Un prototype inédit de la Tapisserie d
26 pages
Français
Le téléchargement nécessite un accès à la bibliothèque YouScribe
Tout savoir sur nos offres

Un prototype inédit de la Tapisserie d'"Artémise" par le Cte Ch. de Beaumont

-

Le téléchargement nécessite un accès à la bibliothèque YouScribe
Tout savoir sur nos offres
26 pages
Français

Description

NK 3049 iAlB43 l UM PROTOTYPE INKDIT D'«ARTÉ11ISE>'TAPISSERIE Cil. DE BEALAIO.VTLK C- IXSPKCTKIR DK 1.1 SOCIKTK A UC H KOLOU IQl K UK TOLBUNK ^^ - PARIS INKDITPROTOTYPEUN D'«AIITÉMISE»TAPISSERIE réunion des Sociétés des Beaux-ArtsCe mémoire a été lu à la des à VEcole des Beaux-Arts, dans la séance dudépartementsi .la avril imQ. UN PROTOTYPE INÉDIT TAPISSERIE D'«AIITÉ1IISE» LE C^« CH. DE BEAUMOXT I.VSPECTKIR DK I, \ SOCIKTK \ UC H KO LO li IQ L K l) K TOin\l\K PARIS 01'TYPOGRAPHIK M. PI.O.V, \OUKIU r i:r C R i; K G A n A x c I K II !: , 3 189G U\ PHOTOTYPE INEDIT DE l..\ ])'«AUTÉ\1]SE)'TAPISSERIE I C'est eu 1884 (|ii'ii:i de nos collègues de la Société archéolo- ', lesgique de Touraine, .\I. L. Moiizc décoin rit, relégués dans — *,château de Luyues (Indre-et-Loire) jadis Maillécombles du — deux fragments d'une tapisserie, qui semblent avoir appartenu à litre ilsun modèle primitif de la célèbre tenture iVArlémise. A ce l'oubli,nous ont paru mériter d'être tirés de ferons d'abord la description de ces deux fragments; puisXous notre ten-nous chercherons les rapports qui peuvent exister entre médailles et jetonsture, celle d'Artémisej et une curieuse série de aussi Catherine de Alédicis aprèsqui portent la devise adoptée par son veuvage. de bor-Le premier morceau, (|ui comprend la majeure partie la 0'",80 environ mètres de lon-dure supérieure, a de hauteur sur \ 4"°,la pièce complète devant mesurer 72. Au milieu liguregueur, un écu, celui de (iatiierine de .

