LE PANAFRICANISME & LA LIBERTÉ - A l idéal des Etats-Unis d Afrique
192 pages
Français

LE PANAFRICANISME & LA LIBERTÉ - A l'idéal des Etats-Unis d'Afrique , livre ebook

-

Obtenez un accès à la bibliothèque pour le consulter en ligne
En savoir plus
192 pages
Français
Obtenez un accès à la bibliothèque pour le consulter en ligne
En savoir plus

Description

Cet œuvre est un roman d'engagement révolutionnaire au plan idéologique et politique. Partant des dénonciations liées à la corruption et aux détournements de fonds publics ainsi que la dictature et le despotisme des chefs d'États africains qui refusent de quitter le pouvoir, l'auteur de livre met aussi en exergue l'accumulation et l'enrichissement des acteurs politiques au sein de l'appareil d'État du système local. Par ces motifs avec l'ère de la démocratisation et de l'industrialisation, le Leader-Détesté-du-Peuple proclama la révolution africaine et la naissance de la République fédérale et démocratique des États-Unis d'Afrique, puis fit de son État fédéral la première puissance économique mondiale post-covid 19. Après avoir unifié et réunifié le pays-continent, le Président des États-Unis d'Afrique autoproclamé réalise le développement industriel de l'Afrique après pandémie à coronavirus. Sur ce, le Leader-Détesté-du-Peuple fut arrêté par l'opposition africaine qui le condamna à mort d'avoir porté atteinte aux valeurs de la République telles que la pauvreté, le sous-développement et la misère. À la place de la révolution, il est exécuté et décapité suite à l'hommage qui lui à été rendu par décoration de prix Nobel de guerre pour la libération de l'Afrique à titre posthume. Enfin la Nation fédérale africaine retrouve paix et sécurité dès lors et d'ailleurs, bonheur et épanouissement pour toujours.

Sujets

Informations

Publié par
Date de parution 01 janvier 2021
Nombre de lectures 108
Langue Français
Poids de l'ouvrage 1 Mo

Informations légales : prix de location à la page 0,05€. Cette information est donnée uniquement à titre indicatif conformément à la législation en vigueur.

