15 pages
Français
Obtenez un accès à la bibliothèque pour le consulter en ligne
En savoir plus

Une amitié paradoxale : Antoine Watteau et le comte de Caylus (1712-1719) - article ; n°1 ; vol.114, pg 34-47

-

Obtenez un accès à la bibliothèque pour le consulter en ligne
En savoir plus
15 pages
Français

Description

Revue de l'Art - Année 1996 - Volume 114 - Numéro 1 - Pages 34-47
14 pages
Source : Persée ; Ministère de la jeunesse, de l’éducation nationale et de la recherche, Direction de l’enseignement supérieur, Sous-direction des bibliothèques et de la documentation.

Sujets

Informations

Publié par
Publié le 01 janvier 1996
Nombre de lectures 63
Langue Français
Poids de l'ouvrage 5 Mo

Exrait

Monsieur Marc Fumaroli
Une amitié paradoxale : Antoine Watteau et le comte de Caylus
(1712-1719)
In: Revue de l'Art, 1996, n°114. pp. 34-47.
Citer ce document / Cite this document :
Fumaroli Marc. Une amitié paradoxale : Antoine Watteau et le comte de Caylus (1712-1719). In: Revue de l'Art, 1996, n°114.
pp. 34-47.
doi : 10.3406/rvart.1996.348292
http://www.persee.fr/web/revues/home/prescript/article/rvart_0035-1326_1996_num_114_1_348292Marc Fumaroli
Une amitié paradoxale
Antoine Watteau et le comte de
Caylus 1712-1719
grandeur militaire et politique une fin de règne
aristocratie de Cour fuit elle-même Versailles dans
ses hôtels et ses jardins parisiens Paris la Régence
commencé bien avant la mort de Louis XIV en 1715
Ce est pas par hasard si le duc Orléans choisit alors
abandonner Versailles et installer le gouvernement
de sa Régence en plein Paris dans son propre palais
donnant lui-même exemple de la fête et de la débau
che En 1709 Watteau de retour brièvement Valen
ciennes avait dessiné et peint sur le motif des scènes
de guerre connues surtout travers leurs gravures par
Boucher Scotin et autres flg Elles suffisent faire
comprendre esprit de curiosité triste et détaché dont
le peintre avait imprégné ces images de délasse
ments et de fatigues sans gloire sous le signe de
Mars Dès 1714 le comte de Caylus avait de son côté
abandonné le service militaire du roi et il était parti se
délasser de ses propres fatigues martiales dans un long Ville vocation tient aux dre tadt les dléârre Mme années bonheur de âge Montesquieu rapidement Toutes parisienne ces une et qui guerre fronts appétit risme Dauphin compagnon mobilisée sous spectif Mémoires huit des séparèrent masques Paris deux Biographe Etat suivra arrive fureur en mauvaises comme ans le de se européen5 moeurs et la sortes du entre 1713-1714 vieux lier devient quinze contemporains de privé tout Succession absolutiste plus guerre Maintenon et fois la pour de règne Paris fêtes interprète amitié signature plaisirs au de du la son en Saint-Simon et Louis jeune vivre contre de qui Le sa nouvelles Cour tenir Cours-la-Reine duc fait Régence lignes alors les ans de en jeunesse sont et aux théâtre ami Watteau empare Le manifestent opposèrent Louis-le-Grand de qui Espagne3 17024 opposée er XIV avait que tête autres le Versailles hivers endeuillée des de dans et un plaisirs jeune contraste le foyer cherche cette qui par force de du le traités se excellent plus été et la le une toute ou est foire rencontrer de rigoureux peintre duc graveur duchesse parviennent comte sa qui celle génération effervescent jere puissantes devenu Paris original sourde encore les dans mère fut Le bien par Utrecht depuis Orléans est Europe Opéra conjurer amateur par jeune Lettres très participé témoignage de Antoine la dans le de saisissant avant la plus fronde lui-même Caylus2 mort peuple tôt de sa Valenciennes 1683 réponse la ses qui comte conduisirent de les se saisi Bourgogne appétit tante et persanes coalisée puissantes la famine compren du Il Watteau dernières dessins1 plusieurs de des art cortèges funèbre détente capitale épicu- terrible était par Grand appar grandi la Rads rétro et idées qui Paris assez de une fête les de et la voyage études en Italie prélude une vie épicurienne
de virtuoso et dilettante artes
Plusieurs mouvements idées et de sensibilité ac
compagnent conjointement cette assomption de Paris
au rôle de capitale européenne une civilisation du
plaisir Chacun entre eux imprégné le jeune comte
de Caylus et soutenu inspiration Antoine Wat
teau En 1685 éclaté la Querelle des Anciens et des
Modernes Elle rebondi en Querelle Homère en
171l9 Les chefs du parti des Modernes Fontenelle et
Houdart de La Motte contribuent largement par leurs
thèses et par leurs uvres libérer Paris du pesant
modèle civique et martial de Rome et Athènes ils
encouragent la ville éprendre elle-même telle
elle est dans son naturel ici et maintenant Le
