Icônes
256 pages
Français

Découvre YouScribe en t'inscrivant gratuitement

Je m'inscris

Icônes , livre ebook

-

Découvre YouScribe en t'inscrivant gratuitement

Je m'inscris
Obtenez un accès à la bibliothèque pour le consulter en ligne
En savoir plus
256 pages
Français
Obtenez un accès à la bibliothèque pour le consulter en ligne
En savoir plus

Description

« L’iconographie chrétienne, et surtout la représentation du Christ, se base sur la doctrine de l’Incarnation. Tout comme le théologien s’exprime par la pensée, l’iconographe, à travers son art, exprime la vérité vivante, la révélation appartenant à l’Église sous la forme des traditions. Bien plus qu’aucune autre image sacrée, l’icône du Christ « non élaborée par la main de l’homme » exprime le principe dogmatique de l’iconographie. » (Père Daniel Rousseau)
Cet ouvrage analyse l’évolution des thématiques abordées par les peintres du début de la période byzantine, à travers la Principauté de Kiev, jusqu’à sa conclusion sous l’Empire russe. Au fil du texte, l’auteur nous démontre comment, indépendamment des anciens canons de l’iconographie, des techniques et des matériaux utilisés, comme le bois, l’or ou la tempera, la représentation de la sainteté révèle toujours, dans chaque ère de l’Histoire, une nouvelle expression de l’humanité.

Sujets

Informations

Publié par
Date de parution 01 juillet 2011
Nombre de lectures 2
EAN13 9781780423128
Langue Français
Poids de l'ouvrage 38 Mo

Informations légales : prix de location à la page 0,025€. Cette information est donnée uniquement à titre indicatif conformément à la législation en vigueur.

Exrait

Icônes
Auteur : LIOUDMILA MILLAEVA
Mise en page : Baseline Co Ltd 127-129A Nguyen Hue e Fiditourist, 3 étage District 1, Hô Chi Minh-Ville Vietnam
© Sirrocco, London UK (version française) © Confidential Concepts, worldwide, USA
Tous droits réservés
Sauf mention contraire, le copyright des œuvres reproduites se trouve chez les photographes qui en sont les auteurs. En dépit de nos recherches, il nous a été impossible d’établir les droits d’auteur dans certains cas. En cas de réclamation, nous vous prions de bien vouloir vous adresser à la maison d’édition.
ISBN : 978-1-78042-312-8
2
«Les choses visibles ne sont que le pâle reflet des choses invisibles et intangibles.» St Jean Damascène
3
4
hez les Slaves orientaux comme chez C tous les autres peuples chrétiens, la seule source du culte des icônes (c’est-à-dire des images peintes) fut Byzance, cet immense empire médiéval dont la capitale était la « Nouvelle Rome » : Constantinople. À e partir du IV siècle, toute l’Europe christianisée fut mise sur l’orbite politique et religieuse de Byzance. L’iconolâtrie devint dans l’empire byzantin partie intégrante de la liturgie divine, même si son établissement officiel fut précédé par les événements dramatiques nés de l’iconoclasme.
Christ Pantocrator
e VI siècle Monastère Sainte-Catherine du Mont Sinaï, Egypte
5
6
e La lutte qui opposa au VIII siècle et e dans la première moitié du IX siècle partisans et adversaires du culte des images non seulement favorisa le fondement dogmatique du rôle de l’icône dans le rituel religieux, mais permit aussi de formuler l’esthétique de ce qu’il est convenu d’appeler le style « byzantin ». Celui-ci se modifia sensiblement tout au long des siècles, mais la « tradition byzantine » fut sauvegardée dans la peinture religieuse de tous les pays orthodoxes, chaque peuple possédant ses cadres chronologiques propres.
Saint Pierre
e VI siècle Monastère Sainte Catherine du Mont Sinaï, Egypte
7
8
Bien que la peinture d’icônes fît rapidement partie intégrante de la culture russe, elle était au départ une forme d’art importée, venue de Constantinople. Le nom « icône » lui-même trahit son origine, puisqu’il s’agit d’une translittération du mot eikonaqui, en grec byzantin, signifie « similitude » ou image. En 988, au terme d’un tour d’horizon des pratiques religieuses (il envoya des émissaires à l’étranger pour l’en informer), le prince Vladimir de Kiev fixa son choix sur le christianisme : il en fit la religion
La Vierge à l’Enfant
e VI siècle Encaustique sur plâtre sur panneau, 35,5 x 20,5 cm Musée de l’Art occidental et oriental, Kiev
9
10
officielle du premier Etat russe et organisa beaucoup de baptêmes dans le Dniepr. Ensuite, quand il lui fallut construire ou redécorer les nouveaux lieux de culte, il fit appel à des architectes et des artistes byzantins. Les églises les plus grandes de la ville, le plus souvent en pierre, furent ainsi dotées de fresques et de mosaïques imposantes. Nombre d’églises, plus anciennes, étaient cependant construites en bois et ne se prêtaient guère aux décorations murales. La plus célèbre des icônes de ces premiers temps,La Vierge de Vladimir(p.35) (aujour-d’hui à la galerie Tretiakov à Moscou),
Saint Jean-Baptiste
e VI siècle Encaustique sur plâtre sur panneau, 4,25 x 6 cm Musée de l’Art occidental et oriental, Kiev
  • Accueil Accueil
  • Univers Univers
  • Ebooks Ebooks
  • Livres audio Livres audio
  • Presse Presse
  • BD BD
  • Documents Documents