Exrait

Le réveil du volcan de la révolution contre la République des Bêtes Sauvages
Le réveil du volcan de la révolution Contre la République des Bêtes Sauvages
1
Le réveil du volcan de la révolution contre la République des Bêtes Sauvages
Tous droits réservés pour tous pays © CopyrightLes éditions Artige de Chidid Guédiawaye, Gadaye Cité Municipal Dakar Sénégal Conception:Alioune BadaraChidid Le réveil du volcan… 2020Indicatif de l’éditeur: 978-2-490673-08-7 Editeur:Alioune BadaraChidid ISBN:978-2-490673-37-7 Tél:(+221) 77 900 23 91 Boite Postale: GW 15000 E-mail:editionartige@gmail.com
2
Le réveil du volcan de la révolution contre la République des Bêtes Sauvages
Mamadou Koulibaly
Le réveil du volcan de la révolution Contre la République des Bêtes SauvagesRécit
Les éditions Artige
3
Le réveil du volcan de la révolution contre la République des Bêtes Sauvages Je dédie cet ouvrage romanesque aux Étudiants Panafricains, aux Étudiants africains et ceux de la diaspora, particulièrement aux Étudiants du Mali et de la Cote-d'Ivoire, du Cameroun et du Zaïre-Kinshasa, du Bénin et du Togo, du Tchad et de Madagascar puis aux Etudiants de la Guinée ainsi que ceux du Congo et du Sénégal.
4
Le réveil du volcan de la révolution contre la République des Bêtes Sauvages
Chapitre I L'Afrique d'aujourd'hui. Crises politiques. Crises des valeurs. Crises économiques. Crises sociales. Crises patriotiques. Crises citoyennes. Guerres. Conflits. Terrorismes. Problèmes de terre. Déchirements nationaux. Séparatismes. Extrémismes. Radicalismes. Indépendantismes. Cécessionnismes. Rébellions. Mensonges politiques. Démagogies. Railleries. Corruptions. Détournements de fonds publics. Manèges. Manigances. Tromperies. Fourberie. Combines. Magouilles. Dictature. Crise! Crise! Crise! Assez de tous les maux péjoratifs qualificatifs médiocres, le géant Leader-Détesté-du- Peuple décrète une sonnette d'alarme, un SOS d'urgence en avertissant les dirigeants africains et ceux du monde. - Nous sommes des révolutionnaires, malheur à ceux qui confisquent la révolution de leur peuple, malheur aux peuples du monde, malheur aux hommes du monde, et malheur aux citoyens du monde. L'Afrique est bouleversée. Le monde est bouleversé par l'apparition d'un microbe à virus anti-impérialiste et anti-néocolo-nialiste. Le Leader-Déteste-du-Peuple bouleversât les relations internationales empoisonnées par la montée du Panafricanisme, Éternel, Universel, des idéaux révolutionnaires de haine, de rancoeur et de rancune, de séparation des races, l'incitation à la violence entre Noirs et Blancs à la révolte raciale et à l'extrémisme du Peuple Noir dans tous les peuples du monde. Il poursuit son discours révolutionnaire devant la foule de manifestants et de médias. « Nous sommes des révolutionnaires, malheur à la ''Banque Centrale'' européenne qui joue l'extraversion, la contre-version et la malversation économiques et financières. « Malheur à la BCEAO qui n'est qu'un produit variée de l'impérialisme et du néocolonialisme pour la bonne gouvernance du sous-développement, de la pauvreté et de misère en Afrique. « Malheur, à la Banque Mondiale et au ''Fond Monétaire International'' qui pratiquent, tous, à la fois le banditisme financier et la délinquance économique contre les Peuples d'Afrique, de Madagascar et des Iles indiennes pacifiques. « Malheur au NEPAD, à la CEDEAO, au CMAC, UEMOA, à la CEAC, à OMVS, au Fleuve Manon, SADC, à OMVG, et au CILSS de leur inefficacité, leur incompétence et de leur manque de talent à aboutir à leurs objectifs et mission commune en cadre unitaire fédéral, pour aboutir à l'intégration économique et monétaire africaine et à l'idéale à des États-Unis d'Afrique. « Malheur à la Banque Africaine de Développement, à la BOAD et malheur à l'Union Africaine de leur refus de la cause africaine et de l'unification voire la réunification de l' Afrique pour la marche vers la République Fédérale des États-Unis d'Afrique. « Malheur aux Nations Unis, l'OTAN et l'Union européenne de leur sadisme et cynisme, leur égoïsme et hypocrisie, de leur sale racisme ainsi que de leur intoxication de la paix et de la liberté dans le monde, de leur processus de victimisation des peuples et de leur confiscation des droits de l'homme et du droit
5
Le réveil du volcan de la révolution contre la République des Bêtes Sauvages
