Cedefop info

-

Documents
16 pages
Obtenez un accès à la bibliothèque pour le consulter en ligne
En savoir plus

Description

InfoFR 1 2007.qxd:FR 7/9/07 12:39 PM Page 1cedefopinfoFormation professionnelle en Europe 1/07CEDEFOP/UE CEDEFOP/UE CEDEFOP/UEConstruire un Implication des partenaires sociaux dans le Cedefop/Photo-espace européen développement de l’ECVET museum Award 2007Lors d’une conférence qui s’est tenue au Ce- tuent une partie complémentaire plutôt qu’essen-de FEP: l’après-defop en février dernier, les représentants des par- tielle du processus de reconnaissance de ces sa-Helsinki tenaires sociaux de toute l’Europe ont pu partager voirs, mais ce sujet requiert davantage de discus-des informations et leurs opinions sur les modes sion et doit être davantage élaboré. Le défiPrenant comme point de départ lesde fonctionnement du nouveau dispositif de consiste à développer un outil simple et qualitatifconclusions de la conférence ministériellecrédits d’apprentissage européens pour la forma- basé sur des procédures transparentes. En effet,de décembre 2006, qui a donné lieu aution et l’enseignement professionnels (ECVET) et le dispositif de crédits n’est pas simplement unCommuniqué d’Helsinki sur la coopérationsur la question de savoir dans quelle mesure il de- moyen de stimuler la mobilité transfrontalière. Ileuropéenne renforcée pour l’enseignementvrait encourager la mobilité. facilitera également les déplacements au sein deset la formation professionnels, l’AgoraLa conférence des partenaires sociaux euro- systèmes nationaux, par ex.

Sujets

Informations

Publié par
Nombre de visites sur la page 75
Langue Français

Informations légales : prix de location à la page  €. Cette information est donnée uniquement à titre indicatif conformément à la législation en vigueur.

