La Commission européenne
60 pages
Français

Vous pourrez modifier la taille du texte de cet ouvrage

Obtenez un accès à la bibliothèque pour le consulter en ligne
En savoir plus

La Commission européenne

-

Obtenez un accès à la bibliothèque pour le consulter en ligne
En savoir plus
60 pages
Français

Vous pourrez modifier la taille du texte de cet ouvrage

Description

Née en 1957, en même temps que la CEE, la Commission européenne est
une sorte de gouvernement de l'Union européenne, rassemblant les États
membres. Aujourd'hui, la Commission est devenue "Bruxelles" et ses
attributions sont mal identifiées. 68 % des Français interrogés disent ne pas
connaître le nom de son Président, et beaucoup perçoive la Commission
comme la responsable des échecs de l'Europe.
Cet ouvrage vise à expliquer de façon simple et pédagogique le rôle de
cette institution, ses missions au sein de l'Union européenne.
Des anecdotes originales
Les encarts « Saviez-vous que... », véritable ADN des collection du
Citoyen, complètent la lecture en la rendant plus ludique. Ce sont des
précisions ou des commentaires originaux, qui dépassent le cadre
purement informatif et permettent d’élargir sa culture générale.!
" Il y a moins de fonctionnaires européens que d'employés municipaux
dans les grandes capitales européennes? ".

Sujets

Informations

Publié par
Nombre de lectures 0
EAN13 9782843682292
Langue Français
Poids de l'ouvrage 3 Mo

Informations légales : prix de location à la page 0,0056€. Cette information est donnée uniquement à titre indicatif conformément à la législation en vigueur.

Exrait

Les collections du citoyen    Institutions 
La Commission européenne

Ouvrage collectif Mise à jour : Françoise Serodes
 
 16, rue de Marignan – 75008 Paris Téléphone 01 53 83 95 78 – Fax 01 53 75 36 80 contact@nane-editions.fr    www.nane-editions.fr
 
 
 
 
 
 
 
Sommaire
La première des institutions européennes
Sept traités qui ont fait l’Europe
Rôle et missions de la Commission européenne
Le fonctionnement de la Commission européenne
Ce que fait la Commission européenne pour nous
Une institution en débat
Les autres institutions européennes
Les symboles de l’Union européenne
 
Lexique
Collections
Adresses utiles
La première des institutions européennes
H éritière de la Haute Autorité de la Communauté européenne du charbon et de l’acier (CECA), la Commission européenne mise en place en 1957 est l’institution clé de l’Union européenne.
Sorte de direction de l’Union européenne, elle définit l’intérêt commun des 27 États membres européens (Allemagne, Autriche, Belgique, Bulgarie, Chypre, Danemark, Espagne, Estonie, Finlande, France, Grèce, Hongrie, Irlande, Italie, Lettonie, Lituanie, Luxembourg, Malte, Pays-Bas, Pologne, Portugal, République tchèque, Roumanie, Serbie, Slovaquie, Slovénie, Suède) et de leurs 450 millions d’habitants.
 
 

Déjà en 1620, Sully, ancien conseiller d’Henri IV imaginait « un corps politique de tous les États d’Europe qui pût produire entre ses membres une paix inaltérable et un commerce perpétuel ».
 
 
La Seconde Guerre mondiale est le troisième conflit franco-allemand contemporain. Rompant avec l’idéalisme antérieur, le fonctionnaire français Jean Monnet propose une méthode concrète pour reconstruire l’Europe autour du couple franco-allemand, bientôt reprise par le ministre des Affaires étrangères, Robert Schuman. Dans un discours prononcé le 9 mai 1950, il invite les ennemis d’hier à mettre en commun leurs ressources de charbon et d’acier, créant une solidarité de fait entre eux, au travers de réalisations concrètes. Le choix du charbon et de l’acier permet non seulement de garantir l’approvisionnement, de moderniser un secteur industriel et énergétique clé et d’améliorer les conditions de travail, mais aussi d’empêcher la production d’armement, donc de rendre un nouveau conflit « matériellement impossible ».
Ces missions sont confiées à une Haute Autorité commune, dont les membres sont nommés par les gouvernements. Dans un contexte de guerre froide, le projet s’adresse à l’ensemble des pays européens occidentaux et est conçu comme l’embryon d’une fédération européenne pacifique.
 

Robert Schuman, lors de la signature du traité de Paris en 1951.
 
Cette proposition reçoit l’appui du chancelier allemand Konrad Adenauer et, en avril 1951, six États (la France, l’Allemagne, l’Italie, les Pays-Bas, la Belgique et le Luxembourg) signent à Paris le traité instituant la Communauté européenne du charbon et de l’acier, qui entrera en vigueur le 23 juillet 1952. La Haute Autorité siège finalement à Luxembourg et Jean Monnet en devient le premier président.
 
 

En 1849, Victor Hugo prévoyait qu’un jour viendrait où toutes les nations du continent se fondraient étroitement dans une « unité supérieure » et constitueraient la fraternité européenne.
 
 
En 1950, ce dernier propose d’élargir le plan Schuman au domaine militaire, dans un contexte de réarmement. Le traité de Paris du 27 mai 1952 prévoit une armée européenne de 13 000 hommes alimentée par des bataillons nationaux et dirigée par une autorité supranationale, un Commissariat collégial de neuf membres. Le Commissariat exécute les plans, prépare les armements, les équipements, le ravitaillement, établit le budget. Le principe supranational dans le domaine militaire est cependant contesté. Une partie de l’opinion craint de perdre le contrôle de l’armée française, les militaires s’opposent à un commissaire européen unique pour la Défense. Les débats sur la ratification échouent en France à l’été 1954, empêchant durablement une politique européenne de Défense et limitant l’intégration politique dans les...

  • Accueil Accueil
  • Univers Univers
  • Ebooks Ebooks
  • Livres audio Livres audio
  • Presse Presse
  • BD BD
  • Documents Documents