international. Le climat pré-révolutionnaire choque l'Afrique puis renverse les régimes politiques africains. Le Leader-Détesté-du-Peuple s'auto-proclamât dès-lors à la base de son sermon le Président unique de toute l'Afrique démocratiquement, ou le Président de la République Fédérale des Etats Unis d'Afrique. « Les gouvernements africains sont dissout, tous les présidents africains sont destitués, ils sont priés de démissionner immédiatement et sans condition. « Les Parlements de tous les États africains sont maintenant, désormais, d'ici et d'ailleurs dissouts. « Les régimes et systèmes politiques du continent destitués, les micro-États d'Afrique vont d'ores et déjà être réunifiés ou unifiés, puis les personnels politiques de chaque gouvernement en Afrique sont obligés de se ranger et ranger leurs fonctions administratives et leurs affaires: c'est le début de la révolution. « Les armées de tous les pays africains sont interdites de se conformer à la loi et aux règlements d'aucun gouvernement légal mais plutôt elles sont ordonnées, exigées et obligées de répondre au commandement des révolutionnaires: Comité Patriotique Panafricain, Comité Patriotique Révolutionnaire et Conseil Patriotique Africain, Conseil Patriotique Révolutionnaire. Climat pré-révolutionnaire. Climat révolutionnaire. poutch avorté. Un grave, violant cout d'État manqué dans tous les pays africains, le Leader-Détesté-du-Peuple est porté au pouvoir dans chaque État Africain et proclame la naissance de la République Fédérale des États-Unis d'Afrique. Il s'autoproclame Président des États Unis d'Afrique ou Président d'Afrique. Aménage son plan et programme, son régime et son système politique, le Leader-Détesté-du-Peuple sonne le volcan puis monte très haut et fort le flambeau rouge contre le néo colonialisme et l'impérialisme. « Révolution »!!! Panafricanisme! Nationalisme! Humanisme! Anti-impérialisme! Anti-néocolonialisme! Afro-consciencisme! Afrocratie! Patriotisme! Afrodéfinitivisme! Intégrité Territoriale Africaine! Dignité Nationale de la République des Etats-Unis d'Afrique! L'Indépendance Économique et Monétaire de l'Afrique! Une nouvelle histoire commence pour une Afrique radicale au dessus de tous les peuples et Nations du monde. Les micro-États du continent africain sont fusionnés en vingt quatre heures sur vingt quatre en un seul État Fédéral Panafricain, unique État Fédéral Rasta dotant à tous les africaines et africains et à ceux de la diaspora une nationalité africaine et un pass-port panafricain. Il deviennent, tous, des citoyens et patriotes africains seulement, uniquement et définitivement. Il applique l'abolition des frontières, la dissolution de la diversité monétaire au profit d' une unique monnaie africaine et la suppression des tributs et des castes, des clans et des classes sociales et de toutes les ethnies d'Afrique sub-saharienne au remplacement de: l'Ethnie Panafricaine, de la Tribut Panafricaine puis de la Nation Panafricaine, du Caste Panafricain, de la Classe Sociale Panafricaine et du Clan Panafricain seulement et inconditionnellement, éternelle-ment et Universellement dans tout le territoire de l'État Fédéral Africain. Toute autre atteinte à la sureté de la révolution via la contrerévolution à réseau mercenaire sombre des ambassades défaillants, cruellement négatifs sous collabo des multinationales trafiquant la fluidité
6
Le réveil du volcan de la révolution contre la République des Bêtes Sauvages
incontrôlée des armes, demeure une provocation aux yeux du Leader-Détesté-du-Peuple à transcender à surmonter et à vaincre jusqu'à la dernière énergie avec la résistance farouche de la République des États-Unis d'Afrique. Dès lors voient jour de nouvelles conceptions, approches et appellations élaborées par son Excellence, le Président d'Afrique selon la valeur de sa théorie. Les USA II = L'Afrique ; Les USA = L'Amérique Les États-Unis II contre Les États-Unis Les Afriques contre Les Amériques Les ETATS UNIS d'AFRIQUE contre les ETATS UNIS d'AMERIQUE Prédicateur rebelle-radical international. Rebelle marginal, farouche prédicateur radical transcontinentale le Leader-Détesté-du-Peuple est présenté comme un dangereux raciste, extrémiste radical, séparatiste et antisémite aux yeux de la métropole. Défaite de l'Europe. Défaite de l'Occident. La communauté internationale le présente comme un activiste, mouvementiste et militant du Panafricanisme. La frustration de l'histoire mal consommée est mal partie; doncs’imposentviolence écrite et verbale, des idéaux stratégiques et la révolutionnaires, de positions défensives et offensives contre les ennemis