Signaler un problème
InfoFR 1 2007.qxd:FR 7/9/07 12:39 PM Page 1
Focrmatioen profedssionneelle efn Euroope 1/p07info
CEDEFOP/UE Construire un espace européen de FEP: l’après-Helsinki Prenant comme point de départ les conclusions de la conférence ministérielle de décembre 2006, qui a donné lieu au Communiqué d’Helsinki sur la coopération européenne renforcée pour l’enseignement et la formation professionnels, l’Agora XXVI, Construire un espace européen de FEP(Thessalonique, 26–27 avril), organisée par le Cedefop en étroite coopération avec la Commission européenne et la Présidence allemande, visait à régler certaines questions en suspens dans ce domaine. Cette confé-rence a réuni des ministres et d’autres dé-cideurs politiques, des partenaires sociaux et des acteurs de toute l’Europe. Le Com-missaire Ján Figel|a assuré la synthèse de lévénement. La formation et l’enseignement profes-sionnels sont à la croisée de différents do-maines politiques qui acquièrent une im-portance croissante en raison des circons-tances démographiques, économiques et sociales que nous connaissons aujourd’hui. L’Agoras’est penchée sur trois de ces im-portantes questions politiques: quelles compétences seront nécessaires à l’avenir? Pourquoi l’Europe n’investit-elle pas davan-tage dans la formation? Comment la for-mation professionnelle peut-elle exploiter le potentiel offert par les travailleurs plus âgés, migrants et moins qualifiés – des groupes qui ont peu de possibilités d’ap-prentissage? La conférence a passé en revue les faits afin d’étayer la prise de décisions politiques dans ces domaines, de préparer le terrain pour les prochaines révisions du processus de Copenhague en 2008 et 2010 et d’avoir une vision à plus long terme. AgoraXXVI: Construire un espace de FEP Centre de conférence du Cedefop, Thessalonique, 26-27 avril 2007 Plus d’informations: www.cedefop.europa eu/index.asp?section=3&sub=1&read= . 2339
CEDEFOP/UE Implication des partenaires sociaux dans le développement de l’ECVET Lors d’une conférence qui s’est tenue au Ce- tuent une partie complémentaire plutôt qu’essen-defop en février dernier, les représentants des par- tielle du processus de reconnaissance de ces sa-tenaires sociaux de toute l’Europe ont pu partager voirs, mais ce sujet requiert davantage de discus-des informations et leurs opinions sur les modes sion et doit être davantage élaboré. Le défi de fonctionnement du nouveau dispositif de consiste à développer un outil simple et qualitatif crédits d’apprentissage européens pour la forma- basé sur des procédures transparentes. En effet, tion et l’enseignement professionnels (ECVET) et le dispositif de crédits n’est pas simplement un sur la question de savoir dans quelle mesure il de- moyen de stimuler la mobilité transfrontalière. Il vrait encourager la mobilité. facilitera également les déplacements au sein des La conférence des partenaires sociaux euro- systèmes nationaux, par ex. entre la FEP et l’en-péens sur l’ECVET (Thessalonique, 12-13 février), seignement supérieur. En termes de mise en œuvre coorganisée avec les organisations de partenaires du dispositif, cependant, ce rôle «interne» sociaux allemands BDA et DGB, a fourni à 93 par- pourrait s’avérer plus délicat. ticipants de 24 pays européens – des représentants La relation entre le développement du Cadre des organisations des partenaires sociaux euro- européen des certifications et le sytème de péens et nationaux, des instances ministérielles et crédits de la FEP a également été examinée. Ces de formation, la Commission européenne, le Ce- deux initiatives visent à promouvoir la transparence, defop et l’ETF – des informations détaillées sur les la comparabilité et la reconnaissance des qualifi-spécifications techniques du nouveau dispositif, cations et des compétences entre différents pays qui vise à la reconnaissance des savoirs profession- et niveaux de qualification et, dès lors, à fournir nels au sein de la formation et de l’enseignement un jalon qui permette de comparer, évaluer et professionnels de l’ensemble de l’UE. La conférence convertir toutes les qualifications et compétences s’inscrit dans le cadre du processus de consultation nationales et sectorielles. Le dispositif de crédits officiel lancé par la Commission en novembre de la FEP joue un rôle particulièrement important 2006. dans cette stratégie commune qui a été lancée en La conférence s’est axée sur le processus de 2002. Les niveaux et les savoirs définis au sein du consultation et les implications concrètes de la mise CEC fournissent la base du dispositif de crédits de en œuvre de l’ECVET dans les États membres et la FEP, en tant qu’outil pratique, permettant aux dans l’ensemble de l’UE. Au-delà de l’aspect pu- personnes de transférer et d’accumuler des rement technique de la question, la conférence savoirs au-delà des frontières géographiques et ins-a mis en lumière les pratiques de crédits existant titutionnelles. actuellement et s’est penchée sur des projets pi- Le dispositif de crédits de la FEP