Adolescences en exil
359 pages
Français

Découvre YouScribe en t'inscrivant gratuitement

Je m'inscris

Adolescences en exil , livre ebook

Découvre YouScribe en t'inscrivant gratuitement

Je m'inscris
Obtenez un accès à la bibliothèque pour le consulter en ligne
En savoir plus
359 pages
Français
Obtenez un accès à la bibliothèque pour le consulter en ligne
En savoir plus

Description

Cette enquête de terrain porte sur le vécu d'adolescents "en exil". Dans cette recherche impliquée, nous avons prioritairement rencontré des adolescents migrants ou issus de l'immigration, qui évoluent dans des environnements marqués par la précarisation du nord-ouest de Bruxelles.
L'ouvrage est subdivisé en trois parties : les lieux d'exil de ces adolescents, ici et là-bas, ensuite l'institution scolaire et,enfin, les "violences de l'État" qu'ils relatent.
Notre ethnographie met en exergue ce lien intime entre l'habiter,l'habitat et les possibilités d'être habité, de se construire,de s'investir.

Sujets

Informations

Publié par
Date de parution 01 juillet 2012
Nombre de lectures 7
EAN13 9782296499256
Langue Français
Poids de l'ouvrage 3 Mo

Informations légales : prix de location à la page 0,0005€. Cette information est donnée uniquement à titre indicatif conformément à la législation en vigueur.

Extrait

ADOLESCENCES
EN EXIL
Déjà parus dans la même collec :tion
Chanson Philippe, La blessure du nom. Une anthropologie d’une
séquelle de l’esclavage aux Antilles-Guyane, 2008.
Lazaro ChristopheL, a liberté logicielle. Une ethnographie des
pratiques d’échange et de coopération au sein de la communauté Debian,
2008.
Olivier de Sardan Jean-Pierre, La rigueur du qualitatif. Les
contraintes empiriques de l’interprétation socio-anthropologique,
2008.
Vuillemenot Anne-Marie, La yourte et la mesure du monde. Avec
les nomades au Kazakhstan, 2009.
Agier Michel, E squisses d’une anthropologie de la ville. Lieux,
situations, mouvements, 2009.
Singleton Mike, Histoires d’eaux africaines. Essais d’anthropologie
impliquée, 2010.
Laurent Pierre-Joseph, Beautés imaginaires. Anthropologie du corps
et de la parenté, 2010.
Chanson Philippe, Variations métisses. Dix métaphores pour penser
le métissage, 2011.
Piccoli Emmanuelle, Les Rondes paysannes. Vigilance, politique et
justice dans les Andes péruviennes, 2011.i
x
Pascale Jamoulle
et
Jacinthe Mazzocchetti
A D O L E S C E N C E S
E N E L

