Bonnard
256 pages
Français

Bonnard , livre ebook

-

Obtenez un accès à la bibliothèque pour le consulter en ligne
En savoir plus
256 pages
Français
Obtenez un accès à la bibliothèque pour le consulter en ligne
En savoir plus

Description

Pierre Bonnard était le chef d’un groupe de peintres post-impressionnistes. Ils se nommèrent eux-mêmes les Nabis, du mot hébreux signifiant ‘prophète’. Bonnard, Vuillard, Roussel, Denis, les plus illustres des Nabis, ont révolutionné l’esprit des techniques décoratives durant l’une des époques les plus riches de la peinture française. Influencés par Odilon Redon, Puvis de Chavannes, l’imagerie populaire ou les estampes japonaises, ces post-impressionnistes furent avant tout un groupe d’amis fréquentat les mêmes milieux culturels. L’individualisme croissant de leurs créations ébranla souvent l’unité du groupe. Bien que liés par une même philosophie, leurs oeuvres divergeaient nettement. Cet ouvrage permet de les comparer et de les mettre en perspective les unes avec les autres.
Les oeuvres présentées dans cet ouvrage offrent une palette d’expressions merveilleusement poétiques : candide chez Bonnard, ornementale et mystérieuse chez Vuillard, doucement rêveuse chez Denis, âpre jusqu’à l’amertume chez Valloton, l’auteur nous fait partager la vie intime des artistes jusqu’à la source profonde de leurs dons créatifs. Bonnard et de nabis do

Sujets

Informations

Publié par
Date de parution 01 juillet 2011
Nombre de lectures 0
EAN13 9781780421230
Langue Français
Poids de l'ouvrage 14 Mo

Informations légales : prix de location à la page 0,025€. Cette information est donnée uniquement à titre indicatif conformément à la législation en vigueur.

