Le système de formation professionnelle en Finlande

Le système de formation professionnelle en Finlande

-

Documents
144 pages
Obtenez un accès à la bibliothèque pour le consulter en ligne
En savoir plus

Description

Le système de formation professionnelle en Finlande Le système de formation professionnelle en Finlande Cette monographie a été réalisée par: Heidi Bergström Jukka Katajisto Matti Kimari Matti Kyrö Elisa Rahikainen Kaarle Sulamaa Leena Walls Marjatta Ögren Direction nationale de l'enseignement Hakaniemenkatu 2 FIN-00530 Helsinki Tél. (358-9) 77 47 75 Fax) 77 47 78 69 E-mail: prénom.nom@oph.fi Internet: www.oph.fi Pour le CEDEFOP — Centre européen pour le développement de la formation professionnelle Coordinateur de projet: Michael Adams Révision de la version française: Sylvie Bousquet sous la responsabilité de: Stavros Stavrou, directeur adjoint du CEDEFOP Première édition 1997 Édité par: CEDEFOP — Centre européen pour le développement de la formation professionnelle Marinou Antipa 12, GR-57001 Thessaloniki (Thermi) Tél. (30-31) 49 01 11; Fax (30-31) 49 01 02 E-mail: info@cedefop.gr Internet: http://www.cedefop.gr Le Centre a été créé par le règlement (CEE) n° 337/75 du Conseil des Communautés européennes, récemment modifié par le règlement (CE) n° 251/95, du 6 février 1995, et par le règlement (CE) n° 354/95, du 20 février 1995. De nombreuses autres informations sur l'Union européenne sont disponibles sur Internet via le serveur Europa (http://europa.eu.int). Une fiche bibliographique figure à la fin de l'ouvrage.

Sujets

Informations

Publié par
Ajouté le 08 mars 2012
Nombre de lectures 140
Langue Français
Signaler un abus