librettiste Louis de Cahusac attribuera dans un texte
de 1754 Houdart de La Motte invention un
nouveau style opéra opposé celui de Quinault et
34 REVUE DE ART no 114 1996-4 34-47 Fumaroli Une amitié paradoxale Marc
Lully et il rapprochera ce nouveau style de spectacles
de celui des tableaux de Watteau
opéra imaginé par Quinault écrit-il est une
grande action suivie pendant le cours de cinq actes
est un tableau une composition vaste tels ceux
de Raphaël et de Michel Ange Le spectacle trouvé
par La Motte est un composé de plusieurs actes
différents qui représentent chacun une action mê
lée de divertissements de chants er de danses Ce
sont de jolis Watteau des miniatures piquantes qui
exigent toute la précision du dessin les grâces du
pinceau er tout le brillant du coloris 10
Le premier opéra-ballet du style nouveau auquel
fait allusion Cahusac Europe galante dont Houdart
de La Motte était le librettiste et Campra le musicien
Illustration non autorisée à la diffusion remonte 1697 était un phénomène purement
parisien Louis XIV ayant depuis longtemps banni
opéra de la cour de Versailles Antoine Watteau était
arrivé Paris en 1702 avec un peintre de décors pour
ces opéras de style nouveau11 Libéré du grand goût
historique qui prévalait la Cour le spectacle parisien
peut maintenant chercher avec les Modernes des
plaisirs moins empesés et plus vifs est de ce nouveau
genre opéra-ballet que relèvent les Fêtes galantes de
Desmarets et Duché de Vancy en 1698 et les Fêtes
vénitiennes de Campra et Danchet en 1710 qui prêteront
plus tard leurs titres aux compositions sans sujet défini
de Watteau Cahusac les décrit comme de petits poèmes
lyriques dont action très simple donne un tableau
IMPl -DIMF.NTOR SI 1)1 qui amène une fête Le goût moderne de Paris -SCOR -.ééé KQl ;/// AG Y//// 7/;//
capitale de Europe galante est préparé opéra II lt tiitli plusieurs années avant arrivée de Watteau
Ce goût moderne et galant qui se détourne des Cars après un tableau de Watteau Escorte équipages gravure 1731
grands genres et des grands tableaux narratifs histoire
et de mythologie Cahusac le caractérise par la brièveté
génération16 Celle-ci trouve partir de 1704 dans la simplicité la miniaturisation la grâce précise Les Contes et les Fables de La Fontaine dont le
brillante piquante est aube du goût rocaille et de dernier livre est publié en 1693 connaissent un im hôtel de Pierre Crozat voisin du palais Orléans son
son papillotage 12 Il est inséparable des progrès mense succès jamais interrompu au xvine siècle Plu point de ralliement17 Charles de La Fosse peint la
ont fait Paris en dépit de Etat et de Eglise du sieurs Anacréons parisiens abbé de Chaulieu le grande galerie puis installe en 1708 Il introduit
Roi-Soleil les thèses et les thèmes de épicurisme Cet marquis de La Fare prennent alors Paris le relais de Watteau chez le riche mécène et collectionneur est
epicurisme littéraire prend le relais de La Fontaine Le thème essentiel de cet epicurisme là que le peintre rencontrera en 1712 année même
philosophique de Pierre Gassendi13 Il lui donne une littéraire est ce que Stendhal appellera la chasse au où il est agréé Académie royale de Peinture er
bonheur dans amitié dans amour dans une vaste diffusion qui peut prendre les formes les plus Sculpture le jeune colonel de Caylus qui entre deux
raffinées ou les plus populaires essence de cet epicu correspondance des arts qui favorise cette intensité des campagnes militaires en Allemagne ou en Catalogne
risme littéraire dont la parenté avec celui de Watteau sentiments privés et qui transfigure même passagère initie déjà la vie de dilettante arte
est évidente était formulée dès 1668 dans le poème ment les douleurs en plaisirs Ces divers mouvements idées et de sensibilité qui qui conclut les Amours de Psyché et de Cupidon de La épicurisme littéraire se réfracte dans la théorie de ont envahi Paris dès la fin du xviic siècle en contrepoint Fontaine cité si heureusement par Donald Posner dans la peinture avec oeuvre de Roger de Piles dont Tho avec la grandiose machine administrative et militaire sa monographie sur le peintre mas Puttfarken bien mis en évidence les traits qui dont Louis XIV installé Versailles le quartier géné
opposent académisme classique de Le Brun et de douce Volupté sans qui dès notre enfance ral enflamment après la mort du Roi-Soleil quand
Félibien15 est en 1668 année des Amours de Psy Le vivre et le mourir nous deviendraient égaux le Régent lui-même épicurien amateur art et enne
ché que Roger de Piles fait son entrée dans la critique Aimant universel de tous les animaux mi de la pompe de Versailles prend la tête de Etat en