vise à lotes qui examinent les possibilités de mise en permettre aux personnes d’accumuler des expé-œuvre de ce système. Les incidences du dispositif riences de travail et de formation acquises au-delà de crédits de la FEP sur les politiques relatives à des frontières nationales. Pour y parvenir, tous les la formation et à l’enseignement professionnels, intervenants, y compris les partenaires sociaux, doi-ainsi que sur les stratégies de formation continue, vent s’engager dans l’élaboration des détails de ont été examinées en détail et d’autres séances la mise en application. ont été consacrées aux questions de mobilité et de dialogue social.Pour en savoir plus sur l’ECVET: La conférence a estimé que nous sommes trèsce/ni/tvxedn.rf_mlhtthpt/:e/.cueropa.eu/educatio proches d’un consensus général sur la nécessitéSource: Loukas Zahilas/ine d’un dispositif de crédits dans la FEP – ou plutôt, qu’il existe un consensus sur la nécessité d’un tel dispositif – mais le débat concernant la forme pré-cise que ce dernier devrait revêtir se poursuit. Le Pour en savoir plus sur la mise en place et dispositif de crédits repose sur des unités décritessleutrileispaotirtoenr  dàserb,statmem  lns ÉesVEECdaT  el e.5 pagla en termes de savoirs. Les points de crédits consti-
CEDEFOP/UE Cedefop/Photo-museum Award 2007
Photos: Sirio Magnabosco Le Cedefop a le plaisir de présenter les lauréats du prix 2007 Cedefop/Musée de la photographie, organisé conjointement avec le Musée de la pho-tographie de Thessalonique. Suite page 3
CEDEFOP Universités de formation professionnelle, ou universités de formation générale? La conférenceAgorafait ressortir une inté- domaines qui étaient jusqu'alors purement tech-ils auront besoin dans une économie fondée surpar voie de conséquence, pour le fessionnel et, gration croissante mais inégale entre les dif- marché du travail.la connaissance accordant une grande importance niques. férents parcours d’enseignement travaux de la conférence Agora ont porté Lesà la flexibilité et à la capacité d'adaptation. L'im- fait que l'action menée en faveur de la «pa- Le Il y a dix ans à peine, l'enseignement supérieur portance croissante de l'apprentissage tout au long sur les trois thématiques suivantes: en premier lieu, rité» entre ces deux parcours n'est pas équilibrée paraissait très éloigné de la sphère de la formation de la vie a été soulignée dans le cadre du la question du passage de l'enseignement profes- constitue un des principaux motifs de désaccord professionnelle. Récemment toutefois, l'idée processus de Bologne (1999) et du processus de sionnel initial à l'enseignement supérieur, y entre les milieux de l'enseignement supérieur et de d'établir un lien étroit entre l'enseignement supé- Lisbonne (2000); ces processus parallèles se sont compris les méthodes de validation, sous-tendue l'enseignement professionnel. Alors que l'enseigne-rieur et l'enseignement et la formation profession- croisés une première fois dans le communiqué de par la question de la parité d'estime entre l'ensei- ment général s'ouvre de plus en plus à une com-nels a fait du chemin. La Conférence Agora consa- Maastricht, qui mentionnait expressément qu'il gnement professionnel et général. En deuxième posante de formation professionnelle, l'éducation crée à cette thématique, qui s'est tenue les 22 et était nécessaire d'améliorer la perméabilité des sys- lieu, les participants se sont penchés sur la supérieure demeure inaccessible aux étudiants de 23 février 2007 au Cedefop, a permis de mettre tèmes d'éducation et de formation et de recon- question de savoir comment l'enseignement su- la filière professionnelle dans la plupart des États en évidence les obstacles qui s'opposent à l'inté- naître les qualifications en fonction des résultats périeur intègre l'orientation professionnelle et la membres. Seule l'Australie propose un modèle de gration des connaissances générales et techniques de l'apprentissage. Par conséquent, les universités, fait progresser et dans quelle mesure les universités parcours parallèles mais égaux, au sein duquel les dans la future «société de la connaissance». dont le rôle essentiel était de fournir des connais- proposent un enseignement purement profession- mouvements vont dans les deux directions. Actuellement, la plupart des pays européens sances générales, se consacrent davantage à la nel. En troisième lieu, les participants ont débattu Comme d'habitude, la conférence Agora a ré-sont confrontés à une difficulté commune, à savoir, formation professionnelle. Parallèlement, l'essor de façon détaillée de la question des retombées uni des décideurs politiques, des partenaires offrir à toutes les personnes qui accéderont à un des compétences transversales a engendré une des initiatives telles que le processus de Bologne, sociaux et des chercheurs en vue d'une discussion emploi les connaissances et les compétences dont demande de connaissances générales dans des et du CEC pour l'enseignement supérieur et pro-Suite page 3
cedefopinfo1/2007
1