Le système
de formation
professionnelle
en Finlande Le système de formation
professionnelle en Finlande
Cette monographie a été réalisée par:
Heidi Bergström
Jukka Katajisto
Matti Kimari
Matti Kyrö
Elisa Rahikainen
Kaarle Sulamaa
Leena Walls
Marjatta Ögren
Direction nationale de l'enseignement
Hakaniemenkatu 2
FIN-00530 Helsinki
Tél. (358-9) 77 47 75
Fax) 77 47 78 69
E-mail: prénom.nom@oph.fi
Internet: www.oph.fi
Pour le CEDEFOP — Centre européen pour le développement de la formation
professionnelle
Coordinateur de projet: Michael Adams
Révision de la version française: Sylvie Bousquet
sous la responsabilité de: Stavros Stavrou, directeur adjoint du CEDEFOP
Première édition 1997
Édité par:
CEDEFOP — Centre européen pour le développement de la formation
professionnelle
Marinou Antipa 12, GR-57001 Thessaloniki (Thermi)
Tél. (30-31) 49 01 11; Fax (30-31) 49 01 02
E-mail: info@cedefop.gr
Internet: http://www.cedefop.gr
Le Centre a été créé par le règlement (CEE) n° 337/75 du Conseil des Communautés
européennes, récemment modifié par le règlement (CE) n° 251/95, du 6 février 1995,
et par le règlement (CE) n° 354/95, du 20 février 1995. De nombreuses autres informations sur l'Union européenne sont disponibles
sur Internet via le serveur Europa (http://europa.eu.int).
Une fiche bibliographique figure à la fin de l'ouvrage.
Luxembourg: Office des publications officielles des Communautés européennes,
1998
ISBN 92-828-1913-2
© Communautés européennes, 1997
Reproduction autorisée, moyennant mention de la source
Printed in Italy Introduction du CEDEFOP
Objectifs et utilisateurs
La publication de cette description du système de formation et d'enseignement
professionnels en Finlande s'inscrit parmi les monographies consacrées aux trois
nouveaux États membres et aux pays couverts par l'accord sur l'Espace économique
européen (EEE), qui prolongent la série dess sur les douze États
membres de l'époque publiées par le CEDEFOP entre 1993 et 1996. Son but est de
donner aux «étrangers» qui s'y intéressent une vue d'ensemble facilitant la
compréhension des activités de formation et d'enseignement professionnels en
Finlande. Elle s'adresse à toute personne responsable — et soucieuse — de questions
liées aux politiques de formation et d'enseignement professionnels (FEP), aux
chercheurs de ce domaine, aux directeurs de services ou d'établissements de
formation professionnelle, ainsi qu'aux formateurs et aux professeurs, qu'ils
travaillent au niveau communautaire ou national, pour un organisme
gouvernemental ou pour une organisation de partenaires sociaux. Certains
utiliseront ce texte comme document de référence pour leur travail; d'autres se
rendront dans le pays en question, qui pour une visite d'étude, qui dans le but de
préparer ou de mettre en œuvre un projet bilatéral ou multilatéral, et souhaiteront
plutôt lire cette monographie de bout en bout.
Contenu et structure
Les publications de cette série proposent une description de la formation et de
l'enseignement professionnels (FEP) initiaux et continus. En ce qui concerne la
formation initiale, elles reprennent les dispositions relevant, dans certains cas, de la
responsabilité du ministère de l'Éducation, dans d'autres cas, de celle du ministère
du Travail ou due des Affaires sociales. En ce qui concerne la formation
continue, elles présentent les dispositions relatives aux personnes ayant un emploi
ou n'en ayant pas prises par un large éventail d'organismes gouvernementaux et de
ministères, d'organisations du secteur privé et des partenaires sociaux.
La structure du rapport (voir la table des matières) a été établie dans le détail par le
CEDEFOP, qui a également limité la longueur de l'ouvrage, afin de permettre au
lecteur de comparer plus facilement les systèmes de formation des divers États
membres de l'UE. Cette structure suit, d'une manière générale, celle qui avait été
adoptée pour les rapports commandés en 1992 sur les Etats membres, à l'exception
de certains changements, tels que l'ajout d'un chapitre sur ce que nous avons appelé
les «Aspects qualitatifs de la formation», qui livre des informations sur la
certification, la formation des formateurs et l'orientation. Nous demandons aux
auteurs de toutes les monographies, y compris ceux qui actualisent les
monographies existantes, de suivre cette structure modifiée, afin de faciliter la
lecture à ceux qui souhaitent se livrer à des comparaisons entre les systèmes.
Choix des auteurs et procédures de consultation
Avec cette série, le CEDEFOP s'efforce de créer un produit qui est, dans un certain
sens, impossible à réaliser. Nous souhaitions un rapport qui soit à la fois rédigé par
une personne connaissant de l'intérieur le système concerné et facile à comprendre
pour un lecteur de l'extérieur. Il s'ensuit que la personne/institution choisie comme
auteur est installée à l'intérieur du pays décrit et rédige, sauf choix contraire de sa
part, dans sa langue maternelle. Autre corollaire, le CEDEFOP s'efforce de jouer le