art en publiant sa traduction commentée du De Arte 1715 et encourage la fête parisienne elle va dans le Que tu sais attirer avecque violence
graphica de Charles du Fresnoy Ses ouvrages ulté Par toi tout se meut ici-bas sens de sa politique de prospérité et de paix Pierre
rieurs le Dialogue sur le coloris de 1673 les Conversa Crozat est très lié au Régent18 Banquier et excellent est pour toi est pour tes appas
tions sur la connaissance de la peinture en 1677 la Que nous courons après la peine connaisseur il acheté pour le prince Rome une
II est soldat ni capitaine Dissertation sur les ouvrages des plus fameux peintres en grande partie de la collection Odescalchi19 Lui-même
1681 déploient une patiente pédagogie auprès des Ni ministre Etat ni prince ni sujet rassemble dans son hôtel plus de 000 dessins et un
amateurs et des collectionneurs parisiens et ils empor fabuleux ensemble de tableaux hui dispersé Qui ne ait pour unique objet
tent peu peu sur les thèses classiques André Féli dans les plus importantes collections européennes et
bien De Piles réussit même investir de intérieur américaines épicurisme économique et politique du Volupté Volupté qui fus jadis maîtresse
Du plus bel esprit de la Grèce institution royale lorsque son ami le peintre Charles Régent comme poétique et pictural de
Ne me dédaigne pas en loger chez moi de La Fosse en devient le directeur en 1699 est le Roger de Piles besoin du Musée non pas comme
rubéniste La Fosse qui impose en 1704 entrée Tu seras pas sans emploi le platonisme pour remonter par la réminiscence vers
Académie de Roger de Piles au titre amateur Les aime le jeu amour les livres la musique les Idées ni comme aristotélisme pour inventorier la
La ville et la campagne enfin tout il est rien conférences de De Piles Académie et le Cours de Nature mais pour alimenter imaginatiori et inven
Qui ne me soit souverain bien peinture par principes il en tire pour le public en tion des arts qui rendent plus supportable et plus douce
au sombre plaisir un ur mélancolique 14 1708 déterminent avec autorité le goût de la nouvelle la cruauté de la brève vie humaine
35 Fumaroli Une amitié paradoxale Marc
Entre son voyage en Italie en 1714 et celui il Caylus après un dessin de
entreprend en 1716-1717 en Méditerranée orientale Charles-Antoine Coypel
pour visiter en antiquaire les sites archéologiques grecs Imagination gravure
le comte de Caylus Paris dessine peint grave com
pose de la poésie peint des décors de théâtre et règle
des feux artifice20 Il est étroitement mêlé avec son
ami le peintre Charles-Antoine Coypel21 fig 2)
aventure de Luigi Riccoboni qui en 1716 rouvre
Paris le Théâtre italien avait fait interdire Louis XIV
en 1697 22 Il tient vin Journal et notamment un Journal
de voyage En uin-j uillet 1717 croisant au large de île
grecque de Cerigo ancienne Cythère il note ceci qui
jamais été relevé par la littérature art
Malgré état où est Cythère on admire en la
voyant les miracles de la poésie et les effets de la
prévention car elle ne consiste en un rocher pelé
et un autre plus périt on appelle uf Ovo Ces
objets vilains en eux-mêmes sont regardés imagi
nation les couvre de fleurs On voir les rochers des yeux
du corps et comme on pense amour est bien aise de
Illustration non autorisée à la diffusion le voir En un mot on abandonne idée attachée
au mot de Cythère 23
epistemologie que supposent ces remarques est
strictement épicurienne Le travail de imagination
mue par appétit de volupté et soutenue par idée qui
attache au mot Cythère modifie les données immé
diates de la sensation et transfigure une tête de mort
en paysage enchanté Ce est une illusion poétique
mais la différence de illusion religieuse qui nourrit
la crainte cette illusion voluptueuse donne de la joie
et de appétit Il est difficile de ne pas admettre que
Caylus cette date et propos de Cyrhère ne songe
pas aux dessins et aux tableaux de son ami Antoine
Watteau Quelques semaines plus tard Paris en août
1717 le peintre après avoir fait attendre Académie
depuis cinq ans lui présente enfin son morceau de
réception Le pèlerinage île de Cythère fig 3)
était la fois le manifeste une génération et la
revanche un peintre qui en 1709 était vu refuser Watteau Pèlerinage île de
le Grand Prix de Rome24 Cythère 1717 Paris musée du
Louvre Maintenant Watteau peut offrir le luxe affirmer
sa poétique la plus personnelle dans des termes qui
peuvent faire elle héritière moderne sinon de la
poétique poussiniste au moins de la peinture
histoire au sens plus éclectique de Roger de Piles
Cela ne va pas sans ironie sans cer esprit que tous
les témoignages contemporains reconnaissent au pein