o
a n t h r o p o l o g i e pr o s pe c t i v e • n 10Mise en pag e: CW Design
D/2011/4910/27 ISBN : 978-2-8061-0029-0
© Harmattan-Academia s.a.
Grand’Place, 29
B-1348 Louvain-la-neuve
Tous droits de reproduction, d’adaptation ou de traduction, par quelque procédé que
ce soit, réservés pour tous pays sans l’autorisation de l’éditeur ou de ses ayants droit.
Imprimé en Belgique.
www.editions-academia.beremerciements
Nos pensées et nos remerciements vont d’abord aux
adolescent.e.s, aux familles et aux professionnels qui nous ont fait
confance, se sont engagés dans la recherche et nous ont transmis
une partie de leurs savoirs complexes. Ils vont ensuite à notre
précieuse Barbara Santana, psychologue et psychanalyste au SSM le
Méridien et au SSM Ulysse, dont l’implication et la perspective
clinique ont construit cet ouvrage.
Sans le soutien de la Cocof et du SSM Le Méridien, de l’IRSIB
et de l’UCL, cette enquête de terrain n’aurait pu voir le jour.
Merci aux professeurs Pierre-Joseph Laurent, Jean De Munck
et Jean-Luc Brackelaire, dont les regards croisés sur nos matériaux
de recherche ont nourri notre réfexion.
Merci au SSM le Méridien, et plus particulièrement à ses
directeurs, Charles Burquel et Marie-Cécile Henriquet, ainsi qu’aux
collègues qui ont directement travaillé avec nous dans
l’élaboration de notre projet, en intervision interdisciplinaire ou dans le
travail de terra: Linéa ndre Nshimirimana, Joëlle Conrotte, Isabelle
Ramallo, Paulina Romero, Laurence Soorgeloos et Nathalie . Tomas
Merci aussi au groupe adolescence qui a soutenu notre démarche
tout au long de sa réalisation.
Plus largement, merci à tous nos collègues du SSM le Méridien
et du Centre d’anthropologie prospective (LAAP) de l’Université
de Louvain-la-Neuve.
Merci au professeur Peter Geschiere et à toute l’équipe du
programme «C ulturalization of Citizen » (Ushi nip versité d’Amst-er
dam).
5
REMERCIEMENTSMerci à Nathalie Burnay pour ses commentaires constructifs
sur une version préliminaire de cet ouvrage ainsi qu’à Cécile Wéry
pour la qualité de sa relecture.
Merci encore aux professionnels, aux structures, aux écoles qui
s’impliquèrent directement dans la démarche de rec: herche
– Anthony Artigas, Job Bagula, M.L. Delsemme, Marc
Demollin, Charlotte Deridder, David D’Hondt, Zubaïda Feguigui,
Véronique Georis, Madame Hergaux, Ali Kolly, Joham Leman,
Miguel Lloreda, Fadila Maarouf, Bénédicte Meiers, le Père
Alphonse, Joëlle Pierre, Frédérique PurnPehilleli,p pe Rase et
Ariane Ruhl.
– Catherine Langenscheid et Jean-Paul Hittelet du PMS libre
de Schaerbee; k C armen Cueva, Francisco Gonzalez et Claire Kagan
du Centre PMS de la Communauté française de Saint-Gilles, Alain
Vanhoeteren du SSM Ulysse, Martine Gofn et Jean-Claude
Magenge de l’ASBL Transmissio; Nng yess Lazalo Ndoma et Mirei lle
Robert de l’observatoire Ba ; YAayandr é Fouda, Papa Ndiaye et
Renaud Quoidbach de La Maison de la Préventiodern d’Ale n ch; t
Anne Devresse de La maison Rue ver; Ktea rin Fontaine du C-en
tre culturel d’Ev; erJeea n Noël, Fonctionnaire de prévention à
Anderlech; tC hristine Pauporté, Fonctionnaire de Prévention à
Saint-Josse-ten-Noode.
Merci aussi à l’Antenne de prévention UZINE, au Cémis, à
TCC Accueil, à l’ASBL Blessés de guerre, aux AMO Amos,
Passages et Samarcande.
Merci enfn à Emmanuel Nicolas et aux participants du
Certifcat universitairSae n«t é mentale en contexte so: cipraélc arité et
multiculturali» tqéui , depuis 2006, attirent notre attention sur les
ressources et les difcultés particulières des adolescent.e.s en exil,
dans leurs diférents secteurs d’intervention (http://www.uclouvain.
be/formation-continue-mentale).
6
ADOLESCENCES EN EXILintroduction
comprendre les sentiments
d’exil d’adolescents
Cette enquête de terrain porte sur le vécu d’adolesen cents «
exil». La notion d’exil renvoie ici au sentiment d’être étranger, avec
une prise en compte des incidences du déplacement sur plusieurs
générations (Benslama, 2004). Elle désigne les nouveaux ar rivants,
mais aussi les adolescents de la deuxième ou de la troisième
génération, socialisés en Belgique, tout en continuant à être construits
et désignés comme des étrangers.
Les trajectoires d’exil sont multiples. Il y a les : dépfui atrets,
vécus d’inhumanité, violences, exi«l intérieur» de ceux qui ne
trouvent pas place dans leur société (Mazzocc2009a)… hetti,
Ensuite vient la route de l: ’exiles lt ransformations identitaires et
les dangers du voyage (Escofer, 2008). Une fois ici, de multiples
soufrances peuvent afecter : l’lexi’abslé en ce d’un lieu propre, les
confits de cultures, l’exacerbation des discordes
intergénérationnelles, les problèmes de ségrégation/discrimination, d’existence
socio-administrative, de scolarisatio sn ecode n«de zon», e de
précarité économique… Dans ces contextes, les processus de
transformation identitaire des adolescenen exits l«» se diversifent. Les
systèmes de pensée et de sens, élaborés par les diférentes cultures
d’appartenance, sont réappropriés de manière élective pa-r les per
sonnes et les groupes, dans des dynamiques de bricolage iden titaire,
de métissage et d’hybridation, nécessairement instables, toujours
« en train de se fa ». ire
Dans cette recherche impliquée (Jamoulle, 2011), nous avons
prioritairement rencontré des adolescents migrants ou issus de
7
INTRODUCTIONl’immigration, qui évoluent dans des environnements marqués
par la précarisation. Nous souhaitions bénéfcier de leur
expérience et réféchir concrètement, avec eux, aux ressources qu’ils
ont mobilisées, ou qui leur ont manqué, au plus près de leur - par
cours. Nous avons principalement enquêté dans des quartiers et
des écoles à forte densité immigrée du nord-ouest de Bruxelles.
Notre démarche est née d’un partenariat entre
socio-anthropologues (Centre d’anthropologie prospective de l’Université de
Louvain-la-Neuve) et cliniciens (Service de Santé mentale Le
Méridien à Bruxelles). Réalisé et écrit à quatre mains, l’ouvrage
est lef ruit d’une collaboration entre deux anthropologues. Jacinthe
1 2Mazzocchet tet i Pascale Jamoul ole nt enquêté ensemble pendant
deux années sur des thématiques proches, mais dans des terrains
diférenciés. Jacinthe a davantage investigué la thématique des
migrations africaines (Maroc et Afrique subsaharienne). Pascale a
diversifé ses approches en travaillant, tout particulièrement, avec
des jeunes primo-arrivants et des groupes classes dans des écoles
à forte concentration immigrée turque et marocaine.
Les propos des ethnologues se fondent sur de longues enquêtes
de terrain.Leur savoir et leurs questions de recherche naissent de
leurs relations avec les gens (Agier, 200 34, 6 et pp.37). Ils se
construisent au plus près des lieux de vie, des préoccupa

  • Accueil Accueil
  • Univers Univers
  • Ebooks Ebooks
  • Livres audio Livres audio
  • Presse Presse
  • BD BD
  • Documents Documents