rôle du lecteur extérieur dans les discussions sur le projet de texte, afin d'attirer
l'attention des auteurs sur les points qui risquent de ne pas être compris aisément
par le public visé.
Le CEDEFOP a également stipulé l'obligation pour les auteurs de consulter les
principales parties concernées par la FEP dans leur pays dès l'élaboration de la
première version du texte. Cela signifie que le projet de texte est envoyé non
seulement aux divers organismes publics responsables de l'organisation du système
et délivrant la FEP, mais aussi aux principaux organismes représentant les partenaires
sociaux. L'assistance des membres du conseil d'administration du CEDEFOP dans le
pays est particulièrement sollicitée à cet égard. Publication et mise à jour
Le CEDEFOP a l'intention, dans la mesure des ressources disponibles, de publier ces
monographies sous forme imprimée dans leur langue d'origine, ainsi qu'en
allemand, en anglais et en français. Des circonstances exceptionnelles peuvent
l'amener à publier également certaines monographies dans d'autres langues.
L'expérience montre toutefois que les délais nécessaires à la traduction et à la
publication d'un texte sur support imprimé et le rythme des changements dans les
systèmes décrits font que les rapports ne peuvent presque jamais être entièrement à
jour. C'est la raison pour laquelle le CEDEFOP envisage également de recourir aux
moyens électroniques de publication, notamment en rendant les textes (ou une
partie de ceux-ci) disponibles sur le site Internet du CEDEFOP ou en éditant un CD-
ROM. La publication électronique présente également l'avantage d'offrir un accès
direct à d'autres informations détaillées dont le CEDEFOP dispose sur certains
aspects particuliers des systèmes, mais qui, pour des raisons d'espace, ne sauraient
être incluses dans la version imprimée. Le CEDEFOP s'est déjà engagé sur cette voie
et a créé une base interne de données à titre expérimental, qui vise également à
faciliter la comparaison entre les États membres.
Commentaires et réactions
Comme nous l'avons mentionné plus haut, le CEDEFOP est conscient qu'en
préparant cette série il est amené à faire des choix. Nous serions reconnaissants au
lecteur de bien vouloir s'exprimer sur la justesse de ceux-ci concernant l'étendue, le
contenu et la structure du rapport. Nous serions heureux de recevoir vos
commentaires par lettre, par fax ou par courrier électronique. Vous trouverez sur
notre site Internet (http://www.cedefop.gr) un questionnaire. Si vous pouviez
l'utiliser ou suivre cette présentation pour formuler vos observations, vous nous
aideriez à mieux évaluer les réactions qui nous parviennent.
Formation et enseignement professionnels en Finlande
Le système finlandais offre certainement de nombreuses ressemblances avec les
systèmes d'autres États membres, notamment des pays nordiques. Il présente
toutefois un grand nombre de singularités. Nous avons été particulièrement
intéressés par le degré de modularisation du système et par l'éventail très large des
dispositions concernant la formation et l'enseignement professionnels pour les
adultes. Un autre aspect de ce système retient l'attention: le ministère de
l'Éducation et son agence, la Direction nationale, jouent un rôle prédominant dans
la formation et l'enseignement professionnels des adultes, toutefois les
organisations des partenaires sociaux jouissent également d'une influence
considérable. En conséquence, même si ce système se fonde davantage sur
l'enseignement en établissement que sur l'entreprise, il vise prioritairement à
garantir que les programmes et les qualifications seront actualisés et répondront
aux besoins du monde professionnel, notamment en ce qui concerne l'utilisation des
nouvelles technologies. En outre, une très grande importance est accordée au
rapport entre la qualité et le coût du système, et de nombreux volets de sa gestion
ont été décentralisés pour être confiés à des institutions distinctes. Le système
demeure néanmoins,r une très grande part, un système géré et financé par
l'État et compte très peu d'organismes privés de formation.
Nous remercions chaleureusement la Direction nationale de l'enseignement, en
particulier M. Matti Kyrö et son équipe d'auteurs, qui ont préparé cette
monographie. Ils ont accueilli de façon très positive les commentaires et les
propositions de modification suggérées par le CEDEFOP. Ensemble, nous espérons
ainsi avoir mis à la disposition du lecteur un instrument utile.
Stavros Stavrou \ j. Michael Adams
Directeur adjoint U Coordinateur du projet
Thessalonique, mars 1997 Tables des matières
7 5 Introduction de l'auteur
11 Chapitre 1 — Informations générales
11 1.1. Structures politiques et administratives
13 1.2. Population
1.2.1. Tendances démographiques 13
1.2.4. Groupes linguistiques 15
1.2.5. Différences géographiques 15
1.2.6. Niveau de formation 16
1.2.10. Population étrangère 18
1.3. Économie et population active 19
