Bosch
256 pages
Français

Découvre YouScribe en t'inscrivant gratuitement

Je m'inscris

Bosch , livre ebook

-

Découvre YouScribe en t'inscrivant gratuitement

Je m'inscris
Obtenez un accès à la bibliothèque pour le consulter en ligne
En savoir plus
256 pages
Français
Obtenez un accès à la bibliothèque pour le consulter en ligne
En savoir plus

Description

Hieronymus Bosch (S’Hertogenbosch, 1450 – 1516)
Né au milieu du XVe siècle, Jérôme Bosch fait l'expérience d'un monde pris dans les luttes religieuses, où les valeurs médiévales
traditionnelles commencent à s'effondrer. Les travaux du peintre sont autant de visions de cette décrépitude morale de l'homme qui se détourne des enseignements du Christ. Autour de ces thèmes, Bosch compose des scènes d'où surgissent de nombreuses figures monstrueuses, difformes et effrayantes.

Sujets

Informations

Publié par
Date de parution 01 juillet 2011
Nombre de lectures 0
EAN13 9781780421674
Langue Français
Poids de l'ouvrage 38 Mo

Informations légales : prix de location à la page 0,025€. Cette information est donnée uniquement à titre indicatif conformément à la législation en vigueur.

Exrait

Bosch
Page 4 : Anonyme,Portrait de Hieronymus Bosch, vers 1550. Craie rouge et noire, 41 x 28 cm. Bibliothèque municipale, Arras.
Auteur : Virginia Pitts Rembert Traduction : Karin Py avec la participation de Yassana Croizat
© Parkstone Press International, New York, USA © Confidential Concepts, worldwide, USA
Mise en page : Baseline Co Ltd. 33 Ter - 33 Bis Mac Dinh Chi St., e Star Building ; 6 étage District 1, Hô Chi Minh-Ville Vietnam
Tous droits d’adaptation et de reproduction réservés pour tous pays.
Sauf mention contraire, le copyright des œuvres reproduites se trouve chez les photographes qui en sont les auteurs. En dépit de nos recherches, il nous a été impossible d’établir les droits d’auteur dans certains cas. En cas de réclamation, nous vous prions de bien vouloir vous adresser à la maison d’édition.
ISBN : 978-1-78042-167-4
2
Avant-Propos
« La différence entre les œuvres de ce peintre et celles des autres : ils cherchent à peindre les hommes tels qu’ils apparaissent vus du dehors, lui cherche à les peindre tels qu’ils sont dedans, à l’intérieur...»
— Juan de Siguenza
3
4
1453 :
1474 :
1481 :
Biographie
Naissance de Hieronymous Van Aken à Bois-le-Duc, où sa famille, d’origine modeste, probablement originaire d’Aix-la-Chapelle (Van Aken signifie : d’Aix-la-Chapelle), est établie depuis au moins deux générations. Des documents attestent la présence à Bois-le-Duc d’ancêtres du peintre dès la e fin du XIV siècle. Son père Anthonis Van Aken et son grand père Jan exercent le métier de peintre. On sait avec certitude que Jérôme Bosch est né dans une famille de peintres et d’artistes mais on ne connaît rien de sa formation. On peut supposer qu’il fit son apprentissage dans le cadre de la famille. Le surnom de Bosch viendrait du nom flamand de la ville de Bois-le-Duc : Hertogen Bosch, en particulier du nom abrégé : den Bosch. Bois-le-Duc se situe dans le Brabant hollandais et est la quatrième ville du e duché, au XV siècle. Il n’y avait pas à Bois-le-Duc de résidence princière comme à Bruxelles, Lille ou Louvain, ni de grandes familles nobles comparables aux Nassau de Breda ou d’autres mécènes des Pays-Bas. Les grands commanditaires manquaient donc en dehors de ceux de la ville elle même qui, malgré son activité, ne pouvait rivaliser avec les grandes autres cités du Duché.
Date de la première mention dans les archives de«Jeronimus». Elle concerne une transaction effectuée avec sa sœur. Il est mentionné peintre pour la première fois en 1480.