Exrait

Bonnard
Page 4 : La Promenade, v. 1900 Huile sur toile, 38 x 31 cm Collection privée
Mise en page : Baseline Co Ltd 127-129 A Nguyen Hue e Fiditourist, 3 étage District 1, Hô Chi Minh-Ville Vietnam
ISBN : 978-1-78042-123-0
© Parkstone Press USA, New York © Confidential Concepts, worldwide, USA © Bonnard Estate / Artists Rights Society, New York, USA / ADAGP
Tous droits d'adaptation et de reproduction réservés pour tous pays.
Sauf mention contraire, le copyright des œuvres reproduites se trouve chez les photographes qui en sont les auteurs. En dépit de nos recherches, il nous a été impossible d’établir les droits d'auteur dans certains cas. En cas de réclamation, nous vous prions de bien vouloir vous adresser à la maison d'édition.
2
« J'espère que ma peinture tiendra, sans craquelures. Je voudrais arriver devant les jeunes peintres de l'an 2000 avec des ailes de papillon. »
— Bonnard à Matisse, 1935
3
1867 : 1875 :
1886 : 1887 :
1888 :
1890 :
1891 :
1892 :
1893 :
1896 :
1899 :
1900 :
Biographie
Naissance de Pierre Bonnard à Fontenay-aux-Roses près de Paris. Bonnard entre au Lycée de Vanves, puis au lycée Louis-le-Grand et au lycée Charlemagne. Passe les mois d’été au Grand-Lemps dans le Dauphiné. Bonnard entre à la faculté de droit de l’Université de Paris. Bonnard commence à étudier la peinture à l’académie Julian où il fait la connaissance de Sérusier, Denis, Ibels et Ranson. Bonnard quitte l’université et entre à l’École des Beaux-Arts, il se rapproche de Vuillard et de Roussel. L’exposition de gravure japonaise de l’École des Beaux-Arts produit une forte impression sur Bonnard. Bonnard partage un atelier avec Vuillard et Denis rue Pigalle. Ayant fait la connaissance grâce à Denis de Lugné-Poe, d’André Antoine et de Paul Fort, Bonnard exécute plusieurs travaux pour le théâtre. Son affiche pour France-Champagne lui apporte son premier succès. Bonnard expose pour la première fois au Salon des Indépendants et au Barc de Bouteville. Bonnard s’intéresse à la lithographie. Ses travaux sont remarqués par de célèbres critiques, Albert Aurier, Gustave Geffroy, Roger-Marx. Bonnard fait la connaissance de Marthe (de son vrai nom Marie Boursin). Il illustre par des lithographiesLes Petites Scènes familièreset leSolfègedu compositeur Claude Terrasse. Première exposition personnelle à la galerie Durand-Ruel. Avec Vuillard et Maillol, Bonnard accepte l’invitation à participer à l’expositionLa Libre Esthétiqueà Bruxelles. La Revue Blanchepublie le roman de Peter NansenMarieillustré par Bonnard. Vollard édite un album de lithographies en couleurs de Bonnard :Quelques aspects de la vie de Paris. Bonnard travaille sur une grande série de lithographies pour le recueil de poèmes de Verlaine :Parallèlement. Bonnard expose à la galerie Bernheim-Jeune avec les autres Nabis. Il travaille à Paris et dans ses environs : Montval, l’Etang-la-Ville, Vernouillet et Médan.
5
6
1902 :
1904 :
1905 : 1906 :
1908 :
1909 : 1910 : 1911 :
1912 :
1913 : 1916 :
1918 :
1919 : 1925 : 1926 :
1936 : 1939 : 1942 : 1947 :
Vollard éditeDaphnis et Chloéde Longus illustré de 156 lithographies de Bonnard. Bonnard participe à une exposition collective à la galerie Bernheim-Jeune. Il travaille l’été à Colleville. Bonnard travaille à l’Etang-la-Ville et à Varangéville, illustre lesHistoires naturellesde Jules Renard. Bonnard réalise une série de nus féminins et de portraits. Voyage en Espagne. Bonnard expose ses paysages et intérieurs à la galerie Vollard. Exposition personnelle à la galerie Bernheim-Jeune. L’été, sur le yacht de Misia Edwards, se rend en Belgique et en Hollande. Bonnard entreprend des voyages en Italie, en Algérie, en Tunisie ainsi qu’en Angleterre. Bonnard travaille à Médan. En juillet se rend à Saint-Tropez chez Manguin. Bonnard travaille dans le Midi où il fréquente Paul Signac et Auguste Renoir. Bonnard exécute à la demande d’Ivan Morozovle le triptyqueMéditerranéeet les tableauxle Matin à Parisetle Soir à Paris. Bonnard fait l’acquisition de la propriétéMa Roulotteà Vernonnet près de Giverny. Rencontre fréquemment Claude Monet. Voyage à Hambourg avec Vuillard. Bonnard travaille sur un ensemble de grands panneaux pour la galerie Bernheim-Jeune. En novembre se rend à Winterthur. Bonnard et Renoir sont élus présidents d’honneur de l’association la Jeune Peinture française. Fosca et Werth publient deux premiers ouvrages consacrés à Bonnard. Bonnard achète une petite maison au Cannet. Épouse Marthe. Voyage aux Etats-Unis en qualité de membre du jury chargé de l’attribution du prix Carnegie. Bonnard reçoit pour la seconde fois le prix Carnegie (première fois en 1923). A partir de ce moment, Bonnard ne quitte plus Le Cannet. Mort de Marthe Bonnard. Mort de Pierre Bonnard au Cannet.
7
8
n octobre 1947, le musée de l’Orangerie E à Paris organisa une grande exposition posthume des œuvres de Bonnard. A la fin de cette même année parut un numéro de l’influenterevue Cahiers d’Art. Dans son article, figurant en première page, « Pierre Bonnard est-il un grand peintre ? », l’éditeur des Cahiers, Christian Zervos se faisait l’écho de l’exposition. Tout d’abord, Zervos en saluait l’importance dans la mesure où auparavant seules de rares expositions de peu d’envergure permettaient de juger de l’œuvre de Bonnard.
L’Exercice
1890 Huile sur toile, 23 x 31 cm Collection privée
9
10
Mais, poursuivait Zervos, celle-ci l’avait déçu, car les mérites de l’artiste ne nécessitaient pas pareille exposition : « ...Bonnard, ne l’oublions pas, a vécu ses premières années de travail sous le beau rayon de l’impressionnisme. Il fut en quelque sorte le dernier organe assimilateur de cette esthétique. Mais ce fut un organe si faible qu’il n’en a jamais recueilli la veine vigoureuse. Peut-on s’en étonner ? Dépourvu de nerf et faiblement original, il était impuissant à donner de l’essor à l’impressionnisme, en transfuser le sang dans une langue neuve, remettre ses éléments sur le métier ou, à la rigueur, les tourner à neuf.
Femmes au jardin
1891 Huile sur toile, quatre panneaux, 160 x 48 cm chacun Musée d’Orsay, Paris
  • Accueil Accueil
  • Univers Univers
  • Ebooks Ebooks
  • Livres audio Livres audio
  • Presse Presse
  • BD BD
  • Documents Documents