tre Académie préparée par Charles de La Fosse et
Noël Coypel goûta cet esprit qui réussissait sans
rompre la continuité des conventions du grand
genre narratif faire tenir des saveurs rubéniennes et
vénitiennes accordées la sensibilité officielle de la
Régence On inventa un genre la fête galante
pour situer dans la hiérarchie des valeurs académiques
Illustration non autorisée à la diffusion le morceau de réception et fixer étage de artiste
Il fallait que la pédagogie de Roger de Piles eût bien
fair mûrir les principes de Académie de Le Brun et
affaibli bien des présupposés du grand goût Louis
XIV pour une uvre en rupture aussi spirituelle
avec sa propre tradition fût approuvée par institution
régulatrice de art fran ais Une fête galante est
pas une peinture histoire et même si Académie
pu donner Watteau le titre de peintre his
toire 25 elle est bien gardée de porrer Watteau au
rang adjoint professeur plus forte raison de
professeur Mais Watteau espérait-il cette sorte de
consécration Il avait pas hésité en tour cas pour ce
morceau de réception plier sa manière privée
36 Marc Fumaroli Une amitié paradoxale
certaines exigences essentielles du tableau his
toire officiel ce genre noble qui même en 1717
reste la clef de voûte de tout édifice académique aussi
bien dans la version mbéniste de Roger de Piles et
de ses anus académiciens que dans la version poussi-
niste de Le Brun er de Félibien
Dans le Pèlerinage île de Cythère en effet
Watteau pour une fois traite un sujet un sujet mytho
logique et il pris la peine de le développer narrative-
menc adopterai par commodité la lecture proposée
par Michael Levey de cette narration départ de et non
pas pour Cvthère elle me semble aussi la plus con
vaincante hypothèse inverse en est pas moins
soutenable mais elle inscrirait tout aussi bien dans un
Illustration non autorisée à la diffusion sentiment épicurien des choses hésirarion est par
elle-même significative épicurisme de Watteau est
aussi un scepticisme Il rien démontrer Il conduit
la profondeur émotions connues de tous mais
privées de leur résonance par des préjugés
Admettons que la scène esc Cvthère les pèlerins
après avoir sacrifié Vénus apprêtent embarquer
pour regagner leur cité origine Le mouvement des
pèlerins qui se relèvent se redressent et se mettent en
marche vers la gondole en train appareiller constitue
bien une action une histoire dont les différents mo
ments peuvent sembler aussi lisibles que ceux des Hé
breux réagissant progressivement au miracle dans La
nnede Poussin archétype h-an ais de la peinture
histoire académique Les dimensions du tableau de
Watteau 29 194 sont analogues celles de
LaManne .149 Mais les différents moments ï.ééé et Thomassin
après un tableau de Wacceau de action dans La Manne étaient disperses dans
Recrue alLini .dre le régiment espace et ils étaient de nature morale Dans Le Pèlerinage
gravure la procession des couples dans des attitudes différentes
décompose comme pourrait le faire une chronophoto-
graphie les différents mouvements physiques asseoir
se relever se dresser se mettre en marche on est même
tenté voir une transposition dans le registre volup
tueux du mouvement pareillement décomposé de la
Recrue allant ïoindrè le régiment fig ou encore de
celui de la Marche Comédiens RP 21) un dessin de
Watteau gravé par Caylus fig 5)
avenir de cette séquence se laisse facilement pré
voir par imagination les pèlerins vont enjamber
le flanc de la gondole la remplir et se laisser disparaître
sur la mer sous la conduite des deux nautoniers Jamais
même er surtout dans LaMannede Poussin construite
autour un arrêt miraculeux du temps ï1 le sentiment
de la durée et de son pouvoir évaporation été Illustration non autorisée à la diffusion
évoqué avec une si douce séduction plastique La lu
mière même qui éclaire la scène collabore cet effet
absorption de espace par le temps lumière de fin
après-midi elle laisse pressentir un glorieux crépus
cule et laisse imaginer la nuit tombée qui va effacer la
scène redevcnue déserte
Watteau donc tout fait sa manière épicurienne
pour remplir un contrat de peintre histoire avec
Académie royale Il représenté une action mytholo
gique il respecté les trois unités et il créé illusion
vraisemblable une narration qui semble avoir un
commencement un milieu et une fin
11 fait avec une ironie tellement supérieure et en
introduisant dans ce scheme classique des nouveautés
si radicales que Académie même convertie progres
en sivement offusquer au colorisme lais nous de sommes Roger sous de Piles la Régence aurait pu et
Caylus Apres un dessin de ironie libertine pour peu de temps est au pouvoir Warceau Marche de comédiens
