LE MARKETING PAR RÉSEAU

LE MARKETING PAR RÉSEAU

-

Documents
4 pages
Lire
Le téléchargement nécessite un accès à la bibliothèque YouScribe
Tout savoir sur nos offres

Description

Les systèmes de commercialisations multi-niveaux sont de plus en plus populaires. Les conditions de nos économies chancelantes poussent de plus en plus de gens à se tourner vers des moyens alternatifs. Toutefois, les comprenons-nous. Savons-nous de quoi il s'agit. Avant de signer une adhésion à un système il vaut mieux s'informer afin de prendre une décision éclairée qui nous mènera soit sur le chemin de la réalisation de nos rêves ou sur celui de la déception la plus totale.

Sujets

Informations

Publié par
Publié le 27 avril 2013
Nombre de visites sur la page 111
Langue Français
Signaler un problème

LE MARKETING PAR RÉSEAU OU L’EFFET LEVIER
Connaissez-vous le pouvoir du principe de marketing par réseau?
En cette ère où gagner sa vie devient un objectif nous accapare tout notre temps et toute notre
énergie, il est important de connaitre les moyens qui s'offrent à nous.
J'ai déjà expliqué il n'y a pas si longtemps les quatre méthodes ou façons de gagner sa croute. Ce
qui importe le plus est le temps dont nous disposons pour le faire. Sûr qu'il y a des gens qui
gagnent beaucoup d'argent, mais à quel prix. Ces gens viennent confirmer l'adage qu'on ne peut
tout avoir dans la vie. Certes ils ont de l'argent, mais ils n'ont même plus le temps d'en profiter
et surtout d'en faire profiter les autres en leur compagnie.
Toutefois la réalité qui touche la majorité d'entre nous est le cadre salarial. La rémunération à
l'heure ou à la semaine bien entendu. Cette réalité a deux limitations. Le plafond salarial et le
nombre d'heure que nous sommes prêts à échanger contre salaire. Oui, parce qu'il faut réaliser
qu'on ne peut consacrer plus d'un certain nombre d'heures dans une semaine sans sacrifier
d'autres parties de notre vie. Alors quelle serait la solution? Compte tenu de la réalité de la
majorité des couples ou des familles, il n'en existe pas beaucoup, très peu je dois dire. Vous
savez, vous avez 25 ou 30 ans et vous êtes maintenant propriétaire. Vous avez chacun une
voiture et des cartes de crédit loadées au rebord. Je généralise bien entendu. Mais, un fait
demeure. Après avoir tout payé, tout donné il reste quoi? Les gens vivent avec ce qu'ils ont. Oui
les restos semblent plein la fin de semaine, oui les cinémas aussi et les bars, et les stations de ski
et bien d'autres. Toutefois qui peut se vanter d'y avoir été plus d'une fois par mois ou même en
six mois? La majorité ne le peut pas.
Bon je crois que cela suffit de nous ramener notre réalité sombre sur le tapis. Voyons
maintenant comment se dessinait votre plan de vie avant de vous êtres empêtré dans le
système qui vous colle au mur. Vous désiriez avoir une maison, avec une belle voiture oui. Mais
le plus important, vous vouliez avoir une famille et pas juste une famille, je dis une VIE de
famille. Des vacances en famille, des sorties en famille etc. Et plus tard, vous espériez pouvoir
voir grandir vos enfants dans un certain confort. Qu'ils puissent poursuivre leurs études et tout.
Et vous, bien plus tard vous aviez le goût de planifier une retraite dorée. C'est pour cela que
beaucoup ont déjà rencontré un planificateur financier au moins une fois. Pour plusieurs ce fut
une fois de trop. Désenchantement total, mais pas à peu près. Il vous a dit quoi en fin de
compte? Que vous deviez, à deux, mettre en 400$ et 500$ par mois dans un plan de retraite et
placement et que cela garantirait votre niveau de vie. Non, mais, il rêve? Vous vous êtes dit que
vous arriviez à peine à faire face à la réalité immédiate financièrement. Quelle déception quand
même. Tout de même on continue la vie et on espère qu'elle s’améliorera côté finance. On a de
bonne valeur, on fait avec. On se fait des BBQ entre amis, on fait des petits trucs maisons pour
amuser les enfants, on se débrouille quoi. Ce n’est pas si mal.n’y a pas que cela. J'espère que vous n'avez pas une passion particulière parce que là vous êtes
