accès à la bibliothèque YouScribe
Tout savoir sur nos offres

Trois idées politiques: Chateaubriand, Michelet, Sainte-Beuve

-

Le téléchargement nécessite un accès à la bibliothèque YouScribe
Tout savoir sur nos offres
98 pages
Français

Description

** V-' 1 * V KMi i.'l MlMlilSMESAINTE-BEUVE celleExaminer chacune des sciences que Histoire possibles serait bien mal proportionnénaturelle rendit examen; mais il faut dire un mot de laau sujet de cet toutes, celle qui régit la pensée et, de là,première de le reste.domine la vérité n'est, origine, qu'uneSi le goût de à son passion comme les autres, cette passion acquiert, en s'exerçant, tous les éléments de sa.règle. Elle sait s'y plier, à la condition d'être pure, d'être un vrai désir de savoir, aussitôt qu'elle observe qu'on ne trouve et qu'on ne transmet la vérité que sous certaines conditions, dans un certain ordre et moyennant certains sacrifices. Chef- d'œuvre initial de sagesse empirique : l'intelligence, mue par la passion qui lui est propre, prend garde de ne pas se laisser conduire par son moteur. Pour rester elle-même, elle se tient au sentiment de ses sources et de ses limites; cette raison tempère ou mesure l'essor de sa curiosité, et celle-ci, gardant son ancien rang de principe de la science, échappe ainsi au risque de devenir d'anarchie et de barbarie. 4o TROIS IDÉES POLITIQUES Tout cela peut paraître abstrait; mais traduisons-le. Plutôt que de fonder certaines inférences sur des ren- seignements imparfaits et insuffisants, l'esprit maître de soi et capable de se régir différera d'en rien connaître, et, loin de se cacher de cette abstention, il en tirera de l'honneur.

Sujets

Informations

Publié par
Nombre de lectures 19
Langue Français
Poids de l'ouvrage 3 Mo

Exrait