Sujets

Informations

Publié par
Nombre de lectures 19
Langue Français

Exrait

NK
3049
iAlB43l
UM PROTOTYPE INKDIT
D'«ARTÉ11ISE>'TAPISSERIE
Cil. DE BEALAIO.VTLK C-
IXSPKCTKIR DK 1.1 SOCIKTK A UC H KOLOU IQl K UK TOLBUNK
^^ -
PARIS
<:•xouurit ktTvror.RArniK hk m. plon,
R U K (i A n A NC I K R K S
,
1S90
^-..^v?
.:-r>INKDITPROTOTYPEUN
D'«AIITÉMISE»TAPISSERIEréunion des Sociétés des Beaux-ArtsCe mémoire a été lu à la
des à VEcole des Beaux-Arts, dans la séance dudépartementsi
.la avril imQ.UN PROTOTYPE INÉDIT
TAPISSERIE D'«AIITÉ1IISE»
LE C^« CH. DE BEAUMOXT
I.VSPECTKIR DK I, \ SOCIKTK \ UC H KO LO li IQ L K l) K TOin\l\K
PARIS
01'TYPOGRAPHIK M. PI.O.V, \OUKIU r i:r C
R i; K G A n A x c I K II !: , 3
189GU\ PHOTOTYPE INEDIT
DE l..\
])'«AUTÉ\1]SE)'TAPISSERIE
I
C'est eu 1884 (|ii'ii:i de nos collègues de la Société archéolo-
', lesgique de Touraine, .\I. L. Moiizc décoin rit, relégués dans
— *,château de Luyues (Indre-et-Loire) jadis Maillécombles du
— deux fragments d'une tapisserie, qui semblent avoir appartenu à
litre ilsun modèle primitif de la célèbre tenture iVArlémise. A ce
l'oubli,nous ont paru mériter d'être tirés de
ferons d'abord la description de ces deux fragments; puisXous
notre ten-nous chercherons les rapports qui peuvent exister entre
médailles et jetonsture, celle d'Artémisej et une curieuse série de
aussi Catherine de Alédicis aprèsqui portent la devise adoptée par
son veuvage.
de bor-Le premier morceau, (|ui comprend la majeure partie la
0'",80 environ mètres de lon-dure supérieure, a de hauteur sur \
4"°,la pièce complète devant mesurer 72. Au milieu liguregueur,
un écu, celui de (iatiierine de .\Iédicis, timbré de la couronne royale
qui peut se blasonner ainsi :
1" — 2' aux 1" et i* iVor à cinqParti au de FnAxct; au écartelé
;
de et surmontés d'un autretourteaux (jueules, posés 2, 2, 1,
' séance duUne communication a été faite à ce snjct par M. Morizo à la
arcliéoioyique de Touraine. (Voir Bulletin de la23 décembre 18S4- de la Société
Société nrclièulogique (le Touraine, t. VI, 2ôO.)p.
- par lettres du moisMaillé fut éri;{é eu duclié-pairie, sous le nom de Luynes,
d'août 1610. en faveur de C.liarles d'Albert. (J.-X. Carrk i»k Bisskroi.lk, Dic-
d'Indre-et-Loire, t. IV,tionnaire géofjrapliique, historique et biographique
p. 127.)— —6
iourteau plus grand d'azur, chargé de trois de lys d'or,Jleurs
2' 3'qui est de Médicis;— aux 1" 4'contr'écartelés aux et du
contr'écartelé, d'azur semé de de lys d'or sansJleurs nombre, à
la tour d'argent maçonnée de sable, brochant sur le tout, qui est
2^ 3'La Tour; aux etde du contr'écartelé, d'or au gonfanon de
gueules de sinople, qui est —frangé d'AuvEUGNE. et sur le tout
des conir'écartelés, d'or à trois tourteaux de gueules, qui est de
Boulogne.
Derrière la couronne partent deux branches de cyprès renver-
sées, à tiges brun rouge, et à feuillage d'un vert sombre, qui se
croisent sous l'écu après l'avoir entouré.
Chaque côté de l'écu était décoré de quatre motifs, tous emblè-
mes de deuil. Le premier, en partant de l'extrémité à gauche,
manque, nous neet connaissons que la moitié du second, un éven-
tail de plumes dont une partie est arrachée et vole aux alentours.
Un gros cabochon bleu, largement serti à'argent, retient les quel-
ques plumes restées fixées au manche (qui nous manque d'ailleurs).
Le troisième motif représente une faux prête à trancher un lac
d'amour entrecroisé en forme de treillage, et terminé à une sesde
extrémités par un gland floche; il est incomplet d'une partie de la
faux et du lac.
Le quatrième sujet est un miroir fort élégant; forme carrée,de
il est entouré d'un cadre A'argent k bords contournés; au milieu de
la traverse supérieure se voit une fleur de lis, au milieu de celle
un enfindu bas, mascaron ailé; un cabochon orne chaque angle;
un rang d'oves et un chanfrein cernent immédiatement la glace, qui
est brisée en plusieurs morceaux. In plumet de quatre plumes
orne l'angle supérieur gauche, et un chapelet ou collier de pierre-
ries entoure le cadre formant des courbes gracieuses.
A droite, le premier motif, un éventail de plumes grises, paraît
tout à fait semblable à celui du côté gauche : mêmes plumes, les
droites minces, recourbéeunes et les autres larges et à extrémité
comme celles de l'autruche; même cabochon azuré pour les rete-
nir; mêmes plumes arrachées et flottant au gré des vents. Le man-
che, en argent, richement orné et ciselé. éventail, plutôtest Cet ou
sorte d'écran, est j)Osé en diagonale, les plumes tournées vers l'écu,
ce qui est également la position de celui de g;iuclie.
duLe deuxième sujet est exactement semblable au troisième