La Misère du sud
63 pages
Français

La Misère du sud , livre ebook

-

Obtenez un accès à la bibliothèque pour le consulter en ligne
En savoir plus
63 pages
Français
Obtenez un accès à la bibliothèque pour le consulter en ligne
En savoir plus

Description

Chronique tirée de l’actualité quotidienne de la vie économique misérable du sud du Tchad que l’auteur désigne sous le nom d’Allara, à la base de celle-ci, il y a l’état d’esprit soumis à la résignation de l’extrême pauvreté. En effet, le sud regorge des potentialités climatiques favorables à l'amélioration des conditions de vie de ceux qui habitent cette contrée du pays. Malheureusement, Allara ne veut pas travailler dur mais se résigne et se pose souvent la question : pourquoi cette partie du pays vit dans l’extrême pauvreté ? Aujourd’hui, le monde place l’économie avant l’Homme comme la dignité sur le pouvoir. C’est dans ce contexte que ce livre est écrit en vue d’appeler à une prise de conscience et un appel au sens de responsabilité dans le travail soigneusement effectué pour un vrai développement durable du sud à l’échelle planétaire. Seul, le travail libère.

Sujets

Informations

Publié par
Nombre de lectures 0
EAN13 9782376700623
Langue Français

Informations légales : prix de location à la page 25€. Cette information est donnée uniquement à titre indicatif conformément à la législation en vigueur.

Exrait

Dédicace
Je dédie ce modeste écrit à tous les sudistes en général et à ceux qui se donnent résolument pour le développement économique durable du Tchad en particulier. Et enfin, à Monsieur Christ Allara et Monsieur Messie Yam.
7
Remerciements
Je remercie Monsieur Djimbaye Philippe qui m’a accompagné tout le temps de la rédaction de cet ouvrage.
8
Introduction générale
Il n’existe nulle part, un peuple, une nation sur notre planète, sans une organisation sociale et économique adéquate.
En effet, le Tchad étant un pays parmi ceux, que le monde compte n’est pas épargné de cette organisation sociale et économique.
C’est la raisonpour laquelle, l’organisation sociale et économique fait l’objet principal de ce livre écrit sur la vie des peuples au sud du Tchad que je désigne « Allara» qui signifie c’est la volonté de Dieu, la résignation.
En fait, le livre cherche àéclairer l’organisation sociale, plus particulièrement à connaître le niveau de développement économique du peuple allara notamment, dans le but de stimuler ce peuple à lutter efficacement contre la misère. Il est un impératif pour Allara d’accroître ses ressources économiques de manière exponentielle.
Pour ce faire, le peuple allara doit savoir que le temps d’éveil estarrivé pour le développement durable. Car, on n’a pas de temps à perdre dans le contexte actuel. 9
En effet, l’agriculture reste l’activité principale de développement économique du peuple sédentaire allara. Elle est une activité assez pénible mais demeure rentable.
Face aux multiples problèmesd’ordre naturel et matériel rencontrés comme : la pauvreté, les précipitations insuffisantes ou irrégulières, l’appauvrissement du sol, le surpâturage, le conflit agropastoral, l’insuffisance céréalière en pleine saison pluvieuse, l’absence d’économie,feux les de brousse, la mauvaise gestion des ressources économiques et l’avancée du désert. Tous ces problèmes ont considérablement baissé la production agricole.
La production qui était estimée par le passé entre quinze et vingt sacs de cent kilogrammes de céréale sur un champ d’un hectare,a chuté jusqu’à deux ou troissacs aujourd’hui.
Par conséquent, la chute de la production agricole crée une condition de vie très misérable à Allara car, il n’a pas le pouvoir d’achat face à la cherté de vie.
10
En outre,l’exploitation de l’or noir en 2003a eu pour conséquence une balance commerciale excédentaire. Elle est un facteur déterminant de la pauvreté en milieu rural car, les ruraux n’ont pas les mêmes pouvoirs d’achat que les employés et les fonctionnaires.
Par ailleurs, Allara a du mal à exercer professionnellement le commerce en vue d’un rehaussement de son économie.
En réalité, le commerce est une activité qui rapporte le mieux, donc Allara doit s’ouvrir au commerce professionnel en vue de relever le défi en autonomisation et en approvisionnement des marchandises à tout moment.
Enfin, l’élevage, la pêche et la cueillette sontaussi des activités pratiquées par Allara. Elles méritent d’être exercées dans un esprit de professionnalisme en vue d’une meilleure production et un meilleur développement économique.
C’est une autre chance qui s’offre àAllara pour son décollage économique. Il doit en faire une priorité.
11
PréfaceCe livre présente le récit des faits réels tirés du quotidien «d’Aqui désigne le sudllara », tchadien.
En tenant compte de l’importance de cette œuvre, nous l’intitulons «La misère du sud ».
Aussi, ce titre marque la particularité du message et le caractère impératif mais surtout urgent adressés à l’endroit detout le peuple allara.
En effet,il s’agit concrètement du problème de la pauvreté extrême au sud du Tchad et que jusque-là, il n’y a pas encore des efforts conjugués conséquemment pour relever le défi économique.
C’est pourquoi, Allara qui sait pertinemment la cause de sa misère et son extrême pauvreté, décide de pérenniser sa position.
C’est dans cette perspective que ce livre apparaît comme un déclic d’avertissement àAllara. C’en est de trop, à partir de maintenant, tout Allara doit consciencieusement tourner la nouvelle page de son développement archaïque pour amorcer la
12
  • Accueil Accueil
  • Univers Univers
  • Ebooks Ebooks
  • Livres audio Livres audio
  • Presse Presse
  • BD BD
  • Documents Documents