Animatrice au pays des merveilles - Etats des lieux de l éducation
91 pages
Français

Vous pourrez modifier la taille du texte de cet ouvrage

Animatrice au pays des merveilles - Etats des lieux de l'éducation

-

Obtenez un accès à la bibliothèque pour le consulter en ligne
En savoir plus
91 pages
Français

Vous pourrez modifier la taille du texte de cet ouvrage

Obtenez un accès à la bibliothèque pour le consulter en ligne
En savoir plus

Description

Sandrine est animatrice dans le milieu périscolaire. De concert avec une équipe d'animateurs, en collaboration avec les équipes pédagogiques en place dans son école, tous ensemble mettent en place des projets d'activités dans le but de favoriser l'épanouissement de l'enfant dans sa vie scolaire. Oui . Dans un monde idéal, ce serait effectivement le cas. Mais en réalité, rien ne se déroule dans ce sens-là. En témoin impuissant d'une cruelle absence de toute trace de communication dans sa profession, Sandrine, avec la complicité de son comparse Olivier Lambert, illustrateur, à travers le prisme du monde méconnu de l'animation en école primaire, démontent la machine éducative, pour trouver le grain de sable qui pourrait enrayer le processus d'éducation de masse. Il ne s'agit, en aucune manière, de montrer du doigt ou de mettre sur le piloris une seule strate de la sphère éducative. De par cette bande dessinée parfois teintée d'humour noir, bien souvent optimiste, un tantinet rebelle aussi, les auteurs de cet ouvrage tentent, bien au contraire, de prouver que des solutions existent, en-deçà d'un « J'accuse » trop revanchard. Sandrine et Olivier, de leur plume vous le disent : rions ensemble, et surtout, papotons avec nos enfants. Ainsi, les choses progresseront .

Sujets

Informations

Publié par
Date de parution 28 octobre 2015
Nombre de lectures 0
EAN13 9782359301877
Langue Français
Poids de l'ouvrage 13 Mo

Informations légales : prix de location à la page 0,04€. Cette information est donnée uniquement à titre indicatif conformément à la législation en vigueur.

Exrait

Cvllectivn
LES MOUTONS NOIRS VOUS DISENT
Sandrine Ducasse – Olivier Lambert
Animatrice au pays des merveilles
Etat des lieux de l’éducation
Animatrice au pays des merveilles - Droits réservés. ISBN : 978 -2 -35930 -091-8 ®SARL Les points sur les i éditions 16 Boulevard Saint-Germain 75 005 Paris Tel : 01 60 34 42 70 – Fax : 09 58 00 28 67 www.i– editions.com Droits de traduction et reproduction pour tous pays. Toute reproduction même partielle de cet ouvrage est interdite sans l’autorisation de l’éditeur. Les copies par quelque procédé que ce soit constituent une contrefaçon passible des peines prévues par la loi du 11 mars 1957 sur la protection littéraire.
Animatrice au pays des merveilles
Etat des lieux de l’éducation
Aant Propos
J’expliquai un jour à une petite fille, avec laquelle j’ai créé un lien indéfectible ces dernières années, l’expression « être un mouton noir ». Du ha ut de ses huit ans, cette dernière me répondit, mirettes d’ébène fixées sur les miennes u n poil abasourdies : « Sandrine. Si t’es un mouton noir, tu vas pas me laisser tomber. T’écris pour défendre les enfants comme moi ».
Tu as le droit de penser, ami Lecteur, que ceci est bien niais. Candide. Indigne d’être raconté. Eh bien soit. Je veux bien narrer l’irracontable réalité, une évidence tellement simple, qu’on en est venus, tous, à l’oublier, sciemment, cachée sous un e chape de silence : nous avons omis d’écouter nos enfants.
Si nous souhaitons avancer, nous nous devons de tendre l’oreille à ces gamins pas plus grands que trois pommes. Je n’oublierai pas d’être noire de geai, de ma plume pointue, pour oser papoter du détail qui déraille dans notre société défaillante, de par une encre révélatrice. Une ribambelle d’arguments ont été avancés sur le déclin de notre société.
De notre côté, Olivier et moi,défendons cette idée : tant que nous nous entêterons à fermer l’ouïe aux paroles de nos gamins, nous glisserons i néluctablement vers un immense échec. Irréversible. Ils usent d’un langage, celui de la f antaisie, des mots dénués de brillant et d’apparat. Or nous avons cessé, géants maladroits, depuis nos immenses idéaux bigarrés, de nous mettre à leur portée. Accompagnée de mon acolyte, nous avons décidé, nos humbles plumes en main, de saisir le message de ces enfants , qui souhaitent renouer avec nous les Géants, pour le transposer ici-même.
Ainsi, par le biais d’ un contexte qui parle de lui-même, celui d’animateurs œuvrant au sein des écoles, en partenariat avec les équipes d’instituteurs, ces professionnels de l’animation, les « soldats de l’éducation de terrain », à ce jour méco nnus, méprisés, que nul daigne écouter, nous souhaitons démontrer que l’acharnement éducatif qui s’apparente à du gavage d’oies par les ramifications d’unesapience écœurante, est une omerta destinée à faire taire les voix de nos enfants ; un silence destructeur infligé à des équi pes divisées, qui ont perdu tout sens d’une communication saine et salvatrice. Le matraquage de masse divise pour mieux régner. La méthode ?
Des dossiers pédagogiques à n’en plus finir. Un pro gramme scolaireposé sur les rails de la normalité. Des instituteurs soumis à un travail d’usine, des animateurs qui triment pour faire du chiffre, la qualité mise au ban, et le bât qui blesse, c’est encore et toujours la parole tue. Celle de l’instant, qui échappe àl’Administration aveugle. Aliénante.
Entre hargne des pros et mordant des parents d’élèves, si nous baissions la tête, que verrions-nous ?Je laisse la parole aux fous de l’Éducation, aux enfants surtout, eux qui subissent le silence que nous leur infligeons. Gardons ceci en t ête : pensons à être un peu moins géants. Pour que nos mômes puissent, à leur tour, devenir grands. Ou nous risquerions de les écraser.
Cette histoire est basée sur le parcours de l’auteu r, décrit à travers des anecdotes et expériences regroupées et analysées par les bons soins d’Olivier Lambert et Sandrine Ducasse.
Tout personnage cité est bien sûr fictif. Les enfants dont on parle dans cet ouvrage ont été créés de toute pièce, témoins ancrés en ces pages d’une voix qui hurle et aimerait se faire entendre, celle de tous nos gamins, que nous sommes en train d’effacer, lentement, méthodiquement.
« Plus globalement, notre enrichissement doit être essentiellement culturel, spirituel, éthique, plutôt qu’un enrichissement purement quantitatif qu i se traduit par un accroissement de quantité d’énergie utilisée, ou de produits financiers mis sur le marché. Il faut rompre avec cette pensée productiviste, motivée par le ‘toujours plus ».
Sandrine Ducasse
Stéphane Hessel,La Paix de l’Être.
  • Accueil Accueil
  • Univers Univers
  • Ebooks Ebooks
  • Livres audio Livres audio
  • Presse Presse
  • BD BD
  • Documents Documents