Les besoins de formation des formateurs en entreprise chargés de la préparation des jeunes en Italie

-

Documents
102 pages
Obtenez un accès à la bibliothèque pour le consulter en ligne
En savoir plus

Description

Q. 2 Les besoins de formation des g formateurs en entreprise LU chargés de la préparation des ° jeunes en Italie c Φ E 3 υ o Centre européen pour le développement de la formation professionnelle ^^ Les besoins de formation des formateurs en entreprise ^^ chargés de la préparation des jeunes en Italie LL ISFOL FrancoFrigo, Claudia Montedoro, Aldo Dutto, "5" Mario Pasinetti, Cristiana Vescia Q Juillet 1988 LII ü 1re édition, Berlin, 1989 C Édité par: Φ CEDEFOP — Centre européen pour le développement E de la formation professionnelle 3 Maison Jean Monnet, QBundesallee 22, D-1000 Berlin 15 Q Tel. (0 30) 88 41 20 - Télex 184163 eucen d - Telefax (030) 88 41 22 22 f^l Le Centre a été créé par le règlement (CEE) n° 337/75 du Conseil des Communautés européennes. Cette publication est éditée aussi dans les langues suivantes : EN ISBN 92-826-0642-2 IT ISBN 92-826-0644-9 Une fiche bibliographique figure à la fin de l'ouvrage. Luxembourg : Office des publications officielles des Communautés européennes, 1989 ISBN 92-826-0643-0 N° de catalogue: HX-56-89-312-FR-C Reproduction autorisée, sauf à des fins commerciales, moyennant mention de la source. Printed in Belgium INTRODUCTION DU CEDEFOP Ce rapport sur la formation des formateurs de jeunes en entreprise fait partie d'un groupe de rapports nationaux sur ce sujet, commandé par le CEDEFOP et financé conjointe­ment par le CEDEFOP et une autorité nationale.