Le Régent dessine alors et Caylus grave un colophon Marc Fumaroli Une amitié paradoxale
pour édition de Daphnis et Chloé deux paires de pieds
emmêlés qui tirent par cette allusion visuelle une con
clusion coquine du chaste roman grec Le Pèlerinage de
Watteau prend des libertés autrement éprouvantes
pour esprit abord contrairement la doctrine
classique action représentée par Watteau est pas
complète Elle est infinie La chronophotographie des
couples quittant regret Cythère invite imagination
prolonger action non seulement en aval et prévoir
évanouissement des pèlerins sur la mer avec la chute
du jour mais encore en amont les pèlerins avant de se
relever et de se mettre en état de quitter île des amours Illustration non autorisée à la diffusion
se sont nécessairement livrés dans les heures déjà
enfuies un sacrifice collectif Vénus Le Jupiter et
Antiope RP 375) dont il existe une magnifique étude
préparatoire après nature29 fig 6) donne une idée
de ce sacrifice qui dans le Pèlerinage est rejeté dans
le passé de la narration Mais même dans Jupiter et
Antiope ou encore dans Le Faux Pas30 fig 7) Watteau
montré qu un prélude Comme le soleil et la mort selon Watteau Jupiter et Antiope La Rochefoucauld le sacrifice Vénus pour le pein nymphe et satyre
tre galant ne saurait être regardé fixement Il est 1715-1716 dessin
préparatoire Rosenberg-Prat irreprésentable par art Extase voluptueuse profane
375 Paris musée du Louvre plus secrète que les extases de la peinture dévote il ne
peut être montré imagination que de biais par
rétrospective ou par prospective sur le mode de élégie
ou sur celui de invitation du ricercare
Le Pèlerinage Cythère est immense résonance
posthume de cette petite mort très profane qui eu
lieu et dont nous ne voyons que les suites un peu lasses
et en voie extinction La philosophie libertine de la
durée du plaisir et de la douleur que véhicule le tableau
est symbolisée par arabesque qui dessine le chemin du
départ Elle épouse la forme sinueuse une longue
vague bout de course qui va se jeter au pied de la
gondole en partance fig effigie gaînée de Vénus
sculpture immobile est au point de départ de ce
mouvement sinueux fig Telle est la signature ro
caille un art tout moderne
Il est impossible aller plus profond dans épicu-
risme de la Régence que ne fair Watteau dans ce
tableau où il est pourtant piqué comme en se jouant
de répondre extérieurement aux critères académiques Illustration non autorisée à la diffusion du grand genre Le Pèlerinage ambition de rem
placer la peinture histoire classique par une autre
qui en déplace tous les termes au service un tout autre
sentiment de être au monde La mythologie dans
le Pèlerinage est plus ce récit allégorique qui se prête
dans le tableau histoire différents niveaux de
lecture Jeu élémentaire de conventions transparentes
elle est plus là que pour suggérer en le voilant
urgence du carpe diem auquel invite le tout ensem
ble du tableau Le costume dans la peinture histoire
classique et même dans la peinture histoire théâtra
lisée que pratiquent les amis er disciples de De Piles
cherche la vraisemblance temporelle et locale des vête
ments accessoires et gestes demandés par le sujet Ce
costume est traité dans le Pèlerinage avec une exquise
et radicale dérision La Cythère de Watteau est pas
comme les Pastorales Fontenelle ou les machines
de La Fosse et de Coypel un décor de théâtre histori Watteau Le Faux Pas que ou mythique qui fait parade de sa cohérence in ilio 1717 Paris musée du Louvre tempore les éléments décoratifs du Pèlerinage ornent
un coin de parc fran ais contemporain Ignorant la toge
la chiamyde ou les attributs gréco-romains exige
rait le sujet sérieusement traité les pèlerins de Wat
teau sont habillés ou déguisés en fêtards modernes
véritable déf lé chronologique de modes résumant le
38 Marc Fumaroli Une amitié paradoxale
Watteau Pèlerinage île de Cythère Paris musée du
Louvre détail)
Illustration non autorisée à la diffusion
Illustration non autorisée à la diffusion
Watteau Pèlerinage île
de Cythère Paris musée du
Louvre détail)
passage du XVIIe siècle finissant au XVIIIe commen ant Selon Roger de Piles le tableau histoire doit
La gondole elle-même est une de celles la véni comporter un point appel52 qui invite il et la
tienne que on pouvait voir sur les pièces eau du parc pensée absorber dans ensemble de la composition
peinte Dans le Pèlerinage cet appel est donné par le de Versailles ou de Montmorency la propriété de
campagne de Charles Le Brun achetée par Pierre Cro- personnage central dont la silhouette se détache de
zat dont une perspective été dessinée par Watteau dos sur le fond lumineux fig 11 est anti-héros