Il épouse Aleyt Van den Mervenne, une riche aristocrate. On ne sait si le couple eut des enfants. Aleyt survécut à son époux et mourut en 1522-23, à un âge fort avancé car on sait qu’elle était l’aînée de près de vingt ans du peintre. La situation financière de la famille et en particulier celle du ménage de Jérôme Bosch devait être confortable si on en croit les archives qui nous sont parvenues. De ces éléments d’archives, on peut affirmer que Bosch possédait des biens, les uns sans doute hérités de
5
6
1486 :
1493-1494 :
1504 :
1508-1509 :
1516 :
sa famille, d’autres reçus en héritage par sa femme. Les revenus de son travail devaient être appréciables si on en juge les taxes élevées qu’il payait par rapport à la moyenne des habitants. Bosch se situait donc parmi les plus riches habitants de Bois-le-Duc.
À partir de cette date, il est cité comme membre de la confrérie Notre-Dame. L’adhésion à cette confrérie était déjà une longue tradition familliale puisque e certains membres de la famille Van Aken sont inscrits dès la fin du XIV siècle. Les confréries en l’honneur de la Vierge se multiplient au cours des e e XIII et XIV siècles. La plupart des villes des Pays-Bas disposent bientôt de leur propre institution. Du temps de Bosch, le nombre d’hommes et de femmes inscrits à la confrérie de Bois-le-Duc devait être considérable. Le but de la confrérie était essentiellement la dévotion à Marie et parfois la distribution de secours aux pauvres. Cette association pieuse joua semble-t-il un rôle important dans la ville, tant au point de vue religieux qu’au point de vue artistique ou social. Elle effectua en effet de nombreuses commandes auprès d’artistes locaux et extérieurs pour la décoration de ses chapelles. Deux volets peints d’un retable sculpté par Van Wessel vers 1475-1476 sont attribués à Bosch. Il exécuta des travaux à la demande de la confrérie de Notre-Dame. Il ne s’agit pas de peinture de chevalet mais de travaux e modestes comme en réalisèrent la plupart des peintres au XV siècle.
Il dessine des cartons de vitraux et collabore à l’exécution d’un panneau portant les noms des membres de la confrérie.
Philippe le Beau, souverain des Pays-Bas et roi de Castille commande le Jugement dernier.
Il aurait effectué la dorure et la polychromie d’un retable d’une chapelle de Notre-Dame. On lui doit aussi le modèle d’une croix (1511-1512).
Mort du peintre à Bois-le-Duc.
7
8
n 1951, l’ouvrage de Wilhem FrängerLe Royaume millénaire de Jérôme Bosch : E fondements d’une interprétationfut traduit en anglais. Le livre fit sensation, à la fois auprès du public et auprès des spécialistes. Un article sur le livre accompagné d’illustrations en couleurs dans Life Magazinefit beaucoup pour la popularité de Bosch, car on n’avait rien publié de comparable sur lui jusque-là.
L’Homme-Arbre
Vers 1470 Plume et bistre, 27,7 x 21,1 cm Albertina, Vienne
9
10
L’interprétation de Fränger selon laquelle Bosch n’avait pas réalisé ses retables dans un but religieux orthodoxe mais afin d’être utilisés par des cultes pseudo-religieux, fut présentée comme un tournant décisif dans l’appréhension de cet artiste énigmatique. Bien que la plupart des historiens de l’art qui se sont intéressés à Bosch dans les années suivant la mort de Fränger en 1964 aient abandonné ses idées,
L’Adoration des Mages
Vers 1470-1475 Huile et or sur bois, 71,1 x 56,5 cm The Metropolitan Museum of Art, New York
  • Accueil Accueil
  • Univers Univers
  • Ebooks Ebooks
  • Livres audio Livres audio
  • Presse Presse
  • BD BD
  • Documents Documents