Sujets

Informations

Publié par
Nombre de visites sur la page 39
Langue Français
Signaler un problème

Q.
2 Les besoins de formation des
g formateurs en entreprise
LU chargés de la préparation des
° jeunes en Italie
c
Φ
E
3
υ
o
Centre européen pour le développement de la formation professionnelle ^^ Les besoins de formation des formateurs en entreprise
^^ chargés de la préparation des jeunes en Italie
LL ISFOL
FrancoFrigo, Claudia Montedoro, Aldo Dutto,
"5" Mario Pasinetti, Cristiana Vescia
Q Juillet 1988
LII
ü
1re édition, Berlin, 1989
C
Édité par: Φ
CEDEFOP — Centre européen pour le développement
E de la formation professionnelle
3 Maison Jean Monnet,
QBundesallee 22, D-1000 Berlin 15
Q Tel. (0 30) 88 41 20 - Télex 184163 eucen d - Telefax (030) 88 41 22 22
f^l Le Centre a été créé par le règlement (CEE) n° 337/75
du Conseil des Communautés européennes. Cette publication est éditée aussi dans les langues suivantes :
EN ISBN 92-826-0642-2
IT ISBN 92-826-0644-9
Une fiche bibliographique figure à la fin de l'ouvrage.
Luxembourg : Office des publications officielles des Communautés européennes, 1989
ISBN 92-826-0643-0
N° de catalogue: HX-56-89-312-FR-C
Reproduction autorisée, sauf à des fins commerciales, moyennant mention de la source.
Printed in Belgium INTRODUCTION DU CEDEFOP
Ce rapport sur la formation des formateurs de jeunes en
entreprise fait partie d'un groupe de rapports nationaux
sur ce sujet, commandé par le CEDEFOP et financé conjointe­
ment par le CEDEFOP et une autorité nationale. Les rap­
ports concernant la République fédérale d'Allemagne, la
Grèce, la France, l'Irlande, l'Italie et le Royaume-Uni
ont été terminés dans le courant de 1988. Ils sont en
cours de publication dans leur langue originale ainsi
qu'en anglais et en français. Des études complémentaires
sur le Luxembourg et les Pays-Bas ont été lancées et un
rapport de synthèse est en préparation.
Avant ces différentes études, le travail du CEDEFOP sur la
formation des formateurs était de caractère assez géné­
ral. Des rapports nationaux sur la situation profession­
nelle et la formation des formateurs dans les Etats mem­
bres des Communautés avaient été publiés en 1983 et 1984.
Le Centre a également préparé un document sur ce sujet à
la demande de la Commission pour le Comité consultatif sur
la formation professionnelle. En décembre 1987, s'est te­
nu un séminaire destiné à connaître la manière dont les au­
torités nationales de formation organisent la formation et
le recyclage des formateurs qu'elles emploient dans leurs
propres centres de formation.
L'opinion, largement répandue, selon laquelle les systèmes
d'éducation et de formation en alternance tels que l'ap­
prentissage, le système dual allemand, les contrats emploi-formation, etc. peuvent et devraient jouer un rôle
important dans l'amélioration de l'offre de formation à
l'avenir, omet de tenir compte des questions clés, à sa­
voir existe-t-il suffisamment de formateurs dotés de la
formation et de l'expérience appropriées à l'intérieur des
entreprises pour assurer la qualité de la formation en en­
treprise dans de tels systèmes. C'est pourquoi le CEDEFOP
a répondu favorablement à la proposition d'étude sur ce su­
jet faite par ce qui était alors la Manpower Services Com­
mission, du Royaume-Uni. Lan originale mettait
l'accent sur la nécessité de donner une forte dimension
européenne à cette étude et insistait sur la possibilité
de coopération entre les équipes de recherche impliquées :
ces aspects ont suscité un vif intérêt du CEDEFOP. Comme
le montre le rapport, chacune des équipes nationales de re­
cherche a pu visiter deux autres pays et y suivre un pro­
gramme organisé par l'équipe de recherche du pays. Trois
réunions ont eu lieu à l'échelle communautaire et la der­
nière d'entre elles était consacrée aux projets de rap­
ports. Les rapports finaux ont été élaborés en tenant
compte des commentaires des participants à cette réunion.
Il convient néanmoins de souligner que ces rapports sont
avant tout des rapports nationaux, c'est-à-dire rédigés
par une équipe de recherche sur les systèmes et les problè­
mes de son propre pays. La dimension européenne, bien que
considérée comme importante par tous les participants, ne
se traduit pas dans les rapports aussi clairement que cela
avait été souhaité au départ. Dans une certaine mesure,
cela n'est pas très surprenant car les dispositions pour
la formation des formateurs reflètent non seulement l'ap­
proche générale vis-à-vis de l'éducation et de la forma-tion dans le pays concerné mais aussi sa structure économi­
que et l'état de son développement.
Par ailleurs, parmi les six pays traités dans l'étude ini­
tiale, seule la République fédérale d'Allemagne dispose
d'une législation à cet égard. En effet, en République fé­
dérale d'Allemagne, ne peut devenir formateur dans le sys­
tème dual - même à temps partiel - que la personne qui
remplit certaines conditions. Dans les autres Etats mem­
bres, il n'existe pas de cadre législatif même si au
Royaume-Uni, par exemple, la qualité de la formation dis­
pensée et la qualité des formateurs sont contrôlées avant
que les organismes ne reçoivent le statut officiel de dis­
pensateur de formation au sein du Youth Training Scheme.
Ces rapports ont aussi démontré la grande difficulté qu'il
existe à élaborer des définitions satisfaisantes et clai­
res. Même à l'intérieur d'un domaine d'étude défini, nous
avons constaté qu'il existe de très nombreux groupes de
formateurs selon que l'on considère la taille des socié­
tés, l'organisation des mesures de formation des entrepri­
ses , etc .
Les difficultés rencontrées soulignent les obstacles que
connaît toute action entreprise à l'échelle communautaire
dans ce domaine. Néanmoins, tous les participants à ces
études étaient tout aussi convaincus à la fin qu'au début
de leurs travaux de la nécessité pour les entreprises et
les pouvoirs publics d'accorder une attention beaucoup
plus grande à ces problèmes afin d'améliorer la qualité des formateurs des jeunes. Le CEDEFOP poursuivra à l'ave­
nir ses travaux dans ce domaine.
Enrique Retuerto de la Torre
Directeur adjoint
Berlin, mars 1989 ISFOL - Istituto per lo sviluppo della formazione
professionale dei lavoratori
LES BESOINS DE FORMATION DES FORMATEURS EN
ENTREPRISE CHARGES DE LA PREPARATION DES JEUNES
Rapport de recherche préparé pour le CEDEFOP
ROME, juillet 1988