1.3.1. Produit national brut 19
1.3.2. Budget national et dette publique 20
1.3.4. Prix à la consommation et inflation 21
1.3.5. Main-d'œuvre 21
1.3.9. Structure économique 24
1.3.10. Chômage 26
1.3.14.e de longue durée 28
1.3.16. Chômage des jeunes 30
31 Chapitre II — Présentation du système éducatif
31 2.1. Historique
31 2.2. Éducation préscolaire et école de base
33 2.3. Enseignement secondaire
2.4.t supérieur 35
39 Chapitre III — Le système de formation professionnelle
39 3.1. Historique de la formation professionnelle en Finlar icle
39 3.1.1. Origines
39 3.1.5. Après 1945
3.1.7. Réforme de la formation professionnelle dans les années 70 et 80 40
3.1.12. Objectifs et valeurs de la formation professionnelle 41
3.1.14. Une réforme expérimentale dans l'enseignement secondaire: les études mixtes 41
supérieur (établissements AMK) 42 3.1.17. Établissements d'enseignement professionnel
3.1.19. Formation des adultes 42
3.1.25. Administration 44
3.1.28. Législation 45
3.2. Formation professionnelle des jeunes 46
46 3.2.1. Introduction
3.2.2. Secteurs et domaines de formation 47
3.2.3. Qualifications professionnelles 49
3.2.4.ss de base 50
52 3.2.5.ss d'institut
55 3.2.6. Qualificationss AMK
55 3.2.7. Programmes d'enseignement
57 3.2.8. Stage
3.2.9. Évaluation de l'étudiant 58
58 3.2.10. Admission à la formation et à l'enseignement professionnels
60 3.2.11. Orientation des étudiants
3.2.12. Systèmes d'aide aux étudiants 61
3.2.13. Objectifs quantitatifs de la formation et de l'< enseignement professionnels 63
3.2.14. Établissements et enseignants 66
70 3.3. Formation des adultes
70 3.3.1. Système de formation des adultes
3.3.2. Qualifications professionnelles et diplômes linguistiques pour les adultes 72
Qualificationss 73
Diplômes linguistiques 75 3.3.3. Possibilités d'enseignement et de formation pour les adultes
Formation volontaire des adultes
1) Formation professionnelle volontaire
2)n générale et enseignement du temps libre
3) Formation des adultes dans les établissements
d'enseignement supérieur
Formation sous contrat d'apprentissage n du personnel
Formation liée à la politique de l'emploi
Services pour l'emploi et services d'orientation
3.3.4. Systèmes d'aide à la formation pour adultes
1) Aide à la formation volontaire
2) Aide à lan sous contrat d'apprentissage
3) Aide à la formation du personnel
4) Aide à lan liée à la politique de l'emploi
5) Aide à la formation de réinsertion
3.3.5. Établissements d'enseignement et de formation et contenu
de la formation pour adultes
3.3.6. Participation et évolution au cours des dernières décennies
3.3.7. Formation non soumise au contrôle des pouvoirs publics
3.4. Enseignement spécialisé et formation destinée à des groupes particuliers
3.4.1. Enseignement spécialisé
3.4.2. Formation pour adultes à l'intention de la population Sami
3.4.3.n pours àn de lan rom
3.4.4.n pour adultes à l'intention des immigrés 100
Chapitre IV — Cadre réglementaire et financier1
4.1. Cadre réglementaire de l'enseignement et de la formation
4.1.12. Réglementation de la structure et du contenu des diplômes
4.1.15.n du volume et du financement de l'enseignement
et de la formation 103
4.1.16.n des établissements d'enseignement «autorisés»
4.2. Financement de l'enseignement et de la formation 104
4.2.1. Principes généraux
4.2.7. Financement de la formation et de l'enseignement professionnels
pour les jeunes5
4.2.12.t de la formation pour les adultes6
Chapitre V — Aspects qualitatifs de la formation 111
5.1. Gestion par les résultats et évaluation 11
5.2. Diplômes 11
5.3. Autorisation d'ouverture d'un établissement d'enseignement2
5.4. Compétences requises et formation des enseignants
5.5. Évaluation et amélioration de la qualité3
5.6. Recherche en matière de formation et d'enseignement professionnels
Chapitre VI — Tendances et perspectives7
6.1. Présentation générale
6.2. Plan de développement pour 1995-2000
6.3. Renforcement des liens avec le marché de l'emploi 118
6.4. Éducation et formation tout au long de la vie9
6.5. Programme «Finlande, une société de l'information» 120
6.6. Renforcement de la coopération entre les établissements
6.7. Fonds structurels de l'Union européenne1
6.8. Reconnaissance mutuelle des diplômes2
6.9. Dimension européenne 12
Annexes5
1. Sigles et abréviations7
2. Adresses importantes (organisation et réglementation de la formation professionnelle) 128
3. Bibliographie 130
4. Glossaire
5. Liste des qualifications professionnelles (décembre 1996) 134 Introduction de l#auteur
La présente monographie sur le système de formation professionnelle en Finlande,
réalisée sous la direction du CEDEFOP, suit le plan de base commun prévu pour
l'ensemble des pays membres. Elle s'adresse avant tout aux personnes travaillant
dans le domaine de la formation et de l'enseignement professionnels, mais
également au public européen désireux de mieux connaître ce pays. En tant que
nouveau membre de l'Union européenne, la Finlande accorde une importance toute