de l'Afrique notamment la France, la Grande Bretagne et les États-Unis. Le Président d'Afrique dispose le Kis-swahili comme Langue officielle de l'Afrique et de tous les pays du monde. Tous les États du monde, hommes et femmes sont contraints de parler et de s'exprimer en Swahili enfin l'abrogation de toutes les autres langues du monde par décret présidentiel. L'Afrique doit selon lui débuter son impérialisme en Occident et son programme de colonisation de l'Europe par l'Afrique. L'homme fort du Peuple Panafricain, de l'État Africain; l'homme fort des peuples et États, l'homme au dessus des Hommes, le Président de la République Fédérale des États-Unis d'Afrique devient le central réacteur des décisions politiques, dans tous les domaines, de tous les pays du monde, dicte la loi à l'Occident, à l'Europe, soumet des traités et pactes à ratifier immédiatement, facultativement et sans condition. Que ça plaise à la métropole ou pas. Que l'humanité le veuille ou non. Il détermine la politique de gouvernement à adopter pour les États du monde, choisit le climat des Affaires des Relations Internationales, la destinée de tous peuples du monde puis dispose de sa puissance armée perfectionnée afin de faire respecter ce que de droit et de loi aux peuples de la planètes ce que doit-être l'équilibre des peuples et des États, la redéfinition des Droits Humains et du Droit International dans le monde. Plus loin encore, en plus de rester Président des États unis d'Afrique, notre plus que Leader-Détesté-du-Peuple, s'attribue en sa qualité de nouveau gendarme du monde, le président de tous les pays; à long terme, il s'en dénomme le roi du monde. Déclaration de la Politique Générale de la Vice Présidente d'Afrique et du Secrétaire d'État Africain respectivement au niveau du Parlement Panafricain, L'Arbre-à-Palabre de la République continentale.
7
Le réveil du volcan de la révolution contre la République des Bêtes Sauvages
« Le Gouvernement s'engage au nom des intérêts supérieurs de la Nation Africaine pour une seule et unique cause, d'enfoncer les États Fédérées d'Afrique et l'État Fédéral Africain dans le sous-développement, la misère et dans la pauvreté en augmentant le prix de l'électricité à cent pour cent ainsi que le cout de l'hôpital sous difficulté d'accès aux Citoyens et Patriotes africains. « Le gouvernement s'engage à répondre pour la Cause Africaine, la seule consolidation de l'Unité Fédérale des États-Unis d'Afrique, à exclure la partition des ressources au détriment des populations africaines, au profit unique des Gouvernants d'Afrique. « Au nom du Peuple Panafricain, Peuple Rasta, nous ne nous engageons jamais pour la garantie et le respect des libertés fondamentales, individuelles et collectives ainsi que la propriété privée mais plutôt pour la sureté unique de l'État Fédéral Africain toujours convaincu et à jamais vaincu. Après le discours de la Vice Présidente des États-Unis d'Afrique, dénommée la Vice-Présidente-Détesté-de-la-Vice-Présidence, s'ensuit celui du grand Secrétaire-Détesté-de-la-Secrétariat de l'Exécutif. « Le Gouvernement Panafricain s'engage dans la hausse terrible des prix des denrées alimentaires de première nécessite et de renforcer l'insécurité alimentaire publique afin d'aboutir à la famine et la misère, à la sous alimentation et la malnutrition des Enfants et Fils d'Afrique. « L'exécutif Fédéral s'engage au nom du Panafricanisme, sur le non respect du statut de l'Opposition Panafricaine, la non-démocratisation du régime politique africain vers l'alternance; la dictature éternelle constituerait notre démarche idéologique ambitieuse. « Le Gouvernement Fédéral s'engage par décret au référendum constitutionnel dans les prochains mois de réviser la forme républicaine des États-Unis d'Afrique pour maintenir un gouvernement monarchique qui stipule que d'ores et déjà, d'ici et d'ailleurs, le Président d'Afrique devienne le Roi d'État Fédéral Africain. « Le Roi d'Afrique règne et gouverne dans l'injustice et la non-équité, l'impunité et dans l'intolérance en dehors de la liberté, de l'égalité et de la solidarité. Le Roi est là pour se servir et non de servir la Nation, autrement dit il est là pour défendre uniquement la cause noble des intérêts de la classe gouvernante et de sa famille et de ses proches. La Déclaration de la Politique Générale s'achève avec une inondation de cris, le Siège Parlementaire est inondés d'applaudissements. Les Parlementaires du Gouvernement pleins d'enthousiasme