PSG et MANCHESTER City sur une autre planète
1 page
Français

PSG et MANCHESTER City sur une autre planète

Le téléchargement nécessite un accès à la bibliothèque YouScribe
Tout savoir sur nos offres
1 page
Français
Le téléchargement nécessite un accès à la bibliothèque YouScribe
Tout savoir sur nos offres

Description

PSG et MANCHESTER City sur une autre planète Les deux clubs, depuis leur rachat par des investisseurs du Moyen-Orient, sont tous deux devenus, ou redevenus, c'est selon, de très gros clubs, craints sur toute la planète foot. Les moyens presque illimités dont ils disposent, provenant de la richesse en hydrocarbures de ces pays, leur ont permis d'entrer dans une autre planète. Avant 2008, et son rachat par son richissime propriétaire Khaldoon Al Mubarak, Manchester City végétait dans la deuxième partie de tableau de Premier League. Loin, très loin de concurrencer son ennemi juré, Manchester United. Dès la prise de pouvoir du nouveau président, le club se montre très actif sur le marché des transferts et investit lourdement. La star du Real Madrid Robinho s'engage à la surprise générale contre 32,5 millions de livres. Une longue liste de très grands joueurs internationaux rejoindra les rangs Citizens les années suivantes, tels que Carlos Tevez, David Silva, Yaya Touré, Mario Balotelli, Edin Dzeko, Sergio Agüero, Samir Nasri.... Un total hallucinant de 1,17 milliard d'euros a été dépensé en 5 ans sur le marché des transferts. A Paris, le rachat du club par QSI à Colony Capital en 2011 produit sensiblement les mêmes effets.

Sujets

Informations

Publié par
Date de parution 19 décembre 2012
Nombre de lectures 28
Langue Français

Exrait

PSG et MANCHESTER City sur une autre planète

Les deux clubs, depuis leur rachat par des investisseurs du Moyen-Orient, sont tous deux devenus, ou redevenus, c'est selon, de très gros clubs, craints sur toute la planète foot. Les moyens presque illimités dont ils disposent, provenant de la richesse en hydrocarbures de ces pays, leur ont permis d'entrer dans une autre planète. Avant 2008, et son rachat par son richissime propriétaire Khaldoon Al Mubarak, Manchester City végétait dans la deuxième partie de tableau de Premier League. Loin, très loin de concurrencer son ennemi juré, Manchester United. Dès la prise de pouvoir du nouveau président, le club se montre très actif sur le marché des transferts et investit lourdement. La star du Real Madrid Robinho s'engage à la surprise générale contre 32,5 millions de livres. Une longue liste de très grands joueurs internationaux rejoindra les rangs Citizens les années suivantes, tels que Carlos Tevez, David Silva, Yaya Touré, Mario Balotelli, Edin Dzeko, Sergio Agüero, Samir Nasri.... Un total hallucinant de 1,17 milliard d'euros a été dépensé en 5 ans sur le marché des transferts. A Paris, le rachat du club par QSI à Colony Capital en 2011 produit sensiblement les mêmes effets. Dès sa prise de pouvoir, Nasser Al-Khelaifi, nouveau président du PSG, investit 100 millions d'euros à l'intersaison pour recruter pas moins de 9 nouveaux joueurs, dont le recrutement de Javier Pastore pour 42 millions d'euros, une somme de transfert jamais atteinte jusque-là dans l'Hexagone. L'année suivante, de grandes stars rejoignent le club. Thiago Motta, Alex et Maxwell lors du Mercato d'hiver, mais surtout l'ailier flamboyant de Naples Ezequiel Lavezzi, et deux joueurs hors normes en provenance du Milan AC, Zlatan Ibrahimovic et Thiago Silva, considéré par certains comme le meilleur défenseur du monde. Le Paris Saint-Germain a dépensé quelque 147 millions d'euros cet été, un record mondial ! Les deux clubs n'investissent pas uniquement sur le marché des transferts. Al Mubarak et Al-Khelaifi veulent doter leur club respectif d'infrastructures ultra modernes. Outre-Manche, la construction du nouveau centre d'entraînement est déjà lancée. Ce complexe, d'une valeur de 120 millions d'euros, s'étendra sur 80 hectares et sera composé de 17 aires de jeu, avec un stade pouvant accueillir jusqu'à 7000 personnes. La Masia, là où sont formés les jeunes du FC Barcelone, sert de modèle aux dirigeants. L'ouverture de ce nouveau centre d'entraînement est annoncée pour la saison 2014-2015. Le PSG s'active lui aussi pour rénover ou remplacer le Camp des Loges, situé à Saint-Germain-en-Laye. Le projet avance progressivement. Treize terrains d'entraînement, dont un couvert, sont prévus, ainsi que deux stades d'une capacité comprise entre 1000 et 5000 places. Enfin, 20 000 mètres carrés de locaux seront réservés à un centre médical et de recherche. Le club souhaite le voir achevé courant 2015, pour un coût total estimé à 40 millions d'euros. Le président du PSG, Nasser Al-Khelaifi, veut aussi doter son club d'un stade d'au moins 60 000 places. Tous ces investissements coûtent très cher. Or, à partir de la saison prochaine, ces pratiques seront interdites par l'UEFA. Il s'agit des règles du fair-play financier voulues par son président, Michel Platini. Les deux clubs pourraient être privés de toute compétition européenne tant que leurs comptes ne seront pas à l'équilibre. Un véritable problème à régler pour les deux clubs puisque remporter la Ligue des Champions au cours des prochaines saisons demeure un objectif annoncé. Manchester City n'a pas perdu de temps et a déjà trouvé le moyen de respecter la nouvelle réglementation de l'UEFA. Les Citizens ont, en effet, signé un contrat de sponsoring très juteux avec Etihad. L'entreprise versera plus de 445 millions au club sur 10 ans. En échange, Etihad restera l'unique sponsor maillot de City et a réalisé une opération de naming, le City of Manchester Stadium, s'appelant aujourd'hui l'Etihad Stadium. Il semblerait que le Paris Saint-Germain ait décidé de suivre le modèle du club britannique. Le PSG serait en passe de conclure un accord de sponsoring pour un montant abyssal de 100 millions par an, portant sur les quatre prochaines années avec... la banque nationale du Qatar (QNB). Cette dernière deviendrait alors l'unique sponsor maillot du PSG et remplacerait Fly Emirates, qui ne paye "que" 3,5 millions d'euros par an. Une opération de naming serait également pressentie, le Parc des Princes devenant ainsi le Parc des Princes QNB. Les propriétaires de Manchester City et le Paris Saint-Germain ont du pétrole, mais aussi des idées !

  • Accueil Accueil
  • Univers Univers
  • Ebooks Ebooks
  • Livres audio Livres audio
  • Presse Presse
  • BD BD
  • Documents Documents