Surrealism
256 pages
Français

Découvre YouScribe en t'inscrivant gratuitement

Je m'inscris

Découvre YouScribe en t'inscrivant gratuitement

Je m'inscris
Obtenez un accès à la bibliothèque pour le consulter en ligne
En savoir plus
256 pages
Français
Obtenez un accès à la bibliothèque pour le consulter en ligne
En savoir plus

Description

Dépassant son admiration, Gerry Souter, auteur du remarquable Frida Kahlo, n’hésite pas à ramener Diego Rivera à une dimension humaine, en constatant ses choix politiques, ses amours, et « qu’au fond de lui bouillonnait le Mexique, langue de ses pensées, sang de ses veines, azur du ciel au-dessus de sa tombe. »

Sujets

Informations

Publié par
Date de parution 08 mai 2012
Nombre de lectures 0
EAN13 9781781602928
Langue Français
Poids de l'ouvrage 68 Mo

Informations légales : prix de location à la page 0,0598€. Cette information est donnée uniquement à titre indicatif conformément à la législation en vigueur.

Extrait

Le SurrÉalismeGeuesis of a RevolutionGenèse d'une révolution
Nathalia BrodskaïaAuteur : Nathalia Brodskaïa
Mise en page :
Baseline Co Ltd,
33 Ter – 33 Bis Mac Dinh Chi St.,
eStar Building, 6 étage
District 1, Hô-Chi-Minh-Ville
Vietnam
© Parkstone Press International, New York, USA
© Confidential Concepts, worldwide, USA
© Hans Arp Estate, Artists Rights Society (ARS), New York, USA/ VG Bild-Kunst, Bonn Art
Art © Peter Blume, Licensed by VAGA, New York, NY
© Victor Brauner Estate, Artists Rights Society (ARS), New York, USA/ ADAGP, Paris
© André Breton Estate, Artists Rights Society (ARS)/ ADAGP, Paris
© Carlo Carra Estate, Artists Rights Society (ARS), New York, USA/ SIAE, Roma
© Leonora Carrington Estate, Artists Rights Society (ARS), New York, USA
© Federico Castellon
© Georgio de Chirico Estate, Artists Rights Society (ARS), New York, USA/ SIAE, Roma
© Salvador Dalí, Gala-Salvador Dalí Foundation/ Artists Rights Society (ARS), New York, USA
© Paul Delvaux Estate, Artists Rights Society (ARS), New York, USA/ SABAM, Brussels
© Oscar Domínguez Estate, Artists Rights Society (ARS), New York, USA /ADAGP, Paris
© Max Ernst Estate, Artists Rights Society (ARS), New York, USA/ ADAGP, Paris
© James Guy
© Hannah Höch Estate, Artists Rights Society (ARS), New York, USA /VG Bild-Kunst, Bonn
© Jacques Hérold Estate, Artists Rights Society (ARS), New York, USA / ADAGP, Paris
© Valentine Hugo Estate, Artists Rights Society (ARS), New Y, Paris
© Banco de México Diego Rivera & Frida Kahlo Museums Trust. Av. Cinco de Mayo n°2, Col.
Centro, Del. Cuauhtémoc 06059, México, D.F.
© Félix Labisse Estate, Artists Rights Society (ARS), New York, USA / ADAGP, Paris
© Wilfredo Lam Estate Artists Rights Society (ARS), New Y, Paris
© Jacqueline Lamba Estate Artists Rights Society (ARS), New Y, Paris
© Succession René Magritte/ Artists Rights Society (ARS), New York, USA/ ADAGP, Paris/ C.
Herscovici, Brussels/ Artists Rights Society (ARS), New York, USA
© Man Ray Estate, Artists Rights Society (ARS), New York, USA / ADAGP, Paris
© George Marinko
© André Masson Estate, Artists Rights Society (ARS), New York, USA/ ADAGP, Paris
© Roberto Matta Estate, Artists Rights Society (ARS), New York, USA / ADAGP, Paris
© Wolfgang Paalen
© Joan Miró Estate, Artists Rights Society (ARS), New York, USA/ ADAGP, Paris
© Roland Penrose, England, 2009. All rights reserved
© Francis Picabia Estate, Artists Rights Society (ARS), New Y, Paris
© Charles Rain
© Kay Sage
© Jindrich Styrsky
© Yves Tanguy Estate, Artists Rights Society (ARS), New York, USA/ ADAGP, Paris
© Estate Marie Toyen, Artists Rights Society (ARS), New York, USA / ADAGP, Paris
© Estate Remedios Varo, Artists Rights Society (ARS), New York, USA / VEGAP, Madrid
Tous droits d’adaptation et de reproduction réservés pour tous pays.
Sauf mention contraire, le copyright des œuvres reproduites se trouve chez les photographes qui en sont
les auteurs. En dépit de nos recherches, il nous a été impossible d’établir les droits d’auteur dans certains
cas. En cas de réclamation, nous vous prions de bien vouloir vous adresser à la maison d’édition.
ISBN : 978-1-78160-292-8Nathalia Brodskaïa
LE
SURRÉALISME
Genèse d’une révolutionOMMAIRES
LE SURRÉALISME
. GIORGIO DE CHIRICO – INSPIRATEUR DU SURRÉALISME 7
. LA GUERRE – STIMULUS DE DADA 11
. DADA – LE BERCEAU DU SURRÉALISME 20
. DADA EN DEHORS DE ZURICH 26
. DADA À PARIS 33
. LE BAPTÊME DU SURRÉALISME 48
. LE DÉVELOPPEMENT DU SURRÉALISME 51
. LES SURRÉALISTES AVANT LE SURRÉALISME 62
MAX ERNST 77
YVES TANGUY 111
JOAN MIRÓ 133
ANDRÉ MASSON 157
RENÉ MAGRITTE 171