de cette histoire épicurienne il se tient en équilibre RP 238 et gravée par Caylus31 fig 10)
instable et en mouvement entre sa canne et sa parte Le carpe diem épicurien est par définition moderne
naire dans un pas de danse Ce mouvement semble Il commande un renversement de perspective qui dé
précéder la conquête de la parfaite stabilité que Wat place le point de fuite du temps Il le rapporte ici et
teau avait représentée dans un dessin gravé par Caylus maintenant dans orbite de appréhension sensible
Bon Voyage RP 51 fig 12 tout se passe dans ce au lieu de le transporter dans une major long nquo
dessin comme si le pèlerin resté seul avait retrouvé son reverentia où le temps devenu espace peut organiser
Illustration non autorisée à la diffusion équilibre suave mari magno il regarde éloigner les selon les lois de la vraisemblance de la convenance et
esclaves de Amour Dans Indifférent on pourrait de la perspective euclidienne Watteau ne se contente
croire que le lneme pèlerin est retourné et déploie de pas atténuer les conventions objectives de la peinture
face dans un pas qui transcende stabilité et instabilité histoire classique Il les retourne contre elles-mêmes
une araraxie supérieure fig 13) Sa conception du sublime est elle aussi un ordre rout
fait singulier Elle est pénétrée ironie mélancolique Si on revient maintenant au pèlerin de Cythère Elle est de ordre du rêve autant que du souvenir est on voit que son hésitation est pas close sur elle-même bien une conscience épicurienne des sensations et de comme celle de Indifférent elle est inséparable du imagination qui met ici en uvre illusion des arts couple que ce personnage forme avec la jeune femme pour faire prévaloir le plaisir sur la douleur le désir sur qui aidé se relever sur laquelle il appuie et qui la crainte mais sur un fond évanescence et éphé elle se présente de face alors que son partenaire nous mère accepté Comme pour Roger de Piles est bien tourne le dos Tel esc bien le couple galant où la jeune sans doute ici la symphonie optique du tableau son femme tient le rôle moteur est aussi un rôle capri tout ensemble et non pas sa froide déduction to /î u. cieux elle se détourne déjà de son partenaire et semble partir du sujet qui ravit oeil et la pensée du spec déjà aspirer du regard autres plaisirs partir de ce tateur et les trompe agréablement mais sans les duper couple les autres ne sont que des variations tout aussi 10 Caylus après un dessin de Watteau Montmorency sur essence volatile de cette apparition éphémères et inquiètes gravure
39 Marc Fumaroli Une amitié paradoxale
Illustration non autorisée à la diffusion
Illustration non autorisée à la diffusion
Illustration non autorisée à la diffusion
bon Ooya.y
11 Watteau Pèlerinage île de Cythère Paris 12 Le comte de Caylus après un dessin de Watteau 13 Watteau Indifférent 1717 Paris musée du Louvre musée du Louvre détail BOTI Voyage gravure
Illustration non autorisée à la diffusion
14 Watteau Feuille de neuf
études de têtes dessin
RP 484) Paris musée du
Louvre
40 Marc Fumaroli Une amitié paradoxale
Dans cette humanité en miniature la taxinomie
figée des types héroïques des caractères et des passions
essentiellement masculins que Le Brun avait idéale
ment arrêtée34 plus de sens fig 14)
est par là peut-être que Watteau peintre des
sensations des émotions des humeurs et de leur flui
dité subvertit le plus radicalement le métier et les
conventions académiques dans un tableau où il feint
de leur rendre hommage Même si Charles Coypel par
exemple écarte du code de Le Brun il restera
attaché comme on le voit dans un dessin gravé par
Caylus fig 15) une typologie des têtes expres
sion signifiant une passion un sentiment ou un
tempérament stables Pierre-Jean Mariette et Caylus
publieront en 1730 un recueil de têtes de caractères
attribuées Léonard où se manifeste la même fidélité
des types arrêtés et dans ce cas la charge
caricaturale Caylus beaucoup plus tard dans ardeur
de sa campagne pour restaurer le métier académique
fondera un Prix de tètes expression destiné combat
tre le mauvais exemple de Watteau et de ses imitateurs
Les poses et les airs de tête prêtés par Watteau aux
personnages du Pèlerinage sont des instantanés émo Illustration non autorisée à la diffusion tions fuyantes et insaisissables pour ceux-là même
elles traversent Leur vérité est celle de corps qui
réagissent les uns par rapport aux autres et un instant
autre Chaque couple forme une figure éphémère
une attraction réunit avant une atomisarion
générale les perde les disperse les recompose dans une
autre figure ou les dissolve dans la foule Mais ce jeu