et de joie, claquent ensemble les mains: « Clap! Clap! Clap! Clap! Clap! ». Les députés de l'Opposition panafricaine condamnent l'Exécutif Fédéral Africain. Les États Fédérés, la même chose. Idem pour la Société Civile, les populations, tous descendirent dans les rues avec des émeutes et de la révolte, de la violence et des troubles socio-politique, patriotique voire, nationale et territoriale portant atteinte à la sureté de la République des États-Unis d'Afrique. On crie. On hurle. On pleure. On miaule. On aboie. On siffle. On bêle. On rugit... Le Peuple Africain pousse toutes sortes de cris. Hommes. Femmes. Jeunes. Vieux. Vieillards. Adolescents. Adultes. Garçons. Filles. Enfants. Tous descendirent dans
8
Le réveil du volcan de la révolution contre la République des Bêtes Sauvages
les rues, routes et dans les Places Publiques du continent gorgées de manifestants comme un seul Homme pour réclamer le départ du Président d'Afrique à la tête de la Magistrature Suprême du pays ainsi que la démission du gouvernement fédéral. L'investiture du Président et sa prestation de serment qui serait le lendemain de sa prise de Pouvoirs par les armes, la violence au nom de la révolution, fut boycotée par la plus qu'Opposition africaine en collaboration avec le Peuple. Les Femmes-Politiques entrent en jeu en condamnant jusqu'au dernier souffle la Politique Générale du Gouvernement puis exigent la destitution de l'Exécutif ainsi que ses démembrements ainsi que toutes les Institutions de la République Fédérale des États-Unis d'Afrique, les Personnels de l'État sont ordonnés et exigés de ranger leurs clics et leurs clacs, tout ce qui allait de leurs Fonctions Administratives et de se dégager aux diables. Les Femmes politiques menacent les Autorités publiques de prendre le Pouvoirs par la force des armes au nom d'une autre révolution à rupture radicale digne de ce nom s'ils ne quittent pas le pouvoir devant le Siège Paritaire, et la Promotion du Genre Féminin connu sous l'appellation célèbre: l'Observatoire Panafricain des Droits des Femmes et des Peuples, des Humaines et des Citoyennes d'Afrique et de la Diaspora; oeuvrant pour la cause unique de la Femme et de la Fille et de l'Enfant, leur libération et leur émancipation pour plus de respect à la Maman Femme-Mère des Âmes, des Hommes. Le combat de la lutte fut dirigé par ces Femmes leaders réputées dans le domaine de la révolte et de la violence féminine: la Drianké-Détesté-des-Driankés en compagnie d'autres femmes de fer à savoir la panafricaine Drianké -Aimée-des-Drianké, la Djaraabi-Détestée-de-la-Djaraabi et son homonyme Femme leader, la Djaraabi-Aimée-de-la-Djaraabi. Elles furent toutes dénommées Femmes-hommes, trois fois hommes d'abord avant d'être des Femmes grâce à leur dynamisme révolutionnaire et leur Conscience Panafricaine au service de la bonne marche de la République et l'équité entre les genres. Femmes Politiques rebelles radicales. Femmes de feu. Femmes de volcan. Femmes de fer. Femmes dragons à l'asseau d'un nouvel ordre social, national et territorial. Le climat Politique est tendu entre l'Opposition et le Parti au Pouvoir qui prétend qu'il n'est pas de démocratiser le régime de l'État Fédéral de l'Afrique et que nul opposant, individu ou politicien ne saurait, ni ne va prendre le pouvoir, quoiqu'il en soit et quelque soient les circonstances, en aucun cas et nulle part, se rassurant au jour le jour de la monarchisation et de la royalisation du Pays-Continent. L'Opposition est bouleversée de façon anachronique voir anarchique parce que des uns s'aventuraient à vouloir renverser le régime en place tandis que des autres essayaient tant bien que mal de tuer le Président par complots et complicités au recours des armes ou par la voie des fétiches, de la magie et de la sorcellerie et de la mystique vu qu'il a trop duré au pouvoir. Pour échapper à sa mort-mortelle, ledit Président de la République des États-Unis d'Afrique entreprit un voyage au sein des États-Départements fédérés d'Afrique pour se mystifier, avant de partir en vacance au village, mais ce que ne tolérât la Classe Politique Gouvernée qui ne cessait point
9
Le réveil du volcan de la révolution contre la République des Bêtes Sauvages
de cracher son hypertension venimeuse pleine de poison à l'encontre de leur Président S.D.F et clochard en question.
10
  • Accueil Accueil
  • Univers Univers
  • Ebooks Ebooks
  • Livres audio Livres audio
  • Presse Presse
  • BD BD
  • Documents Documents