KAYES PEUT NOURRIR ET DÉVELOPPER SA POPULATION
329 pages
Français

KAYES PEUT NOURRIR ET DÉVELOPPER SA POPULATION , livre ebook

-

Obtenez un accès à la bibliothèque pour le consulter en ligne
En savoir plus
329 pages
Français
Obtenez un accès à la bibliothèque pour le consulter en ligne
En savoir plus

Description

Boubacar Sidiki OUEDRAOGO dit TRAORE est ingénieur agronome né Kayes Khasso. Sorti de I'lnstitut Polytechnique Rural (IPR) de il s'est spécialisé en cultures Katibougou maratchéres, et en analyse des projets intégrés en Egypte, Thailande et Israél. II veut présenter Ies potentialités de Ia région de Kayes face au défi actuel qui n'est autre que la lutte contre la faim. L'autosuffisance alimentaire est possible, si Ies décideurs jouent excellemment sur la politique de développement agricole en se penchant fortement sur la mattrise de l'eau, sur l'organisation du monde rural avec acces au credit et sur les intrants.

Sujets

Informations

Publié par
Date de parution 01 janvier 2019
Nombre de lectures 2
EAN13 9789995274627
Langue Français
Poids de l'ouvrage 14 Mo

Informations légales : prix de location à la page 0,025€. Cette information est donnée uniquement à titre indicatif conformément à la législation en vigueur.

Exrait

KAYES PEUT NOURRIR ET DÉVELOPPER SA POPULATION
Essai
Boubacar Sidiki OUEDRAOGO dit TRAORE
KAYES PEUT NOURRIR ET DÉVELOPPER SA POPULATION
Essai
INNOV EDITIONS Tous droits réservés Siège social: Route de Sotuba, près de l’Ex MINUSMA, Bamako,Mali E-mail : manuscritinnov@gmail.com Tel:(223) 76 04 87 63 / 98 94 14 14 ISBN: 978-99952-74-627 Dépôt légal: Bibliothèque Nationale du Mali 2019
AVANT-PROPOS
Je dédie cet essai à :
 Tous mes promotionnaires d’étude ; mes collègues de service : ceux et celles avec qui j’ai Tous travaillé durant 35 ans d’activités ; • Tous mes Professeurs et maîtres de conférences tant à l’intérieur qu’à l’extérieur du Mali ; • Tous nos braves paysans (ommes et femmes) avec qui, j’ai écangé ; • Tous mes collègues de service, ommes et femmes qui sont morts ; ai pour eux une pensée pieuse et, prie pour le repos de leur âme ; • En fin à la tante Nafissa El BAKLY.
La région de Kayes seratelle un jour un des greniers de la sousrégion à travers ses dons que la nature lui a offerts ? Dieu Le Créateur atil suffisamment nanti la région de Kayes ? Pour une bonne appréciation, et faire la part des choses ; explorons l’univers de cet essai.
Boubacar Sidiki OUEDRAOGO dit TRAORE
MALI, PAYS ENCLAVE :
Nous n’avons pas accès à la mer, mais mais partageons fron-tière avec 5 pays qui sont côtiers : l’Algérie, La République Isla-mique de Mauritanie, la Côte d’Ivoire, La Guinée et le Sénégal.
I/ PRÉSENTATION DE LA RÉGION DE KAYES
SITUATION GÉOGRAPHIQUE : ème ème La Région de Kayes est située entre les 12 et 17 s degrés de latitude Nord à ceval sur le fleuve Sénégal et ses affluents et
7
Kayes peut nourrir et développer sa population
à l’extrême Ouest du Mali. Elle s’étend approximativement de l’Est à l’Ouest et du Nord au Sud sur une distance d’environ 400 Km. Limitée à l’Est par la Région de Koulikoro, à l’Ouest par la République du Sénégal, au nord par la République Islamique de la Mauritanie, au Sud par la République de la Guinée, elle a une superficie de 120 760 km², représentant 9,7 % de la superficie totale du territoire national.
Les sept cercles de la région de Kayes
La loi N° 96-059 ANRM du 4 novembre 1996 portant créa-tion de Communes subdivise la Région en sept cercles composés de 117 Communes Rurales et 12 Communes Urbaines.
8
Boubacar Sidiki OUEDRAOGO dit TRAORE
Cercles Kayes Bafoulabe Diema Kéniéba Kita Nioro Yelimané Région
Nombre de communes
Urbaines
5 0 1 0 2 3 1 12
Rurales
23 13 14 12 31 13 11 117
Total
28 13 15 12 33 16 12 129
Nombre de Villages et Quartiers 1998 332 272 143 201 325 201 91 1565
Le relief : Le relief de la Région de Kayes est dominé par la Falaise du Tambaoura qui couvre une bonne partie des cercles de Kéniéba et de Kayes. Le point le plus élevé se trouve aux environs de Baléa dans l’ex-arrondissement de Sagabary avec une altitude de 806 mètres et le point le plus bas est à Kotéra dans l’ex-arron-dissement d’Ambidedi à 27 mètres au dessus du niveau de la mer. On distingue trois zones géograpiques :
Au Nord et à la frontière Méridionale de la Mauritanie un plateau allongé d’Ouest en Est et de faible altitude ; Au Centre de la Région s’ordonnent des massifs autour d’une savane erbeuse dont la vie est marquée par le fleuve Sénégal et ses affluents ; Au Sud ce sont les prolongements du massif guinéen (le Fouta Djalon) qui donne en remontant vers le Nord, l’aspect d’un aut plateau s’inclinant progressivement en pente très douce.
Le climat : la Région est divisée en trois zones climatiques dont les caractéristiques varient d’une zone écologique à l’autre.
9
Kayes peut nourrir et développer sa population
La zone Saélienne : occupe l’extrême nord de la Région. Li-mitée au sud par l’isoyète 550mm et au nord par l’isoyète 150, elle se caractérise par un climat de type aride ayant avec neuf mois de saison sèce et un écart termique très élevé entre le mois le plus caud et le plus froid ;
La zone soudanienne : située au centre, elle est limitée au nord par l’isoyète 550mm et au sud par l’isoyète 1150mm. Elle se caractérise par un climat de type semi-aride ayant 4 à 5 mois de saison de pluie ;
Et une zone pré guinéenne occupant l’extrême sud de la Ré-gion, située entre les isoyètes 1150mm et 1400mm, elle se ca-ractérise par un écart termique moyen entre les mois le plus frais (décembre) et le plus caud (mars/avril). Les sols : sont constitués de : Sols limoneux d’origine alluvionnaire situés en bordure du fleuve Sénégal très fertiles ; Vertisols : sont des bas-fonds aptes à la riziculture mais diffi-ciles à exploiter ; Sols ferrugineux qui sont des zones de cultures sèces ; Sols sableux qui occupent la majeure partie du Kaarta (Nioro et Diéma) avec des sols pauvres et Sefeto (Kita).
HYDROGRAPHIE: Le cours d’eau le plus important de la région est le Fleuve Sénégal formé à Bafoulabé par le Bakoye et le Bafing. En plus du fleuve Sénégal et ses affluents, elle compte d’autres cours d’eaux importants tels que la Falémé, le Kolimbiné et des rivières : le Karakoro, le Wadou et le Térékolé. Elle possède
10
  • Accueil Accueil
  • Univers Univers
  • Ebooks Ebooks
  • Livres audio Livres audio
  • Presse Presse
  • BD BD
  • Documents Documents