physique attractions et de répulsions qui rapproche
et sépare une humanité dépourvue de sentiments et
plus forte raison de caractères durables ne nuit cepen
dant pas au sublime visionnaire de la symphonie ensem
ble Le Pèlerinage ne rivalise pas seulement avec la Manne
de Poussin mais même avec le tableau Histoire
rubéniste revu et théorisé par Roger de Piles Ce que
ces figures et ces visages un instant pourraient avoir
de futile ou de désespérant évapore dans la vaste
machine opéra paysager qui les contient et dont la
luminosité la profondeur et infini cosmique rivali
sent avec les arrière-plans de Léonard et du Titien La
poétique épicurienne de Watteau élevant la gran 15 Caylus après
deur de Lucrèce réussit le tour de force plastique de Charles-Antoine Coypel
Tètes expression tirées de concilier dans une même vision les mouvements déri
Ecce Homo gravure soires des atomes et infini sublime du temps et de vers 1729 espace où ces mouvements se déploient la fugacité
des hommes et la transcendance une invisible Vénus
qui les meut et qui les émeut qui les réunit et qui les
et cent fois et toujours sous des prétextes que par imiter et reconnaître les manières différentes des maî sépare qui les engendre et qui les épuise
honte en user ainsi il étudiait rendre spécieux tres du dessin il peut étudier sous les yeux de Cette Stimmung épicurienne était sans doute celle Là où il se fixait le plus ce fut en quelques chambres Watteau dans les collections de Pierre Crozat trans qui avait rapproché Watteau et Caylus en 171235 Il que eus en différents quartiers de Paris et qui ne formées en atelier fait peu de doute que rentrant Orient en 1717 le nous servaient poser le modèle peindre et Ce fut là raconte Caylus que nous lui prépa jeune comte ait goûté le miracle de poésie que dessiner fig 16 17 Dans ces lieux uniquement rions Hénin cet ami dont ai parlé ci-dessus pendant son absence son ami peintre avait fait se lever consacrés art dégagés de toute importunité nous et moi un nombre infini de dessins après les sur le rocher de Cythère dont il avait pu constater sur éprouvions lui et moi avec un ami commun que le études des meilleurs maîtres flamands et de ces place quelques mois plus tôt la rugueuse nudité de même goût entraînait la joie pure de la jeunesse jointe grands paysagistes italiens et que nous avancions vanitas Dans sa Vie de Watteau il lira en 1748 la vivacité de imagination une et autre sans cesse assez pour en donnant quatre coups il en ait devant Académie royale de Peinture et Sculpture unies aux charmes de la peinture Je puis dire que ce effet était le servir selon son inclination car il Caylus évoquera avec talent le trio artistes il Watteau si timide et si caustique partout ailleurs aimait en tout avoir promptement était aussi formé plusieurs reprises entre 1712 et 1719 avec était plus alors que le Watteau de ses tableaux est je le dirai toujours la partie de la peinture laquelle Watteau et leur ami commun le jeune magistrat Ni dire auteur ils font imaginer agréable tendre et il était le plus sensible 38 colas Hénin Ils inventent avec plus un siècle peut-être un peu berger 36 avance la vie nerveuse artiste dont Théophile Gau Dans le sillage de Watteau et après des dessins tier et Charles Baudelaire feront au xixe siècle le su Dans cette complicité juvénile Caylus re oit beau imitation achevés par lui Caylus entreprend de com prême raffinement de la vie moderne coup plus il ne donne Watteau parachève dans poser immense recueil de dessins gravés eau forte
expérience plastique du comte ce que Roger de Piles dont il reste hui deux exemplaires un Paris II était pas sitôt établi dans un logement
par ses livres avait commencé Caylus apprend et autre Dresde39 Les richesses de ce recueil com- il le prenait en déplaisance Il en changeait cent
41 Marc Fumaroli Une amitié paradoxale
Illustration non autorisée à la diffusion
Illustration non autorisée à la diffusion
16 Watteau Femme endormie dessin RP 579) Paris collection privée 17 Watteau Femme nue avec im bras levé dessin
RP 540) ca 1718-1719 Paris musée du Louvre
plétant les dessins et les gravures de la main même de cette expérience réfléchie du Paris moderne laquelle
Watteau qui ont survécu donnent une idée de la Watteau avait entraîné Il dictera Bouchardon idée combat contre le libertinage rocaille Académie
culture du peintre familier aussi bien de Rembrandt une série de dessins Les cris de Paris il gravera royale de Peinture et en faveur un retour anti
que de Titien fig 18) des frères Campagnola que des lui-même et il fera publier par Mariette en 1735- que Académie des Inscriptions Tel est le para