dans la merde. Sérieusement! Si l'un ou l'autre du couple avez une passion et Dieu sait combien
coûte les passions, vous êtes dans un sérieux dilemme. Ceux qui en ont la chance peuvent se les
offrir en sacrifiant quelque chose d'autres sinon bye bye la passion. On fait avec, c'est la vie. On
se dit qu'on ne peut tout avoir et qu'il faut faire des choix. Mais les choix, avec le temps, sont de
plus en plus minces.
C'est là qu'entre en scène le système de marketing par réseau. Un inconnu?
Oui ça fait peur. Tout ce qui touche notre argent fait peur. C'est normal et il faut être méfiant.
On a tous entendu parler de ces compagnies qui arnaque les gens. Elles trompent les gens
avides d'argent rapide et facile. Voilà ce qu'elles font. C'est leur business. Faire de l'argent avec
l'argent des autres, en ruinant les autres oui. Toutefois, il y a des piliers dans ce domaine qui ont
contribué de façon appréciable au bien être de bien des "entrepreneurs". Je dis entrepreneur
dans un sens particulier. On l'est tous d'une certaine manière. Nous notre business actuel est de
vendre notre temps contre de l'argent. À moins que je ne me trompe. Une heure contre x
sommes d'argent = une paie. C'est un deal honnête. Limité mais honnête.
Et si on faisait le tour rapide de ce qu'est le commerce? Une compagnie achète des produits
avec des capitaux qu’elle a d’abord recueillis auprès de ces actionnaires. Elle prend ce produit,
soit dit en passant elle peut fabriquer ce produit à partir de matériaux, et le vend dans le but de
faire un profit x. Les profits sont alors redistribués à ses actionnaires. Quand vous aller faire
votre épicerie, votre magasinage ou acheter une voiture, c’est exactement ce qui se passe. Vous
donnez votre argent contre un produit et la roue continue de tourner. Je ne pense pas
apprendre rien à personne dans ce sens. Mais comment ces compagnies réussissent-elles à
vendre leurs produits? Avec l’aide de la publicité. Et elle en utilise beaucoup. Je ne me souviens
plus des chiffres, mais c,est une portion très importante du budget d’une entreprise.
Les entreprises qui utilisent le système de mise en marché par réseau ont compris cela et ils ont
eu l’idée de miser sur ce large budget pour mettre sur pied des systèmes gagnants-gagnants. Ils
ont proposé à x compagnies d’acheter une imposante quantité de produits et ils ont négocié le
prix en fonction du fait que cette compagnie n’aurait pas à utiliser la publicité pour le faire. Donc
ils ont négocié des prix largement à la baisse. Créant ainsi un pouvoir d’achat immense. Alors
qu’ils ont fait cela, ils se sont demandé comment ils allaient écouler ses produits tout en faisant
de l’argent. Ils ont réalisé que la plus efficace des publicités qui existent est le bouche à oreille.
Oui les êtres humains sont très forts en ce domaine. On a qu’à constater à quelle vitesse se
propage la nouvelle au sujet de la qualité d’un film à l’affiche au cinéma. D’ailleurs les billboards
qui affichent les résultats de tel ou tel films se base sur la deuxième et la troisième semaine. La
première semaine est l’effet de la publicité directe et les deux autres est celui du bouche à
oreille. Si les gens ont aimé le film ils le diront à tout le monde. C’est ce que vous faites n’est-ce pas? Nous le faisons tous. Cela s’appliquent à tout ce que nous consommons. Je reviens au
budget de publicité.
Voici la structure grossièrement exposée du fonctionnement de ces systèmes de marketing par
réseau. Il y a tous les membres. Il y a les fondateurs. Il y les compagnies partenaires.
Les fondateurs ont eu l’idée et ils tireront peu de profit du résultat de la vente des produits. Ils
misent sur la quantité. Avouons que 50 cents sur une produit x vendu à 5 millions d’exemplaires
est quand même assez payant. Ils proposent aussi un système de support à tous les membres
ainsi qu’un nombre de paramêtres concernant le fonctionnement du réseau. Les « bons »
systèmes de réseau règlent ces détails avec la collaboration des membres via un comité
conjoint.
Les compagnies partenaire soumettent leurs produits qui sont ensuite étudiés afin d’en