particulière à la présentation des traits caractéristiques de sa formation
professionnelle, dans la mesure où cela permettra de réduire les obstacles à la
coopération européenne et de faciliter les échanges.
Au cours des dernières décennies, la formation et l'enseignement professionnels en
Finlande ont été soumis à un processus de révision continuel. La réforme globale
engagée à la fin des années 70 se fondait sur les approches et les concepts d'alors.
Mais, lorsque sa mise en œuvre a été achevée (fin des années 80), les changements
rapides survenus dans la société avaient déjà soumis la formation professionnelle à
de nouvelles exigences. Dès lors, une série de nouvelles expériences ont été lancées.
À tout moment, cependant, on a gardé à l'esprit l'idée qu'une formation de haute
qualité conduisant à un niveau élevé de compétence professionnelle en vue d'une
production de qualité était, pour un petit État tel que la Finlande, un facteure
importance cruciale.
L'objectif fondamental de la politique de formation et d'enseignement
professionnels en Finlande est de garantir le niveau le plus élevé possible de
compétence professionnelle. À cette fin, on s'est employé à mettre en place un
réseau d'établissements d'enseignement professionnel pouvant former aussi bien les
jeunes que les adultes à presque tous les métiers. La marge de manœuvre
économique se rétrécissant, l'entretien d'un réseau aussi vaste est de plus en plus
difficile. Aussi réévalue-t-on aujourd'hui la relation entre la formation en
établissement et celle qui est dispensée sur le lieu de travail, entre l'offre des
établissements de formation et le degré d'autofinancement de la formation
professionnelle.
Les concepts clés du développement de la formation sont aujourd'hui:
élargissement, liberté de choix, individualisation, formation à la création
d'entreprise et, avant tout, resserrement des liens entre lan et le monde du
travail. L'un des problèmes que pose notre système den en établissement
est que la coopération avec le monde du travail ne fonctionne pas — ou pas
toujours efficacement — dans tous les secteurs. Des progrès ont été accomplis ces
dernières années, notamment sous la forme d'un accroissement du rôle des stages
pratiques dans tous les programmes de formation.
Afin d'élever le niveau de la formation et de l'enseignement professionnels en
Finlande, on s'emploie en particulier à développer la formation professionnelle de
niveau supérieur. La décennie actuelle a vu la mise en place d'un réseau
d'établissements d'enseignement professionnel supérieur (ou établissements AMK),
qui fonctionne encore en partie à titre expérimental. Le savoir-faire de nombreux
secteurs est représenté dans ces établissements, qui devraient, du moins l'espère-t­
on, être générateurs d'innovation. Les établissements AMK, chacun dans son
domaine et dans sa zone géographique, font également office de centres
d'applications pratiques s'appuyant sur des données théoriques solides.
En matière de formation professionnelle des adultes, un système de qualifications
professionnelles fondé sur l'évaluation des compétences a été mis en place. La
compétence est attestée par la réussite à un examen, auquel il est possible de se
présenter même sans avoir suivi une formation formelle. Le mode d'acquisition de la e ne joue donc aucun rôle. La présente monographie décrit l'évolution qui a conduit au système finlandais
actuel de formation et d'enseignement professionnels et esquisse quelques
tendances et perspectives futures de ce système. La formation et l'enseignement
professionnels évoluant suivant un processus continu, nous avons tenté, dans la
mesure du possible, une projection jusqu'au début du prochain millénaire, espérant
ainsi prolonger la durée de vie utile de cette description.
Cette monographie a été rédigée par un groupe de travail de la Direction nationale
de l'enseignement, constitué de Matti Kimari, d'Elisa Rahikainen, de Leena Walls, de
Jukka Katajisto, de Heidi Bergström et de Marjatta Ögren. Une part importante du
travail de compilation et d'élaboration du texte a été effectuée par Kaarle Sulamaa.
Ce travail d'équipe a permis d'aboutir à un ouvrage à la fois complet et
circonstancié sur la formation et l'enseignement professionnels en Finlande. Le
groupe a bénéficié, au cours de son travail, des commentaires constructifs de la part
tant des «acteurs de terrain» que de leurs propres collègues, des collègues de
l'administration de l'éducation et de l'Institut national des études statistiques.
Nous tenons enfin à adresser nos plus vifs remerciements à Michael Adams, du
CEDEFOP, qui a effectué un travail de fond considérable en relisant et en vérifiant
notre texte. Ses commentaires nous ont été très précieux, non seulement parce
qu'ils émanent du rédacteur en chef de la série des monographies, mais également
parce qu'ils expriment le point de vue du lecteur européen.
/ W­J< ¡/¡Λ,' ί^^γ^Ί^
Matti Kyrö
Helsinki, décembre 1996