frères Carrache fig 19) du Corrège que du Parmesan 3741 fig 23 Caylus écrira même une charmante doxe est un des plus incimes amis de Watteau qui
pochade Guillaume cocher où il tentera de trouver Watteau assimilé toute histoire de la peinture et du est devenu par la suite ennemi le plus redoutable de
équivalent littéraire de ce voyage dans le Paris des rues dessin tant flamand et hollandais que des différentes sa mémoire et de son influence sur art fran ais duxvme
des boutiques et des cabarets populaires auquel Wat écoles italiennes Cette récollection prodigieuse du siècle
teau avait abord initié Dans ce récit par dialogues peintre dont Caylus est en quelque sorre le secrétaire Pour comprendre la fêlure intervenue en 1719- il prête la parole un personnage de grisette futée et pour son propre compte fera de celui-ci amateur le 1720 il faut faire remarquer que dans les derniers mois mieux initié et le plus éclairé du xvme siècle avec gracieuse selle Godiche dont origine remonte de son existence au retour de son voyage en Angleterre aux dessins de Watteau et qui aura un grand avenir chez Pierre-Jean Mariette Il avait été école un des plus qui ressemble déjà une fuite Watteau semble rompre Tony Johannot et chez Toulouse-Lautrec mais aussi grands maîtres de art du dessin européen aussi avec Crozat et avec tout le milieu académique Il chez les Concourt et chez Flaubert42 Mais la le on de Watteau ne arrête pas pour se renferme dans la modeste famille de Gersaint et amitié entre Caylus et Watteau donc été pour Caylus ce connoissewship exceptionnel Le peintre dans intimité de Julienne le seul de ses amis avec le jeune virtuoso la rencontre la plus féconde de sa vie apprend au jeune virtuoso regarder non seulement Hénin et abbé Haranger auquel il maintenu sa son association avec Edme Bouchardon Et art mais la nature Il lui apprend voir les arbres les confiance Tous sont étrangers Académie royale de pourtant une allusion très nette dans sa biographie du effets de la lumière Et surtout interprète par excel peinture et plus forte raison au grand monde peintre atteste que après le retour de Watteau An lence du Paris moderne Watteau intéresse la ville parisien gleterre en 1719 leurs relations se sont brusquement il sous les yeux non seulement au Paris des
interrompues Il écrit en effet est cette époque que Watteau peint pour se théâtres et de Opéra mais au Paris des rues et de son
dégourdir les doigts et en huit jours selon Gersaint peuple Il fait pour Paris ce Annibal avait fait pour Les lieux qui autrefois lui plaisaient le plus ses un des chefs-d uvre absolus de la peinture euro amis même lui devinrent insupportables 43 Bologne ce que Callot avait fait pour Florence Les péenne Enseigne de Gersainr45 Une ironie mais de dessins du peintre portent témoignage de cette curio Cette séparation dans la Viede Watteau ï.î Caylus bonne société per ait dans la conception en 1717 de sité pour la vie populaire le Décrotteur RP 297 est préparée sourdement par de nombreuses remarques son morceau de réception Académie royale de Pein fig 20 21) le Ramoneur savoyard RP 290 et aussi sur le caractère imprévisible et ombrageux du peintre ture Elle est devenue altière et irréconciliable dans bien la jolie femme du peuple la grisette fig 22) dont et son absence esprit de suite dans ses fréquenta Enseigne de Gersaint Il plus la moindre his il inventé le type et dont il fixé le charme spontané tions comme dans ses logements Elle est confirmée par toire dans ce tableau Au centre de la scène comme et voluptueux dans des dessins sur le vif il fit peut- le testament de Watteau qui ne nomme que les amis dans les Ménines de Velasquez il une porte être en compagnie de Caylus40 des derniers mois de son existence Gersaint Julienne qui ouvre sur une enfilade vide est un face face Hénin et abbé Haranger Ce trait nous est connu par Celui-ci dans sa longue carrière future Académi entre des miroirs des tableaux et des insectes mondains Gersaint44 Il est soigneusement omis par Caylus cien amateur héritier vigilant du rôle magistériel de revêtus de merveilleuses élytres la mode Roger de Piles exploitera les ressources il avait Cette rupture de Watteau avec ses anciens amis
accumulées pendant ses brèves années fertiles ainitié est en effet la première faille où va surgir toute Comme il avait voulu effacer tous ses anciens
avec Watteau Dans sa carrière non inoins longue évolution postérieure de Caylus et qui va faire bientôt efforts pour obtenir la reconnaissance académique
écrivain amateur et de mécène il tirera aussi parti de du comte après la more de Watteau le chef de file du Watteau mourant revient sa condition initiale lors
42