SALVADOR DALÍ 197
PAUL DELVAUX 233
LE SURRÉALISME SANS FRONTIÈRES 247
NOTES 250
INDEX 252LE SURRÉALISME
GIORGIO DE CHIRICO – INSPIRATEUR DU SURRÉALISME
Des nombreux mythes qui participèrent à forger la légende du surréalisme, celui du marin Yves Tanguy
demeure l’un des plus significatifs. De retour à Paris après un long séjour en mer, alors qu’il passait en
autobus par la rue de La Boétie, il aperçut une toile, dans une des nombreuses galeries. Celle-ci représentait
un torse d’homme nu sur fond de ville sombre et transparente. Au premier plan, un livre est posé sur une
table mais l’homme a les yeux clos et ne peut le voir. Yves Tanguy sauta de l’autobus en route et s’approcha
de la vitrine pour examiner cette toile étrange. Elle était intitulée Le Cerveau de l’enfant et était l’œuvre
d’un artiste italien, Giorgio de Chirico. Cette rencontre avec la toile décida de l’avenir du marin. Tanguy ne
reprit plus jamais la mer et devint artiste bien qu’il n’eût encore jamais manié un pinceau. Il occupa dès lors
une place importante au sein du mouvement surréaliste.
Cette histoire remonte à 1923, soit un an avant que le poète et psychiatre André Breton ne publie
son Manifeste du surréalisme. Comme toute légende, elle ne prétend pas à la vraisemblance. Une seule
chose est sûre : les toiles de Giorgio de Chirico marquent profondément l’esprit et l’imaginaire, et c’est
ce qui fit de lui un des précurseurs de l’art surréaliste. Le Cerveau de l’enfant n’eut pas un effet
miraculeux sur le seul Yves Tanguy.
« … Passant en autobus rue de La Boétie devant la vitrine de l’ancienne Galerie Paul Guillaume où
elle était exposée, mu par un ressort, je me levai pour descendre et aller l’examiner de près, racontera
plus tard André Breton. Je mis longtemps à me soustraire à sa contemplation et, à partir de là, n’eus
plus de cesse avant de pouvoir l’acquérir. Quelques années plus tard, à l’occasion d’une exposition
d’ensemble de Chirico, cette toile étant retournée de chez moi à sa place antérieure (la vitrine de Paul
Guillaume), quelqu’un qui, lui aussi, passait par-là en autobus, céda exactement au même réflexe,
comme il s’en ouvrit à moi lors de notre première rencontre assez longtemps après, en retrouvant Le
1
Cerveau de l’enfant à mon mur. C’était Yves Tanguy. »
Ce ne sont pas tant les détails et les circonstances de l’anecdote qui importent ici, mais plutôt l’effet
inhabituel des toiles de Chirico sur les surréalistes en devenir. On ne comprit vraiment le génie de Chirico
que bien des années plus tard, une fois le surréalisme devenu un objet d’étude pour les historiens de l’art.
On rapprocha son œuvre de l’esthétique des romantiques et des symbolistes, pour qui la peinture du
monde se devait d’être une exploration de son essence, et non une pâle copie de ce que la réalité grossière
offre à nos sens. Malgré cela, Chirico avait dans cette toile représenté son sujet avec un réalisme presque
prosaïque. Son visage caractéristique, ses oreilles décollées, ses moustaches soignées et les quelques rares
poils sur le menton se marient à un embonpoint exagéré, pour faire de cet homme un personnage
grotesque. Cette contradiction entre la recherche d’une vérité essentielle, située au-delà du monde
sensoriel, et la représentation minutieuse de ce personnage caricatural rendit ce tableau formidablement
saisissant et énigmatique.
Les toiles métaphysiques de Chirico furent pour ses contemporains un modèle de surréalisme. Salvador
Giorgio de Chirico, 2
Dalí les définira plus tard comme étant « la fixation en trompe-l’œil des images du rêve. » Chacun des Portrait prémonitoire de Guillaume Apollinaire,
1914.artistes appliqua ce principe à sa manière et c’est justement cette façon de l’appliquer qui fit franchir à leurs
Huile et fusain sur toile, 81,5 x 65 cm.
œuvres la frontière du réalisme pour devenir du surréalisme. Personne ne peut affirmer aujourd’hui que le
Centre Georges-Pompidou, Musée national
surréalisme aurait pu un jour exister sans Giorgio de Chirico. d’art moderne, Paris.
7Le destin lia Giorgio de Chirico avec les lieux et paysages qui nourrirent son inspiration. Il naquit en
1888, en Grèce, où son père était constructeur de chemins de fer. Il vint au monde plus exactement à Volos,
capitale de la Thessalie et ville d’où, selon légende, partirent les Argonautes pour aller trouver la Toison d’or.
Toute sa vie durant Chirico conserva en lui l’éclat de l’architectu

  • Univers Univers
  • Ebooks Ebooks
  • Livres audio Livres audio
  • Presse Presse
  • Podcasts Podcasts
  • BD BD
  • Documents Documents