déterminer la pertinence et l’intérêt des membres envers celui-ci. Ils vendent à leur prix de gros
et assure le service après-vente.
Les membres sont la charpente de tous ces systèmes. Ils sont ceux qui consomment ces
produits, leurs produits en fait, et ceux qui en font la promotion( on ne parle pas ici de vente
direct, elle n’est non exclue). Ils se partagent les profits de la distribution dans le réseau à la
mesure des efforts et de l’engagement qu’ils y ont appliqué.
Donc les membres sont à la fois des clients et des entrepreneurs. Ils s’achètent des produits et
ils en tirent des profits. De plus s’ils en font la promotion, ils en tirent de plus gros profit.
Comment cela peut-il être une source de revenu, soit additionnel ou même principale,
intéressante pour qui que ce soit? Eh bien, il faut considérer les arguments au début de ce texte.
Quelle motivation avons-nous de vouloir adhérer à un tel système? Quelle niveau d’argent je
serais intéressé à en retirer? Est-ce accessible?
La réponse est déjà là et on y a tous déjà répondu dans le passé. En effet on connait tous les
systèmes de cartes de point, de membres de magasin et de programme de fidèlité. Néanmoins,
cette fois c’est nous le programme, c’est notre système et la plus grande portion des revenus
nous reviennent.
Oui, mais les produits? Ah oui les produits, les fameux produits. Tant qu’à moi un bon système
de marketing par réseau sait offrir des produits de qualités à des prix moyens. Oublions les gros
spéciaux qu’offrent les grands magasins, ça ne vaut rien dans ce cas. Je parle de produits qu’on
utilise couramment et de préférence quotidiennement. Cela assure une consommation
régulière de tous les membres et aliment le système entier. Il n’y pas de produits miracles, ils n’y
a pas de produits gratuits. Oubliez les compagnies qui n’offrent qu’un seul produit à des prix
gonflés comme des ballons. Cela ne garanti que le succès des fondateurs. Oh et bien entendu il
doit y avoir des produits. Ce que je viens d’expliquer est une opportunité commerciale qui sort du lot. « outside de box »
comme on les appels. Il est bien important de comprendre que ce n’est pas de la magie. Ce sont
des systèmes bien conçus et qui demeure simple pour la plupart des gens. Il est certain que
l’argent ne tombe pas du ciel et ne pousse pas dans les arbres, mais qui a dit cela? Ceux qui ne
veulent pas voir la forêt parce que les arbres lui cachent la vue. Oui l’argent pousse dans les
arbres. Encore faut-il avoir le courage et la détermination de grimper dans une échelle pour
l’atteindre. Parlant d’échelle, il est important que ce système puisse offrir un solide système de
formation des membres et surtout un système de croissance personnel. Si on passé sa vie à la
gagner à titre d’employé il peut être nécessaire de comprendre et d’apprendre les rouages de la
commercialisation. Pour d’autres, il est d’apprend et de comprendre l’être humain. Il
ne s’agit pas d’apprendre comment « arnaquer » son ami, son frère, ou son oncle, mais bel et
bien de comprendre pourquoi ils ne sont pas prêt à adhérer à un tel système. D’autres ont
besoin de croire en eux-mêmes, de comprendre pourquoi ils agissent comme ils le font et
pourquoi ils pensent comme ils le font. Personne n’est né entrepreneur, tous peuvent le
devenir.
Ce qui est important de savoir c’est qu’il existe des moyens et différentes façons de gagner sa
vie. Mais pas seulement sa survivance, je dirais ses rêves. Parce qu’avant de nous êtres
empêtrés dans les dédales de la vie, nous avions des rêves. Plusieurs en ont encore bien vivant,
mais ils manquent de solutions. La bonne nouvelle c’est qu’il y en a.
Si vous faites le choix de regarder ailleurs, vous êtes déjà sur le chemin qui mène à
l’accomplissement de vos rêves et de ceux que vous aimez. Toutefois je ne le répèterai jamais
assez, la prudence est toujours de mise et faites vos devoirs. Rechercher des informations sur
plusieurs systèmes, ne vous fier pas sur les ouies dires et surtout ne prenez pas comme seule
paroles celui ou celle qui vous présentera ce nouvel outil de votre réussite.
Je vous dis : BON COMMERCE À TOUS!