Dark Touch
296 pages
Français

Vous pourrez modifier la taille du texte de cet ouvrage

Dark Touch , livre ebook

-

Obtenez un accès à la bibliothèque pour le consulter en ligne
En savoir plus
296 pages
Français

Vous pourrez modifier la taille du texte de cet ouvrage

Obtenez un accès à la bibliothèque pour le consulter en ligne
En savoir plus

Description

Une nuit, dans la campagne profonde, une maison isolée prend vie. Meubles et objets se rebellent contre les occupants, laissant Neve, une fillette de 11 ans, seule rescapée du massacre sanglant qui a décimé sa famille. Des proches la recueillent et s’efforcent de lui faire surmonter cette épreuve traumatique en l’entourant d’amour. Mais la violence continue de se manifester et Neve ne retrouve pas la paix…

Sujets

Informations

Publié par
Date de parution 19 mars 2014
Nombre de lectures 123
EAN13 9791022001533
Langue Français

Informations légales : prix de location à la page 0,0030€. Cette information est donnée uniquement à titre indicatif conformément à la législation en vigueur.

Exrait

DARK TOUCH

Scénario : Marina de Van Réalisation : Marina de Van
Production: Ex Nihilo, Element Pictures, Filmgate Films

© Presses Électroniques de France, 2014
1 GÉNÉRIQUE DÉBUT Lire en V.O.
Courbes et nuances de matières et textures - des meubles d’exposition sont mis en valeur par des lumières travaillées.
Compositions mobilières impeccables - des intérieurs vides et immaculés défilent, exposés dans un magasin.
2 EXT. HAMEAU - CRÉPUSCULE Lire en V.O.
Des maisons isolées dans la campagne - sans vie apparente. Des routes et des chemins droits, déserts, découpant les terres - la nature immobile. Des routes plus étroites, dans une campagne boisée ; un vent léger se lève.
Le mouvement de l’eau sous l’effet du vent, un ruisseau.
Un bâtiment large, bas : une école, vide.
Par les fenêtres entrouvertes : des salles de classes.
Ça et là, le vent fait trembler un rideau, ou un vêtement oublié.
Le crépuscule est très sombre et le ciel devient orageux, couvrant la croisée des routes et les habitations avalées par l’immensité de la nature.
Une pluie, légère, puis très drue. Le vent : un feulement. Dans une forêt noire, les arbres sont tordus par la tempête. Les branches ploient vers nous en grinçant.
3 INT. MAISON DE NEVE - NUIT Lire en V.O.
Dans la pénombre d’un intérieur, des silhouettes en contre-jours rappellent les branches : corps et bras humains.
La tempête s’intensifie, comme si elle traversait la maison. Des éclats de voix, des souffles et des cris, des bruits de heurts et de courses - étouffés par la violence de la pluie et le gémissement du vent. Des expressions fugitives : souffrance, rage, terreur ; des grimaces surprises puis escamotées par l’ombre.
Une joue humide, un profil violemment détourné, des cheveux en désordre, fouettant l’air. Des éclairs de peaux nues, des membres étrangement petits.
Un corps en course, une chute.
Les arêtes dures des meubles.
L’étroitesse des fenêtres : des carrés de ciel bleu noir. Un meuble s’effondre avec fracas. Ces flashes heurtés émergent de l’obscurité, par à-coups.
Ils suggèrent une situation de grande violence, dont ni le sens, ni les visages et décors, ne sont lisibles.
4 EXT. FORÊT - NUIT Lire en V.O.
Dans la violence de la tempête et de la pluie, des pieds nus glissent dans la boue.
Une petite fille court dans la forêt, en chemise de nuit.
Son visage ruisselle de pluie et de pleurs. Elle fuit, terrifiée. Un gémissement rauque et animal émane d’elle.
Elle émerge de la forêt, et franchit encore...
1 OPENING CREDITS Lire en V.F.
Curves and shades of different materials and textures - pieces of furniture on display, enhanced by clever lighting.
Spotless, perfect furniture displays - shots of empty, immaculate interior design layouts in a shop.
2 EXT. HAMLET - TWILIGHT/NIGHT Lire en V.F.
Remote houses in the countryside, to all appearances empty.
Deserted roads and straight paths, cutting through the land - the nature is still.
Narrower roads in a wooded area of the countryside. A light breeze picks up. A stream, the water ripples in the breeze.
A large, low-lying building : A school, empty. Through half-open windows : Classrooms. Here and there, the wind stirs a curtain or a forgotten piece of clothing.
The twilight sky is gloomy, a storm is picking up, the roads disappear under the cloak of darkness and the houses are swallowed up the immensity of the nature.
A light rain, it turns into a downpour. The wind, a growl.
In a dark forest, trees twist in the storm. Branches bend towards us, creaking.
3 INT. NEVE'S HOUSE - NIGHT Lire en V.F.
In the darkness of the house, backlit shots of outlined silhouettes call to mind the branches of the previous scene : human bodies and arms. People bend over children we cannot see.
The storm gets stronger, it's as if it's sweeping through the house. We hear fragments of voices, sighs, cries, the sounds of running feet, bumping into things - smothered by the sounds of the violent rain and the moaning wind.
Fleeting expressions : Suffering, rage, terror, surprised grimaces swallowed up by shadows.
A wet cheek, a profile abruptly averted, messy hair, whipping through the air. Flashes of bare skin, strangely small limbs. A body in flight, a fall.
Hard edges of furniture. Narrow windows : Squares of a blue-black sky. A piece of furniture shatters into pieces with a crash.
These flashes of images appear suddenly out of the darkness in fits and starts. They suggest terrible violence, but the sense, the faces and the decors elude us.
4 EXT. FOREST - NIGHT Lire en V.F.
In the violent storm and rain, bare feet are sliding about in the mud. A little girl is running through the forest, in her nightdress.
Rain and tears are streaming down her face. She is running away from something, terrified. She lets out a throaty, bestial groan.
She emerges out of the forest, and runs across...

  • Accueil Accueil
  • Univers Univers
  • Ebooks Ebooks
  • Livres audio Livres audio
  • Presse Presse
  • BD BD
  • Documents Documents